IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un sénateur américain reproche à Apple et Amazon de favoriser le travail forcé des Ouïghours en Chine,
Ajoutant que ces entreprises rendaient ainsi leurs clients « complices de ces crimes »

Le , par Stan Adkens

94PARTAGES

18  0 
Le sénateur Marco Rubio a eu des mots forts pour Apple et d’autres entreprises américaines comme Amazon et Nike lors d'une audition au Sénat jeudi. Il a déclaré à la commission des affaires étrangères que ces entreprises profitaient des abus du gouvernement chinois, en fermant les yeux sur des allégations de travail forcé en Chine. Rubio a cité certaines allégations de recours au travail forcé, et d'autres sénateurs ont accusé les entreprises de profiter de « l'industrie de la surveillance autoritaire » de la Chine. Une loi qui interdirait l'importation de produits fabriqués au Xinjiang en raison de préoccupations relatives au travail forcé fait son chemin au Congrès, mais certaines grandes entreprises comme Apple dont la chaîne d’approvisionnement passe par la Chine essaieraient d’affaiblir cette loi.

Le sénateur républicain Marco Rubio a critiqué Apple pour sa conformité aux abus du gouvernement chinois alors qu'il s'exprimait devant la commission sénatoriale des affaires étrangères du Sénat. La commission se réunissait sur la répression de la Chine à l'encontre des Ouïghours et d'autres minorités musulmanes dans sa région occidentale du Xinjiang. Selon Rubio, de nombreuses entreprises américaines n'avaient pas pris conscience du fait qu'elles « profitaient » des abus du gouvernement chinois.


« Pendant beaucoup trop longtemps, des entreprises comme Nike et Apple et Amazon et Coca-Cola utilisaient le travail forcé. Elles profitaient du travail forcé ou s'approvisionnaient auprès de fournisseurs soupçonnés de recourir au travail forcé », a déclaré Rubio. Il continue en affirmant que ces entreprises avaient également rendu leurs clients « complices de ces crimes ».

Les sénateurs démocrates Ed Markey et Tim Kaine sont intervenus pour dire que les entreprises technologiques américaines auraient profité de « l'industrie de la surveillance autoritaire » de la Chine, affirmant que nombre de leurs produits étaient utilisés à Xianjing en ce moment même.

Les sénateurs ont cité l’exemple de Thermo Fisher Scientific. Le fournisseur américain de produits scientifiques et de logiciels et services destinés aux laboratoires de soins de santé a déclaré en 2019 qu'il cesserait de vendre des équipements de séquençage génétique au Xinjiang après que des groupes de défense des droits et des médias ont documenté la manière dont les autorités de cette région constituaient une base de données ADN pour les Ouïghours. Mais les critiques disent que cette mesure ne va pas assez loin.

« Tout prouve qu'ils continuent à fournir ces produits qui ont permis ces violations des droits de l'homme », a déclaré Rubio à propos de Thermo Fisher, notant qu'il avait écrit à plusieurs reprises à la société basée dans le Massachusetts à ce sujet. Un porte-parole d'Amazon a déclaré : « Chaque fois que nous recevons des preuves de travail forcé, nous prenons des mesures et suspendons les privilèges de vente ».

Selon un rapport publié par l'ONG China Labor Watch en 2019, des centaines d'étudiants chinois ont été recrutés par Foxconn Technology Group, un fournisseur d’Amazon, pour travailler de longues heures, souvent illégales, dans une usine qui fabrique des enceintes Alexa du géant américain du commerce en ligne. L’ONG a découvert lors de son enquête que de nombreux enfants, de 16 à 18 ans, ont dû travailler la nuit et faire des heures supplémentaires pour produire des haut-parleurs intelligents afin de permettre à l’entreprise d’atteindre ses objectifs de production. Plus de 1 000 de ces enfants étaient employés comme « stagiaires » après avoir été recrutés dans les écoles et les collèges techniques de la ville de Hengyang et de ses environs, leurs enseignants étant payés par l'usine pour les accompagner.

