Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Chine a mis en garde les entreprises technologiques contre les conséquences que pourrait avoir leur coopération
Avec l'interdiction américaine

Le , par Stan Adkens

405PARTAGES

6  1 
Les conséquences de l’ajout du géant chinois Huawei Technologies Co Ltd, l'un des principaux fournisseurs de technologie 5G, sur la liste noire commerciale par le Bureau de l'industrie et de la sécurité des Etats-Unis continuent de s’étendre aux entreprises de technologie. Des représentants du gouvernement chinois auraient convoqué une série de réunions la semaine dernière au cours desquelles ils auraient mis en garde de nombreuses entreprises de technologie contre des « conséquences désastreuses » que pourrait avoir leur coopération avec l'interdiction américaine de continuer de faire des affaires avec Huawei. Des sources qui connaissent bien la situation ont déclaré ceci à Reuters en fin de la semaine dernière.

Le président Donald Trump a signé un décret établissant les bases pour empêcher des entreprises de télécommunications originaires des pays adversaires des Etats-Unis de vendre du matériel aux États-Unis, en mai dernier. Des mesures connexes du ministère du Commerce ont suivies cette décision empêchant Huawei et ses entreprises alliées de faire affaire avec les entreprises américaines. L’interdiction américaine vise principalement l’entreprise chinoise Huawei que l’administration Trump présente comme une menace pour la sécurité des États-Unis. Les Etats-Unis ont même fait pression sur leurs alliés pour qu’ils bannissent l’équipementier chinois. Toutefois, Huawei continue de soutenir que son équipement ne représente aucun risque pour la sécurité.


Il faut noter qu’une guerre commerciale fait rage entre la Chine et les Etats-Unis depuis plusieurs mois. Les deux pays ont même revu récemment à la hausse, de part et d’autre, le nombre de produits touchés par la hausse des tarifs douaniers. Après que Huawei ait été privé de nombreux biens et services qui lui sont nécessaires, Pékin a annoncé qu'elle publierait sa propre liste d'entreprises étrangères « peu fiables ». Il a également laissé entendre qu'il limiterait son approvisionnement en terres rares aux États-Unis, selon Reuters. Mais avant de passer à l’acte, la Chine a bien voulu convoquer des entreprises technologiques mondiales pour des pourparlers.

Selon le New York Times, le fabricant d'ordinateurs américain Dell Technologies Inc, Samsung Electronics Co Ltd et SK Hynix Inc de la Corée du Sud, ainsi que le concepteur britannique de puces ARM ont été convoquées à des réunions mardi et mercredi derniers. Pour rappel, ARM et bien d’autres sociétés américaines ont interrompu leur collaboration avec Huawei après la prise des mesures par l’administration Trump afin d’éviter les conséquences du non-respect de l’interdiction.
Le New York Times a rapporté que lors de ces réunions dirigées par la National Development and Reform Commission (NDRC) de la Chine, les grandes entreprises de technologie étrangères ont été mises en garde contre le respect de l’interdiction américaine de vendre des technologies américaines à des entreprises chinoises, sous peine de subir des conséquences terribles.

Selon Reuters, une personne de chez Microsoft Corp a déclaré que l’entrevue de l'entreprise avec les responsables chinois n'était pas un avertissement direct, mais ils ont clairement indiqué à l'entreprise que le respect des interdictions américaines entraînerait probablement d'autres complications pour toutes les entreprises du secteur. Selon la personne qui a informé Reuters, l’entreprise a été exhortée à ne pas prendre des mesures hâtives ou irréfléchies avant que la situation ne soit bien comprise. Microsoft n’a pas répondu à la demande de commentaire de Reuters.

Selon une autre personne d'une autre société de technologie américaine en Chine qui a été informée par ses collègues de la rencontre avec les dirigeants chinois, le ton, lors de la réunion, était « beaucoup plus doux » que prévu. « Sans parler de Huawei. Pas d'ultimatums. Il suffit de demander à rester dans le pays, de contribuer à la négociation gagnant-gagnant », a déclaré la personne qui a voulu garder l’anonymat à Reuters.

Par ailleurs, les responsables chinois seraient en train de mettre « en place un mécanisme de gestion pour protéger les technologies clés de la Chine », a déclaré samedi dans un tweet Hu Xijin, le rédacteur en chef du tabloïd Global Times. « Il s'agit d'une étape importante dans l'amélioration du système et de la lutte contre la répression américaine », a-t-il expliqué. « Une fois en vigueur, certaines exportations de technologie vers les États-Unis seront soumises au contrôle. » Mais pendant que la Chine se prépare contre l’offensive américaine, la Maison-Blanche cherche à retarder l’application de l'interdiction pour les entrepreneurs partenaires de Huawei.

