Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

82 % des chefs d'entreprise prévoient de permettre aux employés de travailler à distance une partie du temps en cette période de pandémie de Covid-19
D'après un sondage de Gartner

Le , par Patrick Ruiz

291PARTAGES

6  0 
Le travail à domicile était autrefois une situation occasionnelle dans laquelle certains travailleurs se retrouvaient. Avec le déclenchement de la pandémie de Covid-19 en décembre 2019 – janvier 2020, le télétravail s’est imposé aux usages en Chine en premier avant de s’étendre au reste du monde. Désormais, les futurologues le font paraître dans la liste des approches qui vont intégrer la culture de l’après Covid-19 avec encore plus de force qu’auparavant. L’un des schémas qui se dégagent déjà est celui du mode de travail hybride, d’après ce qui ressort de récents sondages dont l’un est de Gartner.

De l’enquête (de Gartner) qui a mobilisé 127 chefs d’entreprise, il ressort que 82 % des répondants prévoient de permettre aux employés de travailler à distance une partie du temps en cette période de pandémie de Covid-19. Près de la moitié (47 %) des participants à l’enquête entendent permettre aux employés de travailler à distance à plein temps à l'avenir. Le passage aux horaires flexibles va devenir la norme pour certaines de ces entreprises puisque 43 % des répondants déclarent qu’ils accorderont aux employés la possibilité de choisir leurs journées de travail. 42 % des participants à l’enquête optent pour permettre aux travailleurs de choisir leurs heures de travail sur une journée. Grosso modo, le schéma qui prédomine donc est celui du mode de travail hybride.


L’une des questions majeures à laquelle de nombreuses organisations font désormais face est celle de savoir comment gérer une main d’œuvre lancée dans une formule hybride (télétravail + présentiel). La productivité des employés en télétravail est un sujet de discussion fréquent. Dans les chiffres, seuls 13 % de répondants ont exprimé des inquiétudes quant au maintien de la productivité des employés mis en télétravail. 61 % des chefs d’entreprise interrogés par Gartner ont mis en place des contrôles plus fréquents. Dans la pratique, cela peut se matérialiser par des prises de photographies des employés toutes les 5 minutes par les patrons. La manœuvre est destinée à s’assurer que ces employés sont bien assis devant leur ordinateur à faire le boulot pour lequel ils sont payés. Retour aux chiffres pour souligner que 29 % des répondants disent n’avoir implémenté aucune mesure pour juger de la productivité de leurs employés.

Deuxième défi majeur du maintien d’une main d’œuvre lancée sur une formule hybride : le maintien de la culture d’entreprise. C’est l’argument qu’ont mis en avant 30 % des chefs d’entreprise. C’est une espèce de redite quand on sait que Marissa Mayer s'est érigé contre le travail à domicile en 2013. Dans une note envoyée à ses employés, la PDG de Yahoo avait annoncé qu'il ne sera plus possible pour ces derniers de travailler à distance. Expliquant sa décision, la patronne de Yahoo soutenait alors que « certaines des meilleures décisions et idées viennent de discussions de couloir et de cafétéria, en rencontrant de nouvelles personnes et dans des réunions d'équipe improvisées ». Marissa Mayer avait ajouté que « la rapidité et la qualité sont souvent sacrifiées lorsque nous travaillons à la maison » et qu'avoir un Yahoo! Uni « commence par être physiquement ensemble. »

Pour 13 % des répondants au sondage de Gartner, il est plutôt question de créer une parité entre l'expérience à distance et celle au bureau.

Source : Gartner

Et vous ?

Ces chiffres collent-ils à la réalité à laquelle vous êtes au fait en ces temps de pandémie de Covid-19 ?
Voyez-vous le télétravail prendre le pas sur le présentiel après la pandémie de Covid-19 ?

Voir aussi :

Bien que le télétravail semble devenir une norme, il existe des risques de sécurité pour les entreprises, selon le rapport Avast Business
Le télétravail concernerait aujourd'hui déjà un quart des salariés français, selon une étude menée par Malakoff Médéric
France : le télétravail sera bientôt une « alternative » à certains arrêts maladie, est-ce constructif ou un asservissement pour les informaticiens ?
Télétravail : cinq raisons pour lesquelles les entreprises lui disent non, gagnerait-il à être plus largement adopté ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de tpericard
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 15/07/2020 à 19:47
Ces chiffres collent-ils à la réalité à laquelle vous êtes au fait en ces temps de pandémie de Covid-19 ?
Jusqu'au 24/06 dans ma société le télétravail était privilégié. Maintenant c'est le retour au bureau qui est "tendance". D'abord progressif pour être à 100% en septembre. Et pour faire le même travail pour des clients à distance !

Voyez-vous le télétravail prendre le pas sur le présentiel après la pandémie de Covid-19 ?
Pour ma société, je serais (très agréablement) surpris que ce soit autrement qu'à la marge.

En effet, il existait déjà un accord d'entreprise pour 2j, au maximum. Accordé au compte-goutte, selon le profil géographique, et en général pour 1j seulement. En plus, cet accord est clos depuis le 30/06 (date de fin normale) sans calendrier de révision prévu (dixit le CSE).

Le seul point qui ferait penser que ça peut bouger est une enquête sur l'ensemble des salariés pour avoir leur retour d'expérience de ce télétravail imposé. A voir en septembre ce que ça donne mais je ne suis pas d'un optimisme délirant.
1  0