Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Atlassian a annoncé qu'il n'exigera pas que ses employés retournent au bureau même après la pandémie
En suivant Twitter et Facebook

Le , par Nancy Rey

294PARTAGES

6  0 
Le géant australien du logiciel Atlassian ne demandera plus à ses employés de retourner au bureau tous les jours pour travailler, même après la fin des arrêts liés à la pandémie du coronavirus. Les employés de Atlassian pourront choisir de travailler où ils veulent, que ce soit à la maison, au bureau ou une combinaison des deux, a annoncé l'entreprise vendredi. L'annonce de Atlassian fait suite à des décisions similaires de Twitter et Facebook de passer à un modèle de travail décentralisé permanent. Facebook et Google ont été moins drastiques, tous deux ont annoncé à leurs employés qu'ils pourraient continuer à travailler depuis chez eux jusqu'à l'été 2021.

Les co-PDG de Atlassian Scott Farquhar et Mike Cannon-Brookes


Le géant du logiciel laisse les employés choisir leur lieu de travail, que ce soit à la maison, au bureau ou une combinaison des deux. Atlassian a baptisé cette nouvelle façon de travailler « TEAM Anywhere », qui comprend les trois éléments suivants : « du talent partout », « travailler de manière flexible » et « réimaginer le travail d'équipe ».

Selon l'entreprise, « le talent partout » signifie la recherche de talents divers dans des centres mondiaux. « Travailler de manière flexible » signifie que les employés personnalisent leurs propres routines afin que cela fonctionne au mieux pour leur vie personnelle et professionnelle. Chaque travailleur sera autorisé à choisir où, quand, et comment il fera son meilleur travail dans les limites de son équipe. Pour Atlassian, il s'agira de mesurer les résultats plutôt que de compter les heures. Enfin, l'élément « réimaginer le travail d'équipe » concerne les équipes qui travaillent efficacement et en collaboration, tant sur le plan numérique qu'en personne.

Dans un billet de blog interne, Scott Farquhar, co-directeur général de Atlassian, a déclaré que 2020 a été une année de changement et a radicalement changé la façon dont les gens travaillent. Mais elle a également été l'occasion d'explorer davantage le travail flexible. « Si la COVID-19 a bouleversé notre monde, il a également accéléré les objectifs que Atlassian s'était fixés depuis un certain temps. Pendant des années, nous avons travaillé en tant qu'entreprise mondiale hautement distribuée, en expérimentant avec des équipes entièrement distantes, et en réitérant des pratiques qui sont essentielles pour construire des équipes distribuées diverses », a-t-il déclaré.

« Si cette période a été difficile, elle nous a aussi offert une occasion extraordinaire de continuer à pousser plus loin cette manière flexible de travailler et d'élargir notre imagination pour construire ce à quoi le travail pourrait ressembler et comment nous pouvons éliminer les obstacles pour que nous puissions faire le meilleur travail de notre vie. Nous ne serons plus retenus par l'ancienne façon de faire les choses - être prudent, protéger farouchement nos normes et ne pas atteindre les grands talents au-delà de nos bureaux », poursuit Farquhar.

Farquhar pense que le monde post-COVID verra une augmentation du travail décentralisé dans toutes les industries et Atlassian veut être à la tête de cette pratique. « Nos produits aident les équipes à collaborer de n'importe où, et nos pratiques et nos enseignements peuvent aider à orienter nos clients vers le futur du travail avec nous. Mais nous ne pouvons pas entraîner sur le terrain, nous devons faire le chemin à pied, un kilomètre devant nos clients. Nous devons rencontrer les obstacles avant qu'ils ne le fassent et les surmonter en élaborant des solutions de classe mondiale », a-t-il déclaré.

L'annonce de Atlassian intervient après qu'elle a révélé les plans de construction d'un bâtiment de 40 étages (180 mètres) pour son nouveau siège à Sydney. Il s'agira du plus haut bâtiment en bois hybride au monde et son achèvement est prévu pour 2025.

Source : Twitter, Business Insider

Et vous ?

Quelle est la formule préconisée par votre employeur en ces temps de pandémie ?
Quelles sont les différences que vous avez relevées en comparaison au créneau classique ?

