Les dépenses mondiales autour de la blockchain pourraient atteindre les 11,7 milliards de dollars en 2022,
D'après des projections d'IDC

Le , par Stéphane le calme

162PARTAGES

14  0 
Les dépenses mondiales en solutions de blockchain devraient atteindre 11,7 milliards de dollars en 2022, selon les prévisions d’IDC. Le cabinet s'attend à ce que les dépenses dans ce type de solution augmentent à un rythme soutenu tout au long de la période de prévision 2017 - 2022, avec un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 73,2% sur cinq ans. Les dépenses mondiales consacrées aux blockchain devraient atteindre 1,5 milliard de dollars en 2018, soit le double du montant dépensé en 2017.

« L'enthousiasme pour la blockchain continue d'être universellement partagé entre les régions alors que les entreprises et les organisations continuent d'explorer l'application métier potentielle de la technologie », a déclaré Stacey Soohoo, responsable de la recherche chez IDC Customer Insights & Analysis. « Les préoccupations réglementaires et les normes de l'industrie continuent d'entraver l'adoption généralisée par les gouvernements du monde entier qui collaborent avec les entreprises pour formuler des politiques et une gouvernance. La collaboration entre les entreprises et l'interopérabilité blockchain émergent comme des aspects clés de la croissance du DLT (distributed ledger technology) ».

Les États-Unis verront les plus gros investissements de blockchain et fourniront plus de 36% des dépenses mondiales tout au long de la période de prévision. L'Europe de l'Ouest sera la deuxième plus grande région en termes de dépenses de blockchain, suivie de la Chine et de l'Asie / Pacifique (hors Japon et Chine) (APeJC). Les neuf régions couvertes par l’étude du cabinet vont connaître une croissance phénoménale des dépenses au cours de la période de prévision 2018-2022, le Japon et le Canada arrivant en tête avec des TCAC de 108,7% et 86,7%, respectivement.


Les dépenses en Blockchain vont provenir principalement du secteur financier (552 millions de dollars en 2018), en grande partie grâce à une adoption rapide dans le secteur bancaire. Le secteur de la distribution et des services (379 millions de dollars en 2018) bénéficiera de solides investissements des secteurs de la vente au détail et des services professionnels, tandis que le secteur de la fabrication et des ressources (334 millions de dollars en 2018).

Aux États-Unis, le secteur de la distribution et des services verra les plus gros investissements en blockchain, tandis que le secteur des services financiers sera le principal moteur en Europe occidentale, Moyen-Orient et Afrique (MEA), en Chine et APeJC en 2018. Les industries qui connaîtront la croissance la plus rapide dans les dépenses de blockchain seront la fabrication industrielle (78,8% TCAC), les services professionnels (TCAC de 77,7%) et bancaires (TCAC de 74,7%).

Cas d’utilisation

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle. C’est une base de données sécurisée et distribuée : elle est partagée par ses différents utilisateurs, sans intermédiaire, ce qui permet à chacun de vérifier la validité de la chaîne. La technologie fait de plus en plus parler d'elle, et différents cas d’utilisation voient progressivement le jour.
Nous pouvons citer des utilisations dans :

  • la finance : l’année dernière, Microsoft, Intel et une poignée de grandes banques se sont regroupés pour adapter la Blockchain Ethereum aux besoins des entreprises. L’enjeu de cette technologie est de taille surtout pour le secteur bancaire, un rapport d’Accenture a indiqué que cette technologie pourrait permettre aux 10 plus grandes banques du monde d’économiser entre 8 et 12 milliards de dollars par an en coûts d’infrastructure, soit 30 % de leurs charges en la matière.
  • l’agroalimentaire : en août 2017, Nestlé, Unilever, Walmart, Dole, Driscoll’s, Golden State Foods, Kroger, McCormick and Company, McLane Company et Tyson Foods ont décidé de s’appuyer sur la technologie Blockchain-as-a-Service d’IBM pour travailler sur la traçabilité des denrées périssables. Accélérer l'accès à des informations fiables permettrait de réduire les risques sanitaires en cas de problèmes.


Au sein du secteur financier, la blockchain se prête à un certain nombre de cas d'utilisation courants, notamment la conformité réglementaire, les paiements et règlements transfrontaliers, la garde et le suivi des actifs, le financement du commerce et les transactions.

Dans les secteurs de la distribution et des services et de la fabrication et des ressources, les principaux cas d'utilisation comprennent la gestion des actifs / biens et la lignée / provenance des lots.

Pour IDC, les paiements et les règlements transfrontaliers seront les plus utilisés en 2018 (193 millions de dollars), suivis de la provenance des lots / lignées (160 millions de dollars) et du financement du commerce et des transactions post-transaction / transaction (148 millions de dollars). Ces trois cas d'utilisation resteront également les plus importants en termes de dépenses globales en 2022 également.

IDC se montre optimiste

« Nous continuons à voir les plus grandes dépenses et la croissance pour la blockchain autour de la lignée et de la gestion des biens et des biens. Les scandales très visibles combinés avec des chaînes d'approvisionnement complexes et des informations incomplètes préparent les investissements et les projets dans ces domaines », a déclaré Jessica Goepfert président, Customer Insights and Analysis d'IDC. « Les parties prenantes ont tout intérêt à résoudre ces problèmes de bout en bout : les fabricants veulent s'assurer que les produits arrivent là où ils sont censés arriver, les détaillants et les grossistes recherchent l'assurance de la validité et de la qualité des produits qu'ils vendent. une plus grande transparence de la part des fournisseurs ».

Du point de vue de la technologie, les services de TIC et les services aux entreprises (combinés) représenteront environ 70% de toutes les dépenses en blockchain sur la période de prévisions, les dépenses étant relativement bien réparties entre les deux catégories. La plateforme logicielle Blockchain sera la plus grande catégorie de dépenses en dehors de la catégorie des services et l'une des catégories les plus dynamiques dans l'ensemble, avec des logiciels de sécurité.

Les freins à son adoption

Selon une étude de Gartner, 1 % seulement des directions des systèmes d’information (DSI) dans le monde ont adopté la blockchain dans leur organisation, 8 % sont en étude et expérimentation de la nouvelle technologie et pensent à l’adoption à court terme. Par contre, 77 % de l’échantillon affirment ne pas s’intéresser à la technologie et qu’il n’y a aucune perspective de son adoption.


Adoption de la blockchain dans le monde

Par ailleurs, selon le vice-président de Gartner, David Furlonger, il est très important pour les entreprises de prendre du temps pour appréhender complètement ce qu’est la technologie blockchain, connaître ses possibilités et son impact sur leur organisation avant de procéder à son déploiement.
En effet, l’adoption de la technologie implique l’acceptation du changement structurel dans l’organisation avec l’abandon de certains systèmes de fonctionnement centralisés, la blockchain étant un système à fonctionnement horizontal.

En outre, parmi les DSI qui comptent déployer la blockchain à court terme, les avis divergent :
  • 23 % des DSI trouvent que c’est une technologie qui exige de nouvelles compétences sur toute la chaîne de déploiement ;
  • 18 % disent que les compétences, dans le domaine, ne sont pas encore accessibles ;
  • 14 % soutiennent que la technologie introduit nécessairement le plus grand changement culturel du département informatique ;
  • 13 % estiment, plutôt, que c’est la structure du département informatique qui devait changer afin de mettre en œuvre la blockchain.


Source : IDC

Et vous ?

Que pensez-vous de la blockchain ? Vous semble-t-elle utile ?
Si oui, dans quels domaines le serait-elle le plus ?

Voir aussi :

Blockchain : Nestlé, Unilever et d'autres grands noms du secteur agroalimentaire se tournent vers IBM, pour la traçabilité des denrées périssables
Blockchain : Microsoft, Intel et une poignée de grandes banques forment une alliance, pour adapter la Blockchain Ethereum aux besoins des entreprises
L'énorme potentiel de la technologie de blockchain peine à séduire les entreprises, car son adoption nécessite un changement structurel et culturel
La demande de compétences en blockchain en hausse de manière exponentielle sur le marché du freelance, selon le dernier rapport trimestriel de Upwork

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 23/07/2018 à 10:39
Par contre, 77 % de l’échantillon affirment ne pas s’intéresser à la technologie et qu’il n’y a aucune perspective de son adoption
Après "Le Cloud" et "Le Big Data" , les DSI commencent peut être à comprendre que 9/10 on lui fait utiliser une techno parce que c'est la mode et non pas parce qu'il y'a un vrai besoin derrière et que bien souvent cette nouvelle technos n'est pas la solution la plus adaptée au réel besoin.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web