La cryptomonnaie de Facebook, une opportunité de 19 milliards de dollars de revenus
Et une nouvelle affaire autre que la publicité, selon Barclays

Le , par Stan Adkens

501PARTAGES

13  1 
Les nouvelles deviennent encourageantes chez Facebook. Un analyste Internet de Barclays, Ross Sandler, croit que Facebook pourrait générer des revenus de paiements à partir de sa cryptomonnaie stable sur laquelle il est en train de travailler. Selon lui, la monnaie du géant des réseaux sociaux pourrait rapporter jusqu'à 19 milliards de dollars en revenus supplémentaires pour Facebook d'ici 2021 si ses plans de cryptomonnaie fonctionnent. C’est un rapport encourageant pour Facebook, surtout qu’il vient d’une source qui semble crédible. Ross Sandler est directeur général d’Americas Equity Research & Senior Internet Analyst chez Barclays, une banque britannique basée à Londres au Royaume-Uni.

Selon l’explication de Sandler, dans une note aux clients le lundi, les paiements pourraient aider Facebook à développer une toute nouvelle source de revenus en dehors de la publicité, quelque chose « dont l'entreprise a grandement besoin à ce stade de son histoire ». Sandler a également dit que son estimation la plus conservatrice des revenus pour la nouvelle pièce de monnaie est de 3 milliards de dollars.

Le géant des médias sociaux serait en train de développer une cryptomonnaie qui aura pour but de permettre l’envoi d’argent en ligne via son application de messagerie instantanée Whatsapp. La nouvelle avait été rendue publique en décembre par Bloomberg qui annonçait que la monnaie numérique de Facebook serait basée sur la blockchain et que le réseau social viserait l’Inde comme premier consommateur de cette monnaie en raison des 480 millions d’Indiens connectés à internet. Pour cela Le réseau social a mis en place une branche dédiée à la blockchain dirigée par David Marcus ancien directeur de PayPal et ancien responsable de Facebook Messenger, nommé en mai dernier.


Pour combler certaines lacunes de la cryptomonnaie décentralisée telles que sa volatilité, Facebook prévoit de lier sa monnaie à un panier de monnaies nationales. Cette approche pourrait donner au futur jeton WhatsApp une plus grande stabilité sans la lier trop étroitement au système financier d'un pays spécifique, a rapporté le New York Times, en février. Toutefois, cette « monnaie stable » de Facebook serait probablement moins attrayante pour les spéculateurs en raison de son prix fixe lié à des monnaies nationales comme le dollar américain. La monnaie électronique de Facebook sera utilisée pour les paiements peer-to-peer liés à sa plateforme de messagerie Whatsapp.

Selon l’analyste Internet de Barclays, de nombreux avantages majeurs seraient liés à cette monnaie si les plans de cryptomonnaie que la firme, gardés encore secrets, fonctionnent. En plus d’être une nouvelle source de revenus supplémentaires, M. Sandler croit également que les actions Facebook monteraient si ces plans étaient un succès. « Le simple fait d'établir cette source de revenus commence à changer l'histoire des actions Facebook à notre avis », a déclaré M. Sandler.

Une opportunité pour Facebook de se refaire une meilleure réputation

Le modèle d'affaires actuel de Facebook, basé sur la collecte et la vente des données utilisateur, a beaucoup été critiqué par les consommateurs, les politiciens et les organisations de protection des droits, l'an dernier. L’affaire Cambridge Analytica qui a occasionné la violation des données de plus 87 millions d’utilisateurs, le partage des données avec les entreprises tierces, de nombreux piratages de la plateforme dont le plus important a affecté près de 50 millions de comptes Facebook à cause d’une faille de sécurité et bien d’autres révélations faites en 2018 ont terni l’image de la société. Le cours de son action avait chuté après cette série de revers très médiatisés. Malgré tout, les bénéfices de Facebook ont continué d'augmenter et le cours de l'action s'est redressé d'environ 30 % cette année, d’après CNBC.

Selon CNBC, la réussite de ses plans d’expansion des paiements pourrait changer davantage les choses pour Facebook. La monnaie numérique de la société pourrait générer une nouvelle option de revenu et tenter de séparer un peu Facebook de sa réputation de société qui ne respecte pas la confidentialité, quelque chose dont « nous avons extrêmement besoin à ce stade de l'histoire de la société », a déclaré M. Sandler. « Toute tentative de générer des sources de revenus en dehors de la publicité, en particulier celles qui n'abusent pas de la vie privée des utilisateurs, est susceptible d'être bien accueillie par les actionnaires de Facebook », a-t-il ajouté.

