Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

COVID-19 : Bill Gates estime que les USA ont réagi trop lentement.
Selon lui, un confinement national est désormais inévitable pour un retour à la normale « dans six à dix semaines »

Le , par Stéphane le calme

868PARTAGES

7  0 
Le co-fondateur de Microsoft, Bill Gates, a déclaré mardi que les États-Unis avaient agi trop lentement et raté par la même occasion leur chance d'éviter le shutdown pour faire face à la crise du COVID-19. Il s’est exprimé à l’occasion d'une discussion vidéo avec Chris Anderson de TED, une organisation à but non lucratif qui organise des discussions et des communautés en ligne.

« Les États-Unis ont manqué l’opportunité de contrôler (COVID-19) sans passer par le shutdown », a regretté Gates. «Nous n'avons pas agi assez vite pour pouvoir éviter le shutdown ».

Au cours des derniers jours, des représentants du gouvernement de tout le pays ont conseillé ou ordonné aux résidents de rester chez eux afin de ralentir la propagation du coronavirus qui a infecté au moins 55 330 personnes aux États-Unis selon l’outil de Microsoft dédié aux statistiques sur le corona virus dans le monde. De nombreux endroits, notamment en Californie, à New York et à Washington, DC, ont ordonné à toutes les entreprises non essentielles de fermer temporairement. Les entreprises comme les épiceries et les pharmacies ont généralement été exemptées.


Mais Gates estime que c’est une mesure qui aurait dû être prise en janvier : « C'est en janvier que tout le monde aurait dû être averti », a-t-il noté, rappelant que le virus a été découvert pour la première fois en décembre en Chine.

« Dans la période entre le moment où nous avons réalisé comment le virus se transmettait et maintenant, nous aurions dû faire plus », a regretté Gates. « Il est très difficile de dire aux gens : " Hé, continuez à aller au restaurant, allez acheter de nouvelles maisons, ignorez cette pile de cadavres dans le coin, nous voulons que vous continuiez à dépenser parce qu'il y a un politicien qui pense que la croissance du PIB est ce qui compte " », a-t-il continué.

Un shutdown au niveau national

Gates a également déclaré qu'il était problématique que certaines parties des États-Unis s'isolent automatiquement tandis que d'autres ne le font pas, notant que si la mise en quarantaine est « très difficile pour les gens » et « désastreuse pour l'économie », le « plus tôt vous le faites de manière difficile, le plus vite vous pourrez revenir à la normale ».

« Il est très irresponsable pour quelqu'un de suggérer que nous pouvons avoir le meilleur des deux mondes », a déclaré Gates, une réponse apparente à la poussée du président Trump pour redémarrer l'économie. En effet, le président Trump a déclaré récemment qu'il souhaitait réévaluer rapidement le shutdown à travers le pays pour réduire l'impact économique. « Ce dont nous avons besoin maintenant, c'est d'un shutdown extrême afin que, dans 6 à 10 semaines, si tout se passe bien, vous puissiez avoir un retour à la normale ».


Dans son discours mardi, Gates a reconnu que l'économie allait souffrir, mais a déclaré « qu’il n'y a pas vraiment de juste milieu ».

La Fondation Bill et Melinda Gates a promis jusqu'à 100 millions de dollars pour lutter contre COVID-19 dans le monde. La fondation accorde également 5 millions de dollars supplémentaires pour aider les responsables de l'État de Washington à faire face à la crise.

Lorsqu'il lui a été demandé ce qu'il aurait fait s'il était président en ce moment, Gates a déclaré qu'il enverrait « le message clair que nous n'avons pas d'autre choix que de maintenir l'isolement » et que « nous devons nous préparer et le faire très bien ».

Des tests mieux répartis

En plus d'un shutdown à l'échelle nationale, Gates pense que la décision la plus cruciale en ce moment est d'étendre les capacités de tests COVID-19 pour ceux qui en ont besoin.

