IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Twitter doit fournir à Musk les données d'un seul contrôleur compte bot : son ancien chef de produit
Le juge donne raison à Twitter sur les 21 autres noms exigés par Musk

Le , par Nancy Rey

178PARTAGES

4  1 
Twitter a reçu l'ordre de remettre à Elon Musk les dossiers de son ancien responsable des produits grand public sur les spams et les comptes bots que le milliardaire a cités pour tenter de renoncer à l'achat de la société de médias sociaux pour 44 milliards de dollars. Mais Twitter a été épargné de la production de documents pour la plupart des employés qui, selon Musk, sont des témoins clés sur la question des bots. Musk, que Twitter a poursuivi en justice pour l'obliger à conclure l'accord, a accusé ce mois-ci l'entreprise de cacher les noms des travailleurs spécifiquement chargés d'évaluer la part de la clientèle de la plateforme constituée de spams et de comptes bots. Il a demandé au juge d'obliger Twitter à les identifier. Jusqu'à présent, Twitter a donné les noms des "conservateurs de dossiers", qui ne sont pas aussi familiers avec les données en question.


Lundi, la juge Kathaleen St. J. McCormick du tribunal de la chancellerie du Delaware a rejeté en grande partie la demande de Musk dans une décision d'une page, ordonnant que Twitter n'ait pas à « collecter, examiner ou produire des documents » d'aucun des 21 autres dépositaires supplémentaires demandés par Musk. L'exception est Kayvon Beykpour, ancien responsable des produits grand public, qui a été licencié en mai.

Beykpour a été le principal responsable des produits chez Twitter pendant des années avant d'être congédié de manière inattendue par le nouveau directeur général Parag Agrawal. C'est son équipe de produits qui était le plus directement responsable de l'expansion de la base d'utilisateurs de Twitter et c'est la qualité de cette base que Musk a remise en question en cherchant à se retirer de l'accord. « Nous sommes impatients d'examiner les communications de Beykpour et nous continuerons à chercher des informations et des témoins jusqu'à ce que toute la vérité éclate », a déclaré Alex Spiro, un avocat de Musk.

Elon Musk a accusé Twitter d'avoir licencié Beykpour alors que la fusion était en cours « sans demander le consentement des parties Musk ». Le PDG Parag Agrawal « m'a demandé de partir après m'avoir fait savoir qu'il voulait emmener l'équipe dans une direction différente », a écrit Beykpour à l'époque. Dans sa réponse à l'action en justice de Twitter, Musk a déclaré que Beykpour « était à la tête de tout ce qui concernait les consommateurs chez Twitter et jouait un rôle de premier plan lors des appels aux investisseurs de Twitter. Il était donc l'un des cadres de Twitter qui, selon les parties Musk, aurait été le plus étroitement impliqué dans la manière dont Twitter calculait son mDAU, dont elle suspendait ou modérait les comptes sur sa plateforme et dont elle déterminait qu'il y avait toujours moins de 5 % de spams ou de faux comptes dans le mDAU, chaque jour de chaque mois de chaque trimestre, depuis toujours ».

Beykpour a rejoint Twitter en 2015 lorsque la société a acquis son application de vidéo en direct, Periscope, et a rapidement gravi les échelons sous la direction de l'ancien PDG Jack Dorsey. Il poussait Twitter dans de nouveaux domaines de produits, comme les espaces audio en direct et les newsletters, avant d'être évincé.

Les départs de Beykpour et de Bruce Falck, anciennement en charge du produit des revenus, reflètent l'état de flou dans lequel se trouve Twitter en attendant un nouveau propriétaire, un état désormais intensifié par le litige. Entre-temps, le gel des embauches et d'autres mesures de réduction des coûts ont laissé certains employés dans l'incertitude quant à la priorité qui sera accordée aux projets ou aux équipes sur lesquels ils travaillent sous la nouvelle direction.

Les faux comptes, ou "bots", sont des comptes qui ne sont pas gérés par des personnes réelles. En raison de leur caractère automatique, ces comptes peuvent mettre à mal la valeur financière du réseau social. En effet, celle-ci se calcule principalement par le nombre d'abonnés "monétisables", c'est-à-dire qui sont susceptibles de visualiser de la publicité. Les faux comptes sont devenus un point central dans l'affaire qui oppose le réseau social à Musk. Affirmant que Twitter aurait menti sur le nombre réel de ces faux comptes, Musk en a fait l'élément principal pour justifier son choix de ne finalement pas acheter le réseau social.