Selon CNBC, les estimations d’opportunité de revenus faites par l’analyste de Barclays sont basées sur le service de distribution numérique de Google, Play Store, qui est également l'app store officiel du système d'exploitation Android. Selon M. Sandler, Google Play génère actuellement 6 dollars de revenus « nets » par utilisateur. Facebook pourrait voir une « cadence similaire », à travers ses près de 3 milliards d'utilisateurs en 2021. Selon M. Sandler, une monnaie virtuelle sur Facebook permettrait à un plus grand nombre de contenus haut de gamme de retrouver leur place sur Facebook, à mesure que les entreprises se réinstalleraient sur le réseau social en tant que partenaires stratégiques.

L’historique de la monnaie électronique de Facebook

L'analyste de Barclays a rappelé le projet initial de paiement de Facebook qui était similaire à ce que sont les cryptomonnaies aujourd'hui. Facebook a créé en 2010 une monnaie virtuelle appelée « crédits Facebook ». Selon le rapport de CNBC, les utilisateurs devraient payer d'avance ces pièces virtuelles en monnaie nationale, avant d’utiliser ces crédits pour les achats sur l’application. L'entreprise exigeait qu'un utilisateur paie d'avance au moyen d'une carte de débit ou de crédit, et chaque crédit virtuel coûtait environ 10 cents.

Cependant, selon M. Sandler, le principal problème était que Facebook devait supporter le coût des échanges, « ce qui a un impact négatif sur la rentabilité de l'entreprise, surtout lorsqu'il s'agit d'effectuer de gros volumes de transactions de faible valeur », a-t-il dit.

Mais, depuis lors, le réseau social a gagné en maturité. L'entreprise dispose d'une base d'utilisateurs beaucoup plus large et d'un plus grand nombre d’importantes applications comme Instagram et WhatsApp auxquelles elle peut distribuer du contenu. Facebook travaille, par ailleurs, à la fusion ses plateformes WhatsApp, Instagram et Messenger qui permettrait aux utilisateurs de pouvoir faire des communications interapplications. Facebook a aussi pris des mesures pour éviter les problèmes qu’ont subis les cryptomonnaies décentralisées. Sur cette base, le nouveau plan de monnaie numérique de l'entreprise pourrait potentiellement « redynamiser cette stratégie commerciale », a déclaré M. Sandler.

« Sur la base de nos vérifications, la première version de Facebook Coin peut être une pièce à usage unique pour les micropaiements et le transfert d'argent national peer-to-peer, très similaire aux crédits originaux de 2010 et Venmo aujourd'hui », a déclaré Sandler.

Les défis dont Facebook devra faire face

Les estimations de Ross Sandler sont encourageantes, mais Facebook devra faire face à la concurrence, même si sa présence mondiale parmi les utilisateurs pourrait lui permettre de tirer parti de son énorme écosystème des milliards d’utilisateurs pour donner un avantage à sa monnaie numérique.

La future Facebook Coin ferra concurrence avec la JPM Coin de la banque d'investissement américaine, JP Morgan, qui a fait son entrée sur le marché de la cryptomonnaie en février. C’est aussi une cryptomonnaie stable, adossée sur le dollar américain et qui aidera les gros clients de la banque à effectuer des transactions de valeur quasi instantanées sur internet sans avoir à déplacer de la monnaie fiduciaire en arrière-plan.

Telegram, qui compte environ 300 millions d'utilisateurs dans le monde, travaille également sur une monnaie numérique. Signal, un autre service de messagerie chiffré, a sa propre monnaie électronique en cours d'élaboration. Le coréen Kakao et le japonais Line proposent déjà des choses très intéressantes avec les cryptomonnaies. Ce qui fera de la monnaie de Facebook une monnaie de plus qui va essayer de se faire sa part de marché comme les autres.

Source : CNBC

Et vous ?

Que pensez-vous du rapport Ross Sandler ?
Quel est votre avis sur ses estimations de revenus de Facebook avec sa monnaie numérique ?
Pensez-vous que Facebook parviendra faire une différence avec les autres monnaies stables ?

Lire aussi

Facebook travaillerait sur la création de sa propre cryptomonnaie basée sur la blockchain, pour le transfert d'argent via WhatsApp
J.P. Morgan dévoile une cryptomonnaie adossée au dollar américain, pour les paiements entre entreprises
Zuckerberg affirme que la fusion des plateformes WhatsApp, Instagram et Messenger améliorera la sécurité, et créera une expérience de type iMessage
L'État de New York approuve deux cryptomonnaies liées au dollar : deux nouveaux stablecoins à la suite du TrueUSD aux États-Unis
Bitcoin a 10 ans : la crypto-monnaie conserve sa première place avec une capitalisation de 67 MMM$, soit 51% du total de tous les crypto-actifs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/07/2019 à 9:41
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Crois-tu que demain les narco-trafficants et les marchants d'armes vont se faire payer en BitCoin ou en roubles ?
Ils passent par le dollar, mais après ils peuvent acheter des choses plus safe, comme de l'or ou de l'immobilier.

Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Mais fait comme tu veux. Si les ploucs et le quart monde veulent acheter du FaceCoin pour se faire rincer et devenir des esclaves intégral, qu'ils viennent en reparler dans 5 ou 10 ans
Je n'ai pas dis que Libra c'était bien, j'ai dis que je n'avais pas confiance dans les assurances vie.

Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Personnellement je n'ai jamais eu de soucis avec les assurances-vie, juste avec les taux, finit le 8%.
Ouais les taux négatifs commencent à arriver.
Assurance vie : bientôt des rendements négatifs ?

Moi si je n'aime pas les assurances vie c'est surtout pour ça :
Assurance-vie : 50.000 adhérents de l'Afer récupèrent 12 millions
Certaines banques ont l'intention de garder l'argent.

Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
En quoi itunes est un meilleur investissement qu'une assurance-vie ?
Je n'ai pas dis que c'était intéressant d'investir dans itunes, j'ai dis que c'était inintéressant d’investir dans une assurance vie.
Vous pouvez investir dans l'immobilier, parce que même si c'est une bulle et que les prix sont beaucoup trop gros et finiront par baisser violemment, au moins c'est physique, ça ne peut pas perdre 100% de sa valeur (alors que ça peut très bien arriver au dollar et à l'euro).
Sinon il y a les métaux précieux, comme l'or, qui garderont toujours de la valeur. Tout le monde a confiance dans l'or.

Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Mais soyons sérieux, pour l'instant les américains et allemands mettent leur pantins au pouvoir, et tout le monde met son argent à l'abri de la FED qui est la seule banque centrale avec des taux positifs.
Ouais ils ont bien bricolé pour que seule la FED ait un taux positif.
Mais le dollar peut quand même se casser la gueule.
Si la Chine le voulait elle pourrait faire tomber le dollar, elle possède beaucoup de bons du trésor, elle pourrait tout vendre d'un coup.
Mais ça ne risque pas d'arriver puisque la Chine a besoin des USA.

Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Quel rapport ?
Au bout d'un moment on peut commencer à se dire "Y'en a marre de vos billets de Monopoly que vous imprimez à l'infini".
C'est comme le dollar du Zimbabwe.

Il ne faut pas se dire que le dollar est une valeur sur et qu'il ne peut rien lui arriver, on sait jamais...

Citation Envoyé par viper1094 Voir le message
Je dirais qu'une nouvelle crise économique aura lieu, pas que celle qu'on connaît s'aggravera.
Ouais, peu importe...
En attendant ça finira par craquer et ce sera bien pire que 1907 ou 1929.

Il y a plein de banques à 2 doigts de la faillite comme la Deutsche Bank, qui est en train de créer une bad bank pour améliorer son bilan.

Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Donald Trump qui partage le point de vue des « cryptosceptiques » a écrit sur son compte Twitter : « Si Facebook et d’autres entreprises veulent devenir une banque, elles doivent rechercher une nouvelle charte bancaire et être soumises à toutes les réglementations bancaires, comme les autres banques, nationales et internationales. Je ne suis pas un fan du Bitcoin et d’autres cryptomonnaies, qui ne sont pas de l’argent, et dont la valeur est très volatile et basée sur de l’air ».
Selon comment on regarde le dollar est basé sur de l'air depuis 1971.