La Maison-Blanche demande plus de temps afin de préparer l’interdiction pour les entrepreneurs travaillant avec Huawei

Loi d'autorisation de la Défense nationale (NDAA), interdit l'utilisation des fonds fédéraux pour l’achat des produits de Huawei, en invoquant des préoccupations de sécurité nationale, selon Reuters. Le gouvernement fédéral a notamment interdit l'achat direct d'équipement Huawei, ce qui devrait entrer en vigueur cette année. Mais le Bureau de la gestion et du budget (OMB) de la Maison-Blanche a demandé au Congrès américain de lui accorder plus de temps pour interdire progressivement les contrats fédéraux avec les entreprises qui font affaire avec Huawei. Toute chose qui arrange les autorités chinoises qui demandent à ce que les entreprises de technologique ne se précipitent pas pour appliquer l’interdiction américaine, mais aussi les entreprises chinoises qui auront le temps de se préparer avant une éventuelle interdiction définitive.

Selon Reuters, le gouvernement américain aurait besoin de deux années supplémentaires pour élaborer des règles afin de compléter la loi qui exige que les fournisseurs et entrepreneurs tiers limitent leurs achats et l'utilisation du matériel Huawei. Dans un communiqué, Jacob Wood, porte-parole de l'OMB, a déclaré :
« Il s'agit de s'assurer que les entreprises qui font affaire avec le gouvernement américain ou qui reçoivent des subventions et des prêts fédéraux ont le temps de ne plus faire affaire avec Huawei et d'autres entreprises technologiques chinoises inscrites sur la liste de la NDAA ».

Reuters rapporte que plus tôt cette semaine, Russ Vought, directeur par intérim de l'OMB, a empêché la publication d’une lettre par le Congrès. Selon M. Vought, ce délai supplémentaire « assurerait la mise en œuvre effective de l'interdiction sans compromettre les objectifs de sécurité souhaités » et qu'il y aurait une « réduction spectaculaire » du nombre d'entrepreneurs capables de vendre au gouvernement des États-Unis. Ce délai supplémentaire complète à quatre ans la période pendant laquelle les entrepreneurs du gouvernement peuvent encore acheter l'équipement Huawei avant que la restriction n’entre en vigueur pour eux. Selon M. Vought, ce délai donnerait « plus de temps pour réfléchir aux impacts potentiels et aux solutions possibles ».

Toutefois, ce délai n’enlèverait rien aux conséquences du décret signé par le président Trump en mai dernier, ainsi qu’aux mesures qui ont ajouté Huawei sur la liste noire commerciale américaine, selon Reuters. Cependant, malgré ces mesures d’interdiction en vigueur, le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a déclaré dimanche que le président Donald Trump pourrait assouplir les restrictions américaines sur Huawei s'il y avait des progrès dans le différend commercial avec la Chine.

Trump pourrait relâcher un peu dans l’interdiction contre Huawei si les négociations commerciales avancent

Les négociations sont actuellement au point mort entre les deux « adversaires », mais pourraient être relancées plus tard ce mois lors d’une rencontre prévue entre les présidents Xi et Trump, en marge du sommet du G20. Mieux encore, Trump pourrait peut-être desserrer l’étau, en cas de progrès dans les négociations commerciales. M. Mnuchin a déclaré :

« Je pense que ce que le président dit, c'est que si nous allons de l'avant sur le plan commercial, il sera peut-être prêt à faire certaines choses sur Huawei s'il obtient du réconfort de la Chine à ce sujet et certaines garanties. « Mais ce sont des questions de sécurité nationale », a-t-il ajouté. « Si la Chine veut aller de l'avant avec l'accord, nous sommes prêts à aller de l'avant selon les conditions que nous avons établies. Si la Chine ne veut pas aller de l'avant, le président Trump est parfaitement heureux d'aller de l'avant avec les tarifs douaniers pour rééquilibrer la relation ».

Rappelons qu’un accord d’immigration a eu lieu récemment entre le Mexique et les Etats-Unis. Pourquoi pas un accord commercial entre la Chine et les Etats-Unis, et du fait même que la situation de Huawei et d’autres entreprises chinoises en dépendent en partie.

