IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

YouTube supprime la vidéo de Trump et suspend la mise en ligne de nouvelles vidéos pendant au moins 7 jours,
Les commentaires sous les vidéos seraient également indéfiniment désactivés

Le , par Stan Adkens

9PARTAGES

4  0 
YouTube a temporairement interdit le président Donald Trump de mettre sur sa chaîne de nouvelles vidéos ou des flux en direct après que des contenus antérieurs ont violé les politiques d'incitation à la violence, a déclaré la société mardi en fin de journée. La chaîne ne peut pas être mise à jour pendant au moins sept jours - qui peuvent être prolongés -, et le contenu précédent incriminé avait été supprimé, a déclaré YouTube dans un communiqué, sans donner de détails sur la vidéo qui a provoqué le changement.

YouTube a pris des mesures à l'encontre du président Donald Trump, rejoignant un chœur de sociétés de médias sociaux limitant la présence du président sur leurs plateformes à la suite de l’émeute meurtrière qui a envahi le Capitole la semaine dernière. Le média social a retiré une nouvelle vidéo mise en ligne sur le compte du président Trump pour avoir violé les politiques de contenu de la société en matière d'incitation à la violence. Le compte a également été mis en "grève" et a perdu sa capacité à mettre en ligne de nouveaux contenus pendant au moins une semaine.


« Après un examen minutieux, et à la lumière des préoccupations concernant le risque de violence, nous avons retiré les nouveaux contenus téléchargés sur la chaîne de Donald J. Trump et nous avons lancé une "grève" pour violation de nos politiques d'incitation à la violence », a déclaré une porte-parole de YouTube dans un communiqué. « En conséquence, conformément à notre système de "grève" de longue date, la chaîne est désormais empêchée d’uploader de nouvelles vidéos ou de nouveaux flux en direct pendant au moins sept jours - qui peuvent être prolongés ».

Trump a été accusée par les démocrates et certains républicains - dont la républicaine N° 3 de la Chambre, la députée Liz Cheney - d'inciter à la violence au Capitole. « Le président des États-Unis a convoqué cette foule, a rassemblé la foule et a allumé la flamme de cette attaque. Tout ce qui a suivi est de sa faute », a déclaré Cheney dans une déclaration mardi. « Il n'y a jamais eu de plus grande trahison de sa fonction et de son serment à la Constitution de la part d'un président des États-Unis », a-t-elle déclaré, ajoutant qu'elle était favorable à sa mise en accusation.

Cependant, mardi, Trump a rejeté toute responsabilité dans l'incitation à l'émeute qui a tué cinq personnes, dont un officier de police du Capitole qui est mort après avoir été blessé lors d'affrontements physiques et une femme qui a été mortellement abattue par la police alors qu'une foule tentait de pénétrer dans une partie du bâtiment.


Le nouveau syndicat de Google et de sa société mère Alphabet a rédigé une lettre ouverte virulente à l'attention des dirigeants de YouTube, accusant la plateforme d'encourager le fascisme et de ne pas agir à la suite du siège du Capitole américain par les émeutiers pro-Trump. Le syndicat, qui a été officiellement formé il y a moins de deux semaines et comprend environ 400 employés, a publié la lettre ouverte jeudi.

Dans leur lettre, les employés ont demandé à la société d’interdire Trump de la plateforme de manière permanente. YouTube a déclaré la semaine dernière avoir supprimé la vidéo où le président exhortait ses partisans émeutiers à rentrer chez eux tout en les encourageant, et qui contenait également des informations erronées sur les résultats des élections, mais le syndicat a déclaré que la réponse de YouTube à l’émeute du Capitole était “terne” et a exhorté les dirigeants de YouTube à prendre des mesures plus fortes.
« Nous savons que les réseaux sociaux ont encouragé le mouvement fasciste grandissant aux États-Unis et nous sommes particulièrement conscients que YouTube, un produit d’Alphabet, a joué un rôle clé dans cette menace croissante, qui a reçu une réponse insuffisante de la part des dirigeants de YouTube », a écrit le syndicat.