Un autre rapport publié la même année par China Labor Watch a montré qu’Apple et son partenaire commercial ont enfreint plusieurs règles de travail en Chine dans l’usine Zhengzhou Foxconn, la plus grande usine d’iPhone au monde. L’usine à fait l’objet de plusieurs accusations, y compris l’accusation selon laquelle l’usine avait des périodes où les travailleurs ont eu 1 jour de repos pour 13 jours travaillés ou même 1 seul jour de repos par mois. CLW a aussi découvert que l’usine ne fournissait pas aux travailleurs l’équipement de protection individuelle adéquat et les travailleurs ne recevaient aucune formation en matière de santé et de sécurité au travail.

Apple, Coca-Cola et Nike auraient fait pression pour affaiblir un projet de loi sur le travail forcé en Chine

Les législateurs américains cherchent à faire passer une loi qui bénéficierait d'un soutien bipartite et qui interdirait l'importation de produits fabriqués au Xinjiang, où vit la minorité ethnique ouïghoure, en raison de préoccupations relatives au travail forcé. Bien que cette loi bénéficie du soutien des républicains et des démocrates, les grandes entreprises américaines qui font appel à des sociétés et à des travailleurs chinois pour assembler et distribuer leurs produits se retrouvent coincées entre les législateurs nationaux et chinois.

Bon nombre des plus grandes entreprises du monde, dont Apple, s'appuient sur des chaînes d'approvisionnement qui passent par la Chine pour fabriquer leurs produits. Les consommateurs chinois représentent également une part importante et croissante de leur clientèle. Dans le cas d'Apple, la société a déclaré en octobre que les clients chinois avaient dépensé près de 8 milliards de dollars pour ses produits, faisant de ce pays son troisième marché le plus important, derrière les Amériques et l'Europe.

Selon un rapport publié en novembre dernier, Apple s'est opposé à certains éléments de la proposition de loi. Le fabricant de boissons gazeuses Coca-Cola et le géant de l'habillement Nike faisaient également pression en faveur de changements visant à affaiblir la législation. Le rapport disait que les lobbyistes se sont battus pour atténuer certaines de ses dispositions, arguant que, bien qu'ils condamnent fermement le travail forcé et les atrocités actuelles au Xinjiang, les exigences ambitieuses de la loi pourraient causer des ravages dans les chaînes d'approvisionnement qui sont profondément ancrées en Chine.


Plusieurs partenaires d'Apple en Chine ont été liés à des rapports inquiétants sur le travail forcé des Ouïghours en Chine, le plus récent étant un partenariat de l'entreprise dans le domaine des parcs éoliens. Un nouveau document a accusé Apple en mai d'avoir recours au travail forcé des Ouïghours en passant par des intermédiaires basés en Chine. Le rapport a identifié sept entreprises chinoises qui ont fourni des produits ou des services à Apple et soutenu des programmes de travail forcé de la minorité musulmane chinoise.

Fin mai, Apple a publié son rapport 2021 sur la responsabilité des fournisseurs, qui indique que l'entreprise n'a trouvé aucune preuve de travail forcé dans sa chaîne d'approvisionnement. L'entreprise a déclaré : « Dans tous nos travaux, nous avons continué à définir et à appliquer les normes les plus élevées en matière de travail et de droits de l'homme, de santé et de sécurité sur le lieu de travail, et de protection de l'environnement ».

Des groupes de défense des droits, des chercheurs, d'anciens résidents et certains législateurs occidentaux affirment que les autorités du Xinjiang ont facilité le travail forcé en détenant arbitrairement environ un million de Ouïghours et d'autres minorités principalement musulmanes dans un réseau de camps depuis 2016.

Le gouvernement des États-Unis et les parlements de pays, dont la Grande-Bretagne et le Canada, ont qualifié de génocide la politique de la Chine à l'égard des Ouïghours. La Chine nie les abus, affirmant que les camps sont destinés à la formation professionnelle et à la lutte contre l'extrémisme religieux. En 2019, les États-Unis ont élargissent leur liste noire pour inclure les principales startups d'IA chinoises qui aident la les autorités chinoises dans la surveillance répressive.