« Nous avons des agents de santé qui sont symptomatiques et ils ne peuvent pas passer de test, donc ils ne savent pas s'ils doivent aller [au travail] ou pas, et pourtant nous avons beaucoup de tests donnés aux personnes qui ne sont pas symptomatiques », a-t-il regretté. « Les tests doivent être organisés et hiérarchisés et c'est super urgent ... Les tests représentent tout. C'est ainsi que vous savez si vous avez besoin de prolonger le shutdown ou si vous commencez à arriver au point où vous pouvez les arrêter ».

Le milliardaire de la Tech répond à d'autres questions sur le sujet

Il lui a été posé d’autres questions, notamment :

Comment les États-Unis s'en sortiront-ils au milieu de l'épidémie de coronavirus?

Gates : « Le message clair est que nous n'avons pas d’autre choix que de maintenir cet isolement, et cela va continuer pendant un certain temps. Ce ne sera donc pas facile. Nous avons besoin d'un message clair à ce sujet. Il est vraiment tragique que les effets économiques de cette situation soient très dramatiques. Je veux dire, rien de tel n'est jamais arrivé à l'économie de notre vivant. Mais l'argent, vous savez, ramener l'économie au vert, c'est plus une chose réversible que de ramener les gens à la vie. Nous sommes donc prêts à encaisser la douleur dans la dimension économique, une énorme douleur afin de minimiser la douleur et la maladie dans la dimension de la mort ».

Que pensez-vous de l'idée de rouvrir l'économie ?

Gates : « Il est très irresponsable pour quelqu'un de suggérer que nous pouvons avoir le meilleur des deux mondes. Ce dont nous avons besoin, c'est d'un arrêt extrême. Si les choses vont bien, vous pouvez commencer à rouvrir ».

Comment les pays qui n’ont pas le luxe de la distanciation sociale ou de grands systèmes de santé devraient-ils gérer ce virus?

Gates : «  Dans les pays en développement, en particulier dans l'hémisphère sud, la saisonnalité est importante. La capacité d'isoler - quand vous devez sortir pour obtenir votre nourriture tous les jours et gagner votre salaire, lorsque vous vivez dans un bidonville où vous êtes très proches les uns des autres - devient très difficile à faire. Je pense que c'est beaucoup plus difficile à mesure que vous descendez dans l'échelle des revenus que dans un pays comme les États-Unis… et nous devrions donc tous nous dépêcher afin de trouver un vaccin, ce qui finira bien sûr par arriver ».

Que peuvent faire les gens depuis leur propre domicile pour essayer d'aider?

Gates : « Eh bien, beaucoup de choses. Par exemple vous pouvez encadrer des enfants qui sont contraints à étudier en ligne, notamment où les systèmes scolaires n'étaient pas vraiment prêts pour cela. Vous pouvez organiser une activité de don qui incite les banques alimentaires à être plus actives là où il y a des problèmes. Les États-Unis ont cette tradition de philanthropie lorsque la société civile traditionnelle se réunit. Il y a des choses que le gouvernement doit faire, mais la plupart des choses qui atténueront la douleur, l'isolement, les dégâts ici ... tout le monde doit penser comment contribuer. Ce sont des moments sans précédent, et cela devrait vraiment faire ressortir ce sens de la créativité, tout en respectant les décrets d'isolement ».

Gates est resté calme et rassurant tout au long de l'entretien, admettant que même si personne n'a vraiment tenu compte de ses avertissements précédents, il était « certain » que la crise du coronavirus « va nous rapprocher » et que « nous en sortirons ».

Source : Bill Gates, Trump

Et vous ?

Que pensez-vous des propos de Bill Gates ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de laloune
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 25/03/2020 à 18:02
Citation Envoyé par air-dex Voir le message
La prochaine fois on ne pourra plus dire qu'on ne savait pas. On verra qui aura tiré les leçons du Covid-19 et pour qui ça va à nouveau recommencer.
le plus ironique étant que beaucoup de scientifiques Cassandre étaient convaincus que cela allait arriver (dont Bill Gates) mais n'ont tout simplement pas été écoutés. Encore une fois la question n'était pas de savoir si cela allait se produire, mais quand?
5  0 
Avatar de air-dex
Membre expert https://www.developpez.com
Le 25/03/2020 à 17:47
Ce n'est pas un hasard si les pays qui s'en tirent le mieux sont les pays ayant été touchés par le SRAS quelques années plus tôt. Ils en ont tiré les leçons, ils ont vu le coup venir et ont appliqué les mesures qu'il fallait suffisamment rapidement pour limiter la casse autant que faire se peut. Eux + la Chine qui a immédiatement tiré les leçons de ce qu'il s'est passé à Wuhan (et dans le reste du Hubei) afin que ça n'arrive pas ailleurs en Chine. Au delà de l'attitude de Trump, les USA font partie de tous ces pays qui n'ont jamais connu ça, qui pensaient que ça n'allait pas leur arriver, qui par conséquent n'étaient pas préparés et qui finalement s'en prennent plein la gueule tout en appliquant progressivement les mesures de confinement nécessaires dans ces moments là.