Mais en fait le dollar est basé sur l'armée américaine, si on refuse d'utiliser le dollar c'est la guerre, et comme les USA ont de très très loin le plus gros budget militaire (en même temps ils peuvent créer de la monnaie à l'infini).
6  2 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/03/2019 à 15:29
En voilà une bonne idée tiens, une cryptomonnaie qui pourra être directement sur une application à peu près inviolable, ça ne va pas du tout être utilisé essentiellement pour des activités criminelles ça.
5  0 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 18/07/2019 à 8:41
j'avais oublié un détail : si VISA, Mastercard et Payapl sont de la partie ce n'est par altruisme, je parie qu'ils sont prêts à fournir très rapidement des terminaux de paiements compatibles LIBRA en complément des paiements sur mobile.
Bref, ça va être un véritable hold-up.
Comme la valeur des monnaies n'est basée que sur de l'air (dixit Trump), que ce soit cella-là ou une autre... mais autant qu'elle soit américaine.
5  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 18/07/2019 à 16:05
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Purée il faut sacrément être naïf pour dire ça !
Pas naïf mais réaliste. Bien sur théoriquement toute les monnaies peuvent s'effondrer, mais aucune des condition préalable n'est actuellement présente.
Comme tu le dit les taux sont même négatif, tout l'inverse d'un scénario d'inflation. Aucun économiste sérieux ne croit à une hyper-inflation en Europe ou aux USA. En fait il redoutent plutôt même une déflation.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ouais les taux négatifs ça n'a aucun sens, donc ok on évite l’hyperinflation, mais c'est quand même pas top...
Ça n'est pas la logique a laquelle nous étions habitués ces dernières années, mais ça n'a pas aucun sens. C'est un paiement contre un dépôt sur.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Trop de blanche à billet ça fini toujours très mal.
Sans l'hyperinflation dans les années 20 le NSDAP n'aurait jamais pris le pouvoir en 1933...
Encore une fois l'hyper inflation c'est un cas particulier qui n'arrive pas sans raison, actuellement, on en est à des années lumières. Et on a quand même eu une décennie entière d'inflation à 10% en France et on a pas eu de despote au pouvoir pour autant.
5  0 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 18/07/2019 à 17:01
Citation Envoyé par Uther Voir le message
Non le dollar n'est absolument pas indexé sur le pétrole.
Essaie de vendre un baril de pétrole avec autre chose que du dollar et t'auras la 1ère division de marines au cul assez rapidement.

Je pense que c'est ce qu'il voulait dire. Le pétrole est le domino maitre. Son prix et sa disponibilité sont les déterminants principaux de la santé de l'économie mondiale. Rien d'autre ne compte vraiment. De plus l'usage du dollar américain dans une transaction fait passer cette transaction sous la coupe du droit américain (extraterritorialité du droit US).

Donc de fait ça rend le dollar extrêmement solide, parce qu'il est couplé au pétrole et que si tu veux découpler le pétrole du dollar tu rejoins l'axe du mal pédo-islamo-nazi-terroriste ipso facto.
5  1 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 18/06/2019 à 18:58
Je pense que ça réponds à un besoin ça risque de marcher, le web c'est international, et les monnaies locales au main des politiciens véreux on a vu ce que ça a donné dans le passé, comme au Vénézuela par exemple avec une inflation à 10 000 000 % !

Pour les monnaies classiques les banques se gavent dessus avec des frais trop élevés.

Donc il faut un système de monnaie international, stable, écolo (pas de minage) et avec peu ou pas de frais pour les transferts. Zuckerbeg est peux être un filou mais il a vu juste. Alors pourquoi sa monnaie à lui et pas une autre ? A cause de sa couverture Marketing colossale avec Facebook et instagram.

Les études montrent que le pouilleux moyen le respect de sa vie privée il en a rien à carrer en vrai, ce qu'il veux c'est un truc facile à utiliser, rapide et gratuit, voila. Donc les gens vont "vendre leur âme (leurs données) au diable" pour continuer à utiliser gratuitement Facebook, Instagram et Libra.