Le sénateur américain Marco Rubio a déclaré jeudi que les États-Unis devaient lutter contre la "portée extraterritoriale" du gouvernement chinois pour mieux protéger les Ouïghours dans le monde, citant une récente enquête de CNN sur l'expulsion présumée de Ouïghours de plusieurs grands pays arabes à la demande de Pékin. Les membres de la commission des relations étrangères du Sénat américain ont mentionné ce rapport exclusif lors d'une discussion avec Sophie Richardson, directrice de Human Rights Watch pour la Chine.

Sophie Richardson a déclaré à la commission sénatoriale que la « répression et la surveillance extrêmes » de Pékin rendaient impossible toute diligence raisonnable des entreprises en matière de droits de l'homme. « Les inspecteurs ne peuvent pas visiter les installations à l'improviste ou parler aux travailleurs sans crainte de représailles. Certaines entreprises ne semblent pas vouloir ou pouvoir obtenir des informations précises sur leurs propres chaînes d'approvisionnement », a-t-elle déclaré.

Et vous ?

Que pensez-vous de cette situation selon laquelle Apple et d’autres entreprises favoriseraient le travail forcé en Chine ?
Quel commentaire faites-vous d’une loi qui interdirait l'importation de produits fabriqués au Xinjiang en raison de préoccupations relatives au travail forcé ?

Voir aussi :

Des ouvriers en colère mettent à sac une usine d'iPhone en Inde. Ils n'auraient pas été payés depuis quatre mois, et auraient été contraints à faire des heures supplémentaires
Apple travaillerait avec des fournisseurs liés à des programmes de travail forcé des Ouïghours, d'autres entreprises américaines de la Tech feraient également appel à ces fournisseurs
Il a fallu trois ans à Apple pour couper ses liens avec un fournisseur qui faisait travailler des mineurs. Apple évite de couper les liens avec les contrevenants, car cela nuirait à ses activités
Un fournisseur de longue date d'Apple accusé de recourir au travail forcé des Ouïghours en Chine, les travailleurs ayant le choix entre le travail forcé ou l'envoi dans des centres de détention

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de calvaire
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 12/06/2021 à 18:10
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
Apple, Amazon et Nike, au lieu de pisser contre le vent, peuvent parfaitement délocaliser en Inde ou ailleurs. Ce ne sont pas les pays au bas coût de main d'oeuvre qui manquent.
je rêve d'un monde ou ces usines relocaliserais leurs prod et produiraient aux USA, en France...
enfin ce monde à existé, il fut un temps en France on fabriquait des télé, des ordinateurs, des processeurs (on avait des usines de gravure en 90nm)
2  0 
Avatar de foetus
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 13/06/2021 à 0:28
Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
Et pourquoi ne pas relocaliser dans les pays comme les USA, la France, etc mais ne plus mettre tout l'argent dans la communication et le marketing (1.8 milliards de dollars en marketing pour Apple en 2015)?
Il y a plusieurs choses avant de relocaliser
  • La perte de compétences. 1 exemple, en 2014, les ateliers Pleyel ont fermé et c'était les derniers à fabriquer des pianos en France. Mais maintenant que ce sont les chinois qui ont le marché, cela va être très très difficile pour revenir. Pendant le COVID, "la perte de compétences" avait être évoqué comme raison de ne pas rouvrir l'usine de fabrication des masques en Bretagne il me semble
  • Pendant D. Trump, Apple assemblait ses Mac au Texas. Il faudrait rechercher si c'est toujours le cas.
  • Le "Made in France" qui ne veut pas forcément dire quelque chose. Par exemple, pour 1 vêtement, tu peux juste coudre 1 bouton en France sur 1 produit importé pour l'avoir. Et le "Made in Italy" d'après ce que je comprends, c'est 1 peu n'importe quoi.
2  0 
Avatar de calvaire
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 13/06/2021 à 16:54
Citation Envoyé par Ehma Voir le message
En effet, mais en ce temps là les téléviseurs coûtaient plus d'un mois de salaire et on les réparait au lieu de les jeter. Le matériel durait plus longtemps et du coup, ça freine l'évolution ! Quoi que l'on garde un ordinateur plus longtemps de nos jours qu'il y a 25 ans.