Source : The New York Times, Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous de la mise en garde du gouvernement chinois ?
Trump pourrait relâcher un peu dans l’interdiction contre Huawei si les négociations commerciales avancent. Quels commentaires faites-vous de cela ?
La Maison-Blanche demande plus de temps afin de préparer l’interdiction pour les entrepreneurs travaillant avec Huawei. Qu’en pensez-vous ?

Lire aussi

La Chine prévoit un fonds de 47 milliards de dollars pour stimuler son industrie de semi-conducteurs, et réduire le fossé technologique avec les USA
Les sanctions américaines contre ZTE pourraient à nouveau entrer en vigueur après un vote du Sénat, malgré les efforts de Donald Trump
USA : la bataille opposant ZTE et les États-Unis touche à sa fin, suite à un accord autour d'un dépôt d'entiercement de 400 millions de dollars
Technologie 5G : la France dégaine la « loi Huawei », ou plutôt une « réponse technique et technologique à un problème technique et technologique. »
La Chine aurait commencé la production de ses processeurs x86 pour serveurs basés sur AMD Zen, Dhyana serait un clone pur et simple d'EPYC

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de yahiko
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 11/10/2019 à 7:59
Subventionner Ericsson et Nokia ? Pourquoi pas, à condition que l'argent aille dans la R&D (les ingénieurs) et pas dans la poche des dirigeants et des commerciaux...
8  1 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/10/2019 à 9:24
Citation Envoyé par pboulanger Voir le message
Subventionner des entreprises privées, ce n'est pas interdit par l'OMC? Les US ont bien fait condamner Airbus pour ça récemment, non?
Trump la loi c'est seulement quand ça l'arrange...
Pour une fois, je dirais que Trump est dans la même ligne que ses prédécesseurs. Les lois internationales ne sont valables pour les USA que si ça les arrange.
7  0 
Avatar de pboulanger
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 11/10/2019 à 8:58
Subventionner des entreprises privées, ce n'est pas interdit par l'OMC? Les US ont bien fait condamner Airbus pour ça récemment, non?
Trump la loi c'est seulement quand ça l'arrange...
6  0 
Avatar de yahiko
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 31/08/2019 à 8:48
Je suis très curieux de voir comment le Mate 30 va se vendre sans accès au Play Store.

On pourrait se dire que même si les parts de marché de Huawei vont continuer à dégringoler en Europe, la marque peut se maintenir en Asie et notamment en Chine, patriotisme économique oblige.
Ce qui pourrait lui donner du temps pour développer un écosystème alternatif à celui de Google.

Néanmoins, je doute que d'autres constructeurs de smartphones, comme Samsung par exemple, soient enclins à adopter l'OS et le store d'un de leur concurrent...
Pour que la sauce prenne, il faudrait que Huawei puisse rallier d'autres constructeurs.

Maintenant, quand on regarde l'état du marché, à part Apple (US) et Samsung (Corée), on peut constater que les autres principaux constructeurs sont chinois : Xiaomi, vivo et Oppo.
La partie pourrait ne pas être perdue donc, avec un effet boomerang qui serait de contribuer à l'émergence d'une réelle alternative aux Etats-Unis dans le domaine de la tech.
4  0 
Avatar de ShigruM
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 11/06/2019 à 20:27
Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
P
Si tu veux payer entre 300 à 750 € pour avoir la fibre, à toi de voir, c'est les tarifs moyens en FTTO (fibre dédiée) : à toi de voir. Parce que si tu n'es pas en zone avec beaucoup de prises (donc rentable pour un opérateur), peu de chance que l'a fibre arrive jusque chez toi.

D'ailleurs pour les lecteurs habitant hors de la france, combien vous coute en moyenne un accès Internet ADSL, un fibre et 1 4G ? et avec quel débit ?
j'ai la fibre et je la préfère 1000 fois à une connexion sans fil, j'ai un serveur (une petite machine sous un intel celeron) chez moi qui tourne H24 et me permet d'avoir mon propre cloud
et puis bon pour télécharger des vidéos/jeux vaut mieux de la fibre illimité que de la 4/5g bridé à 60go.
Bah oui parce que le sans fil c'est très limité en data, les box 4g pour les guexu sans adsl c'est 200go/mois max... c'est ce que je consomme en vidéo seulement et en jeux j'en suis à 540go le mois derniers avec les maj et co.

et ceux qui vont faire du cloud gaming cela vas allegrement exploser niveau conso, y'a interet que les opérateurs nous fasse des abonnements illimités.
Si pour 30€ j'ai de la fibre illimité, alors puisque le sans fils coûte moins cher selon des experts auto proclamé ici, je devrais avoir de la 4g et 5G illimité pour moins cher non ? ah mais pourquoi ce n'est pas le cas... ?
bah oui mais non encore une fois marketing faut raquer, ils vont quand même pas te donner de la fibre illimité à 30€/mois si il peuvent de refourrer un abo 5G 60go par mois pour 40€.