YouTube désactive indéfiniment les commentaires sous les vidéos sur la chaîne de Trump

Les entreprises de médias sociaux ont tenté d’éviter une répétition de la violence qui a éclaté lorsqu’une foule de partisans de Trump a pris d’assaut le Capitole américain lors du vote pour confirmer la victoire électorale du président élu Joe Biden, il y a une semaine. Twitter a carrément interdit le président Trump la semaine dernière, après l’avoir suspendu pour 12h. Facebook a d'abord empêché Trump de publier sur Facebook et Instagram pendant 24 heures, avant que le PDG Mark Zuckerberg n'annonce des mesures encore plus strictes jeudi matin, qui incluent la suspension indéfinie de son compte pour au moins les semaines à venir.

Google et Apple ont coupé l’accès de Parler – une plateforme de médias sociaux privilégiée par de nombreux partisans de Trump, qui a vu monter rapidement le nombre d’utilisateurs en faveur des interdictions des réseaux traditionnels *– à leurs app stores en week-end dernier afin de protéger la sécurité des utilisateurs sur leurs magasins en ligne. Amazon a également suspendu le service d'hébergement Web de Parler, ce qui lui vaut un procès intenté par le réseau social pour violation de la loi antitrust et le non-respect d’un accord contractuel.

Alors que Facebook et Twitter n’ont pas tardé à prendre des mesures contre Trump à la suite de l’attaque, YouTube a adopté une approche plus docile. Au lieu de s’adresser spécifiquement à Trump, la société a déclaré qu’elle lancerait une grève sur tout compte publiant des vidéos faisant de fausses déclarations sur la fraude électorale. Selon les règles de YouTube, trois avertissements sur une période de 90 jours entraînent le renvoi définitif de la plateforme. Le premier avertissement s’accompagne d’une interdiction d’une semaine de publier du contenu. Le deuxième avertissement s’accompagne d’une interdiction de deux semaines.

YouTube a d’abord annoncé la mise à jour de la politique en décembre, qui interdit tout contenu visant à diffuser des informations erronées sur les résultats des élections de 2020 en promouvant des théories fausses sur les votes frauduleux ou d'autres affirmations non vérifiées. Mais il a accordé une période de grâce avant que les contrevenants ne soient sanctionnés par son système de "grève". La période de grâce devait expirer le jour de l’inauguration le 20 janvier, mais a été déplacée après l’émeute du Capitole.

En plus de suspendre la chaîne du président, YouTube a également désactivé indéfiniment les commentaires sur les vidéos de Trump en raison de « préoccupations constantes concernant la violence », ce qui a été fait par le passé sur d'autres chaînes avec des « préoccupations de sécurité dans la section des commentaires ».

YouTube aurait également supprimé le contenu de la chaîne officielle de la Maison-Blanche. Deux vidéos qui se trouvaient sur la page officielle de la Maison-Blanche sur YouTube plus tôt mardi - une où Trump s'adressait à des journalistes, et une autre où il faisait des remarques lors de son déplacement sur le chantier du mur de la frontière - auraient depuis été retirées.

Vendredi, YouTube a déclaré avoir interdit la chaîne du populaire podcast "War Room" de Steve Bannon, après qu'elle a violé à plusieurs reprises les règles de la plateforme. L'interdiction est intervenue quelques heures après que Rudy Guiliani, l'avocat personnel du président Donald Trump, a été invité à l'émission suite à la violente insurrection au Capitole.

« Conformément à notre système de grève, nous avons mis fin à la chaîne "War room" de Steve Bannon et à une chaîne associée pour avoir violé à plusieurs reprises nos lignes directrices communautaires », a déclaré un porte-parole de YouTube dans un communiqué. Mais le président Trump a affirmé mardi que son interdiction des médias sociaux était une « erreur catastrophique » et a qualifié les entreprises de la Big Tech d'horribles.