Bref, ce serait un mode de vie plus frugal. Ce qui serait, en plus, mieux pour la planète.

Ou ça pourrait être aussi le cauchemar, on pousserait probablement les ouvriers locaux à des cadences infernales.
Je ne suis pas d'accord avec cette argument. De nos jours la production c'est surtout des machines qui les réalisent, le cout de main d’œuvre et assez marginal pour la plupart des productions.
Je vois pas pourquoi on arrive en France a produire des biens aussi cher que du chinois et pas d'autres (à quelques € près).
Et il faut prendre en compte que certains secteurs sont subventionner par les chinois pour casser les prix artificiellement (les smartphones l'étaient, les panneaux solaire...)

Surtout que depuis l'entré dans l'€ les salaires ont baissés en France à l'inverse des pays pauvres. Un polonais aujourd'hui gagne autant qu'un français et les salaires chinois augmentes chaque années.
Et quand je vois l'industrie qu'il reste en Allemagne, au Japon ou aux USA... c'est pas qu'une question de salaire.
2  0 
Avatar de calvaire
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 13/06/2021 à 18:51
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Ouais, d'ailleurs dans certaines région il dépasse les salaires de pays union-européen. (Croatie, Lituanie, Lettonie, Estonie)

Les niveaux de salaires en Chine atteignent voire dépassent ceux de certaines régions d’Europe
et donc si je résume, un chinois gagne actuellement en net 900$, un smicard en France c'est 1231€. On est plus très loin, encore 1 ou 2 réformes et on y sera
Cela ne m’étonne pas quand on sait que 1 français sur 2 épargne moins de 50€ par mois.

et bientôt ces gueux vont devoir acheter une Zoé à 20000€ pour pouvoir continuer à rouler en ville.
Le modèle allemand n'est non plus un exemple, peu de chômage mais environ de 10% de travailleurs pauvre.

Les modèles économiques chinois ou européen ne sont pas bon... on nivelle par le bas au lieu d'élever le pouvoir d'achats des populations

le rapport avec la news ? a toujours vouloir réduire les salaires ces entreprises vont produire gratuitement avec leurs esclaves mais n'aurons plus de consommateurs pouvant se payer leurs produits.
L'histoire l'a montré avec l'empire romain, l'esclavage ou les salaires quasi nul est le pire modèle économique possible.
2  0 
Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/06/2021 à 23:55
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
Apple, Amazon et Nike, au lieu de pisser contre le vent, peuvent parfaitement délocaliser en Inde ou ailleurs. Ce ne sont pas les pays au bas coût de main d'oeuvre qui manquent.
Et pourquoi ne pas relocaliser dans les pays comme les USA, la France, etc mais ne plus mettre tout l'argent dans la communication et le marketing (1.8 milliards de dollars en marketing pour Apple en 2015)?
1  0 
Avatar de KEKE93
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 13/06/2021 à 8:17
Dernier exemple en date, il y a trois ans je cherchais à acheter un réfrigérateur "made in Europe"; j'avais trouvé la marque Gorenje qui était d'origine Slovène et fabriquait en Slovénie ( ancien pays de l'empire Austro-Hongrois)...
J'ai eu le malheur d'attendre trois ans pour effectuer mon achat...Bien mal m'en a pris car le groupe Gorenje a été racheté très récemment par le groupe chinois Hisense et dans un magasin tel que Boulanger, il n'y a que des marques chinoises ( à part Beko qui est Turc )...
C'est très insidieuux car les groupes chinois investissent en Europe en effectuant une tête de pont plutôt vers les pays d'Europe du sud tels la Grèce ( Cf le port du Pirée ), la Slovénie et d'autres pays...
1  0 
Avatar de KEKE93
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 13/06/2021 à 15:56
Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
Et pourquoi ne pas relocaliser dans les pays comme les USA, la France, etc mais ne plus mettre tout l'argent dans la communication et le marketing?
Les Etats-Unis peuvent délocaliser à nouveau au Mexique et notamment à Tijuana où se trouvent de nombreuses Maquiladoras qui peuvent bénéficier de l'accord NAFTA pour exporter leurs produits et de la proximité de la frontière avec les USA ce qui implique de faibles coûts de transports de marchandises.
Les maquiladoras à Tijuana ont eu leur apogée en 2001 soit la date à laquelle la Chine a adhérée à l'OMC.

