IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'UE veut savoir qui paie en anonyme via les cryptomonnaies en requérant une pièce d'identité via une loi
Controversée comme celle qui vise la fin de la confidentialité des communications privées

Le , par Patrick Ruiz

515PARTAGES

15  0 
Le nouveau projet de loi requiert une obligation d'identification pour les transactions en cryptomonnaies, ce, quel que soit leur montant. La Commission européenne avait précédemment proposé de fixer la limite à l'équivalent de 1 000 €. C’est au-delà de ce montant que l’obligation d’identification était obligatoire. Le parallèle avec les débats en lien avec le chiffrement frappe : l’UE envisage de sacrifier la liberté qu’ont ses citoyens de préserver un pan de leur vie privée et met en avant l’argument sécuritaire.

C’est en droite ligne avec le droit des citoyens de l’UE de garder la main sur leur vie privée que les rapporteurs des commissions des affaires économiques et monétaires et des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures sont d’avis que l'anonymat complet des paiements en cryptomonnaies doit demeurer.


« Une interdiction totale des paiements anonymes n'aurait pas d'effet réducteur sensible sur la criminalité, mais elle priverait des citoyens innocents de leur liberté financière. Par exemple, pour collecter des dons, des personnalités de l'opposition comme Alexej Navalny sont de plus en plus dépendantes des dons anonymes en monnaies virtuelles dans le monde entier », indique Patrick Breyer.

Le projet de loi pour sa part évoque la nécessité de combattre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Ainsi, chaque service de change qui refusera de procéder à l’application du projet de loi (en cas d’adoption) sera banni de l’espace européen et mis sur liste noire. Les Binance et autre Novi qui opèrent en Europe pourraient donc se retrouver interdits d’activité.

Vers un espace européen totalitaire ?


L'UE envisage en sus d’obliger les fournisseurs de services en ligne à scanner de façon automatique des contenus suspects dans tous les chats, messages et courriels privés, ce, de manière générale et sans distinction. L'objectif : lutter contre les abus sexuels des enfants en ligne. Le projet de loi est à controverse si l’on s’en tient à des résultats des sondages – publiés par la Commission – qui montrent que les populations y voient l’instauration d’une surveillance de masse. Le texte fera l’objet de présentation au début du mois prochain.

L'Union européenne a franchi un cap décisif dans sa lutte contre la pédophilie, la pédopornographie et toute autre forme d'abus que peuvent subir les enfants en ligne en approuvant – à mi-parcours de l’année précédente – la ePrivacy Derogation. Une majorité de membres du Parlement de l’UE avait adopté la loi qui permet aux fournisseurs de services de scanner toutes les correspondances privées. La proposition de la Commission en entente de présentation vient saler l’addition : Chatcontrol 1.0 prévoyait que la fouille des chats, messages et courriels privés soit effectuée par les fournisseurs de services en ligne de façon volontaire. Chatcontrol 2.0 (le texte en attente de présentation) les y oblige et s’applique aux communications chiffrées.

Les conséquences de la possible adoption de ce projet sont :

  • toutes les conversations en ligne et tous les courriels seront automatiquement fouillés pour détecter tout contenu suspect. Rien ne reste confidentiel ou secret. Il ne sera pas nécessaire d'obtenir une ordonnance du tribunal ou d'avoir un soupçon initial pour effectuer une recherche dans les messages ;
  • si un algorithme classe le contenu d'un message comme suspect, les photos privées ou intimes pourront être consultées par le personnel et les sous-traitants de sociétés internationales et les autorités policières. Ces mêmes contenus pourront être consultés par des personnes inconnues ou se retrouver entre les mains d’individus mal intentionnés ;
  • les conversations intimes pourront être lues par le personnel et les sous-traitants de sociétés internationales et les autorités policières, car les filtres de reconnaissance de texte qui ciblent la "sollicitation d'enfants" signalent souvent à tort les conversations intimes ;
  • des tiers pourront être faussement signalés et faire l'objet d'enquêtes pour diffusion présumée de matériel d'exploitation sexuelle d'enfants. Les algorithmes de contrôle des messages et des chats sont connus pour signaler des photos de vacances tout à fait légales d'enfants sur une plage, par exemple. Selon les autorités de la police fédérale suisse, 86 % de tous les signalements générés par des machines s'avèrent sans fondement ;
  • lors d’un voyage à l'étranger, l’on peut se retrouver face à de gros problèmes. Les rapports générés par les machines sur les communications pourront être transmis à d'autres pays, comme les États-Unis, où la confidentialité des données demeure très mal encadrée, ce, avec des résultats incalculables ;
  • ce serait la porte ouverte pour les services de renseignement et les pirates sur les conversations et courriels.

