Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Attendez-vous bientôt à une cryptomonnaie sponsorisée par Facebook,
Qui permettra aux utilisateurs de faire des paiements via Whatsapp

Le , par Stan Adkens

692PARTAGES

13  1 
Pendant que le bitcoin et les autres monnaies électroniques sont en perte de vitesse laissant des entreprises en faillite, certaines des plus grandes sociétés de messagerie Internet du monde espèrent réussir à redresser la courbe des mauvaises performances du marché actuel en permettant aux utilisateurs ordinaires de leur plateforme de faire des opérations avec de la cryptomonnaie via leur plateforme de messagerie. A l’avenir, leurs utilisateurs pourront faire des opérations de paiement, de transfert d'argent électronique à leurs amis et à leur famille au-delà des frontières internationales, comme avec Venmo ou PayPal.

L’une des entreprises de messagerie Internet engagée dans ce challenge est Facebook. Selon le New York Times, Facebook se préparerait à lancer sa propre cryptomonnaie qu’il va intégrer à sa plateforme de messagerie WhatsApp. Ainsi les utilisateurs de Whatsapp pourront effectuer des opérations de paiement et d’envoi d’argent électronique à leurs contacts dans d’autres pays. Le News York a obtenu ces informations, que Facebook garde encore dans le plus grand secret, de cinq sources anonymes qui ont été informées du projet.

Depuis l’an dernier, Facebook traverse des moments difficiles. En effet, le réseau social est accusé de n’avoir pas fait assez pour protéger les données personnelles des utilisateurs et d’avoir laissé les fausses nouvelles et la désinformation envahir sa plateforme. Au-delà du partage des données utilisateurs avec des entreprises tierces, Facebook a fait aussi l’objet d’importants piratages en 2018 qui ont conduit à la violation des données personnelles, suscitant la colère des utilisateurs et des organisations de protection des droits sur Internet.


Toutefois, cette situation n’a pas empêché le géant des réseaux sociaux de continuer à développer ses activités. Après le développement de plusieurs services et produits, Facebook veut se doter d’une monnaie électronique qui devrait faciliter la vie à ses utilisateurs. Avec ses milliards d’utilisateurs, Facebook ne devrait même pas avoir de problème pour rendre les portefeuilles numériques utilisés pour sa cryptomonnaie disponibles. L'entreprise est, par ailleurs, en train de remanier son infrastructure de messagerie, qui relierait trois de ses propriétés, à savoir Messenger, WhatsApp et Instagram. Cette intégration étendrait davantage la portée de sa monnaie numérique aux 2,7 milliards de personnes qui utilisent une des trois applications chaque mois.

Facebook n’est pas la seule entreprise de messagerie à travailler sur sa propre monnaie électronique. Telegram, qui compte environ 300 millions d'utilisateurs dans le monde, travaille également sur une monnaie numérique. Signal, un autre service de messagerie chiffré, a sa propre monnaie électronique en cours d'élaboration. Il en va de même pour les plus grandes applications de messagerie en Corée du Sud et au Japon, Kakao et Line.

En plus de leur grande popularité qui pourrait faciliter le développement de leur activité de cryptomonnaie, les nouveaux projets cryptomonnaie de ces entreprises de messagerie visent un marché qui a déjà fait ses preuves auprès des consommateurs, selon le New York Times. « C'est à peu près la chose la plus fascinante qui se passe en ce moment dans le crypto », a déclaré Eric Meltzer, cofondateur de Primitive Ventures, une société de capital-risque spécialisée dans la cryptologie. « Ils ont chacun leur propre avantage dans cette bataille, et il serait insensé de ne pas le mettre en œuvre. »

Toutefois, ces nouveaux challengers feront face aux mêmes difficultés réglementaires et technologiques qui ont empêché le bitcoin de s'imposer. En effet, les cryptomonnaies les plus populaires flottent librement contre les devises conventionnelles, ce qui entraîne une volatilité élevée. Il y a aussi l'absence d'autorité centrale sur ces monnaies, telle qu’un gouvernement ou une banque, qui les rend faciles à être utilisées par les criminels et autres fraudeurs, et la conception des réseaux informatiques qui les gèrent rend difficile le traitement d'un nombre important de transactions.

