IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le créateur de Ruby on Rails rétropédale sur le bitcoin : « nous avons besoin de la crypto pour soutenir la démocratie et la liberté »,
Après le blocage des wallets des manifestants contre le vaccin

Le , par Patrick Ruiz

136PARTAGES

13  0 
Les cryptomonnaies exhibent plusieurs défauts quand on y regarde de près. Lorsqu’elles ne sont pas énergivores comme le bitcoin, l’absence de véritable décentralisation qui conduit à des manipulations pointe le nez. La liste n’est pas exhaustive. Est-ce pour autant que l’on doit faire fi de la possibilité d’en faire usage comme un outil pour soutenir la démocratie et la liberté ? C’est le problème que pose le créateur de Ruby on Rails qui lance un appel mondial à soutenir les cryptomonnaies. Sa sortie fait suite au verrouillage des portefeuilles bitcoin de manifestants contre le vaccin du coronavirus par les autorités canadiennes.



L’intégralité de sa sortie

Dire que j'ai été sceptique à propos du bitcoin et du reste de l'univers des cryptos serait un euphémisme aux proportions épiques. Depuis le début des années 2010, certaines de mes batailles Twitter les plus féroces ont été menées contre l'armée des hodlers aux yeux laser.

Il y a tellement de points qui fâchent à propos des cryptomonnaies : la consommation d'énergie grotesque du bitcoin, les frais de transaction ridicules et le faible débit, les manipulations dans les shitcoins, les fluctuations de prix sauvages des principales monnaies, la fraude évidente qu'est Tether, l'absence de décentralisation réelle dans la plupart des infrastructures actuelles du web3, et ainsi de suite.

Au-delà de tous ces problèmes et défis bien réels, mon plus gros reproche était en fait alimenté par un manque d'imagination. Je pouvais voir la promesse fondamentale d'une monnaie numérique sans banque si vous viviez dans un État en faillite comme le Venezuela ou un État ouvertement autoritaire comme la Chine ou l'Iran, mais en quoi cela était-il pertinent pour le grand nombre d'adeptes du bitcoin vivant dans des démocraties occidentales stables régies par l'État de droit ? Au-delà de la patine de respectabilité philosophique qu'il pourrait appliquer à un autre système d'enrichissement rapide ?

Ce n'est pas parce que tu es paranoïaque qu'ils ne sont pas après toi. Ça commence à sentir comme ça. Ce n'est pas parce que l'argument le plus vertueux du bitcoin a été présenté - du moins avec de la mauvaise foi - par des adeptes de l'enrichissement rapide, qu'il n'est pas vrai !

C'est le cas des manifestations des camionneurs au Canada. En seulement trois semaines de klaxons, de rues et de ponts bloqués, de châteaux gonflables et de drapeaux agités, ce mouvement de protestation pacifique a réussi à provoquer une réaction autoritaire des plus choquantes de la part du gouvernement canadien.

Tout d'abord, le service de police d'Ottawa a demandé à GoFundMe de confisquer les dons dans l'intention de les rediriger vers d'autres causes, puis, après un tollé, il s'est contenté de bloquer l'argent pendant 7 à 10 jours avant de le rembourser. Cela semblait être une escalade draconienne en totale contradiction avec les dizaines de millions de dollars collectés pour des causes de justice sociale pendant l'été de protestation de 2020. Mais à l'époque, j'ai pensé qu'une autre plateforme de collecte de fonds - moins susceptible de collaborer avec les autorités canadiennes - pourrait contourner ce problème. Et c'est ce que GiveSendGo a effectivement commencé à faire.

Il s'avère que l'inquiétude suscitée par les dons est rapidement devenue insignifiante, car quelques jours plus tard, le Premier ministre canadien a imposé la loi martiale aux manifestants. Grâce à des pouvoirs prévus pour les événements catastrophiques, il a gelé les comptes bancaires des manifestants et des donateurs canadiens, a exigé que les dépanneurs dégagent les rues et a obligé les compagnies d'assurance à annuler les polices d'assurance des manifestants.

Cela a "marché". En plus de la police qui a pris d'assaut les manifestations avec du gaz poivré et des grenades paralysantes, la zone située devant le Parlement a été nettoyée. Mais même cela n'a pas suffi. Même si les manifestations ont été évacuées, la police a promis de faire valoir ses nouveaux pouvoirs financiers contre toute personne impliquée pendant les mois à venir.