Voir aussi :

Covid-19 : Facebook permet à ses employés de travailler depuis leur domicile jusqu'en 2021, et leur alloue 1000 $ pour la couverture des besoins liés au bureau à domicile

Twitter encourage fortement tous ses employés du monde entier à travailler à domicile pour réduire la probabilité de propagation du coronavirus

Coronavirus : après avoir recommandé le travail à domicile, Twitter demande à ses employés de travailler chez eux, une mesure adoptée par les grandes enseignes de la tech comme Google

Télétravail : cinq raisons pour lesquelles les entreprises lui disent non, Gagnerait-il à être plus largement adopté ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ElementaryJoe
Inactif https://www.developpez.com
Le 08/08/2020 à 10:25
Quand tu vois les économies que ça fait pour une boite, tu m’étonnes ...
1  0 
Avatar de xarkam
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 08/08/2020 à 11:29
Citation Envoyé par ElementaryJoe Voir le message
Quand tu vois les économies que ça fait pour une boite, tu m’étonnes ...
Oui.

En France, l'employeur n'est pas obligé de pratiquer un dédommagement en cas de télétravail.
Pour plein d'entreprises, c'est tout bénef car une bonne partie des charges de fonctionnement sont déportées sur le salarié sans aucune compensations obligatoire.
https://travail-emploi.gouv.fr/le-mi...le/teletravail

Tous ces employés en tad depuis mars on vu leur pouvoir d'achat bien diminuer à cause de l'augmentation de leur consommation d'eau, d'électricité, etc...

En Belgique, l'indemnisation en cas de télétravail obligatoire (comme ce fu le cas avec le confinement) peut aller jusqu'à 180€ mensuel pour couvrir les frais.
Mais bien des employeurs ne connaissent pas cette règles ou d'autres font mine de l'ignorer.

Dans tout les cas, cela pose soucis qu'aucun mécanisme ne prévoie de combler ce manquement.
1  0 
Avatar de Xinsura
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 08/08/2020 à 13:10
Citation Envoyé par xarkam Voir le message
En Belgique, l'indemnisation en cas de télétravail obligatoire (comme ce fu le cas avec le confinement) peut aller jusqu'à 180€ mensuel pour couvrir les frais.
Je ne suis pas si sur que ça soit obligatoire, en Belgique.
0  0 
Avatar de tpericard
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 08/08/2020 à 19:00
Citation Envoyé par xarkam Voir le message
Oui.

En France, l'employeur n'est pas obligé de pratiquer un dédommagement en cas de télétravail.
Pour plein d'entreprises, c'est tout bénef car une bonne partie des charges de fonctionnement sont déportées sur le salarié sans aucune compensations obligatoire.
https://travail-emploi.gouv.fr/le-mi...le/teletravail

Tous ces employés en tad depuis mars on vu leur pouvoir d'achat bien diminuer à cause de l'augmentation de leur consommation d'eau, d'électricité, etc.....

Faut arrêter l'exagération quand même !!!
La consommation d'eau, d'électricité, etc... a augmenté car TOUS les membres de la famille étaient 24h/24 à la maison !
Dit autrement, le français moyen a du payer intégralement sa consommation d'eau et d'électricité, y compris la part qui était jusque là payée par les entreprises et l'école.

Ensuite, d'un point de vue purement financier, le confinement a aussi été l'occasion d'économies pour le salarié, dont entre autres :
- frais de transport
- repas pris en dehors du domicile

Ensuite, il y a eu aussi beaucoup de chômage partiel aussi, ce qui implique 84% de son salaire net (environ). L'employeur n'était pas tenu de verser le salaire complet. Vous pouviez être successivement en Télétravail et en activité partielle.

La réalité objective
Ce que nous avons vécu n'était pas du télétravail voulu, organisé et réfléchi. Fait parfois dans la précipitation et l'urgence. Certaines entreprises ont cependant été très très réactives sur ce point (dont la mienne par exemple #ViveOPEN). A titre perso, j'ai été dès le 13 mars en télétravail !!!

Pour le futur
En cas d'organisation d'un télétravail, il faut que l'entreprise :
- fournisse le matériel, à savoir portable, ordinateur, écran mais aussi une vraie chaise de bureau. Et surement d'autres choses que j'oublie,
- rembourse une quote-part à déterminer sur au moins la connexion internet, et aussi sur l'utilisation éventuelle d'un ordinateur personnelle à des fins professionnelles.

A titre d'exemple, en Belgique, l'indemnité forfaitaire admise par le fisc va de 20 à 40 euros par mois
On est bien loin des 180 euros mensuels .... vous confondez en fait avec l'indemnité possible pour les travailleurs effectuant HABITUELLEMENT leur activité à domicile d'une part. D'autre part c'était accepté pendant le confinement pour les télétravailleurs forcés mais pour 130 euros seulement,.
0  0