Zuckerbeg malgré le scandale Cambridge Analytica, les autres scandales, et les procès perdu, pourtant toujours en hausse...
4  1 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/07/2019 à 11:02
Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
D’après ce dernier, « Libra soulève de nombreuses et sérieuses préoccupations en ce qui concerne la protection de la vie privée, le blanchiment d’argent, la protection des consommateurs et la stabilité financière » et ces inquiétudes doivent être traitées « en profondeur et publiquement avant d’aller de l’avant ».
Confier son portefeuille à une société privée dont une des particularités est de pouvoir révoquer votre compte instantanément, sans préavis, et où que vous soyez dans le monde, il faut être timbré. Surtout qu'elle ne s'en prive pas. Pourquoi ne pas investir tous ses actifs dans de la musique itunes ? pourquoi ne pas investir dans les emprunts russes ?
Que se passe-t'il pour vos héritiers en cas de décès ? si votre pc crame ? si Facebook est démantelé ?

Cette monnaie de singe au nom mal choisi ne restera qu'une monnaie dématérialisée de jeu vidéo.
4  0 
Avatar de jpiotrowski
Membre averti https://www.developpez.com
Le 13/07/2019 à 21:25
Facebook ne se transforme-t'elle pas en institution bancaire en voulant créer "Libra" et s'arrogeant au final le droit de "battre monnaie" ?
Autre aspect, FaceBook fait partie des GAFAM dont le principale caractéristique financière est de ne pas payer d'impôts ou alors de manière très symbolique : personne ne trouve à redire à utiliser leur moyen de paiement ? Pendant que nous nous payons taxes et impôts sans possibilité d'y échapper ? (ou alors, faut assumer quand on se fait prendre).
Dernier aspect : quand votre compte FaceBook se fait pirater, quid de votre compte "Libra" ? Ou quand votre compte est bloqué par un algorithme IA ? Ou si votre pays de résidence décide de bloquer FaceBook ?
Bref, s'improviser comme une Banque Centrale, est-ce sérieux ?
Les aspects techniques sont de peu d'intérêt dans ce genre d'affaire. Tout est politique, là !
Au final, quel est votre degré de confiance envers cette multinationale qui ne rend compte à personne d'autre que ses actionnaires ? Même devant le Congrès US, MZ était bien droit dans ses bottes, et n'a eu qu'une petite tape sur les doigts malgré la gravité de ses manquements.
4  0 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 17/07/2019 à 19:09
Ces hommes politiques sont désespérants !

Comme si FB avait besoin de l'autorisation de Bruno Le Maire pour démarrer. Non, mais sans blague ! Au lieu de préparer le terrain à un probable rouleau compresseur, il va essayer de le freiner par tous les moyens à sa disposition.
Hé, ho, en face c'est plus de 2 milliards d'êtres-humains de toute nationalité qui vont potentiellement s'en servir alors regardez les autres cryptomonnaies, étudiez comment elles ont démarré, comment elles ont prospéré et extrapolez. Purée derrière c'est FB, VISA, Mastercard, PayPal, excusez du peu, ça doit représenter au bas mot 90% des paiements dans le monde, ce n'est pas une paille mais un baobab.

Tous ces mecs ont intérêt à se réveiller car ils vont finir par louper le train et après je ne vous dis pas la galère que ça va être pour le rattraper.

Le monde change ; des intérêts privés sont en train de supplanter les banques centrales et les banques tout court. Le monde selon papa, ça va partir dans les livres d'histoire.
Anticipez dans votre vie pour une fois.
4  7 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 18/07/2019 à 9:54
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
En revanche le dollar n'est pas stable du tout, il a perdu environ 90% de sa valeur depuis 1971. (le gars qui a vendu de l'or en échange de dollar en 1970 doit être un peu dégoutté)
.
Encore une fois tu choisis de jolis graphiques et essaye de les faire coller à ton propos sans t'attarder sur le fond. L'or n'est plus la référence sur le marché monétaire depuis les années 70 donc oui le cours a changé mais ce que tu vois surtout une hausse du court de l'or et pas une baisse générale du dollar qui est resté à relativement stable par rapport aux autres monnaies ainsi qu'aux biens de consommation classique.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
De plus en plus de gens perdent confiance dans le dollar et c'est logique, la planche à billet virtuelle tourne à l'infini.
Si certains pays voudraient se passer du dollar, c'est surtout pour échapper à la domination des USA qui utilise sa monnaie comme arme politique. Mais si le dollar reste dominant, c'est justement, parce qu'on lui fait énormément confiance.
4  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web