Les Canadiens qui ont fait des dons aux camionneurs devraient donc dormir avec un œil ouvert pendant les prochains mois, de peur que leurs comptes bancaires ne soient gelés et que des mises en accusation ne soient prononcées sur la base des lois adoptées pour empêcher le financement du terrorisme ? Ou peut-être leur banque annulera-t-elle simplement leurs comptes de manière préventive s'ils figurent sur la liste piratée des donateurs de GiveSendGo ?

C'est de la folie. Absolument fou. C'est terrifiant.

Je n'arrive toujours pas à croire que c'est la manifestation qui prouvera que tous les fanatiques du bitcoin sont des prophètes. Et pour moi, de devoir couper un morceau de tarte à l'humilité, et d'admettre que j'avais tort sur la nécessité fondamentale de la crypto dans les démocraties occidentales.

Et que ce sont les Canadiens qui ont provoqué ça ? Vous auriez pu aussi bien me dire que c'était vraiment les Bisounours qui dirigeaient Abu Ghraib.

D'autant plus que j'avais une certaine sympathie pour les craintes projetées par la gauche progressiste américaine qui a passé quatre ans à s'inquiéter que Trump puisse faire de tels coups d'éclat. Puis il s'avère que les craintes d'un dépassement autoritaire seraient satisfaites par Trudeau au Nord ? Qui écrit ce scénario ? M. Night Shyamalan ?

Pendant ce temps, de nombreux commentateurs américains se réjouissent de la situation. Ces terribles, horribles, bons à rien, très mauvais camionneurs ont eu ce qu'ils méritaient ! Protester pour une abrogation des restrictions en cas de pandémie, afin de vivre la vie dont jouit au Danemark une population moins vaccinée que les Canadiens ? C'est clairement inadmissible !

Mais d'une manière étrange, je suis heureux que nous ayons tous reçu cet avertissement de Trudeau au Canada et non de Trump en Amérique. Il aurait été beaucoup trop facile pour les Européens en particulier de rejeter les affirmations autoritaires de loi martiale de Trump comme étant sans rapport avec l'expérience européenne. Tout comme j'ai longtemps considéré que le désir pratique des habitants du Venezuela, de l'Iran ou de la Chine pour les cryptomonnaies n'était pas pertinent pour l'expérience occidentale dans son ensemble.

La France est-elle vraiment si différente du Canada ? De l'Autriche ? Du Danemark ? C'est une véritable prise de conscience.

Cela me rappelle les révélations de Snowden. Avant qu'il n'apporte des preuves, l'idée que l'Amérique traitait tous les courriels du monde, enregistrait n'importe quel appel téléphonique n'importe où à volonté et surveillait tout le trafic Internet semblait tellement hyperbolique. Je me souviens d'en avoir discuté avec un ami dans les années 2000, lorsque les rumeurs d'Echelon avaient pris de l'ampleur. Ça ne semblait pas crédible jusqu'à ce que ce soit indéniable.

Je suis assis avec le même sentiment ici. Il y a quelques mois à peine, je n'aurais pas trouvé crédible que vous disiez qu'une manifestation pacifique de trois semaines au Canada aurait pu conduire à la loi martiale, au gel des comptes bancaires et à l'utilisation de lois sur le financement du terrorisme pour chasser les donateurs de la manifestation. Incroyable à l'époque, indéniable maintenant.

Je ne pense pas que nous ayons la moindre idée du type de graines de radicalisation qui ont été plantées par Trudeau avec ces actions. C'est l'un de ces événements mondiaux sur lesquels on peut imaginer un documentaire du futur s'ouvrir : "Tout a commencé quand..."

Mais où que cela nous mène ensuite, il est clair pour moi maintenant que je suis allé trop vite en besogne en rejetant complètement la cryptomonnaie sur la base de toutes les choses qui ne vont pas avec elle en ce moment. Au lieu d'apprécier la liberté fondamentale de transaction qu'elle est actuellement notre meilleure chance de protéger.



Quid de la situation en Europe ?

L’Europe pour sa part en est au stade où elle veut savoir qui paie en anonyme via les cryptomonnaies en requérant une pièce d’identité via une loi. Le nouveau projet de loi requiert une obligation d'identification pour les transactions en cryptomonnaies, ce, quel que soit leur montant. La Commission européenne avait précédemment proposé de fixer la limite à l'équivalent de 1 000 €. C’est au-delà de ce montant que l’obligation d’identification était obligatoire. Le parallèle avec les débats en lien avec le chiffrement frappe : l’UE envisage de sacrifier la liberté qu’ont ses citoyens de préserver un pan de leur vie privée et met en avant l’argument sécuritaire.