D'accord, ça va être difficile de réassembler des PC à Tijuana ( toute la filière étant en Chine sur Shenzhen et le delta de la rivière des Perles ) mais pour assembler des serveurs destinés aux entreprises ou des routeurs...pourquoi pas?

Cf le lien:
https://en.wikipedia.org/wiki/Tijuan...#Manufacturing

https://en.wikipedia.org/wiki/Maquiladora
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/06/2021 à 8:34
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Selon un rapport publié en novembre dernier, Apple s'est opposé à certains éléments de la proposition de loi. Le fabricant de boissons gazeuses Coca-Cola et le géant de l'habillement Nike faisaient également pression en faveur de changements visant à affaiblir la législation. Le rapport disait que les lobbyistes se sont battus pour atténuer certaines de ses dispositions, arguant que, bien qu'ils condamnent fermement le travail forcé et les atrocités actuelles au Xinjiang, les exigences ambitieuses de la loi pourraient causer des ravages dans les chaînes d'approvisionnement qui sont profondément ancrées en Chine.
Ça doit être horrible d'être lobbyiste pour une grande entreprise. Au niveau de la conscience ça ne doit pas être top.
Il y a des femmes et des hommes qui bossent pour Nike, Coca-Cola, etc, qui ont du dire des propos du genre "Non mais c'est très bien les droits de l'homme et tout ça, mais les chaînes d'approvisionnement sont plus importantes".

Le problème c'est le mondialisme et le libre échange, la production part là où ça coute le moins cher et souvent les règles y sont plus souples. (et pas que du point de vue du travail forcé)

Citation Envoyé par calvaire Voir le message
il fut un temps en France on fabriquait
Ouais dans le temps il y avait des usines en France. C'est triste de voir ce qui est arrivé.
0  0 
Avatar de Ehma
Membre averti https://www.developpez.com
Le 13/06/2021 à 13:51
je rêve d'un monde ou ces usines relocaliserais leurs prod et produiraient aux USA, en France...
enfin ce monde à existé, il fut un temps en France on fabriquait des télé, des ordinateurs, des processeurs (on avait des usines de gravure en 90nm)
En effet, mais en ce temps là les téléviseurs coûtaient plus d'un mois de salaire et on les réparait au lieu de les jeter. Le matériel durait plus longtemps et du coup, ça freine l'évolution ! Quoi que l'on garde un ordinateur plus longtemps de nos jours qu'il y a 25 ans.

Bref, ce serait un mode de vie plus frugal. Ce qui serait, en plus, mieux pour la planète.

Ou ça pourrait être aussi le cauchemar, on pousserait probablement les ouvriers locaux à des cadences infernales.
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/06/2021 à 17:14
Citation Envoyé par Ehma Voir le message
Le matériel durait plus longtemps et du coup, ça freine l'évolution !
Je ne suis pas d'accord. Il y a plusieurs raisons qui peut pousser un consommateur à remplacer un objet qu'il possède déjà :
- si il est cassé
- si il est dépassé technologiquement
- si un nouveau besoin a été créé (par exemple t'as une cafetière pour café en poudre, une cafetière pour dosette et une cafetière pour café à grain)
L'évolution pousse le consommateur a consommer. Donc les entreprises ont toujours eu intérêt à innover. Par exemple après la seconde guerre mondiale il y a eu beaucoup d'innovations dans le domaine des appareils ménager. (bon là c'était la première fois que les gens s'équipaient, donc c'était encore autre chose, mais il y a quand même eu de l'innovation)

Citation Envoyé par calvaire Voir le message
les salaires chinois augmentes chaque années.
Ouais, d'ailleurs dans certaines région il dépasse les salaires de pays union-européen. (Croatie, Lituanie, Lettonie, Estonie)

Les niveaux de salaires en Chine atteignent voire dépassent ceux de certaines régions d’Europe
0  0