Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Bill Gates blâme en partie les réseaux sociaux pour la propagation du coronavirus aux USA
à cause des théories du complot qui ont circulé sur ces plateformes

Le , par Stéphane le calme

525PARTAGES

9  0 
Alors que les cas de coronavirus continuent d'augmenter aux États-Unis, Bill Gates a en partie blâmé les sociétés de médias sociaux telles que Facebook et Twitter, affirmant qu'elles peuvent mieux faire pour freiner la propagation de la désinformation sur le virus.

« Les sociétés de médias sociaux ne peuvent-elles pas être plus utiles sur ces questions ? Malheureusement, les outils numériques ont probablement contribué à la diffusion de ce que je considère comme des idées folles. »

Le cofondateur de Microsoft et coprésident de la Fondation Bill & Melinda Gates (qui aide les responsables de la santé à lutter contre COVID-19 avec plus de 350 millions de dollars de financement) a du mal avec l'aversion de certaines personnes à porter des masques pendant la pandémie mondiale de COVID-19, notant une montée en popularité des théories du complot sur les vaccins pour lutter contre la maladie.

« Je suis un peu perplexe de savoir pourquoi porter un masque est devenu si politisé et pourquoi il n’y a pas une plus grande conformité. Ce n’est pas cher et ce n’est pas si gênant, donc c’est surprenant » a noté Gates, regrettant que « certaines personnes pensent que ne pas en porter un est un signe de liberté ou quelque chose qui s’y rapporte, malgré le risque d'infecter d'autres personnes ».

Depuis le début de l'épidémie de coronavirus, de nombreuses théories du complot circulent sur les plateformes de médias sociaux. Deux idées de base semblent circuler sur la façon dont les signaux 5G sont liés au coronavirus. La première, bien qu'elle ne repose sur aucune preuve et aucun mécanisme, est au moins quelque peu plausible à première vue. En effet, des billets de blog prétendent que la 5G peut affaiblir d'une manière ou d'une autre le système immunitaire, augmentant la fréquence ou la gravité des infections. La seconde, complètement déconnectée de la réalité, est que les signaux de radiofréquence des services cellulaires produisent d'une manière ou d'une autre le virus lui-même. Ces deux notions sont absurdes, selon le docteur Simon Clarke, professeur agrégé de microbiologie cellulaire à l'Université de Reading.

Les explications du point de départ de la fausse allégation sur la liaison entre le coronavirus et la 5G pourraient se trouver dans une interview de fin janvier avec un médecin belge qui a suggéré que la technologie 5G pose des dangers pour la santé et pourrait être liée au virus. Peu de temps après l'interview, les théoriciens néerlandophones conspirationnistes anti-5G ont repris la théorie et elle s'est répandue sur les pages Facebook et les canaux YouTube qui évoquaient déjà d'autres théories sur la 5G. Pendant que les rumeurs enflaient sur les réseaux sociaux, des gens ont commencé à brûler des tours de téléphonie mobile au Royaume-Uni.


En outre, depuis le mois d'avril, Gates a été au centre des théories sur le coronavirus. Les théories diffusées varient, mais vont de la création de Covid-19 par Gates pour profiter des retombées pécuniaires d'un vaccin, réduire la population mondiale et/ou mettre en place un système de surveillance mondial. Certaines prétendent même que Gates savait d'avance qu'il y aurait une pandémie de coronavirus. Les théoriciens de la conspiration ont également saisi le fait que Gates s'est exprimé ouvertement sur la menace plus large qu'une pandémie mondiale pourrait survenir pendant plusieurs années, certains affirmant que ce fait était la preuve que le milliardaire connaissait, en particulier, le coronavirus à l'avance.

Par exemple, Bill Gates a prononcé un discours en 2015, avertissant les gens qu'un virus infectieux représentait un risque plus important pour l'humanité qu'une guerre nucléaire. Selon le New York Times, les personnes contre les vaccins, les experts de droite et les membres du groupe de conspiration QAnon affirment que la vidéo est la preuve du plan de Gates d'utiliser une pandémie pour son profit personnel.

