Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Coronavirus : après avoir recommandé le travail à domicile, Twitter demande à ses employés de travailler chez eux.
Une mesure adoptée par les grandes enseignes de la tech comme Google

Le , par Stéphane le calme

803PARTAGES

16  0 
Twitter exige que ses 4900 employés travaillent à domicile, selon un billet de blog, alors que le coronavirus COVID-19 continue de se propager à travers le monde.

« Notre priorité absolue reste la santé et la sécurité de nos Tweeps, et nous avons également la responsabilité de soutenir nos communautés, ceux qui sont vulnérables et les prestataires de soins de santé qui sont en première ligne de cette pandémie. Pour poursuivre cette poussée, nous allons au-delà de nos conseils précédents de «fortement encourager le travail à domicile» fournis le 2 mars et avons maintenant informé tous les employés du monde entier qu'ils doivent travailler à domicile.

« Nous comprenons que c'est une étape sans précédent, mais ce sont des temps sans précédent. Et nous continuerons à faire tout notre possible pour soutenir nos Tweeps, notamment:

« Payer nos sous-traitants, vendeurs et travailleurs payés à l’heure

« Pour les sous-traitants et les travailleurs payés à l’heure qui ne sont pas en mesure de s'acquitter de leurs responsabilités depuis leur domicile, Twitter continuera à payer leurs coûts de main-d'œuvre pour couvrir les heures de travail standard, tandis que les conseils de Twitter pour le travail à domicile et/ou les restrictions de voyage liées à leur bureau assigné sont en vigueur .

« Ressources supplémentaires pour soutenir les parents

« Dans le cadre de notre soutien continu aux avantages mondiaux, Twitter intervient pour réduire les dépenses supplémentaires que les parents peuvent rencontrer lorsque leur garderie normale ferme en raison de COVID-19 en remboursant les frais de garde supplémentaires engagés.

« Aider les Tweeps à installer leurs bureaux à domicile

« Tous les employés, y compris les travailleurs à l’heure, recevront un remboursement pour les dépenses d'installation de leur bureau à domicile, et nous travaillons avec nos fournisseurs pour nous assurer que les besoins de travail à domicile de nos sous-traitants sont également satisfaits. Nous avons écouté les commentaires des employés et élargi notre politique pour inclure l'équipement de bureau à domicile, comme les bureaux, les chaises de bureau et les coussins de chaise ergonomiques. Nous permettons également à Tweeps de facturer des frais en ligne tout en travaillant à domicile ».


Le même son de cloche est retrouvé chez Google, bien que celui-ci ne concerne que ses employés d’Amérique du Nord (Canada et États-Unis). Dans une note interne obtenue par CNN, le vice-président de la sécurité mondiale de Google, Chris Rackow, a déclaré : « par prudence, et pour la protection d'Alphabet et de la communauté au sens large, nous vous recommandons maintenant de travailler à domicile si votre rôle le permet ».

La société a demandé mardi aux employés d'Amérique du Nord de travailler de chez eux jusqu'au 10 avril, selon le courriel obtenu par CNN. Mercredi, un porte-parole de Google a confirmé à CNN que les employés des autres régions travailleront à distance à partir du 12 mars, jusqu'à nouvel ordre.

Pour l'instant, la recommandation du travail à domicile de Google s'étend jusqu'au 10 avril, la société affirmant qu'elle « surveille attentivement la situation et mettra à jour le calendrier si nécessaire ». Alphabet, la société mère de Google, emploie environ 120 000 personnes et, en tant que société américaine, la majorité de ces employés sont basés en Amérique du Nord.

À la fin de la semaine dernière, Google, Amazon, Microsoft et Facebook ont tous commencé à encourager les employés de Seattle à travailler à domicile alors que l'épidémie de coronavirus s'est propagée dans l'État de Washington.

Depuis lors, les cas de coronavirus ont continué de monter en flèche aux États-Unis, avec plus de 900 cas et près de 30 décès maintenant confirmés à travers le pays.


