Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft confirme l'existence de pourparlers pour le rachat de TikTok USA, Canada, Australie et Nouvelle-Zélande
Et entend conclure un accord d'ici le 15 septembre

Le , par Patrick Ruiz

378PARTAGES

14  0 
Mettre à exécution la menace de bannir TikTok des États-Unis aurait été perçu comme une atteinte à la liberté d’expression en ligne par les associations de défense des droits comme l’Union américaine des libertés civiles (ACLU). Une erreur à ne pas commettre à l’approche des prochaines élections présidentielles US ? Possible… Donald Trump expérimente donc une approche différente : mettre l’application de partage de vidéos d’origine chinoise sous le giron étasunien et par là même, renforcer la domination des USA dans la filière des services en ligne.


TikTok est dans le viseur des autorités américaines depuis décembre 2019, période à laquelle la Cour fédérale de Californie a accusé le réseau social d'avoir transféré des données privées d'utilisateurs à des serveurs en Chine. La situation a débouché au sortir du week-end dernier sur une menace du président Donald Trump de bannir l’application des USA par décret présidentiel. Faisant suite aux déclarations de Donald Trump, ByteDance a proposé de céder complètement les activités américaines du réseau social pour tenter de sauver un accord avec Washington. Le président US vient d’accorder 45 jours à ByteDance – l’entreprise mère de TikTok – pour négocier un accord de rachat par Microsoft.

Le géant de la filière technologique pour sa part confirme l’existence de pourparlers avec l’entreprise chinoise : « Suite à une conversation entre le PDG de Microsoft, Satya Nadella et le président Donald Trump, Microsoft est prêt à poursuivre les discussions pour explorer l'achat de TikTok aux États-Unis.

Microsoft est pleinement conscient de l'importance de répondre aux préoccupations du président. Elle s'engage à acquérir TikTok sous réserve d'un examen complet de la sécurité et à fournir des avantages économiques appropriés aux États-Unis, y compris au Trésor américain.

Microsoft s'empressera de poursuivre les discussions avec la société mère de TikTok, ByteDance, dans quelques semaines et, en tout état de cause, d'achever ces discussions au plus tard le 15 septembre 2020. Au cours de ce processus, Microsoft se réjouit de poursuivre le dialogue avec le gouvernement des États-Unis, y compris avec le président. »

Donner des leçons en matière de gestion des données personnelles à la Chine et au reste du monde ?

C’est ce que laissent entendre les premiers détails des pourparlers placés sous l’œil scrutateur du Comité américain des investissements étrangers. Les deux sociétés ont fait part de leur intention d'étudier une proposition préliminaire qui impliquerait l'achat du service TikTok aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Dans le cas d’une entente, Microsoft possédera et exploitera TikTok sur ces marchés. Le géant de la technologie américain promet de conserver aux utilisateurs l’expérience utilisateur pour laquelle ils affectionnent le service. En sus, ils bénéficieront de l’ajout de « protections de classe mondiale en matière de sécurité, de confidentialité et de sûreté numérique » et d’une « transparence pour les utilisateurs ainsi que d’une surveillance appropriée de la sécurité par les gouvernements de ces pays. »

Comme mesures additionnelles, Microsoft devra veiller à ce que toutes les données privées des utilisateurs américains soient transférées aux États-Unis et y demeurent. Dans le cas où ces données seraient stockées ou sauvegardées en dehors des USA, Microsoft aura pour mission de veiller à ce que ces contenus soient supprimés des serveurs situés en dehors des USA après leur transfert.

Les discussions en sont encore au stade préliminaire

Rien, comme l’indique Microsoft, ne peut à ce stade permettre de dire avec assurance qu’un accord final sera conclu. Dans le cas de l’arrivée à une entente entre les deux parties, ce qui semble déjà clair d’avance est que contrairement à son souhait de conserver une participation minoritaire dans TikTok US, ByteDance sera totalement écarté. Microsoft pourrait plutôt faire appel à d’autres investisseurs américains pour l’acquisition de parts minimes au sein de l’entreprise. À date, 70 % des fonds levés par l’entreprise chinoise proviennent d’ailleurs d’investisseurs américains. La valeur de ByteDance est estimée à 140 milliards de dollars, d’après des estimations qui ont fait surface en début d’année.

Sources : Microsoft, Reuters

Et vous ?

Quelles sont les leçons que l’Europe doit tirer des développements en cours ?
Que pensez-vous que la Chine fera en réaction à la manœuvre US en lien avec l’application TikTok ?

Voir aussi :

TikTok, une application de partage de vidéos courtes, est accusée d'avoir secrètement recueilli des données d'utilisateurs, et de les avoir envoyé à la Chine
Les États-Unis envisagent de bannir les applications chinoises de la catégorie "média social" comme Tik Tok, indiquant qu'elles partagent des informations avec le gouvernement chinois
L'Inde décide de bloquer TikTok ainsi que 58 autres applications chinoises, évoquant un comportement malveillant quant à la collecte des données de ses citoyens
L'application TikTok pourrait être vendue à des investisseurs américains, afin de la protéger d'une éventuelle interdiction générale américaine
Le PDG de TikTok, Kevin Mayer, critique Facebook pour des attaques déguisées en patriotisme, par l'intermédiaire d'une note de blog

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 04/08/2020 à 14:54
Je ne m'étendrai pas sur le fait que oui ou non cette application a un lien direct avec le gouvernement chinois et nous espionne tous, car c'est un peu le jeu de tout le monde sur cette Terre.