Les théoriciens de la conspiration ont également déformé les commentaires de Gates en mars dernier, suggérant que des "certificats numériques" pourraient être utilisés pour suivre les personnes infectées par le virus, affirmant que Gates veut mettre des puces électroniques dans des corps humains. Cette affirmation a été reprise par l'ancien conseiller de campagne de Trump, Roger Stone.

Néanmoins, Gates veut rester positif, soulignant les plus de 100 projets différents en cours, dont au moins une douzaine dirigés par des entreprises ayant de solides antécédents dans l'obtention des approbations gouvernementales pour les vaccins et leur fabrication. Il cherche à obtenir un vaccin COVID-19 l'année prochaine.


La perspective des réseaux sociaux

En fait, malgré les critiques de Gates, Facebook, en particulier, a pris plusieurs mesures pour aider les chercheurs à lutter contre la pandémie.

Un porte-parole de Facebook a déclaré : « Depuis janvier, nous travaillons en étroite collaboration avec des organisations de santé, comme le CDC, pour connecter les gens à des informations précises sur COVID-19 et nous continuerons à faire plus ». Et d’ajouter « Nous avons dirigé plus de 2 milliards de personnes vers des ressources provenant des autorités sanitaires et nous avons lancé aujourd'hui une alerte en haut de Facebook et Instagram rappelant à tout le monde de porter des couvre-visages pour aider à prévenir la propagation du COVID-19. Nous recherchons également la désinformation de manière agressive et avons appliqué des étiquettes d'avertissement à des millions de fausses informations et supprimé le contenu qui pourrait entraîner des dommages imminents ».

Un billet est tenu à jour sur la plateforme pour informer le public des différentes initiatives de Facebook dans le cadre de cette pandémie. C’est ainsi que nous pouvons lire que :
  • Facebook a apporté son soutien dans le domaine de la santé (notamment en apportant 20 millions de dollars en dons pour soutenir les efforts de secours de COVID-19 et 25 millions de dollars de don pour soutenir les travailleurs de la santé de première ligne) et à l’économie (en investissant 100 millions de dollars dans les petites entreprises et en permettant aux gens de soutenir plus facilement leurs entreprises locales).
  • Facebook assure qu’il veille à ce que tout le monde ait accès à des informations précises et supprime le contenu nuisible de ses plateformes Facebook, Messenger, WhatsApp et Instagram. L’entreprise a par ailleurs investi 100 millions de dollars dans l’industrie de l’information et pour soutenir les vérificateurs de faits.

En mars, Facebook, Instagram et Twitter ont supprimé les publications sur les réseaux sociaux du président brésilien Jair Bolsonaro après que les plateformes ont estimé qu'elles diffusaient de la désinformation concernant COVID-19.

Sources : Entretien avec Bill Gates, Facebook

Et vous ?

Partagez-vous l'avis de Bill Gates qui rend en partie responsables les réseaux sociaux de cette propagation par leur laxisme quant à stopper la circulation de la désinformation ?
Que pensez-vous de la réponse apportée par les réseaux sociaux, en particulier Facebook ?

Voir aussi :

Bill Gates estime que les milliardaires devraient payer la facture de l'augmentation des dépenses en technologies pour lutter contre le changement climatique mondial
Bill Gates : la pandémie de coronavirus reçoit « l'attention totale » de la Fondation Gates, mais les autres travaux de santé publique pourraient en souffrir
Face à la progression du coronavirus aux États-Unis, Bill Gates appelle à un arrêt national des activités, estimant que c'est le passage obligé pour éviter un désastre
COVID-19 : Bill Gates estime que les USA ont réagi trop lentement. Selon lui, un confinement national est désormais inévitable pour un retour à la normale « dans six à dix semaines »

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de stardeath
Membre expert https://www.developpez.com
Le 07/07/2020 à 0:03
les réseaux sociaux sont le cancer.
quand tu veux partager tes photos de vacances à la baules avec tatie danielle qui habite dans le vercors, c'est certes un bon outil qui simplifie pas mal de chose (et encore, on arrivait très bien à s'en sortir avant) ;
mais dès lors que tu peux te créer une chambre d'écho mondiale (et surtout instantanée) pour le meilleur (ce qui n'arrive jamais) mais surtout pour le pire (genre harcèlement, menace, justice sociale, etc.), ça devient une des pires saloperies que l'humanité (pas le journal) a inventer.