L'UE envisage en sus d’obliger les fournisseurs de services en ligne à scanner de façon automatique des contenus suspects dans tous les chats, messages et courriels privés, ce, de manière générale et sans distinction. L'objectif : lutter contre les abus sexuels des enfants en ligne. Le projet de loi est à controverse si l’on s’en tient à des résultats des sondages – publiés par la Commission – qui montrent que les populations y voient l’instauration d’une surveillance de masse. Le texte fera l’objet de présentation au début du mois prochain.

L'Union européenne a franchi un cap décisif dans sa lutte contre la pédophilie, la pédopornographie et toute autre forme d'abus que peuvent subir les enfants en ligne en approuvant – à mi-parcours de l’année précédente – la ePrivacy Derogation. Une majorité de membres du Parlement de l’UE avait adopté la loi qui permet aux fournisseurs de services de scanner toutes les correspondances privées. La proposition de la Commission en entente de présentation vient saler l’addition : Chatcontrol 1.0 prévoyait que la fouille des chats, messages et courriels privés soit effectuée par les fournisseurs de services en ligne de façon volontaire. Chatcontrol 2.0 (le texte en attente de présentation) les y oblige et s’applique aux communications chiffrées.


Les conséquences de la possible adoption de ce projet sont :

  • toutes les conversations en ligne et tous les courriels seront automatiquement fouillés pour détecter tout contenu suspect. Rien ne reste confidentiel ou secret. Il ne sera pas nécessaire d'obtenir une ordonnance du tribunal ou d'avoir un soupçon initial pour effectuer une recherche dans les messages ;
  • si un algorithme classe le contenu d'un message comme suspect, les photos privées ou intimes pourront être consultées par le personnel et les sous-traitants de sociétés internationales et les autorités policières. Ces mêmes contenus pourront être consultés par des personnes inconnues ou se retrouver entre les mains d’individus mal intentionnés ;
  • les conversations intimes pourront être lues par le personnel et les sous-traitants de sociétés internationales et les autorités policières, car les filtres de reconnaissance de texte qui ciblent la "sollicitation d'enfants" signalent souvent à tort les conversations intimes ;
  • des tiers pourront être faussement signalés et faire l'objet d'enquêtes pour diffusion présumée de matériel d'exploitation sexuelle d'enfants. Les algorithmes de contrôle des messages et des chats sont connus pour signaler des photos de vacances tout à fait légales d'enfants sur une plage, par exemple. Selon les autorités de la police fédérale suisse, 86 % de tous les signalements générés par des machines s'avèrent sans fondement ;
  • lors d’un voyage à l'étranger, l’on peut se retrouver face à de gros problèmes. Les rapports générés par les machines sur les communications pourront être transmis à d'autres pays, comme les États-Unis, où la confidentialité des données demeure très mal encadrée, ce, avec des résultats incalculables ;
  • ce serait la porte ouverte pour les services de renseignement et les pirates sur les conversations et courriels.

Et vous ?

Que pensez-vous de cette multiplication de projets de loi qui menacent les libertés individuelles en Europe ? Vers un espace européen totalitaire ?
L’exemple du Canada préfigure-t-il de ce qui est en préparation en Europe ?
Que pensez-vous des cryptomonnaies comme outil pour le soutien de la liberté et de la démocratie ?

Voir aussi :

Le bitcoin vaut moins que le coût d'extraction, selon JPMorgan, le coût de revient moyen pondéré d'un bitcoin étant estimé à environ 4 060 $
La cryptomonnaie de Facebook, une opportunité de 19 milliards de dollars de revenus, et une nouvelle affaire autre que la publicité, selon Barclays
La majorité du marché de bitcoin est une tromperie, 95 % du volume des échanges de cette monnaie étant truqué, selon une nouvelle étude
Cryptomonnaie : le crash du marché laisse des entreprises en faillite dans son sillage, des développeurs étant privés de financement supplémentaire
L'État de New York approuve deux cryptomonnaies liées au dollar : deux nouveaux stablecoins à la suite du TrueUSD aux États-Unis

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de d_d_v
Membre averti https://www.developpez.com
Le 23/02/2022 à 9:34
Ce qui se passe est inédit dans l'histoire de l'Occident. De la dinguerie totale. Ce n'est pas une monnaie qui va résoudre quoi que ce soit. Le problème, ce sont les "élites" auto-proclamées, qui sont en fait la lie de l'Humanité: corrompus, arrivistes, décadents, incompétents, voire satanistes ("la bête de l'événement arrive".
9  1 
Avatar de Jules34
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 23/02/2022 à 11:27
C'est vraiment impressionnant. Un bel article bien rédigé.