Source : YouTube

Et vous ?

Que pensez-vous de cette interdiction ?
Selon vous, pourquoi la suspension de Trump sur YouTube est intervenue avec du retard, alors que l’application Parler a été retirée de Play Store depuis vendredi ?
Quelle sera la suite de toutes ces interdictions, y compris les interdictions permanentes, après le mandat de Trump, selon vous ?

Voir aussi :

UK : YouTube viole la vie privée des enfants, selon un nouveau procès de 3,2 milliards $, « Le vrai prix des services "gratuits" de YouTube est que les enfants sont accros, influencés et exploités »
Le compte Twitter de Donald Trump piraté ! Victor Gevers, un chercheur néerlandais, affirme avoir eu accès au compte du président américain, mais Twitter et la Maison Blanche nient ces allégations
Le président US a menacé de « réglementer » ou de « fermer » des plateformes de réseaux sociaux, après que ses tweets ont été marqués comme véhiculant des informations non vérifiées
La suspension définitive du compte de Donald Trump par Twitter oppose la France et l'Allemagne à la plateforme, qui se justifie par la nécessité de lutter contre l'incitation à la violence

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de earhater
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 13/01/2021 à 18:49
si effectivement parler n'a pas respecté les termes de son contrat, pourquoi amazon n'a t'il donc pas déposé une plainte auprès de la justice et dénoncé ce contrat plus tôt?
parce qu'il en a strictement rien à faire, il préfère appliquer sa justice, mais bon, on trouvera encore des gens pour le défendre ...
Bonjour,

Pour vous rappeler comment fonctionne un contrat, par exemple un contrat de travail, il y a des clauses dedans. Par exemple dans mon contrat de travail est m'est interdit de dénigrer mon entreprise, d'être salarié d'une autre entreprise etc. Si je ne respecte pas une clause du contrat que j'ai signé, le contrat est rompu unilatéralement, sans qu'il y ai besoin de passer par la justice. C'est si il y a un litige, par exemple si je trouve que j'ai respecté les clauses et que la rupture du contrat est sans fondement, que je dois faire intervenir la justice.

Pour en revenir à amazon, si une clause du contrat que Parler a signé n'est pas respectée, Amazon rompt unilatéralement le contrat c'est aussi simple que cela
8  1 
Avatar de Hypnocrate
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 13/01/2021 à 22:18
Et si on parlait de Twitter ou les messages haineux se comptent par millions.
Un ancien ministre malaisien avait même appelé au meurtre de millions de français sans que Twitter ne daigne le censurer.
Que dirait-on si Amazon décidait de débrancher Twitter?
7  1 
Avatar de Cpt Anderson
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 13/01/2021 à 14:55
Que Youtube, et les autres plateformes, suspendent une personne pour incitation à la haine me semble presque logique. Ce qui l'est pas du tout, c'est que c'est Youtube, et les autres plateformes, se prennent pour des juges. J'allais dire "sous la pression de nos dirigeants". Il s'agit d'une dérive totalitaire inacceptable.
6  1 
Avatar de Hypnocrate
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 13/01/2021 à 17:01
Apple, Google et Amazon ont également suspendu Parler, une application pro-Trump où les utilisateurs ont menacé de recourir à plus de violence de leurs App stores et services d'hébergement web respectifs.
Ce serait bien de faire preuve de plus d'exactitude (pour ne pas dire d'honnêteté)
Parler n'est pas une application pro-Trump mais un réseau social qui défend la liberté d'expression.
Dans les fait les pro-Trump sont plus nombreux que les pro-Biden mais ces derniers y sont la bienvenue. Le réseau tente même des les attirer contre rémunération.

Ensuite ce n'est pas "les" utilisateurs qui ont menacé mais une poignée. Dans leurs conditions, Parler interdit d'ailleurs clairement la violence.

