Facebook travaillerait sur la création de sa propre cryptomonnaie basée sur la blockchain
Pour le transfert d'argent via WhatsApp

Le , par Bill Fassinou, Chroniqueur Actualités
Bloomberg a annoncé ce vendredi très tôt que le numéro un des réseaux sociaux dans le monde a l’intention de mettre en place sa propre cryptomonnaie. Cette monnaie aura pour but de permettre l’envoi d’argent en ligne via son application de messagerie instantanée Whatsapp. La firme vise l’Inde comme premier consommateur de cette cryptomonnaie en raison de 480 millions d’indiens connectés à internet. Pour cette raison, la firme entend mettre sur pied sa propre démarche de la blockchain. Le développeur blockchain est l’emploi qui connaît la croissance la plus rapide ces quatre dernières années selon un rapport fourni par le site LinkedIn. Les grandes puissances et les grandes entreprises ne cessent d'investir dans cette technologie et c’est également le cas du géant américain Facebook.

En mai dernier, Facebook a nommé David Marcus ancien directeur de PayPal et ancien responsable de Facebook Messenger, à la tête de la branche dédiée à la blockchain au sein de Facebook. Cette branche est composée d’environ quarante personnes selon Bloomberg parmi lesquelles on trouvent des ingénieurs, des chefs produits, des universitaires et des experts juridique ayant l’expérience des cryptomonnaies et des paiements. Selon le site Cheddar, un réseau d’informations financières, dans cette branche de Facebook on peut citer les personnalités suivantes :

  • Tomer Barel, vice-président des risques et des opérations chez Facebook pour la "blockchain sur Facebook" et auparavant responsable de la gestion des fraudes et des risques, ancien vice-président exécutif chez PayPal ;
  • Meron Colbeci, directrice des produits pour la "blockchain sur Facebook", elle avait dirigé la gestion des produits pour les paiements de personne à personne de PayPal ;
  • Christina Smedley, responsable de la marque et du marketing du groupe, était responsable des communications mondiales et du marketing de la marque chez PayPal pour ne citer que ceux-là.



« Comme de nombreuses autres entreprises, Facebook explore les moyens de tirer parti de la puissance de la technologie blockchain. Cette nouvelle équipe explore de nombreuses applications différentes. Nous n'avons plus rien à partager », a déclaré un porte-parole de l'entreprise dans un communiqué. La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle. Par extension, une blockchain constitue une base de données qui contient l’historique de tous les échanges effectués entre ses utilisateurs depuis sa création. Cette base de données est sécurisée et distribuée : elle est partagée par ses différents utilisateurs, sans intermédiaire, ce qui permet à chacun de vérifier la validité de la chaîne.

La mise en place d’une telle équipe n’a pas été très facile souligne le site Cheddar. L’entreprise est exposée à de nombreux scandales publics et donc a du mal à s’attirer la confiance des spécialistes, travailleurs et experts. On pourrait citer le scandale Cambridge Analytica qui continue de faire parler de lui puisqu’en octobre dernier le parlement européen a exigé de Facebook, un audit complet. Le site Cheddar explique cependant que l’objectif ultime derrière cette initiative de la firme serait de permettre à ses quelques deux milliards d’utilisateurs de bénéficier d’accès aux services (services financiers équitables, de nouvelles façon d’économiser ou de partager l’information) dont ils ne disposent pas à l’heure actuelle ou simplement effectuer des paiement électroniques sans recourir à une banque traditionnelle.

Cependant, il serait bien de rappeler que l’industrie de la cryptomonnaie semblait en déclin en octobre dernier suite à une chute sans précédente du volume des transactions.
En effet, Juniper Research, un cabinet d'étude spécialisé dans l'identification et l'évaluation du marché à forte croissance au sein de l'écosystème numérique, avait effectué une étude sur le marché de la cryptomonnaie. Il met en garde que de nombreux indicateurs du monde de la cryptomonnaie laissent présager une implosion du marché notamment en raison d’un déclin graduel du volume de transaction. Dans son étude dénommée “The Future of Cryptocurrency : Bitcoin & Altcoin Trends & Challenges 2018-2023”, Juniper Research soulignait que la baisse du volume d’échange journalier du Bitcoin et d’autres cryptomonnaies est un signal particulièrement négatif pour la valorisation de l’industrie des cryptomonnaies.

Facebook a peut-être plus de chances de créer une devise stable à en croire Bloomberg. Ce serait la première grande entreprise de technologie à lancer un tel projet. « Les relations de la société avec l'Inde ont été tendues, principalement parce que certaines fausses informations diffusées via WhatsApp ont provoqué des actes de violence dans ce pays. Pourtant, Facebook voit une formidable opportunité de croissance dans le pays. L'Inde compte 480 millions d'utilisateurs Internet, juste derrière la Chine. Ce chiffre devrait atteindre 737 millions d’ici 2022, selon Forrester Research Inc », a écrit Bloomberg.

Sources : Bloomberg, Cheddar

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Facebook parviendra-t-il à créer sa cryptomonnaie selon vous ? Pourquoi ?

Voir aussi

Le développeur Blockchain est l'emploi qui connaît la croissance la plus rapide ces 4 dernières années selon un rapport de LinkedIn

Bitcoin : l'industrie de la cryptomonnaie est au bord de l'implosion en raison d'un déclin graduel du volume de transaction, selon une étude

Sony s'intéresse à l'utilisation de la blockchain dans les DRM et annonce le développement d'une plateforme de gestion des droits numériques

Les dépenses mondiales autour de la blockchain pourraient atteindre les 11,7 milliards de dollars en 2022, d'après des projections d'IDC

Sommet Tech for Good : IBM annonce la création de 1800 emplois en France dans les domaines de l'IA, la blockchain, le cloud computing et l'IdO


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web