De nombreuses écoles et universités sont passées aux cours en ligne et Harvard a même demandé aux étudiants de quitter le logement du campus en quelques jours. Un nombre croissant d'événements majeurs ont été annulés ou reportés - y compris des rassemblements électoraux pour les candidats à la présidence démocrate Joe Biden et Bernie Sanders.

Google a également été contraint d'annuler son plus grand événement de l'année, la conférence annuelle des développeurs Google I / O, qui était initialement prévue pour la mi-mai.

Les 11 bureaux de Google aux États-Unis et au Canada sont touchés par la nouvelle directive sur le travail à domicile, les bureaux de la baie de San Francisco et de New York passant d'un statut de travail à domicile volontaire à recommandé.

L'OMS confirme qu'il s'agit d'une pandémie

COVID-19 est une pandémie, a déclaré mercredi l'Organisation mondiale de la santé lors d'un point de presse. Le Directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a cité non seulement le nombre croissant de cas, de décès et de pays touchés pour utiliser ce terme, mais également les réponses lentes de nombreux pays et gouvernements.

« Nous sommes profondément préoccupés à la fois par les niveaux alarmants de propagation et de gravité, et par les niveaux alarmants d'inaction », a regretté le Directeur général de l'OMS.

Mercredi, il y avait plus de 121 000 cas et plus de 4370 décès dans au moins 114 pays et territoires du monde.

« Nous nous attendons à voir le nombre de cas, le nombre de décès et le nombre de pays touchés augmenter encore plus », a-t-il souligné, tout en exhortant les pays à se préparer.

Une déclaration qui ne modifie pas les efforts de réponse de l'OMS ni les recommandations déjà en place pour les pays, a noté le docteur Tedros. Et cela ne signifie pas que le confinement est une cause perdue, a-t-il souligné. « Ce serait une erreur d'abandonner la stratégie de confinement » pour les pays qui voient peu ou pas de cas.

Cela devrait plutôt être considéré comme un « déclencheur » pour une action et des réponses plus agressives, a ajouté le docteur Michael Ryan, directeur exécutif du Programme OMS de gestion des urgences sanitaires. « Nous devons nous concentrer sur le travail à accomplir », a-t-il dit, faisant référence aux épidémies et aux interventions d'urgence.

Sources : Twitter, CNN, Google

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de robertledoux
Membre actif https://www.developpez.com
Le 12/03/2020 à 16:36
Citation Envoyé par FrostWilson Voir le message
Pas mal!
en passant au stade 2 ma boite a dit stop au télétravail, retour immédiat de TOUS les salariés... Good Job!
Comme ça on contamine bien les chanceux qui ont échappé au truc et potentiellement on cause plus de mort a moins que dans ta boite vous soyez tous des jeunes -30 ans en pleine santé...

Ca me rend fou des truc comme ça... Limite a souhaiter que les dirigeants qui ont donné cet ordre le chope ce virus pour voir un peu
3  0 
Avatar de FrostWilson
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 12/03/2020 à 16:04
Pas mal!
Moi c'est l'inverse, je vis dans un "cluster" et en passant au stade 2 ma boite a dit stop au télétravail, retour immédiat de TOUS les salariés... Good Job!
2  0 
Avatar de john94
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 16/05/2020 à 12:25
dans le confinement actuel, pour beaucoup, ce n'est pas à proprement parler de télétravail, mais de travail à domicile en mode dégradé ! il faut prendre en compte l’inadaptation du matériel de télétravail ou du bureau à domicile qui peut engendrer des risques physiques (musculo-squelettiques, visuels, électriques...) liés à leur mauvaise ergonomie ou à une installation défectueuse, des risques psychologiques sont aussi importants : perte des limites entre vie professionnelle et privée ! : "La prévention des risques du télétravail" : http://www.officiel-prevention.com/f...amp;dossid=489
1  0