A mon sens, la censure de ce réseau par les GAFA est injustifié.
De toute façon ce n'est pas à eux de se prendre pour des juges.
7  2 
Avatar de sirthie
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 14/01/2021 à 11:21
Citation Envoyé par skaarj Voir le message
Après vous faites comme vous voulez, pro ou anti Trump, mais à un moment faut se sortir les doigts du derrière pour ne pas voir qu'il y a clairement prise de position pour un parti de la part des médias de masse et d'une élite pédo sata criminelle.
... et extraterrestre, vampire, reptilienne et anthropophage...
7  2 
Avatar de stardeath
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 13/01/2021 à 16:35
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
Cet "aveu" est un bête montage. Toute la propagande sur la soi-disant fraude de Biden est du même acabit.
tu veux dire que pendant 4 ans, ces "journalistes" n'ont pas fait leur travail et que là subitement, ils l'ont fait?
désolé, mais ils ont creusé leurs propres tombes
5  1 
Avatar de pierre-y
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 14/01/2021 à 9:01
Il faudrait que parler contre attaque aussi en montrant ce que amazon laisse passer sur twitch ou en montrant ces pratiques commercial aussi.
4  0 
Avatar de denisys
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 13/01/2021 à 20:11
stardeath
Le 13/01/2021 à 18:17
si effectivement parler n'a pas respecté les termes de son contrat, pourquoi amazon n'a t'il donc pas déposé une plainte auprès de la justice et dénoncé ce contrat plus tôt?
parce qu'il en a strictement rien à faire, il préfère appliquer sa justice, mais bon, on trouvera encore des gens pour le défendre ...
Ou …
Peut être, beaucoup plus pour appliquer ces tarifs et empocher les dividendes ?.
5  2 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 13/01/2021 à 16:20
Citation Envoyé par pierre-y Voir le message
A oui, sur le coup je croyais a de l'intox pour être honnête. C'est hallucinant.

foxnews : "Biden says in video he has created 'voter fraud organization'"
Faut chercher mieux :

https://www.reuters.com/article/uk-f...-idUSKBN27E2VH

Cet "aveu" est un bête montage. Toute la propagande sur la soi-disant fraude de Biden est du même acabit.
3  1 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/01/2021 à 21:52
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Qui sont les dirigeants dans le cas présent ?
Qui aurait pu donner l'ordre à Twitter et YouTube d'attaquer Trump ?
Je ne vois pas très bien devant qui Google pourrait s'agenouiller, il ne doit pas y avoir beaucoup de choses plus puissantes que Google dans le monde d'aujourd'hui.

C'est bizarre que d'un coup Google et les réseaux sociaux s'affichent autant, d'habitude ils font ça discrètement.
Et pourquoi censurer Trump à une semaine de la fin de son mandat ?
Google & Cie veulent plaire au nouveau pouvoir (Biden et ses amis démocrates) parce que le monde politique parle depuis quelque temps de casser leur toute puissance.

Problème: En effaçant Trump du monde numérique, ils se sont tirés une balle dans le pied: Ils ont donné la preuve au monde entier qu'ils avaient le pouvoir de "tuer" le président de la 1ère puissance mondiale. Il serait très étonnant que les dirigeants du monde ne se sentent pas concernés... Ils vont tous se faire un plaisir de liquider la menace "Google &Cie".

Un gouvernant "éclairé" ne fait pas confiance aux traîtres: Il y a plus de 2000 ans (en 48 av. J.-C), Pompée et Jules César (celui d'Astérix) se sont combattus dans une guerre civile. Pompée fuit et lorsque Jules César le poursuit en Egypte, le pharaon Ptholémée lui offre la tête de Pompée qu'il a fait tuer pour faire plaisir à Jules César. Jules César décide de faire honneur à son ancien adversaire en organisant pour lui des funérailles dignes de lui. Il fait également exécuter tous ceux qui étaient liés de près ou de loin à l’assassinat et destitue Ptolémée au profit de sa sœur, la célèbre Cléopâtre.
4  2