D'autant que les Canadiens ont effectivement eu une année de protestation bien chargée. Chantre du pétrole bitumineux, la technique d'extraction du pétrole la plus dégueulasse du monde, le Canada est aussi connu pour ses nombreuses zone protégées. Mais cette année c'est pas vraiment pour ça qu'ils se sont fait remarquer.

Un maxi pipeline, un mouvement de protection de la nature d'une ampleur jamais connue au canada, dont le bilan est quand même à près de 900 arrestation pour des gens qui défendent des arbres, plus précisément les dernières forêt ancienne du Canada qui sont coupées... pour faire du papier...

Et toujours comme seule réponse au bon sens développé par ces gens qui ne veulent qu'un système économique plus juste, équitable et soucieux de la nature, la violence et les menaces.

Quiconque aide ou encourage ceux qui enfreignent l'injonction de la Cour suprême de la Colombie-Britannique peut également être inculpé, indiquent les autorités dans un communiqué.
Moi je vois pas comment on peut sortir de cette spirale infernale avec de simple éléction alors qu'il faut dégager l'intégralité de nos élus corrompus et de leurs copains technocrate européens. Tous menteurs, manipulateurs et qui nous voient tous comme des terroristes potentiel pour la simple et bonne raison qu'ils nous prennent pour leurs tirelires.
6  0 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 23/02/2022 à 10:13
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message

C'est le cas des manifestations des camionneurs au Canada. En seulement trois semaines de klaxons, de rues et de ponts bloqués, de châteaux gonflables et de drapeaux agités, ce mouvement de protestation pacifique a réussi à provoquer une réaction autoritaire des plus choquantes de la part du gouvernement canadien.

Tout d'abord, le service de police d'Ottawa a demandé à GoFundMe de confisquer les dons dans l'intention de les rediriger vers d'autres causes, puis, après un tollé, il s'est contenté de bloquer l'argent pendant 7 à 10 jours avant de le rembourser. Cela semblait être une escalade draconienne en totale contradiction avec les dizaines de millions de dollars collectés pour des causes de justice sociale pendant l'été de protestation de 2020. Mais à l'époque, j'ai pensé qu'une autre plateforme de collecte de fonds - moins susceptible de collaborer avec les autorités canadiennes - pourrait contourner ce problème. Et c'est ce que GiveSendGo a effectivement commencé à faire.

Il s'avère que l'inquiétude suscitée par les dons est rapidement devenue insignifiante, car quelques jours plus tard, le premier ministre canadien a imposé la loi martiale aux manifestants. Grâce à des pouvoirs prévus pour les événements catastrophiques, il a gelé les comptes bancaires des manifestants et des donateurs canadiens, a exigé que les dépanneurs dégagent les rues et a obligé les compagnies d'assurance à annuler les polices d'assurance des manifestants.

Cela a "marché". En plus de la police qui a pris d'assaut les manifestations avec du gaz poivré et des grenades paralysantes, la zone située devant le Parlement a été nettoyée. Mais même cela n'a pas suffi. Même si les manifestations ont été évacuées, la police a promis de faire valoir ses nouveaux pouvoirs financiers contre toute personne impliquée pendant les mois à venir.

Les Canadiens qui ont fait des dons aux camionneurs devraient donc dormir avec un œil ouvert pendant les prochains mois, de peur que leurs comptes bancaires ne soient gelés et que des mises en accusation ne soient prononcées sur la base des lois adoptées pour empêcher le financement du terrorisme ? Ou peut-être leur banque annulera-t-elle simplement leurs comptes de manière préventive s'ils figurent sur la liste piratée des donateurs de GiveSendGo ?

C'est de la folie. Absolument fou. C'est terrifiant.

Je n'arrive toujours pas à croire que c'est la manifestation qui prouvera que tous les fanatiques du bitcoin sont des prophètes. Et pour moi, de devoir couper un morceau de tarte à l'humilité, et d'admettre que j'avais tort sur la nécessité fondamentale de la crypto dans les démocraties occidentales.

[...]

Pendant ce temps, de nombreux commentateurs américains se réjouissent de la situation. Ces terribles, horribles, bons à rien, très mauvais camionneurs ont eu ce qu'ils méritaient ! Protester pour une abrogation des restrictions en cas de pandémie, afin de vivre la vie dont jouit au Danemark une population moins vaccinée que les Canadiens ? C'est clairement inadmissible !
C'est un joli paragraphe, qui résume bien la situation.
Je pense toutefois que la situation n'est pas inédite et qu'il a oublié comment se sont terminés les mouvements "Occupy Wall Street".