Les avocats de Twitter et de Musk ont émis une série d'assignations à comparaître à des banques, des investisseurs et des avocats impliqués dans la transaction, alors que les deux parties se préparent à un procès le 17 octobre à Wilmington. Twitter affirme que Musk, la personne la plus riche du monde et le PDG de Tesla, utilise les préoccupations concernant le spam et les comptes bots comme une excuse pour se retirer de la transaction. Musk affirme que la société n'a pas réussi à démontrer que les robots spammeurs représentent moins de 5 % de ses utilisateurs actifs, comme elle l'a déclaré dans les documents réglementaires.

Source : Ordonnance du juge

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Elon Musk a des raisons de s'inquiéter quant au juge qui devrait statuer sur le procès de Twitter, Kathaleen McCormick a contraint un acheteur réticent à respecter l'accord de fusion en 2021

Elon Musk renonce à acheter Twitter, évoquant la violation des obligations contractuelles. Twitter ne lui aurait pas fourni toutes les informations demandées sur le nombre de comptes spam

Twitter va poursuivre Elon Musk en justice pour avoir essayé de se retirer de l'accord, Musk a signé un accord de fusion contraignant, mais il veut maintenant s'en retirer

Refus d'Elon Musk d'honorer son engagement de rachat de Twitter : Twitter a un avantage juridique dans ce lourd litige, selon des experts

Les trois raisons pour lesquelles Elon Musk a annulé son acquisition de Twitter, parmi lesquelles des « représentations matériellement inexactes » sur les utilisateurs actifs quotidiens monétisables

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Sandra Coret
Communiqués de presse https://www.developpez.com
Le 13/09/2022 à 15:13
Les estimations de Twitter concernant les bots sur l'application sont raisonnablement correctes, alors qu'Elon Musk continue d'affirmer que 20 % des comptes de l'application seraient des bots

Cela fait maintenant un moment qu'Elon Musk veut se retirer de l'accord avec Twitter. Et son excuse est que Twitter n'a pas réussi à révéler correctement le nombre estimé de bots présents sur l'application.

Il n'a cessé d'insister sur le fait que les chiffres étaient beaucoup plus élevés que ce que Twitter prétendait, ce qui a amené de nombreuses personnes à se demander qui avait raison et qui avait tort.

Mais selon une nouvelle étude réalisée par les chercheurs de SimilarWeb, les estimations fournies par la plateforme sont raisonnablement correctes. Cependant, on ne peut jamais en juger simplement en regardant les tweets, ont-ils ajouté.

Le milliardaire Elon Musk a continué à fulminer sur le fait que près de 20 % des comptes de l'application étaient des bots. Mais Twitter a fait valoir que ce n'était pas le cas et que, pour eux, le pourcentage était inférieur à 5 %.

Maintenant que cette étude a été publiée, les estimations de Twitter sont corroborées par les bots. Mais le nombre de tweets produits par ces robots peut donner l'impression qu'il s'agit d'une tout autre affaire.


Pour rappel, les bots sont le nom donné aux comptes automatisés qui contribuent à augmenter le trafic sur la plateforme. Et bien qu'il ne soit pas contrôlé par les utilisateurs normaux, il semble bien qu'un humain dirige le compte. Vous trouverez toutes les activités habituelles auxquelles les utilisateurs normaux prennent part, comme liker un post, retweeter des messages et même suivre d'autres personnes sur l'application.

Ces bots modifient la mesure de l'application appelée mDAU ou, mieux encore, les utilisateurs actifs quotidiens qui sont monétisés. Par conséquent, plus il y a de bots, moins il y a de comptes humains. Et évidemment, les parties prenantes telles que les entreprises de publicité, les sociétés de marquage et autres entreprises souhaitent atteindre des humains et non des bots. Après tout, ils veulent gagner de l'argent.


Une étude récente de Similarweb a expliqué que cette méthode n'a pas été créée pour trouver l'estimation réelle des bots. Ils ont plutôt cherché à savoir combien d'utilisateurs réels se trouvent sur l'application. Donc, si nous devions résumer, les résultats sont plus ou moins en accord avec les affirmations de Twitter.

Toutefois, avant de vous emballer, n'oubliez pas une chose. Les chercheurs ont également découvert une petite vérité liée aux affirmations d'Elon Musk. Environ 20 à 30% du contenu produit en Amérique sur cette application est produit par des bots. De même, l'étude a révélé qu'environ 19 % des utilisateurs humains de l'application produisaient du contenu quotidiennement.


Certaines conclusions refusent de qualifier tous les bots de mauvais, mais les chercheurs affirment que certains sont plus nuisibles que d'autres et qu'ils les considèrent comme des menaces majeures. Le problème réside dans ceux qui donnent l'impression que leurs interactions sont effectuées par des humains.

Ils le font lorsqu'ils souhaitent susciter des sentiments sur des sujets discutables ou controversés, comme la politique ou une cause spécifique. Et bien que Twitter affirme faire tout ce qui est en son pouvoir pour les empêcher de progresser, les recherches montrent que le défi est de taille.