Source : Commission de l’UE

Et vous ?

Que pensez-vous de cette multiplication de projets de loi qui menacent les libertés individuelles en Europe ? Vers un espace européen totalitaire ?

Voir aussi :

Le bitcoin vaut moins que le coût d'extraction, selon JPMorgan, le coût de revient moyen pondéré d'un bitcoin étant estimé à environ 4 060 $
La cryptomonnaie de Facebook, une opportunité de 19 milliards de dollars de revenus, et une nouvelle affaire autre que la publicité, selon Barclays
La majorité du marché de bitcoin est une tromperie, 95 % du volume des échanges de cette monnaie étant truqué, selon une nouvelle étude
Cryptomonnaie : le crash du marché laisse des entreprises en faillite dans son sillage, des développeurs étant privés de financement supplémentaire
L'État de New York approuve deux cryptomonnaies liées au dollar : deux nouveaux stablecoins à la suite du TrueUSD aux États-Unis

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 20/02/2022 à 18:20
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message

Que pensez-vous de cette multiplication de projets de loi qui menacent les libertés individuelles en Europe ? Vers un espace européen totalitaire ?
Ça conforte mon opinion déjà peu à l'avantage de l'Europe. Il est clair que sous couvert d'avantages pour les peuples comme une libre circulation, on a en réalité une Europe au service des lobbies, et ceux-ci ne souhaitent qu'une seule chose: des esclaves consommateurs muselés et dociles qui travaillent et achètent sans se plaindre.
4  1 
Avatar de totozor
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 21/02/2022 à 13:07
Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
On sait que ce ne sera pas le cas.
Ils savent que ce ne sera pas le cas.
Ils savent que l'on sait que ce ne sera pas le cas.
Il n'empêche qu'ils continuent d'utiliser cette excuse toute pourrie pour justifier leurs méfaits envers les peuples...
Ce qui est triste est que je ne sais pas qui est "on".
J'ai eu le débat il y a pas longtemps avec le père de mon filleul, son avis est simple : il est prêt à tracer tout le monde, à forcer le gens de ci ou de ça, à mettre en taule des suspects de délit, abattre ceux qui ont été jugés coupable SI on lui garanti la sécurité et la santé de son fils.
On est profondément pas d'accord sur ces sujets, aucun ne peut convaincre l'autre.
Et je penses que la différence entre lui et d'autres "on" et que lui a conscience que son exigence est aussi synonyme de la restriction de certaines de ses libertés.
3  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 21/02/2022 à 14:08
Citation Envoyé par totozor Voir le message

Ce qui est triste est que je ne sais pas qui est "on".[...]
J'utilise "on" car je suis certain que beaucoup sur ce forum comprennent de quoi il s'agit. J'ai espoir qu'il y ait suffisamment de personnes qui se réveillent et qui perdent peu à peu les illusions dont elles ont été gavées par leur éducation (moi le premier).

Le "on" peut aussi être les personnes proches ou anonymes que tu arrives à toucher dans ta vie de tous les jours. Il y a en face de nous une machine de propagande très présente et absolument redoutable (et par nous, j'entends tout ceux qui n'ont pas d'intérêts directs ou indirects dans cette surveillance généralisée). Le seul caillou dans l'engrenage pour l'instant, c'est ce "nous", et de ce que je peux lire dans tous ces articles, ça risque de ne pas durer.

