Sommet Tech for Good : IBM annonce la création de 1800 emplois en France
Dans les domaines de l'IA, la blockchain, le cloud computing et l'IdO

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Emmanuel Macron reçoit ce 23 mai 2018 plusieurs patrons de la tech (dont Facebook, Microsoft, Uber, IBM) à l'Élysée. Le président français est censé évoquer avec eux les transformations sociales liées aux technologies, lors d'un dîner à huis clos.

Au total, une soixantaine de dirigeants et acteurs du domaine de la tech, venus du monde entier parmi lesquels Mark Zuckerberg (PDG de Facebook), Satya Nadella (PDG de Microsoft), Dara Khosrowshahi (PDG d’Uber) et Virginia Rometty (PDG d’IBM) y participeront. Le président français devrait profiter de l’occasion pour les inciter à s’engager en faveurs des « biens communs », autrement dit les domaines de l’éducation, de la santé ou de l’emploi.

C’est donc dans le cadre de ce sommet « Tech For Good » organisé par l'Élysée qu’IBM a annoncé aujourd’hui une série d’investissements et d’initiatives en France et la création de 1800 emplois au cours des deux prochaines années dans des domaines de pointes tels que l’IA, la blockchain, le cloud computing et l’IdO.

Dans le détail, IBM prévoit d’embaucher des consultants, des architectes informatiques, des développeurs et des experts techniques, y compris des nouveaux diplômés et des professionnels expérimentés. Ces 1800 nouveaux emplois comprennent les 400 liés à l’IA annoncés par IBM en mars lors du lancement du plan du gouvernement sur l’intelligence artificielle à l’occasion du sommet « AI for Humanity ».

Avec ces nouvelles embauches, IBM prévoit de renforcer sa présence nationale en créant des pôles de compétences en région avec des partenaires locaux publics et privés, comme déjà mis en place à Lille et Strasbourg.

« Nous nous engageons à développer des centres d’expertise aux côtés de nos clients, là où ils sont implantés » a déclaré Nicolas Sekkaki, Président d’IBM France. « IBM va continuer à travailler avec le gouvernement pour être sûre que la France a les compétences nécessaires pour prendre l’avantage dans cette nouvelle ère ».

Ces initiatives sont complétées par l’expansion en France, d’un grand réseau de programmes de formation, pour renforcer les compétences, qui est baptisé « New collars ». Ces investissements dans de nouveaux emplois et dans les formations ont été annoncés par Virginia Rometty.

« Le président de la République française, Emmanuel Macron fait le pari majeur que l’IA va transformer chaque métier, chaque profession et chaque industrie » a déclaré Rometty. « Chez IBM, nous partageons cette conviction et en voyons chaque jour des preuves, Watson ayant un impact exponentiel ici en France et dans le monde entier. C’est pourquoi nous créons 1800 emplois en France afin de répondre à la demande croissante de nos clients dans le domaine de l’IA ».


Virginia Rometty, PDG d'IBM

Emplois et compétences des « new collars »

Lorsqu’IBM parle des « new collars », il s’agit de fonctions complètement nouvelles dans des domaines tels que la cybersécurité, la data-science, l’intelligence artificielle et les activités liées au cognitif. Elles n’exigent pas nécessairement de diplômes universitaires traditionnels mais plutôt les bonnes compétences, souvent obtenues par une formation professionnelle ou sur le terrain.

Dans le cadre de cet effort, IBM travaille avec le gouvernement sur le modèle d'éducation P-TECH (Pathways to Technology Early College High School). IBM a créé P-TECH en 2011 pour fournir aux jeunes, issus de milieux défavorisés, les compétences et les qualifications requises pour les emplois du 21ème siècle.

D’ici septembre, P-TECH sera déployé dans près de 120 écoles dans quatre pays et est en bonne voie de préparer plus de 75 000 étudiants à des emplois « new collars ». Le modèle, qui repose sur la collaboration entre le gouvernement, l’éducation et l’industrie, compte plus de 400 entreprises qui investissent dans les compétences du futur en offrant du mentorat, des visites de sites, des stages rémunérés et des entretiens d’embauche garantis.

De plus, la société lance IBM France Academy. L’académie, basée à Paris et s’appuyant sur des cours en ligne, formera les employés d’IBM, de des clients et partenaires afin de développer les compétences requises à l’ère de l’IA.

Plus d'informations sur le service IBM Watson intégré au cloud IBM

Source : Le Figaro

Et vous ?

Que pensez-vous de cet investissement ?

Voir aussi :

Le directeur d'IBM Research met en garde contre les ordinateurs quantiques, qui pourront briser instantanément les méthodes de chiffrement actuelles
TrustChain : l'industrie de la joaillerie se tourne vers la blockchain d'IBM, pour la traçabilité de ses produits
IBM lance une bibliothèque open source dédiée à la sécurisation des systèmes qui s'appuient sur les techniques d'intelligence artificielle
Q1 2018 : IBM annonce un chiffre d'affaires de 19,07 milliards de dollars US, soit une hausse de 5 % boostée par l'activité Cloud et les services
IBM propose une bibliothèque d'apprentissage profond 46 x plus rapide que Google TensorFlow, SNAP disponible en fin d'année


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Placide Avorton Placide Avorton - Membre averti https://www.developpez.com
le 24/05/2018 à 9:20
Que pensez-vous de cet investissement ?

Je suis perplexe de voir s'organiser un sommet au nom de l’intérêt général et notamment de l’éducation, en l'absence de la Linux Fondation de Docker Inc ou de la Python Software Fondation.

Seront tout de même représentés Mozilla, Wikimedia, aux cotés de L’Oréal, Sanofi et TF1.
Avatar de tanaka59 tanaka59 - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 24/05/2018 à 9:35
A écouter les médias on prend vraiment le public lambda pour des imbéciles :

Pour preuve en Europe IBM parle de supprimer plusieurs milliers de salarier et non d'en embaucher : https://www.channelbp.com/content/no...e-et-en-europe , https://www.lemonde.fr/economie/arti...6311_3234.html .

Pour preuve sur Marcq en Baroeul les locaux historiques basés à Chateaux Blanc son en phase de fermeture et entre 50 et 100 personnes vont se retrouver sur la paille. Les embauches à euratech de 700 postes on les attends encore . Seul 550 à 600 postes ont été pourvu.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil