Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Mike Pompeo : l'administration Trump veut retirer les applications chinoises « non fiables » comme TikTok et WeChat des App Stores américains,
Dans un nouvel effort baptisé "Clean Network"

Le , par Stan Adkens

305PARTAGES

12  0 
Les efforts de l'administration Trump pour purger les applications chinoises « non fiables » des réseaux numériques américains passent à une nouvelle étape mercredi, alors que le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a décrit les applications TikTok et WeChat comme des « menaces significatives ». La Maison-Blanche veut retirer ces applications technologiques des magasins d'applications américains, a annoncé mercredi M. Pompeo, détaillant un nouvel effort baptisé "Clean Network", qui vise à réduire les risques potentiels pour la sécurité nationale. Cette poussée plus large de Washington limitera également la capacité des fournisseurs chinois de services Cloud Computing à collecter, stocker et traiter des données des États-Unis, a rapporté CNBC.

Le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, a déclaré lors d’un point de presse mercredi que l’administration Trump allait intensifier les efforts américains contre les menaces chinoises en les étendant à un nouveau programme qu'il appelle "Clean Network", a rapporté CNBC. Ce nouvel effort se concentrerait sur cinq domaines et comprendrait des mesures visant à empêcher les diverses applications chinoises, ainsi que les sociétés de télécommunications chinoises, d'accéder à des informations sensibles sur les citoyens et les entreprises américaines.


« Avec des sociétés mères basées en Chine, des applications comme TikTok et WeChat et d'autres constituent des menaces importantes pour les données personnelles des citoyens américains, sans parler des outils de censure du contenu du Parti communiste chinois », a déclaré Pompeo lors du point de presse.

Les commentaires du plus haut diplomate du pays arrivent moins d'une semaine après que le président Donald Trump ait déclaré aux journalistes d'Air Force One qu'il agira bientôt pour interdire l'application vidéo chinoise TikTok aux États-Unis, a rapporté CNBC. « En ce qui concerne TikTok, nous les interdisons aux États-Unis », a déclaré le président Trump, qualifiant cette action de « rupture ».

Ce n’est pas la première que Pompeo évoque la fermeture de l’application aux États-Unis. Le mois dernier, il a déclaré que les États-Unis envisageaient d'interdire TikTok ainsi que d'autres applications chinoises de médias sociaux, en invoquant des préoccupations de sécurité nationale. Le secrétaire d’État a ajouté que l'administration Trump évaluait TikTok comme les entreprises technologiques Huawei et ZTE, qu'il a précédemment décrites comme des « chevaux de Troie pour les services de renseignements chinois », selon CNBC.

TikTok, une application de partage de vidéos courtes, a été lancée en 2017 par l’entreprise chinoise de nouvelles technologies ByteDance. L'application a gagné en popularité pendant la pandémie du coronavirus, avec 2 milliards de téléchargements en avril, selon Sensor Tower. Plus tôt ce mois, ByteDance a proposé de céder la branche de TikTok aux États-Unis suite aux menaces du président américain d'interdire l'application dans le pays.

Dimanche dernier, Microsoft a confirmé qu'elle avait eu des discussions avec la société technologique chinoise ByteDance pour acquérir les activités de TikTok US et dans plusieurs autres pays. Microsoft a déclaré dans un communiqué qu'elle continuera à travailler avec le gouvernement américain sur un accord et qu'il a l'intention de conclure les pourparlers d'ici le 15 septembre, date à laquelle TikTok sera interdite aux États-Unis si elle n'est pas encore vendue, d’après Trump. CNBC a rapporté mercredi que Microsoft pourrait payer jusqu'à 30 milliards de dollars pour acheter l’application.

Dans une interview accordée mercredi à l'agence de presse Xinhua, le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a déclaré que les États-Unis « n'ont pas le droit » de mettre en place le programme "Clean Network" et qualifie les actions de Washington de « cas d'école d'intimidation ». « Tout le monde peut voir clairement que l'intention des États-Unis est de protéger leur position de monopole dans le domaine de la technologie et de priver d'autres pays de leur droit au développement », a déclaré Wang Yi.


Washington veut limiter la capacité des fournisseurs chinois de services de Cloud Computing à accéder aux données des États-Unis

Les commentaires de Pompeo mercredi ont reflété une poussée plus large et plus accélérée de Washington pour limiter l'accès des entreprises technologiques chinoises au marché et aux consommateurs américains afin de faire obstacle à une « campagne massive de vol et d'utilisation de nos données à des fins militaires », a rapporté CNBC. Selon le plus haut diplomate des États-Unis, le Département d'État serait en train de travailler avec le Département du Commerce ainsi qu'avec le Département de la Défense pour limiter la capacité des opérateurs chinois de services de Cloud Computing, comme Alibaba, Baidu, China Mobile, China Telecom et Tencent, à collecter, stocker et traiter des données aux États-Unis.

M. Pompeo a également déclaré que le Département d'État collaborerait avec d'autres agences gouvernementales pour protéger les données des citoyens américains et la propriété intellectuelle américaine, notamment la recherche sur le vaccin contre le covid-19. Les responsables américains se plaignent depuis longtemps que le vol de la propriété intellectuelle par la Chine a coûté à l'économie américaine des milliards de dollars de revenus et des milliers d'emplois, et qu'il menace la sécurité nationale. Mais Pékin a toujours soutenu ne pas se livrer à de telles activités sur les partenaires.

La décision de l'administration Trump représente une nouvelle étape dans la détérioration des relations entre Washington et Pékin et survient une semaine après que les États-Unis aient fermé le consulat chinois à Houston, ce qui a incité la Chine à fermer le consulat américain à Chengdu.

Le secrétaire d’État a aussi déclaré qu’il se joignait au procureur général William Barr, au secrétaire à la défense Mark Esper et au secrétaire à la sécurité intérieure par intérim Chad Wolf pour demander instamment à l'autorité américaine de régulation des télécommunications, la Commission fédérale des communications, de mettre fin aux autorisations accordées à China Telecom et à trois autres sociétés de fournir des services à destination et en provenance des États-Unis. Il a déclaré que le département d'État s'efforçait également de faire en sorte que la Chine ne puisse pas compromettre les informations transportées par les câbles sous-marins qui relient les États-Unis à l'Internet mondial, a rapporté le News York Times.

Huawei Technologies, le géant chinois de la technologie, n’a pas été épargné une fois de plus. Pompeo a déclaré que les États-Unis s'efforçaient d'empêcher la société chinoise des télécommunications de préinstaller ou de mettre à disposition pour téléchargement les applications américaines les plus populaires sur ses téléphones. « Nous ne voulons pas que les entreprises soient complices des violations des droits de l'homme commises par Huawei, ou de l'appareil de surveillance du PCC », a déclaré Pompeo, sans mentionner aucune entreprise américaine en particulier.

Toutefois, si ce nouveau programme entre en vigueur, il pourrait être demandé à Apple et Google, qui ont des app stores populaires, de supprimer les applications chinoises « non fiables » comme WeChat et TikTok de leurs magasins. Des mesures précédentes du gouvernement américain ont poussé Google et d’autres entreprises à ne plus faire des affaires avec Huawei et ses entreprises alliées.

Les États-Unis font depuis longtemps pression sur leurs alliés européens et autres pour les persuader de couper Huawei de leurs réseaux de télécommunications. Huawei nie qu'elle espionne pour la Chine et affirme que les États-Unis veulent freiner sa croissance parce qu'aucune entreprise américaine ne propose la même technologie à un prix compétitif, a rapporté le NYT.

Selon le NYT, un communiqué du Département d'État a déclaré que l'élan en faveur du programme "Clean Network" s'amplifiait et que plus de 30 pays et territoires étaient désormais des "Clean Countries" (pays propres) et plusieurs des plus grandes entreprises de télécommunications du monde des "Clean Telcos" (télécoms propres). Le Département d'État a appelé les alliés des États-Unis « à se joindre à la marée montante pour sécuriser nos données de l'État de surveillance du PCC et d'autres entités malveillantes ».

Source : CNBC

Et vous ?

Que Pensez-vous des derniers commentaires du secrétaire d’État américain Mike Pompeo sur les relations USA-Chine ?
Quel commentaire faites-vous du programme "Clean Network" de l’administration Trump ?

Voir aussi :

Trump estime que le gouvernement US devrait recevoir un "grand pourcentage" du produit de la vente de TikTok à Microsoft, mais la Chine déclare ne pas accepter le "vol" d'une de ses entreprises
Microsoft confirme l'existence de pourparlers pour le rachat de TikTok USA, Canada, Australie et Nouvelle-Zélande, et entend conclure un accord d'ici le 15 septembre
Les États-Unis envisagent de bannir les applications chinoises de la catégorie "média social" comme Tik Tok, indiquant qu'elles partagent des informations avec le gouvernement chinois
L'Inde décide de bloquer TikTok ainsi que 58 autres applications chinoises, évoquant un comportement malveillant quant à la collecte des données de ses citoyens

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de emilie77
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 06/08/2020 à 9:50
Windows, Facebook, Twitter, Google, Android, Whatsapp sont des apps fiables pour l'UE?
9  0 
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 24/09/2020 à 9:46
Oh merde... Pour une fois que je suis d'accord avec les chinois...
7  0 
Avatar de yahiko
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 09/08/2020 à 20:00
Dans la mesure où selon le bon vouloir du gouvernement Chinois, ByteDance ou toute entreprise chinoise soit obligée de coopérer et fournir des renseignements d'ordre privé, qu'elle ait déjà collaboré ou pas ne change rien. Ca reste une faille dans la sécurité d'un Etat et dans la protection de ses citoyens.

Il est amusant qu'une entreprise de droit Chinois entreprenne une action en justice pour faire valoir ses droits, alors qu'en Chine, elle n'aurait qu'à fermer sa gueule, pardonnez moi la vulgarité de l'expression.

Bien sûr, on pourra rétorquer qu'au petit jeu de l'espionnage, les Américains de ne sont pas en reste, les Français non plus d'ailleurs et toute autre nation ayant des intérêts à défendre et à promouvoir.

Néanmoins, la menace par rapport à la Chine n'est pas symétrique. Les USA restent un état de droit, peut-être un peu trop des fois, où on parle même du gouvernement des Juges, et où être avocat est très rémunérateur, mais il faut bien réfléchir à ce qu'on veut. Veut-on un état de non droit ?
8  3 
Avatar de sergio_is_back
Membre expert https://www.developpez.com
Le 19/09/2020 à 9:44
Citation Envoyé par Fleur en plastique Voir le message
Le gouvernement américain montre ainsi qu'il aurait bien voulu que TikTok soit racheté par Microsoft. En plus, Microsoft transforme en or tout ce qu'il achète, regardez Skype. La confiance numérique envers ce logiciel est nettement plus importante, avec le passage d'un bancal peer to peer sans contrôle vers un système centralisé et contrôlé par un serveur américain, et la suppression régulière de fonctions enchante particulièrement les utilisateurs, car cela les aide à se concentrer sur l'essentiel.
J'adore les interventions de Fleur Anémique !!!!

Microsoft n'a fait que transformer Skype en une grosse merde dont le bulletin de décès finira par arriver au profit de Teams ! (qui n'est pas mieux par certains aspects)
5  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/08/2020 à 10:43
Citation Envoyé par emilie77 Voir le message
Windows, Facebook, Twitter, Google, Android, Whatsapp sont des apps fiables pour l'UE?
Et est-ce que l'UE est fiable???

Quand enfin des politiques prennent leur responsabilités et imposent 13 milliards d'euro d'amende à Apple pour leur magouilles leur évitant de payer leurs impôts sur le bénéfice, voilà qu'un juge d'un tribunal de l'UE annule la sanction...

Les dirigeants de Apple en rient encore!!!
4  0 
Avatar de ormond94470
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 12/09/2020 à 14:17
Je comprend pas pourquoi il persiste à montrer patte blanche... C'est pas la sécurité le problème c'est que les usa ne supporte pas d'être second...
4  0 
Avatar de Karshick
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 30/09/2020 à 11:57
TikTok, Huawei, Taiwan...

Les relations entre Chine et USA commencent a devenir vraiment tendu. Entre Taiwan qui fait des exercices militaires conjoint avec les USA et la Chine qui fait des simulation d'invasion du territoire Taiwanais, ca risque de partir en vrille bientôt entre les deux.
4  0 
Avatar de ARKHN3B
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 30/09/2020 à 14:26
Nous défendrons nos droits jusqu'au bout. Pour le bien de TikTok et des autres entreprises chinoises [...]
Je me demande si chacun à le possibilité de défendre ses droits chez eux ? Encore faut-il pouvoir définir la notion de "chez eux" (cf. https://www.organiser.org/Encyc/2020...@@IDTH_650.jpg) #Hong Kong #Tibet #Etc.

Le gouvernement américain demande que ByteDance se retire complètement de l'opération de TikTok et remette son contrôle sur TikTok à une entité américaine. C'est de l'intimidation brutale. Il s'agit d'un vol des réalisations de l'entreprise chinoise sous couvert de sécurité. C'est une subversion flagrante de l'éthique des affaires internationales
On en parle des nombreuses entreprises chinoises qui copient, volent et répliquent les réalisations d'autres entreprises/personnes dans le monde ? Le plus souvent encore sous brevet... Et qui plus est avec un résultat et une qualité plus que médiocre. Ça pourrait faire l'objet d'un article complet avec la responsabilité des gouvernements, des entreprises et des consommateurs... Mais là n'est pas le sujet.

TikTok a affirmé qu'une ordonnance de l'administration Trump violait son droit à une procédure régulière et à la liberté d'expression [...]
La Chine qui se plaint d'être la cible d'une violation de la liberté d'expression et du protectionnisme des États-Unis. On marche sur la tête

Je ne soutiens absolument pas Trump et la bande d'idiots qui le suit/l'accompagne. Mais ici, force est de constater que je soutiens clairement cette décision.
7  3 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 14/09/2020 à 12:33
On peut dire bouffon ?
4  1 
Avatar de pierre-y
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 24/09/2020 à 9:43
La Chine met surtout au jour une pratique américaine qui n'est pas nouvelle.
3  0