« Ils vont tous se heurter à ces mêmes types de limites technologiques », a déclaré Richard Ma, directeur général de Quantstamp, une société qui réalise des audits de sécurité pour les nouvelles cryptomonnaies.

Facebook et les autres nouveaux investisseurs devront faire également face au crash que connait depuis l’an dernier le marché de la cryptomonnaie. En fin novembre 2018, la valeur du bitcoin était négociée à environ 3850 dollars selon les données de CoinMarketCap, la plateforme de capitalisation boursière des monnaies cryptographiques. Selon les sources d’information du New York Times, Facebook fait travailler plus de 50 ingénieurs sur son projet, commencé l'année dernière et dirigé par David Marcus, un ancien président de PayPal.

Facebook prévoit de lier sa monnaie à un panier de monnaies nationales

Pour combler certaines lacunes de la cryptomonnaie décentralisée, Facebook prévoit de lier sa monnaie à un panier de monnaies nationales. Cette approche pourrait donner au futur jeton WhatsApp une plus grande stabilité sans la lier trop étroitement au système financier d'un pays spécifique, a rapporté le New York Times. La question est de savoir si un jeton numérique d'une valeur stable attirerait autant les spéculateurs qu’une monnaie électronique décentralisée. Toutefois, il permettrait aux consommateurs de le conserver et de faire des paiements sans se soucier de la valeur de la pièce qui augmente ou diminue.

Une chose est sûre, Facebook n’est pas le seul à investir dans une monnaie numérique dite stable et liée à une autre valeur. Plusieurs autres sociétés ont récemment introduit une telle monnaie, y compris la banque d'investissement américaine J.P. Morgan Chase, qui a fait son entrée dans ce secteur le 14 février dernier. Sa monnaie baptisée JPM Coin est comme beaucoup d’autres, un fonds stable adossé à des actifs en dollars américains, à la différence de Facebook qui envisage de rattacher la valeur de sa monnaie numérique à un panier de différentes monnaies étrangères, d’après le rapport du New York Times. L’entreprise pourrait ainsi garantir la valeur de sa monnaie en soutenant chaque jeton avec un nombre fixe de dollars, d'euros et d'autres devises nationales détenues dans les comptes bancaires Facebook.

Selon le New York Times, Facebook étudie plusieurs façons d'utiliser la blockchain, la technologie introduite par Bitcoin qui permet de conserver des enregistrements partagés des transactions financières sur plusieurs ordinateurs, plutôt que de dépendre d'un grand acteur central comme PayPal ou Visa. Mais la question est de savoir ce que ferrait Facebook avec la blockchain si la société se charge, elle-même, de l'approbation de chaque transaction et du suivi de chaque utilisateur.

Vraisemblablement, pour gagner de l'argent grâce aux frais de transaction et rendre la tâche difficile aux criminels d'utiliser sa monnaie à des fins illégales, Facebook devra en garder le contrôle. Ainsi, il pourra intégrer, par exemple, un logiciel de paiement sécurisé dans WhatsApp et contrôler l'écosystème de paiement WhatsApp pour les activités frauduleuses.

Mais cela rendra difficile pour l’entreprise de décliner toute responsabilité quant à l'utilisation de la cryptomonnaie en dehors du contrôle de Facebook. En effet, l'un des principaux arguments de vente des cryptomonnaies est qu'il s'agit de plateformes ouvertes sur lesquelles tout le monde peut faire ses opérations sans les contraintes administratives qui accompagnent les plateformes de paiement classique.

Par ailleurs, dans ce contexte de crise de confidentialité actuel, Facebook est déjà surveillé par plusieurs régulateurs qui sont susceptibles d’exiger que Facebook se conforme à certaines réglementations bancaires, y compris fournir les dossiers des utilisateurs aux forces de l'ordre en cas de contrôle, tout comme le font les fournisseurs de réseaux de paiement traditionnels.
Pour se conformer à bon nombre de ces règlements, Facebook devra renforcer la surveillance des activités des utilisateurs et des développeurs tiers en exigeant qu'ils se conforment à bon nombre de ces mêmes règlements. Ce qui ferait ressembler son service de monnaie numérique à un service de paiement classique. Dans ce cas, pourquoi Facebook ne se contenterait donc pas d’intégrer un service de paiement conventionnel à Whatsapp.