Par contre la vente...

On passe en effet de patriotisme exacerbé à vol en bande organisée.
De par quel droit l'état américain obtiendrai un pourcentage de la vente ?
Une vente forcée pour éviter une fermeture de service c'est déjà pas mal, mais là on bat tous les records.
10  0 
Avatar de emilie77
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 06/08/2020 à 9:50
Windows, Facebook, Twitter, Google, Android, Whatsapp sont des apps fiables pour l'UE?
9  0 
Avatar de yahiko
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 09/08/2020 à 20:00
Dans la mesure où selon le bon vouloir du gouvernement Chinois, ByteDance ou toute entreprise chinoise soit obligée de coopérer et fournir des renseignements d'ordre privé, qu'elle ait déjà collaboré ou pas ne change rien. Ca reste une faille dans la sécurité d'un Etat et dans la protection de ses citoyens.

Il est amusant qu'une entreprise de droit Chinois entreprenne une action en justice pour faire valoir ses droits, alors qu'en Chine, elle n'aurait qu'à fermer sa gueule, pardonnez moi la vulgarité de l'expression.

Bien sûr, on pourra rétorquer qu'au petit jeu de l'espionnage, les Américains de ne sont pas en reste, les Français non plus d'ailleurs et toute autre nation ayant des intérêts à défendre et à promouvoir.

Néanmoins, la menace par rapport à la Chine n'est pas symétrique. Les USA restent un état de droit, peut-être un peu trop des fois, où on parle même du gouvernement des Juges, et où être avocat est très rémunérateur, mais il faut bien réfléchir à ce qu'on veut. Veut-on un état de non droit ?
8  3 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/08/2020 à 10:43
Citation Envoyé par emilie77 Voir le message
Windows, Facebook, Twitter, Google, Android, Whatsapp sont des apps fiables pour l'UE?
Et est-ce que l'UE est fiable???

Quand enfin des politiques prennent leur responsabilités et imposent 13 milliards d'euro d'amende à Apple pour leur magouilles leur évitant de payer leurs impôts sur le bénéfice, voilà qu'un juge d'un tribunal de l'UE annule la sanction...

Les dirigeants de Apple en rient encore!!!
4  0 
Avatar de ormond94470
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 12/09/2020 à 14:17
Je comprend pas pourquoi il persiste à montrer patte blanche... C'est pas la sécurité le problème c'est que les usa ne supporte pas d'être second...
4  0 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 14/09/2020 à 12:33
On peut dire bouffon ?
4  0 
Avatar de ormond94470
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 05/08/2020 à 1:00
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
la Chine n'a pas à se plaindre, qu'elle s'estime déjà heureuse de pouvoir utiliser : Windows, Android, iOs, Facebook, Twitter, Google, YouTube, etc.
Facebook : Bloqué
Twitter : Bloqué
Google donc YouTube : Bloqué

Citation Envoyé par redcurve Voir le message
Les Japonais ont commencés le retrait de toutes leurs entreprises de chine en avril, pareil pour l'Inde, l'Australie, Taiwan etc. Certains pays européen comme la suède ont pris des mesures en plus radicale .
Au Japon c'est un plan de relocalisation mais rien n'est fait encore...
Inde/Australie alliés des USA dans la guerre économique mais j'ai rien lu sur un départ massif d'entreprise chez eux.
Taïwan est chinoise...
Et la Chine se moque un peu de ces pays, elle regarde l'Afrique et la route de la soie.
3  0 
Avatar de marc.collin
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 04/08/2020 à 15:06
Est-ce que la Chine va faire de même avec une entreprise américaine en Chine?
3  1 
Avatar de yahiko
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 01/09/2020 à 9:08
D’autre part, il y en a qui pense que les efforts de l’administration Trump pour forcer la vente des activités américaines de TikTok à une entreprise nationale mettent à mal la liberté sur Internet.
Que penser de la censure ouverte et revendiquée par la Chine : Internet limité (Firewall national), fermetures arbitraires de sites, propagande d'Etat, censure, et je ne parle même pas des emprisonnements ou "disparitions" d'opposants ou journalistes.
Cela n'empêche pas de toujours rester vigilant sur le comportement du gouvernement US envers Internet, mais il y a un gouffre avec les pratiques de la Chine.
2  0 
Avatar de marc.collin
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 04/08/2020 à 19:46
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ouais c'est dingue comme les USA se croient tout permis.
Les USA représentent le camps du bien. Donc se faire espionner par les USA n'est pas grave, la Chine n'a pas à se plaindre, qu'elle s'estime déjà heureuse de pouvoir utiliser Windows, Android, iOs, Facebook, Twitter, Google, YouTube, etc.

Il y a comme une ambiance de guerre froide, mais avec des applications pour smartphone.
le camp du bien selon qui?

guerre basé la base de mensonge, des coups d'états, espionnage planètre, les couveuses, bombardement d'hélicoptère remplie de journaliste, vente de cocaine pour financer la cia....
1  0