Le PDG de JPMorgan qui affirmait que les cryptomonnaies c'est du vent et une fraude
Dit maintenant regretter ses propos

Le , par Christian Olivier

21PARTAGES

10  0 
Elles sont encensées par certains, dénigrées par d’autres : le chemin qui doit mener les monnaies virtuelles vers la gloire ou la déchéance n’est pas de tout repos. Il est difficile actuellement d’évoquer le sujet de ces monnaies électroniques sans penser d’abord à la plus célèbre d’entre elles, le bitcoin, qui a vu son cours s’envoler et atteindre le niveau record de 19 000 USD en décembre 2017, alors qu’elle plafonnait aux alentours de 1000 USD encore en janvier 2017. On estime d’ailleurs que toutes les secondes, trente personnes supplémentaires investissent dans un portefeuille en bitcoins.

L’évolution fulgurante des cours des monnaies cryptographiques sur les places de marché et l’attitude des gouvernements et de certains dirigeants de grandes institutions financières vis-à-vis de ces cryptomonnaies alimentent bon nombre de débats sur la toile depuis plusieurs mois déjà.

En septembre 2017, Jamie Dimon, le PDG de la banque JP Morgan Chase & Co n’avait pas mâché ses mots lorsqu’il a qualifié le bitcoin de « fraude », assurant que la monnaie n’était pas viable et allait « exploser en vol ». Le banquier réputé pour son franc-parler était même allé jusqu’à menacer de licenciement les traders de son entreprise qui se hasarderaient à flirter avec les monnaies cryptographiques.

« Cette monnaie ne va pas marcher. On ne peut pas avoir un système où des gens créent une monnaie avec du vent et penser que les gens qui l’achètent sont vraiment malins », avait-il lancé lors d’une conférence qui se déroulait à New York.


L’intervention de Jamie Dimon coïncidait avec l’annonce par les autorités de régulation chinoises de nouvelles mesures contraignantes visant à circonscrire les activités de minage des cryptomonnaies ainsi qu’à réduire la marge de manœuvre et le nombre de plateformes d’échanges qui exploitaient ces monnaies. Le tour de vis de Pékin avait eu un impact négatif très prononcé sur la dynamique des cours mondiaux des monnaies cryptographiques en général et du bitcoin en particulier, provoquant la chute brutale des cours de ce dernier de près de 10 % en l’espace de 24 heures seulement.

Tous ces évènements se sont produits dans un contexte tendu alimenté par d’intenses spéculations autour du devenir de la monnaie virtuelle phare du moment (le bitcoin) à l’échelle mondiale. Les investisseurs étaient à l’affût du moindre signe pouvant annoncer le début de l’éclatement de la bulle financière ou au contraire la poursuite de son expansion.

Dans une interview diffusée récemment par le média Fox, Jamie Dimon déclare maintenant regretter les propos qu’il a tenus à ce moment-là. Le « buzz » suscité par ses mots aurait servi les intérêts du bitcoin, dont les cours ont continué d’augmenter, au lieu de produire l’effet inverse.

Bien qu’il ait assuré n’éprouver aucune forme d’intérêt pour la monnaie virtuelle qu’il a auparavant vivement critiquée, il n’a pas tari d’éloges envers la « blockchain », la technologie qui sous-tend le fonctionnement des monnaies électroniques.

« La blockchain est réelle. On peut avoir des cryptoyens et des cryptodollars », a affirmé le PDG de JP Morgan pendant l’émission.

En octobre, la directrice financière de JP Morgan, Marianne Lake, a tenté de limiter les dégâts occasionnés par la sortie médiatique de son patron en affirmant que la banque était « très ouverte d’esprit à la possible utilisation future de devises digitales qui sont correctement contrôlées et régulées. »

Malgré les critiques de Dimon, plusieurs banques, opérateurs boursiers et entreprises se sont alignés derrière la nouvelle tendance des monnaies cryptographiques, déclenchant une forte augmentation de leur valeur sur les places boursières.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

IOTA : la cryptomonnaie sans blockchains qui se veut une alternative au bitcoin et qui fait l'impasse sur les mineurs de cryptomonnaies
Le ministère de l'Économie ajoute le bitcoin comme un moyen de payement alternatif, s'agit-il du début d'une reconnaissance officielle en France ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Dgamax
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 11/01/2018 à 11:00
On parle beaucoup du bitcoin mais 2017 c'est "que" +1300%~~ mais d'autres crypto c'est +10 000%!
L'année dernière c'était de la folie, ceux qui ont acheté ce même jour l'an dernier doivent se frotter les mains
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/01/2018 à 12:01
Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Qu’en pensez-vous ?
Ce n'est pas étonnant que le chef d'une grande banque soit contre les crypto-monnaies au premier abord.
Ils ne sont pas trop fans d'avoir aucun contrôle sur une monnaie.

