Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google met une pause à sa collaboration avec Huawei : plus de PlayStore
Plus de Gmail pour les futurs smartphones Android du constructeur chinois

Le , par Patrick Ruiz

488PARTAGES

8  0 
La semaine dernière, le président Trump a publié un décret qui interdit aux entreprises de télécommunication chinoises de faire des affaires dans ce domaine aux États-Unis. La manœuvre avait été largement comprise comme une interdiction des produits Huawei ; on en voit désormais la véritable portée. D'après une publication de Reuters, Google a mis une pause à sa collaboration avec Huawei : la firme de Mountain View restreint l'utilisation de l'écosystème Android par le constructeur chinois.

L'entreprise chinoise perd dans l’immédiat l'accès aux mises à jour du système d'exploitation Android ; en sus, sa prochaine génération de smartphones sera sevrée d'accès aux applications et services populaires y compris le Google Play Store via lequel les utilisateurs ont accès à des applications comme Gmail. « Huawei pourra uniquement faire usage de la version publique d'Android [celle de l'AOSP] et ne pourra pas accéder aux applications et services propriétaires de Google », précise Reuters.

Dans une note d’information parue sur le compte Twitter officiel du système d’exploitation Android, la firme de Mountain View indique : « pour les questions des utilisateurs de Huawei concernant les mesures que nous avons prises pour nous conformer aux récentes actions du gouvernement américain : nous vous assurons que pendant que nous nous conformons à toutes les exigences du gouvernement américain, des services tels que Google Play & security de Google Play Protect continueront à fonctionner sur votre appareil Huawei existant. »


L’autre annonce liée de façon immédiate à celle-ci est qu’en application du décret de Donald Trump, Les fabricants de puces dont Intel Corp, Qualcomm Inc, Xilinx Inc et Broadcom Inc, ne fourniront plus de logiciels et de composants critiques à Huawei, ce, jusqu’à nouvel ordre.

Quelles implications pour les affaires de Huawei ?

Huawei n'est pas très impliqué dans la filière smartphones aux États-Unis, donc lui interdire de vendre des téléphones aux consommateurs américains ne changera pas grand chose. L'entreperise chinoise a fait quelques tentatives pour percer sur le marché américain, mais la pression du Congrès sur les partenaires commerciaux individuels de Huawei, comme AT&T et Verizon, les a poussés à se retirer des accords avec la société. Outre les smartphones, Huawei est également l'un des plus grands fournisseurs d'équipements de réseau et de télécommunications dans le monde et cette interdiction empêchera les routeurs, les tours et autres équipements de la société d'accéder aux réseaux américains. Une publication antérieure de Reuters décrit d'ailleurs le problème que l'interdiction causerait dans des États ruraux des USA qui ont adopté des équipements Huawei.

Le changement sur lequel il faudrait beaucoup plus s’appesantir ici est l'interdiction faite aux entreprises américaines de fournir à Huawei des logiciels et du matériel informatique. En dehors de la Chine, cette décision est une condamnation à mort pour les smartphones Huawei dans des endroits comme l'Europe (son second plus gros marché) et l'Inde. Des alternatives viables à l’écosystème Android de Google peinent à émerger donc les smartphones Huawei sans Google auraient du mal à trouver leur place sur le marché. La seule société qui a en quelque sorte fait fonctionner Android sans Google est Amazon qui vend des tablettes bon marché équipées d'un fork d'Android. De plus, Amazon est une société américaine, donc sa boutique d'applications ne saurait être disponible pour Huawei.

En Chine, la décision américaine ne pèse pas puisqu’on ne fait pas usage du PlayStore et de services Google Play. La plupart des fabricants d'équipement d'origine du pays disposent de leurs propres boutiques d’applications ou font l'acquisition de licences auprès d'app store tiers comme ceux d'entreprises telles que Tencent.

On y était déjà préparés …

C’est la déclaration de Ren Zhengfei suite à la décision du gouvernement américain d’ajouter Huawei à sa liste d’entités interdites d’acquisition de matériel auprès des firmes américaines. Dans un entretien accordé en mars à la publication allemande Die Welt, Richard Yu, responsable de la division consommateurs de l'entreprise, a déclaré que l'entreprise avait un "plan B". « Nous avons préparé notre propre système d'exploitation. S'il arrivait un jour que nous ne puissions plus utiliser ces systèmes, nous serions prêts », avait-il lancé.