mais bon, je ne dois pas être assez 2020 pour ces conneries...
1  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 06/07/2020 à 8:51
C'est difficile à dire si la bonne vieille ignorance due au manque d'information d'antan était moins ou plus dommageable que l'ignorance délibérément véhiculée de nos jours (et pas que par les extrémistes de droite, hein, même si ils font leur part).
2  2 
Avatar de nhugodot
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 08/07/2020 à 9:39
Une nation libre ne signifie pas autoriser tout et n'importe quoi. Personne ne trouve a redire a la régulation de messages appelant a la haine et la violence. Réguler aussi la propagation de mensonges n'est pas liberticide non plus et n'amène pas a la 'pensee uniques a moins de penser que la vérité, que 1+2=3 et pas 4, que la terre est ronde et tourne autour du soleil, et j'en passe, est une pensée unique dictatoriale ... Il est quand même des messages réellement faux, d'autres réellement vrais, et laissée dire et donc croire des assertions fausses voire dangereuses tel que la 5G est la cause du covid ou qu'untel est homo ou raciste ou une salope bonne a baiser.ne peut qu'être dangereux (brûler des antennes, détruire la vie sociale de certains, etc.)
Qu'il serait.bon d'être dans une démocratie éclairée... Mais par définition une démocratie est le choix de la masse et la masse, crasse, n'est pas l'élite... Après TF1 puis Facebook on se prendrait presque a regretter l'ORTF...
1  1 
Avatar de nhugodot
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 09/07/2020 à 22:56
"Ça s'écrit "dictature éclairée".
- y'en a qui ne comprenne pas mon jeu de mot...: j'ai dit "une démocratie éclairée" car avec les Bolsonaro, Trump, et j'en passe, grâce aux réseaux sociaux justement, nos démocratie s'obscurcissent rapidement... les dictatures deviennent éclairées par défaut et les démocraties non, le monde à l'envers, merci aux fake news et autres mensonges propagés par ces réseaux sociaux ou tout le monde dit et surtout relaye n'importe quoi, sans l'éthique que les journalistes avaient (et déjà, contestable, mais là... )

"Mais arrêtez de dire n'importe quoi le peuple n'a aucun pouvoir, on lui demande jamais son avis, on ne l'écoute jamais.
Par contre les élites sont crasses...
- pas d'accord, le peuple est encore plus crasseux... et on a quand même le droit de parler et se faire entendre une fois tous les 5 ou 6 ans, la preuve en est la vague verte écolo des dernières municipales et des européennes... qui font peur à l'élite en place. Aucune élite, énarque, et autres capitaliste dans ces EELV... et pourtant ils sont bien en train de prendre le pouvoir.

"Je vois pas le problème avec celui qui dit que les antennes 5G sont dangereuses... "
- si: le problème est de laisser des mensonges être diffusés, insidieusement, dans des démocraties et des cerveaux qui votent, donc un jour pour voter des lois débiles sur la base de mensonges. De se laisser diriger sur la base de superstitions comme depuis des milliers d'années par les religions et autres affabulations plutôt que par les Lumières, les Sciences, l'Esprit critique, qui a fait de notre ère un ère de prospérité et démocratie depuis 500 ans. Vivre avec des mensonges mélangés aux vérités est non seulement idiot, aveugle, mais dangereux. On fini avec des Trump au pouvoir du pays le plus puissant de la planète, a brandir un droit absolu à dire n'importe quoi! Nous sortons de 5000 ans d'obscurantisme, ce n'est pas pour jeter 500 ans de Lumières à la poubelle et y retourner! Que diriez vous si vous ne pouviez plus lire quoi que ce soit sans jamais savoir si ce sont des âneries ou la vérité? On vivrait dans un monde totalement ingérable. La confiance est la base, le ciment de toute société. Là, vous prônez un cancer insidieux et destructeur. Il suffit de voir ce que deviennent les USA pour comprendre ce risque. Mais je vous laisse volontiers y déménager...
2  2 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/07/2020 à 9:08
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
« Les sociétés de médias sociaux ne peuvent-elles pas être plus utiles sur ces questions ? Malheureusement, les outils numériques ont probablement contribué à la diffusion de ce que je considère comme des idées folles. »
Dans le contexte "être plus utile" signifie "supprimer toutes les idées qui ne correspondent pas à la pensée officielle".
C'est contraire à l'idéologie de nos nations puisqu'elles sont basées sur la liberté, tout le monde à le droit de dire n'importe quoi (il n'y a que les appels à la haine et à la violence qui sont interdits).
Il faut laissez les gens s'exprimer, c'est leur droit. Ce serait une pratique dictatoriale de supprimer les idées divergentes des réseaux sociaux. Il est important que les gens aient le droit de penser ce qu'ils veulent, sinon c'est la pensée unique. (si vous êtes pour la censure des réseaux sociaux, vous n'avez plus le droit de critiquer la Corée du Nord).