Source : Similarweb

Et vous ?

Trouvez-vous cette étude pertinente ?
Qui a raison, selon vous ? Twitter ou Elon Musk ?

Voir aussi :

Pour déterminer le pourcentage de bots sur Twitter, Elon Musk a utilisé un outil qui a déjà qualifié son propre compte de bot, selon des affirmations de Twitter auprès du tribunal

Le procureur général du Texas ouvre une enquête sur les bots de Twitter, Twitter a jusqu'au 27 juin pour répondre à la demande du procureur général Paxton

Twitter doit fournir à Musk les données d'un seul contrôleur compte bot : son ancien chef de produit, le juge donne raison à Twitter sur les 21 autres noms exigés par Musk

Twitter : un lanceur d'alertes affirme que Musk avait raison au sujet des bots, la FTC examine le rapport
4  0 
Avatar de totozor
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 29/08/2022 à 7:51
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Une partie de l'argument de Musk est qu'il a été induit en erreur sur la quantité de spam et de bots sur la plateforme et que, par conséquent, l'accord ne peut être conclu.
Comment peut il invoquer cet argument?
La situation n'a pas changer entre avant et après sa procédure, quand tu t'apprêtes à dépenser autant d'argent tu analyses bien les choses avant. Par exemple si tu achètes une maison, tu ne remets pas en cause la surface après l'accord... Tu demandes confirmation avant.
Ou alors Musk est un incompétent, ce qui me surprendrais au vue de sa fortune.
Ou alors Musk se croyait au dessus des règles...
2  0 
Avatar de Fleur en plastique
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/08/2022 à 9:42
T'a voulu acheter, mon petit Elon ? HÉ BIEN T'ACHÈTE ET TU LA FERMES.

Le souci mon petit Elon, c'est que tu as voulu acheter sur un coup de tête, en l’occurrence, quelqu'un sur Twitter te l'a suggéré et sans réfléchir tu t'es dit que c'était une bonne idée. Puis tu t'es rendu compte que c'est du grand n'importe quoi d'acheter ça alors que tu as Tesla et SpaceX. Mais le souci c'est que tu passes ton temps à remuer ciel et terre, à poster sur Twitter la couleur de ton dentifrice, et qu'à chaque fois que tu éternues, tu influes de manière majeure les bourses mondiales. Donc à un moment il va falloir assumer tes conneries.
7  5 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 14/09/2022 à 15:11
Citation Envoyé par micka132 Voir le message
Fantasque, étrange, gourou ok pourquoi pas, mais pourquoi ordure?
Je trouve que le délit d'initié qu'il a fait avec le dogecoin qui a ruiné, non pas des banques ou des traders amoraux, mais bien ses fans geeks et pas spécialement riches suffit pour le faire rentrer directement assez haut dans le classement des ordures qui n'ont blessé/tué personne.

Par contre, le fait de constamment qualifier son logiciel en béta test de "FULL SELF DRIVING" alors que la partie réellement SELF DRIVING est trés trés loin d'être "FULL", malgré les différents accidents mortels liés à son FSD, le fait rentrer également dans le classement des ordures qui elles, ont blessé/tué des gens.
2  0 
Avatar de totozor
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 22/08/2022 à 7:44
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Que pensez-vous des propos de l'un des créateurs de Botometer affirme que l'estimation du pourcentage de comptes spams sur Twitter de Musk « ne veut rien dire » ?
C'est une auto critique qui ne me parait pas surprenante de la part d'un chercheur. Il connait son outil, ses forces comme ses faiblesses.
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Partagez-vous ses propos lorsqu'il indique qu'avec tous ses milliards, Elon Musk aurait gagné en développant un outil pour faire ce type d'analyse ?
Est ce qu'il a vraiment intérêt a développer un outil pour ça? Je ne penses pas, en dehors de ce cas l'outil a peu de valeur.
Par contre ce qui me surprend est:
qu'il utilise un outil qui analyse les données visibles par tous alors qu'il avait accès à des données plus détaillée avec le firehose
qu'il aurait eu les moyen de payer une analyse ponctuelle pour évaluer ce taux (en vrai je ne suis pas tant étonné, il a probablement peur que l'analyse ne fournisse pas les taux attendus sans pervertir la méthode)
qu'il a critiqué le fait que Twitter n'expose pas sa méthode d'analyse du taux de bot alors que lui utilise un outil publique sans en comprendre (chercher à comprendre) son fonctionnement.
1  0 
Avatar de robertledoux
Membre averti https://www.developpez.com
Le 14/09/2022 à 12:48
Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
La seule explication que je vois est qu'ils espère une grosse montée de l'action au moment du rachat effectif pour immédiatement vendre et quitter le navire.
Je pense que c'est exactement pour ça qu'ils sont tous OK pour vendre à Musk.
1  0 
Avatar de sanderbe
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 15/09/2022 à 19:09
Bonsoir

Comment des milliers d'employés de Twitter peuvent-ils prétendument accéder aux informations des utilisateurs . Le lanceur d'alerte Mudge affirme que Twitter a de grandes lacunes en matière de sécurité .