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message

Que pensez-vous de cette multiplication de projets de loi qui menacent les libertés individuelles en Europe ? Vers un espace européen totalitaire ?
Ça fait quelques années déjà que j'essaye de sensibiliser les gens à ce qui risque de nous tomber dessus. Plus le temps avance, plus nos "leaders" me facilitent la tache...

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message

L’exemple du Canada préfigure-t-il de ce qui est en préparation en Europe ?
Au moins en France, oui. Trudeau/Macron, même idéologie, même arrogance, même combat.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message

Que pensez-vous des cryptomonnaies comme outil pour le soutien de la liberté et de la démocratie ?
Je ne sais pas pour les cryptomonnaies, mais ce qui est clair, c'est que les monnaies/services classiques sont à la botte de cette idéologie. Avant on avait l'OFAC, les sanctions Européennes, etc. Maintenant, plus besoin. Ça ressemble à ce qui a été pris comme actions sur l'histoire de GameStop.
6  1 
Avatar de setni
Membre averti https://www.developpez.com
Le 23/02/2022 à 10:52
Cela fait des années que des personnes "infréquentables", classées comme "fascistes", alertent sur les dérives du progressisme.
Voici l'application en direct: si vous n'êtes pas une minorité "opprimée", tout manifestant sera considérée comme terroriste, y compris les simples soutiens.

Est-ce que ça va arriver en France ou en Europe?

Regardez ce qu'il se passe avec les parrainages, qui est satisfait de la situation? La gauche progressiste (exception de JLM, victime collatérale de ce système)
Qui a réprimé dans la violence et sur la base de délits factices (participation à un mouvement en vue de commettre des violences) des manifestants pacifiques? Les progressistes
Qui considèrent comme du fascisme toutes critiques, même argumentées, tous traits d'humour, toutes expressions contraire à la doxa inclusive? Les progressistes
Qui brulent des livres (la dernière fois, c'était pendant le 3eme reich), censure des auteurs, des conférenciers, des pièces de théâtre, déboulonnent des statues, harcèlent des profs et des étudiants? Les progressistes
8  3 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 23/02/2022 à 11:59
Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
D'autant que les Canadiens ont effectivement eu une année de protestation bien chargée. Chantre du pétrole bitumineux, la technique d'extraction du pétrole la plus dégueulasse du monde, le Canada est aussi connu pour ses nombreuses zone protégées
Oui, on a d'ailleurs des banques Françaises qui investissent dans ces projets mais qui nous vendent de la "finance verte" à longueur de journée... *tousse* credit agricole *tousse*. Ah, cette toux qui ne veux pas passer!

Citation Envoyé par Jules34 Voir le message

Moi je vois pas comment on peut sortir de cette spirale infernale avec de simple éléction alors qu'il faut dégager l'intégralité de nos élus corrompus et de leurs copains technocrate européens. Tous menteurs, manipulateurs et qui nous voient tous comme des terroristes potentiel pour la simple et bonne raison qu'ils nous prennent pour leurs tirelires.
Si on était juste leurs tirelires, ça passerait encore. Le problème c'est qu'il n'y a aucune limite à leur cupidité.
4  0 
Avatar de intelligide
Membre averti https://www.developpez.com
Le 23/02/2022 à 16:35
Citation Envoyé par d_d_v Voir le message
Ce qui se passe est inédit dans l'histoire de l'Occident. De la dinguerie totale. Ce n'est pas une monnaie qui va résoudre quoi que ce soit. Le problème, ce sont les "élites" auto-proclamées, qui sont en fait la lie de l'Humanité: corrompus, arrivistes, décadents, incompétents, voire satanistes ("la bête de l'événement arrive".
Oui. Ceux qui pensent que le totalitarisme est en train de s'implanter dans les démocraties et que la solution est la crypto sont juste des doux rêveurs totalement hors sols qui pronnent une politique de l'autruche. C'est pas la crypto qui viendra te sauver si tu te prends un mauvais coup par des policiers. C'est pas la crypto qui va empêcher les politiques de répression. C'est pas la crypto qui va t'empêcher d'aller en prison si tu dis du mal des dirigeants.
3  1 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 23/02/2022 à 16:58
Citation Envoyé par intelligide Voir le message
Oui. Ceux qui pensent que le totalitarisme est en train de s'implanter dans les démocraties et que la solution est la crypto sont juste des doux rêveurs totalement hors sols qui pronnent une politique de l'autruche. C'est pas la crypto qui viendra te sauver si tu te prends un mauvais coup par des policiers. C'est pas la crypto qui va empêcher les politiques de répression. C'est pas la crypto qui va t'empêcher d'aller en prison si tu dis du mal des dirigeants.
Non, ça on est d'accord.