Citation Envoyé par totozor Voir le message
[...]
J'ai eu le débat il y a pas longtemps avec le père de mon filleul, son avis est simple : il est prêt à tracer tout le monde, à forcer le gens de ci ou de ça, à mettre en taule des suspects de délit, abattre ceux qui ont été jugés coupable SI on lui garanti la sécurité et la santé de son fils.
On est profondément pas d'accord sur ces sujets, aucun ne peut convaincre l'autre
Et je penses que la différence entre lui et d'autres "on" et que lui a conscience que son exigence est aussi synonyme de la restriction de certaines de ses libertés.
C'est parce qu'il n'a jamais subi la moindre discrimination de sa vie. Le problème avec son raisonnement, c'est que si ça lui arrive un jour à lui ou à son fils ou à leurs proches, il verra les choses autrement.
4  1 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 20/02/2022 à 23:37
Citation Envoyé par TotoParis Voir le message
Comme si tout cela allait arrêter les trafics de drogues dans nombre de villes. Ainsi que les trafics d'armes. Et d'êtres humains...en France.
On sait que ce ne sera pas le cas.
Ils savent que ce ne sera pas le cas.
Ils savent que l'on sait que ce ne sera pas le cas.
Il n'empêche qu'ils continuent d'utiliser cette excuse toute pourrie pour justifier leurs méfaits envers les peuples...
3  1 
Avatar de TotoParis
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 20/02/2022 à 21:21
Comme si tout cela allait arrêter les trafics de drogues dans nombre de villes. Ainsi que les trafics d'armes. Et d'êtres humains...en France.
L'essentiel des transactions en crypto-monnaies se font pour des raisons criminelles sur le Dark Web, par sur le Clear Web.
Quant au passage au crible des mails et des tchats, bon courage vue la masse colossale de flux à explorer. Et merci les procès pour accusations mensongères, les tribunaux ne sont pas assez surchargés comme cela...Etre détecté à tort peut être considéré ainsi. Avocat, voilà un métier d'avenir, pas informaticien... Les jeunes, faut vous reconvertir, et passez le mot à vos enfants...Je suis sérieux là.
Va falloir faire gaffe pour les familles qui vont passer leurs vacances dans des stations balnéaires naturistes, ça risque de devenir chaud, très chaud pour leur fesses...
Cette UE ressemble à l'URSS chaque jour un peu plus, la culture et la technologie étant différentes. L'UERSS ? Bientôt des goulags dans quelques années ?
3  2 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 22/02/2022 à 17:17
Citation Envoyé par walfrat Voir le message
[...] voici un article pour donnez une image de ce qui se passe : https://www.tellerreport.com/news/20...18VzWZAyd.html

J'ai un peu de mal à trouver un chiffre sur le nombre d'agression estimé, de vidéo tourné, propagé, etc etc en France/dans le monde, a part les 330 000 de l'église sur 50ans.
Merci pour ces chiffres, c'est toujours intéressant.

Citation Envoyé par walfrat Voir le message

Bien qu'on peut voir le terrorrisme et la lutte contre la pédophile comme une excuse, [...] Ironiquement, on ne voit jamais ces chiffres sur la réalité, que ce soit ceux qui proposent les lois, ou ceux qui les dénoncent.
Je dénonce ces sujets comme des excuses parce que c'est ce qu'ils sont au final - des excuses. Ton article le montre très bien, je trouve, car on voit que l'État n'y met pas les moyens judiciaires:

If we really want pedophile cases to be handled properly in court, we will have to admit that we are severely lacking in resources.

The courts are not in a position to deal with the flow of incoming cases ”, warns Pascal Cussigh, secretary of the Children's Collective.

"The prosecution services are overwhelmed, certain investigations are carried out expeditiously and the files are closed without follow-up, for lack of sufficient human resources."

In France, only 1 to 2% of cases opened for rape of minors would lead to a judicial conviction, according to figures made public in 2018 by Marlène Schiappa, then Secretary of State in charge of Equality between women and men .

The reality would be worse, if we are to believe Arnaud Gallais, founder of the Prevent and Protect collective.

"We know that today 4% of child victims of rape file a complaint each year, and of these 4% there are only 0.3% who end up in the assizes. This means that there is total impunity."

[...]

“The prescription system is incredibly violent for victims,” he observes daily.

“Beyond the deadline, they find themselves facing judges who can no longer receive their word.

We tell them 'it's too late to speak, we can no longer hear you' and this goes in the direction of this law of silence used by pedophiles to put pressure on their victims. ”
À la place, on prend des problèmes réels (pédophilie, terrorisme, etc), et on les utilise comme excuse pour faire passer des lois sécuritaires.
1  0 
Avatar de walfrat
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 22/02/2022 à 15:07
Bien qu'on peut voir le terrorrisme et la lutte contre la pédophile comme une excuse, voici un article pour donnez une image de ce qui se passe : https://www.tellerreport.com/news/20...18VzWZAyd.html

"We know that today 4% of child victims of rape file a complaint each year, and of these 4% there are only 0.3% who end up in the assizes. This means that there is total impunity. . "
J'ai un peu de mal à trouver un chiffre sur le nombre d'agression estimé, de vidéo tourné, propagé, etc etc en France/dans le monde, a part les 330 000 de l'église sur 50ans.

Ironiquement, on ne voit jamais ces chiffres sur la réalité, que ce soit ceux qui proposent les lois, ou ceux qui les dénoncent.
0  0