La prochaine fois on ne pourra plus dire qu'on ne savait pas. On verra qui aura tiré les leçons du Covid-19 et pour qui ça va à nouveau recommencer.
5  1 
Avatar de air-dex
Membre expert https://www.developpez.com
Le 26/03/2020 à 13:26
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Sacré ricains! Ils deviennent des "scientifiques" au berceau!
Un peu comme nos "digital natives" qui sont nés avec un ordinateur entre les mains et qui ont la science infuse en informatique.
3  0 
Avatar de laloune
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 26/03/2020 à 13:29
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Bill Gates serait donc un scientifique?
certes j'aurais dû revoir mon expression écrite... disons que que j'aurais dû écrire : "le plus ironique étant que beaucoup de scientifiques Cassandre étaient convaincus que cela allait arriver (Bill Gates aussi)"
1  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/03/2020 à 20:29
Citation Envoyé par laloune Voir le message
le plus ironique étant que beaucoup de scientifiques Cassandre étaient convaincus que cela allait arriver (dont Bill Gates)
Bill Gates serait donc un scientifique?

Première nouvelle! Bill Gates est entré à l'université de Harvard à l'âge de 18 ans en 1973 et a abandonné rapidement ses études en quittant l'institution en... 1975!

Sacré ricains! Ils deviennent des "scientifiques" au berceau!

Le seul "diplôme" et la seule "carrière de scientifique" de Bill Gates sont d'être milliardaire... C'est déjà pas mal
5  5 
Avatar de ManPaq
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 08/04/2020 à 6:03
Il ne s'agit pas d'une analyse scientifique (encore moins médicale), l'éminence de Gates n'est pas noir à ce point (de ceux qui ont fait une Greta en furie), mais du point de vue (en opposition de celui de Trump) d'un entrepreneur qui connaît l'importance de la logistique de gestion de crise.
Les méthodes hospitalières extrêmes ont été développées avec la guerre: devant l'incapacité à traiter l'affluence sans cesse grandissante de blessés (but) la mesure fut d'instaurer des modes opératoires où la médecine n'intervient qu'en dernière extrémité (diagnostique, soulagement, isolation, traitement) et afin d'éviter une mort certaine, pas de guérir (hippocrate confiné dans un 2 m² qui fait sa gym).
Le maître mot est de soulager en ne faisant pas peser ni sur la santé ni sur l'économie, le poids de la crise (et à fortiori les deux comme le souhaite, de moins en moins néanmoins, Trump), c'est une approche pragmatique où la prévention joue un grand rôle en réduisant les acteurs ce qui n'est possible actuellement que par l'isolement.
Après tout Trump a un avant goût de sa politique de taxe: à vouloir trop se servir on hérite des désagréments...copie à revoir
0  0 
Avatar de spyserver
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 25/03/2020 à 15:54
C'est normal le président survole le virus et pense que le maintien de l'économie est la priorité ...
2  3 
Avatar de Aiigl59
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 02/04/2020 à 21:11
Tout à fait d'accord avec Anselm, Le bilou est un malin, étant encore actionnaire M$oft il voit là une opportunité de vendre encore plus d'Azur... Quel petit coquin ce Bill !
0  2 
Avatar de domi65
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 03/04/2020 à 15:57
Je n'arrive pas à me rappeler dans quelle fac de médecine Bill Gates a enseigné.
Quelqu'un peut-il me rafraichir la mémoire ?
0  3