Source : The New York Times

Et vous ?

Que pensez-vous de la monnaie électronique de Facebook ?
Aimeriez-vous avoir un portefeuille électronique surveillé par Facebook ?

Lire aussi

Zuckerberg affirme que la fusion des plateformes WhatsApp, Instagram et Messenger améliorera la sécurité, et créera une expérience de type iMessage
J.P. Morgan dévoile une cryptomonnaie adossée au dollar américain, pour les paiements entre entreprises
Le PDG de JPMorgan qui affirmait que les cryptomonnaies c'est du vent et une fraude, dit maintenant regretter ses propos
Cryptomonnaie : le crash du marché laisse des entreprises en faillite dans son sillage, des développeurs étant privés de financement supplémentaire
Bitcoin a 10 ans : la crypto-monnaie conserve sa première place avec une capitalisation de 67 MMM$, Soit 51% du total de tous les crypto-actifs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/07/2019 à 11:12
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Les taux négatif ce n'est quand même un très bon signe de santé économique...
Ce n'est pas mieux que l'hyper inflation...
Vous avez trop confiance dans le système, vous risquez d'être désagréablement surpris...
La finance fait n'importe quoi, le krach est inévitable. Le plus intelligent serait d'anticiper et de se préparer.
Je ne fait pas aveuglément confiance au système, loin de la. Mais j'évite aussi de crier au loup a tout bout de champs en mélangeant des concept économique que je maitrise vaguement. L'hyper inflation et les taux négatif qui sont juste le contraire l'un de l'autre.

A force de crier au loup, on fini en effet par avoir raison un jour ou l'autre, mais à crier tout le temps sans raison fondée, le jour où ça arrive, plus personne ne vous écoute.
6  0 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/03/2019 à 15:29
En voilà une bonne idée tiens, une cryptomonnaie qui pourra être directement sur une application à peu près inviolable, ça ne va pas du tout être utilisé essentiellement pour des activités criminelles ça.
5  0 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 18/07/2019 à 8:41
j'avais oublié un détail : si VISA, Mastercard et Payapl sont de la partie ce n'est par altruisme, je parie qu'ils sont prêts à fournir très rapidement des terminaux de paiements compatibles LIBRA en complément des paiements sur mobile.
Bref, ça va être un véritable hold-up.
Comme la valeur des monnaies n'est basée que sur de l'air (dixit Trump), que ce soit cella-là ou une autre... mais autant qu'elle soit américaine.
5  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 18/07/2019 à 16:05
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Purée il faut sacrément être naïf pour dire ça !
Pas naïf mais réaliste. Bien sur théoriquement toute les monnaies peuvent s'effondrer, mais aucune des condition préalable n'est actuellement présente.
Comme tu le dit les taux sont même négatif, tout l'inverse d'un scénario d'inflation. Aucun économiste sérieux ne croit à une hyper-inflation en Europe ou aux USA. En fait il redoutent plutôt même une déflation.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ouais les taux négatifs ça n'a aucun sens, donc ok on évite l’hyperinflation, mais c'est quand même pas top...
Ça n'est pas la logique a laquelle nous étions habitués ces dernières années, mais ça n'a pas aucun sens. C'est un paiement contre un dépôt sur.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Trop de blanche à billet ça fini toujours très mal.
Sans l'hyperinflation dans les années 20 le NSDAP n'aurait jamais pris le pouvoir en 1933...
Encore une fois l'hyper inflation c'est un cas particulier qui n'arrive pas sans raison, actuellement, on en est à des années lumières. Et on a quand même eu une décennie entière d'inflation à 10% en France et on a pas eu de despote au pouvoir pour autant.
5  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 22/07/2019 à 9:21
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Forcément quand on gère son pays comme le Zimbabwe et l'Argentine .. Cela n'est pas arrivé au franc or ou franc germinal entre 1800 et 2003, il y eu juste de l'inflation donc il n'y a pas de fatalité de la monnaie papier. Ni de scénario crédible pour une fin hyperinflationniste de l'euro ou du dollar.
Le mec il est même pas fichu de se servir correctement d'un éditeur et il vient nous donner des leçons à coups de grandes phrases piquées ailleurs.
Non mais allô, quoi !

Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Forcément quand on gère son pays comme le Zimbabwe et l'Argentine .. Cela n'est pas arrivé au franc or ou franc germinal entre 1800 et 2003, il y eu juste de l'inflation donc il n'y a pas de fatalité de la monnaie papier. Ni de scénario crédible pour une fin hyperinflationniste de l'euro ou du dollar.
Et il continue à tort à écrire "a tord", ça aussi c'est terrible, et c'est de la diffusion d'infox :
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Je pense que Guillaume Larrivé a tord
Y a rien qui rentre dans sa caboche blindée, le chichon ça ne l'a pas arrangée…
6  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 13/09/2019 à 12:13
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Là c'est géré par des grosses entreprises donc ça ne va pas. (ce n'est pas mieux qu'un état)
Mais qu'une monnaie soit géré par personne ça peut-être très intéressant par contre.
C'est marrant la croyance limite anarchiste que si on n'a pas un état ou une entreprise pour gérer, c'est forcément mieux.

Dans la pratique dès qu'un élément de valeur échappe au contrôle de quelqu'un, il est forcément repris par d'autres forces de pouvoir qui veulent en tirer profit : entreprises, spéculateurs, mafia, ... Les gens d'en bas ne gagnent jamais au change.
Il n'y a qu'a voir comment les cryptomonnaies actuelles sont à la merci absolue de la spéculation.
5  0 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/07/2019 à 11:02
Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
D’après ce dernier, « Libra soulève de nombreuses et sérieuses préoccupations en ce qui concerne la protection de la vie privée, le blanchiment d’argent, la protection des consommateurs et la stabilité financière » et ces inquiétudes doivent être traitées « en profondeur et publiquement avant d’aller de l’avant ».
Confier son portefeuille à une société privée dont une des particularités est de pouvoir révoquer votre compte instantanément, sans préavis, et où que vous soyez dans le monde, il faut être timbré. Surtout qu'elle ne s'en prive pas. Pourquoi ne pas investir tous ses actifs dans de la musique itunes ? pourquoi ne pas investir dans les emprunts russes ?
Que se passe-t'il pour vos héritiers en cas de décès ? si votre pc crame ? si Facebook est démantelé ?

Cette monnaie de singe au nom mal choisi ne restera qu'une monnaie dématérialisée de jeu vidéo.
4  0 
Avatar de jpiotrowski
Membre averti https://www.developpez.com
Le 13/07/2019 à 21:25
Facebook ne se transforme-t'elle pas en institution bancaire en voulant créer "Libra" et s'arrogeant au final le droit de "battre monnaie" ?
Autre aspect, FaceBook fait partie des GAFAM dont le principale caractéristique financière est de ne pas payer d'impôts ou alors de manière très symbolique : personne ne trouve à redire à utiliser leur moyen de paiement ? Pendant que nous nous payons taxes et impôts sans possibilité d'y échapper ? (ou alors, faut assumer quand on se fait prendre).
Dernier aspect : quand votre compte FaceBook se fait pirater, quid de votre compte "Libra" ? Ou quand votre compte est bloqué par un algorithme IA ? Ou si votre pays de résidence décide de bloquer FaceBook ?
Bref, s'improviser comme une Banque Centrale, est-ce sérieux ?
Les aspects techniques sont de peu d'intérêt dans ce genre d'affaire. Tout est politique, là !
Au final, quel est votre degré de confiance envers cette multinationale qui ne rend compte à personne d'autre que ses actionnaires ? Même devant le Congrès US, MZ était bien droit dans ses bottes, et n'a eu qu'une petite tape sur les doigts malgré la gravité de ses manquements.
4  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/07/2019 à 9:41
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Crois-tu que demain les narco-trafficants et les marchants d'armes vont se faire payer en BitCoin ou en roubles ?
Ils passent par le dollar, mais après ils peuvent acheter des choses plus safe, comme de l'or ou de l'immobilier.

Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Mais fait comme tu veux. Si les ploucs et le quart monde veulent acheter du FaceCoin pour se faire rincer et devenir des esclaves intégral, qu'ils viennent en reparler dans 5 ou 10 ans
Je n'ai pas dis que Libra c'était bien, j'ai dis que je n'avais pas confiance dans les assurances vie.

Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Personnellement je n'ai jamais eu de soucis avec les assurances-vie, juste avec les taux, finit le 8%.
Ouais les taux négatifs commencent à arriver.
Assurance vie : bientôt des rendements négatifs ?

Moi si je n'aime pas les assurances vie c'est surtout pour ça :
Assurance-vie : 50.000 adhérents de l'Afer récupèrent 12 millions
Certaines banques ont l'intention de garder l'argent.

Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
En quoi itunes est un meilleur investissement qu'une assurance-vie ?
Je n'ai pas dis que c'était intéressant d'investir dans itunes, j'ai dis que c'était inintéressant d’investir dans une assurance vie.
Vous pouvez investir dans l'immobilier, parce que même si c'est une bulle et que les prix sont beaucoup trop gros et finiront par baisser violemment, au moins c'est physique, ça ne peut pas perdre 100% de sa valeur (alors que ça peut très bien arriver au dollar et à l'euro).
Sinon il y a les métaux précieux, comme l'or, qui garderont toujours de la valeur. Tout le monde a confiance dans l'or.

Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Mais soyons sérieux, pour l'instant les américains et allemands mettent leur pantins au pouvoir, et tout le monde met son argent à l'abri de la FED qui est la seule banque centrale avec des taux positifs.
Ouais ils ont bien bricolé pour que seule la FED ait un taux positif.
Mais le dollar peut quand même se casser la gueule.
Si la Chine le voulait elle pourrait faire tomber le dollar, elle possède beaucoup de bons du trésor, elle pourrait tout vendre d'un coup.
Mais ça ne risque pas d'arriver puisque la Chine a besoin des USA.

Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Quel rapport ?
Au bout d'un moment on peut commencer à se dire "Y'en a marre de vos billets de Monopoly que vous imprimez à l'infini".
C'est comme le dollar du Zimbabwe.

Il ne faut pas se dire que le dollar est une valeur sur et qu'il ne peut rien lui arriver, on sait jamais...

Citation Envoyé par viper1094 Voir le message
Je dirais qu'une nouvelle crise économique aura lieu, pas que celle qu'on connaît s'aggravera.
Ouais, peu importe...
En attendant ça finira par craquer et ce sera bien pire que 1907 ou 1929.

Il y a plein de banques à 2 doigts de la faillite comme la Deutsche Bank, qui est en train de créer une bad bank pour améliorer son bilan.

Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Donald Trump qui partage le point de vue des « cryptosceptiques » a écrit sur son compte Twitter : « Si Facebook et d’autres entreprises veulent devenir une banque, elles doivent rechercher une nouvelle charte bancaire et être soumises à toutes les réglementations bancaires, comme les autres banques, nationales et internationales. Je ne suis pas un fan du Bitcoin et d’autres cryptomonnaies, qui ne sont pas de l’argent, et dont la valeur est très volatile et basée sur de l’air ».
Selon comment on regarde le dollar est basé sur de l'air depuis 1971.


Mais en fait le dollar est basé sur l'armée américaine, si on refuse d'utiliser le dollar c'est la guerre, et comme les USA ont de très très loin le plus gros budget militaire (en même temps ils peuvent créer de la monnaie à l'infini).
6  2 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 18/07/2019 à 9:54
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
En revanche le dollar n'est pas stable du tout, il a perdu environ 90% de sa valeur depuis 1971. (le gars qui a vendu de l'or en échange de dollar en 1970 doit être un peu dégoutté)
.
Encore une fois tu choisis de jolis graphiques et essaye de les faire coller à ton propos sans t'attarder sur le fond. L'or n'est plus la référence sur le marché monétaire depuis les années 70 donc oui le cours a changé mais ce que tu vois surtout une hausse du court de l'or et pas une baisse générale du dollar qui est resté à relativement stable par rapport aux autres monnaies ainsi qu'aux biens de consommation classique.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
De plus en plus de gens perdent confiance dans le dollar et c'est logique, la planche à billet virtuelle tourne à l'infini.
Si certains pays voudraient se passer du dollar, c'est surtout pour échapper à la domination des USA qui utilise sa monnaie comme arme politique. Mais si le dollar reste dominant, c'est justement, parce qu'on lui fait énormément confiance.
4  0