Si il y a beaucoup de gens qui souffrent à cause du SARS-CoV-2 c'est principalement parce qu'ils sont pauvres.
États-Unis : pourquoi les Noirs et les pauvres sont les plus touchés par le Covid-19
Aux États-Unis, l’épidémie du Covid-19 a déjà fait près de 40 000 victimes en quelques semaines. Sans surprise, les Américains les plus touchés par cette crise sont les minorités les plus pauvres. Mais ce qui interpelle vraiment, c’est le nombre impressionnant d’Afro-Américains contaminés par le virus. Le Washington Post rapporte ainsi que dans l’État du Michigan, 40 % des décès dus au Covid-19 proviennent de la communauté noire, alors qu’elle ne représente que 14 % de la population.
Généralement quand t'es pauvres t'as une alimentation et une hygiène de vie moins bonne et donc ton système immunitaire est plus faible.
2  3 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/07/2020 à 9:25
Citation Envoyé par nhugodot Voir le message
merci aux fake news et autres mensonges propagés par ces réseaux sociaux ou tout le monde dit et surtout relaye n'importe quoi, sans l'éthique que les journalistes avaient
Des mensonges il y en a toujours eu, pas plus aujourd'hui qu'hier...
C'est juste qu'avant le gouvernement et les médias contrôlaient tout, est-ce que vous connaissez la version officielle des conséquences de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl en France ?

Citation Envoyé par nhugodot Voir le message
le peuple est encore plus crasseux...
C'est impossible de faire pire que les élites.
Les gens essaient juste de survivre. Ils ne font rien de néfaste contrairement aux banques, aux grosses entreprises, aux médias et aux politiciens en place. Le peuple n'a pas de pouvoir il dirige que dalle, Sarkozy, Hollande, Macron on été élu et ils ont réalisé le même programme. Tu peux voter pour n'importe qui rien ne changera.
Beaucoup de gens rentrent du boulot, sont crevé, et après ils regardent les actualités sur BFM TV / CNews / Franceinfo / LCI, ils n'ont pas l'énergie nécessaire pour avoir le discernement pour comprendre qu'ils se font manipuler. (
Quand tu connais un sujet et qu'il est traité dans les médias, tu te rends compte qu'ils disent n'importe quoi. Donc potentiellement ils disent n'importe quoi en permanence. (le boulot des journalistes aujourd'hui consiste à recopier les articles de l'AFP, les journalistes seront bientôt remplacé par des algorithmes)

Citation Envoyé par nhugodot Voir le message
on a quand même le droit de parler et se faire entendre une fois tous les 5 ou 6 ans
C'est faux. L’élection présidentielle c'est de la merde :
- au second tour il n'y a pas moyen de voter "ni l'un ni l'autre"
- rien n'oblige un élu à tenir ses promesses
- il n'y a pas moyen de virer un président si il fait n'importe quoi
- les référendums sont extrêmement rares et quand exceptionnellement il y en a un, il n'est pas toujours respecté

Citation Envoyé par nhugodot Voir le message
la preuve en est la vague verte écolo des dernières municipales et des européennes...
Les gens d'EELV c'est les mêmes que ceux d'LREM...
Ce sont des néo-libéraux, ils sont donc mauvais pour l'environnement (et pas que).

Citation Envoyé par nhugodot Voir le message
Aucune élite, énarque, et autres capitaliste dans ces EELV... et pourtant ils sont bien en train de prendre le pouvoir.