Le peuple français ces battues pour avoir de l'internet fixe illimité, c'est loin d’être le cas dans les autres pays. Les opérateurs ne peuvent plus faire marche arrière, donc ils ont tous intérêt les opérateurs d'exploiter le filon sans fils tant qu'ils le peuvent et donc promettre un monde meilleurs avec la 5G et de polluer le pays avec encore plus d'antenne plutôt que de mettre pleins de jolies fibres sous terre.
4  1 
Avatar de CoderInTheDark
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 29/06/2019 à 7:19
Dans les années 90 les entreprises américaines ne se privaient pas de vendre à l'Irak.
A l'époque elles passaient par leurs filiales chinoises, un pied de nez de l'histoire.

C'est surtout que l'oncle Sam impose sa loi aux autres pays comme un petit caïde de cours de récréation.
Je veux plus lui parler, si vous faîtes pareille vous casse la figure
Les entreprise françaises vont encore sefaire avoir
3  0 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 07/08/2019 à 10:31
Citation Envoyé par CoderInTheDark Voir le message
Huawei devrait rappelé tous les coups tordus de la NSA et de Cisco et des autres sociétés et états.
Tu m'étonnes quand tu vois la liste des backdoors dans les équipements Cisco, c'est à mourir de rire. Même les matériels professionnels avec VPN de Cisco sont compromis.
J'ai deux clients où Cisco est carrément blacklisté depuis des lustres.
4  1 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/06/2019 à 9:56
Citation Envoyé par ShigruM Voir le message
Les opérateurs ne peuvent plus faire marche arrière, donc ils ont tous intérêt les opérateurs d'exploiter le filon sans fils tant qu'ils le peuvent et donc promettre un monde meilleurs avec la 5G et de polluer le pays avec encore plus d'antenne plutôt que de mettre pleins de jolies fibres sous terre.
Surtout que le problème c'est que le débit est partagé. Ok si t'es le seul sur ton antenne relai la 5G envoie du lourd, par contre lors des événements c'est une autre histoire . Le gars qui habite à coté d'un stade de foot, s'il compte que sur son forfait téléphone 5G pour la maison il l'aura bien dans l'os !
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/06/2019 à 11:13
Citation Envoyé par vxlan.is.top Voir le message
C'est le même problème avec la fibre...
Peut-être mais il ne peut pas y avoir une grosse saturation ponctuelle.
Avec la 5G il est possible qu'une foule arrive et se mette à regarder des vidéos en 1080p.

Citation Envoyé par Itachiaurion Voir le message
C'est pas parce que 42 000 helvètes signe une pétition que ça veut dire qu'il y a danger.
Ouais ils disent juste "étudier le danger avant de mettre des antennes 5G partout".
Ça vient de ça :
Vous ne comprenez pas tout à la 5G ? On répond à 9 questions sur le réseau qui va révolutionner nos communications
La multiplication des antennes et des fréquences utilisées fait naître des craintes sur de potentiels effets néfastes pour la santé. "La 5G augmentera l'exposition aux champs électromagnétiques de radiofréquence", ont déjà prévenu, en septembre 2017, plus de 170 scientifiques dans un moratoire. "Les effets sont : un risque de cancer, de stress cellulaire, d'augmentation des radicaux libres nocifs, de dommage génétique et du système reproducteur, de déficits d'apprentissage et de mémoire, de troubles neurologiques", alertent-ils.
Il y a des gens qui préfèrent prévenir que guérir, avant de faire quelque chose ils aiment bien s'assurer que c'est safe.
2  0 
Avatar de CoderInTheDark
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 20/08/2019 à 18:04
<world compagny name="Mr Sylvestre" >
Faut pas déconner !*
On fait du buisness
Faut écouler les stocks
veuahhhhh
Pardon aux familles tout ça
</world compagny>

Et les entreprises européennes et le monde entier ils ont droit de vendre aussi ?
2  0