Mais ce que ces gens essayent d'éviter c'est que tu finisses par te censurer toi-même et donc ne plus pouvoir protester ou faire un pas de côté sans voir ton compte en banque gelé (cf. le mouvement Canadien cité dans l'article), tes abonnements coupés etc.

En gros, ils cherchent un moyen de continuer d'échanger des biens et des services, sans être bloqués par des dirigeants sous des prétextes vaseux pour des raisons politiques.
2  0 
Avatar de intelligide
Membre averti https://www.developpez.com
Le 23/02/2022 à 17:38
Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
Non, ça on est d'accord.

Mais ce que ces gens essayent d'éviter c'est que tu finisses par te censurer toi-même et donc ne plus pouvoir protester ou faire un pas de côté sans voir ton compte en banque gelé (cf. le mouvement Canadien cité dans l'article), tes abonnements coupés etc.

En gros, ils cherchent un moyen de continuer d'échanger des biens et des services, sans être bloqués par des dirigeants sous des prétextes vaseux pour des raisons politiques.
C'est pas la crypto qui va empêcher ça. Si le gouvernement veut te priver d'internet, il le peut. Du coup, tu seras bien con de plus pouvoir accéder aux cryptos sans internet Le problème n'est pas la monnaie ou les banques. le vrai problème, c'est que les dirigeants ont trop de pouvoir sans avoir a rendre de compte.
1  0 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 23/02/2022 à 17:44
Citation Envoyé par intelligide Voir le message
C'est pas la crypto qui va empêcher ça. Si le gouvernement veut te priver d'internet, il le peut. Du coup, tu seras bien con de plus pouvoir accéder aux cryptos sans internet Le problème n'est pas la monnaie ou les banques. le vrai problème, c'est que les dirigeants ont trop de pouvoir sans avoir a rendre de compte.
Encore une fois on est d'accord - du moins sur la première partie de ta phrase (la partie sur les banques, je la met du côté des dirigeants avec trop de pouvoir car je pense que c'est lié mais bon).

Ce qu'ils recherchent je pense c'est l'aspect décentralisé, car il partent du même constat que toi sur la concentration de pouvoir sans comptes à rendre.
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/02/2022 à 10:55
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Que pensez-vous de cette multiplication de projets de loi qui menacent les libertés individuelles en Europe ? Vers un espace européen totalitaire ?
J'ai le sentiment qu'on vit dans un monde de plus en plus totalitaire.
Aujourd'hui il y a un ministère de la vérité, avec toutes les histoires de "fact-checking".
Les algorithmes de Twitter, Google, Facebook, etc, peuvent mettre en avant certaines idées et en masquer d'autres.
Tout ce qu'on écrit est enregistré.
Si on n'est pas d'accord avec le gouvernement, on peut perdre des droits (comme au Canada) ou se faire massacrer dans une manifestation.
Si on refuse de recevoir 1 dose de vaccin tous les 4 mois, on perd beaucoup de droits.

Je trouve qu'on vit une période de merde, en tout cas il n'y a pas de sentiment de liberté.
On n'a pas le droit de penser ce qu'on veut, on n'a pas le droit de critiquer le gouvernement.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
L’exemple du Canada préfigure-t-il de ce qui est en préparation en Europe ?
Probablement, parce que les gens comme Trudeau, Ursula Von Der Leyen, Macron, etc, sont en osmoses totales, ils partagent les mêmes valeurs et rêvent du même monde.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Que pensez-vous des cryptomonnaies comme outil pour le soutien de la liberté et de la démocratie ?
L'argent liquide pourrait probablement fonctionner, on est peut-être pas obligé d'utiliser des cryptomonnaies.
Tu peux sortir du cash avant que le gouvernement ne bloque ton compte. Le problème c'est que les banques Françaises t'empêchent de sortir de l'argent liquide, elles posent des questions, elles demandent des justifications, alors que c'est ton argent en principe et que t'as le droit d'en faire ce que t'en veux.

====
Les années à venir ne vont pas être marrantes.
2  1