Citation Envoyé par nhugodot Voir le message
le problème est de laisser des mensonges être diffusés, insidieusement, dans des démocraties et des cerveaux qui votent, donc un jour pour voter des lois débiles sur la base de mensonges.
Ils ont peut-être raison, on ne sait pas. À la limite on pourrait dire "dans l'état actuel des connaissances scientifiques officielles sur le sujet, ils sembleraient que la 5G ne représente pas de danger", mais la science c'est jamais définitif, on en apprend toujours plus, les connaissances augmentent, on fait des découvertes.
Dans l'histoire la science officielle s'est planté un nombre incalculable de fois, mais c'est normal, c'est comme l'histoire, ça fonctionne sur le mode du révisionnisme, c'est une mise à jour, une équipe de scientifiques ou d'historiens arrivent et dit "on pensait que ça fonctionnait comme ça, mais avec les nouvelles données on a un nouveau modèle qui s'approche un peu plus de l'exactitude" et là tous les scientifiques/historiens du domaine les critiquent, et avec le temps on fini par accepter le nouveau modèle, c'est comme si ça passait de la version 0.84.4147.83 à la version 0.85.4183.15. On est encore loin de l'exactitude mais on en sait un peu plus.

Mais bref, c'est la liberté de pensée et la liberté d'expression, le logiciel français des lumières et toutes ces conneries est basé là dessus.
« Article 18 - Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites. »

« Article 10 - Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontière. »


En France il ne peut pas y avoir de ministère de la vérité qui nous impose quoi penser, les citoyens français ont le droit de croire n'importe quoi (dans les limites de la loi Pleven et de la loi Fabius-Gayssot et bientôt d'autres)

Citation Envoyé par nhugodot Voir le message
On fini avec des Trump au pouvoir du pays le plus puissant de la planète
Je ne vois pas le problème, il n'est pas pire que Bush, Obama, Hillary, Biden, etc.
C'est un miracle qu'il ait été élu, tous les médias, les banques, le showbizz, même les républicains étaient contre lui et il est arrivé à prendre le pouvoir.
Pendant la campagne de 2016 les médias sociaux étaient déjà contre lui, Facebook, Twitter, Google, avaient déjà mis en place des algorithmes qui masquaient le contenu pro Trump et qui mettaient en avant le contenu pro Hillary.
Ces algorithmes ont continué d'être développé, le contenu pro Trump a de moins en moins de visibilité. (mais comme il va se retrouver contre Joe Biden il a encore un espoir de victoire, Joe Biden est extrêmement creepy, il a des absences, il tient des propos incohérents, il est beaucoup trop tactile (surtout avec les petites filles), etc)

Il ne faut jamais oublier que la dictature c'est "ferme la" et la démocratie c'est "cause toujours", ce qui signifie qu'on a le droit de penser et dire n'importe quoi, puisqu'au final ça ne change rien.
Si vous voulez interdire des gens de penser certaines choses il faut passer en dictature et au lieu d'utiliser des hôtesses sexy il faut mettre des hommes en uniforme qui font peur.
0  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/07/2020 à 10:33
Citation Envoyé par nhugodot Voir le message
Qu'il serait.bon d'être dans une démocratie éclairée...
Ça s'écrit "dictature éclairée".

Citation Envoyé par nhugodot Voir le message
Mais par définition une démocratie est le choix de la masse et la masse, crasse, n'est pas l'élite...
Mais arrêtez de dire n'importe quoi le peuple n'a aucun pouvoir, on lui demande jamais son avis, on ne l'écoute jamais.
Par contre les élites sont crasses...

Citation Envoyé par nhugodot Voir le message
tel que la 5G est la cause du covid ou qu'untel est homo ou raciste ou une salope bonne a baiser
Je vois pas le problème avec celui qui dit que les antennes 5G sont dangereuses... Tant qu'ils appellent personne a détruire des antennes tout va bien.
Si tu traites quelqu'un de raciste, d'homosexuel, ou de salope, il peut porter plainte pour diffamation. T'as pas le droit de dire ça. Ça c'est haine et violence et c'est interdit.
0  2