Ça ressemble à cette news :
Warren Buffett sur le bitcoin : « Tout ça finira mal »
Warren Buffett a parlé. Et la prédiction du célèbre oracle des marchés n'est pas bonne pour le bitcoin. « En matière de cryptomonnaies, je peux dire avec quasi-certitude qu'elles finiront mal, a expliqué le milliardaire de 87 ans sur CNBC , précisant ne pas pouvoir prédire « quand ou comment ça se passera ».

« Nous n'en avons pas acheté, nous n'en vendons pas, nous n'aurons jamais de position, a ajouté le président de Berkshire Hathaway, qui prépare sa succession à la tête de la célèbre société d'investissement. J'ai assez de problèmes avec des choses que je connais un peu, pourquoi est-ce que je prendrais une position dans quelque chose que je ne connais pas ? »
Il changera peut être d'avis dans le futur.

Si le bitcoin se crash violemment ce ne sera pas une catastrophe pour celui qui a misé sur le baisse du bitcoin.
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 11/01/2018 à 14:18
Buffet a raison sur un point : spéculer sur ce qu'on ne comprends pas, c'est risqué. C'est déjà pour ça qu'il avait évité la bull des dotcoms.

Il peut rater des opportunités à cause de ça, mais je peux le comprendre.

Quand à savoir si les cryptomonnaies vont marcher..... c'est à la fois simple et impossible. Simple, parce-qu'une monnaie n'a de la valeur que si les gens lui en donnent. Impossible par contre de savoir si les gens vont durablement accorder de la valeur à ces trucs là.
Avatar de CoderInTheDark
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 13/01/2018 à 10:36
Les marchés parient sur tout.
Sur des choses plus immorales ou douteuses.
J'y ai travaillé un peu, pas comme trader

L'impression qu'ils me donnaient, s'était d'être des joueurs de casino, sauf que quand il perdaient ce n'était pas pour leur pomme.
Et Surtout on ne vivait pas dans le même monde.
Ils étaient vraiment déconnecté du monde réel.

Les marchés parient sur les dettes des états, ils adorent les dettes des pays pauvres(edge funds, fond vautour).
Quand ils ne peuvent pas payer, ils se servent en saisissant leur matières premières.

Les start-up en 2000, ça c'était foireux.
Et ils ont bien perdu.

J'ai eu plusieurs entretiens pour des stages non-rénuméré, bien sur.
Ils faisaient tous des comparateur de prix.
Je me suis risqué, "mais les gars vous n'avez pas l'impression que le marché est saturé ? Et le votre il a quoi de plus que les autres".
Avatar de Pomalaix
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 27/01/2018 à 15:56
Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
...On estime d’ailleurs que toutes les secondes, trente personnes supplémentaires investissent dans un portefeuille en bitcoins....
Toutes les secondes ?? Ça ferait donc 2 592 000 personnes qui investiraient chaque jour. A ce rythme là, en 10 jours on dépasse déjà la fameuse limite de 21 millions.
Ou alors les gens achètent une fraction de bitcoin ?
Avatar de Jonathan
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 18/02/2019 à 8:30
J.P. Morgan dévoile une cryptomonnaie adossée au dollar américain
pour les paiements entre entreprises

Le 14 février dernier, la banque d'investissement américaine J.P. Morgan Chase a fait son entrée dans le monde de la cryptomonnaie. Elle a annoncé avoir créé une cryptomonnaie stable connue sous le nom de JPM Coin, adossée sur le dollar américain et qui aidera les gros clients de la banque à effectuer des transactions de valeur quasi instantanées sur internet sans avoir à déplacer de la monnaie fiduciaire en arrière-plan. Cette nouvelle cryptomonnaie présente comme avantage principal, une grande rapidité dans les transactions surtout quand on sait qu'habituellement, une transaction entre banques régionales met souvent plusieurs jours avant d'être clôturée.