Quel est votre avis sur le sujet ?
Comme dans toutes entreprises de la tech ...ou entreprise tout court. Un grand nombre d'employés ont accés à la bdd client / produit / service / fournisseur ... rien de choquant jusqu'à la . Le plus choquant c'est quand la politique de qui accéde à quoi laisse à désirer ! On dirait que c'est le cas chez Twitter ^^

Que pensez-vous des déclarations de Peiter Zatko sur la sécurité chez Twitter ?
Twitter a donc une politique de droit d'accès qui laisse à désirer !

Pensez-vous que ces informations pourraient faire pencher la balance du côté de Musk lors du procès ?
Un manque dans la politique de sécurité ... pourrait , comme une norme incendie non respectée faire capoter un rachat.

Demain si je veux acheter un "truc" et que je constate des vices , je suis en droit de porter l'affaire en justice pour duperie / tromperie ^^ Et la malhonnêteté du vendeur est punissable.
1  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/08/2022 à 11:00
De ce que j'en sas les bots utilisent les api's twitter, donc twitter doit pouvoir savoir de maniere certaines le nombre de bots, ou comtpe non monetisables

Apres il y a les bots en mode "pilotage de navigateurs" qu'il ne peuvent detecter que par analyse de leur comportement, mais du coup c'est moins fiable (facon botometer).

je pense que le 1er cas est le plus courant..
0  0 
Avatar de Madmac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/08/2022 à 17:37
Citation Envoyé par totozor Voir le message
Comment peut il invoquer cet argument?
La situation n'a pas changer entre avant et après sa procédure, quand tu t'apprêtes à dépenser autant d'argent tu analyses bien les choses avant. Par exemple si tu achètes une maison, tu ne remets pas en cause la surface après l'accord... Tu demandes confirmation avant.
:
J'ignore ce qui en est en Europe. Mais en Amérique, il existe le concept de "vices cachés". Et les révélations d'un anciens chargé de sécurité rentre très bien dans ce cas de figure.

La démarche normale pour ce genre d'acquisition est de détenir des actions de cette entreprise afin d'avoir accès à toutes les informations financières. Si les actionnaires n'avait pas accès à la vérité comme c'est le cas, c'est définitivement un vice caché.
0  0 
Avatar de HaryRoseAndMac
Membre averti https://www.developpez.com
Le 01/09/2022 à 8:44
C'est quand même incroyable que les gens les plus riches de cette planète soient les derniers qui mériterais de l'être.

Ils sont totalement irresponsables et agissent sur des coups de tête alors qu'ils auraient de quoi financer des centres de recherche par centaines pour sortir l'humain de l'idiocratie ambiante à l'échelle planétaire et permettre qu'avoir un bac + 5 ne soit plus réservé à l'élite, mais une chose des plus banales.

Il n'y en a pas un pour rattraper l'autre : Homme / Femme / Autre.

Et ce qui est encore plus incroyable, c'est que pour arriver à avoir une telle fortune, il faut être la bonne personne au bon moment et sûrement pas le génie hors norme que l'on nous vends.

Je ne suis pas communiste et donc l'idée de donner son argent me débecte, mais arriver à un tel niveau de richesse et continuer de passer devant un clodo sans sourciller pendant que sa rentre dans une villa de 10km2 et que ça va donner à des associations toutes plus infâmes les unes que les autres pour donner l'illusion d'être à minima pas trop bête, on est quand même à un niveau que même les plus grands auteurs de SF n'auraient pas imaginé !

Et pendant ce temps, tu as des vrais génies, qui mériteraient que leurs idées soient confrontées au reste du monde, qui vivent avec à peine de quoi se nourrir, car la notion de rentabilité et d'être un vicelard profitant des autres pour se faire une fortune n'est pas compatible avec leur cerveau.

Il faut des Elon Musk, c'est indéniable, il faut des gens qui mettent des coups de pieds au cul à l'humanité qui a la fâcheuse tendance à se laisser aller à la moindre occasion et serait toujours à l'âge de pierre si quelques énergumènes ne l'avaient pas bousculés, mais de nos jours il faut des Elon Musk Adulte, pas des pré ados qui agissent sur des coups de tête.
2  2