Le JPM Coin est comme beaucoup d’autres, un fonds stable adossé à des actifs en dollars américains. Cela signifie que pour chaque JPM Coin émis, un dollar correspondant sera gardé sous clé. Jusqu'à présent, le plus connu des fonds stables est Tether, avec une capitalisation boursière de 2 milliards de dollars. Mais de nombreuses questions ont été soulevées au sujet des réserves en dollars qu’il prétend avoir, car il n’a pas procédé à un audit suffisant.

Fonctionnement du JPM Coin

La nouvelle cryptomonnaie sera émise sur Quorum Blockchain, une variante d'Ethereum qui a été modifiée pour répondre aux besoins d'une grande institution financière telle que J.P. Morgan. Elle sera ensuite étendue à d’autres plateformes et sera également utilisable sur tous les réseaux Blockchain standard. Quorum étant une blockchain privée, elle n'est donc pas ouverte au public et c'est J.P. Morgan qui contrôle l'accès au réseau. Ce contrôle exercé par J.P. Morgan n'est toujours pas bien perçu au sein de la communauté, car l'idéal aurait été d'avoir une blockchain totalement décentralisée dans laquelle aucune entité ne pourrait être au-dessus des autres.

Le principe d'utilisation de la nouvelle cryptomonnaie est assez simple : premièrement, un client de J.P. Morgan effectue des dépôts sur un compte désigné et reçoit un nombre équivalent de JPM Coin, ensuite ces JPM Coin sont utilisés pour des transactions sur un réseau de blockchain avec d'autres clients de J.P. Morgan et enfin, les détenteurs de JPM Coin les échangent contre des dollars américains auprès de J.P. Morgan. On pourrait se poser la question de savoir ce qui arriverait si une erreur survenait au niveau de la blockchain, mais étant donné que la plupart des Blockchains les plus populaires n'ont pas eu de problèmes majeurs depuis des années et en sachant également que pour les rares ayant eu des bogues de quelques minutes aucune perte de fonds n'a été signalée, on peut donc rester confiant.

Umar Farooq, responsable des projets de blockchain chez J.P. Morgan, estime que cette initiative pourrait constituer le début d'une nouvelle base financière. Le JPM Coin est actuellement conçu pour les flux de mouvements de fonds entre entreprises et est encore en phase de test. Donc, pour le moment, la société ne prévoit pas de le rendre disponible aux particuliers. Pour les personnes qui y entrevoyaient déjà un abri sûr pour leur argent numérique, il faudra soit patienter en espérant que la société envisage une solution pour elles, soit alors se contenter des options proposées par les autres cryptomonnaies actuelles.

Sources : Forbes, JP Morgan

Et vous ?

Partagez-vous l'avis de ceux qui pensent que la blockchain sur laquelle est émise cette cryptomonnaie n'est pas vraiment décentralisée ?
Quel avenir entrevoyez-vous pour le JPM Coin ?

Voir aussi :

L'État de New York approuve deux cryptomonnaies liées au dollar : deux nouveaux stablecoins à la suite du TrueUSD aux États-Unis
Bitcoin : l'industrie de la cryptomonnaie est au bord de l'implosion en raison d'un déclin graduel du volume de transaction, selon une étude
Bitcoin a 10 ans : la crypto-monnaie conserve sa première place avec une capitalisation de 67 MMM$, soit 51% du total de tous les crypto-actifs
Avatar de vxlan.is.top
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 18/02/2019 à 14:39
Si je comprends bien
Le JPM coin est une crypto-monnaie qui s'appuie sur une blockchain privée et uniquement utilisable entre clients JPM

Pour moi, c'est tout le contraire d'une crypto-monnaie mais bon, ça n'engage que moi. Et comme on dit souvent, plus c'est gros, plus ça passe

-VX
Avatar de Leruas
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 18/02/2019 à 21:27
C'est pareil que le XRP (ex-Ripple), qui est la 2ème cryptomonnaie en terme de valorisation.
Avatar de CoderInTheDark
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 21/02/2019 à 15:00
Le gros point négatif, c'est que système enferme les client chez JP Morgan.

Les entreprises ont aussi la possibilité de passer par des système de compensation de facture, ça permet de limiter les échanges financiers.
C'est un peu confidentiel, mais c'est pour moi plus intéressant.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web