Hongmeng OS – c’est le nom du système d’exploitation appelé à remplacer Android de l’américain Google. D’après les retours de l’entreprise chinoise, l’OS fait l’objet de tests dans le secret depuis un moment.


L’autre possibilité dont dispose le constructeur chinois est de travailler au développement d’un fork d’Android, ce qui pourrait constituer une alternative plus viable que celle d’un OS fait maison. D’après ce que rapporte The Guardian, Huawei a anticipé sur la décision américaine en stockant une importante quantité de puces. D’après Ren Zhengfei, l’entreprise est à même de gérer la transition sans s’appuyer sur les États-Unis.

« La fourniture de composants pour la production de smartphones Huawei est suffisante, et nous ne voyons pas d'impact significatif des sanctions américaines », confirme une publication toute fraîche du global Times.


Les sanctions contre Huawei ne sont pas sans faire penser à celles qu’a subies l’autre fabricant chinois de smartphones ZTE. À mi-parcours de l’année précédente, l’entreprise s’était vue obligée d’annoncer la fermeture de ses portes.

Sources : Reuters, The Guardian

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Huawei survivra-t-il aux sanctions américaines ? L’entreprise peut-elle être sur ce coup l’exemple de l’affranchissement du monopole des USA sur la Tech ?

Quelles alternatives viables à Android de Google ?

Voir aussi :

USA : la bataille opposant ZTE et les États-Unis touche à sa fin suite à un accord autour d'un dépôt d'entiercement de 400 millions de dollars

Les sanctions américaines contre ZTE pourraient à nouveau entrer en vigueur après un vote du Sénat malgré les efforts de Donald Trump

Le gouvernement américain devrait lever les sanctions contre ZTE, la société va payer à nouveau une amende d'un milliard de $

USA : ZTE peut de nouveau ouvrir ses portes après avoir accepté de payer 1,3 Md$ d'amende, de remanier sa direction ainsi que son conseil

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Loceka
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 27/05/2019 à 10:34
Moi ce que je remarque surtout c'est à quel point les USA ont la mainmise sur les technologies.

Si une entreprise déplaît aux USA et qu'ils décident de lui faire du tort, ça peut entraîner des "sanctions" allant de l'impossibilité d'utiliser certains produits (processeurs, ...) au refus de validation de normes (WiFi, ...), en plus de ne pas pouvoir être vendus sur le sol des USA.

Pour le coup je ne m'en fais pas trop pour Huawei qui doit avoir les reins assez solides pour faire face à ça. Mais très peu d'entreprise seraient dans ce cas-là.

Et je trouve que ça devrait surtout faire réfléchir les différents gouvernements et entreprises sur le danger que représentent les USA dans leur monopole sur les produits technologiques, et donc l'urgence de leur retirer ce monopole en "libérant" les organismes de certifications et en créant des alternatives viables à certains constructeurs.

My 2 yuans.
10  0 
Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 23/05/2019 à 12:12
La Chine comme les Etats-Unis disposent de différentes cartes à jouer dans ce contexte de guerre économique. L'une de ces cartes est représentée par les terres rares utilisées dans tous les produits de nouvelles technologies. Si la Chine abat cette carte, je ne donne pas cher de l'industrie de la tech dans le reste du monde.
9  1 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 23/05/2019 à 20:42
Citation Envoyé par ShigruM Voir le message
je préfère mourir libre que dans l'enfer du PC
Moi, c'est plutôt le Mac qui me file de l'urticaire
8  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/05/2019 à 14:16
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Si tout va bien, la troisième guerre mondiale devrait débuter dans un futur relativement proche.
Comment est-ce possible de souhaiter une troisième guerre mondiale ?
7  0 
Avatar de yahiko
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 11/10/2019 à 7:59
Subventionner Ericsson et Nokia ? Pourquoi pas, à condition que l'argent aille dans la R&D (les ingénieurs) et pas dans la poche des dirigeants et des commerciaux...
8  1 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/10/2019 à 9:24
Citation Envoyé par pboulanger Voir le message
Subventionner des entreprises privées, ce n'est pas interdit par l'OMC? Les US ont bien fait condamner Airbus pour ça récemment, non?
Trump la loi c'est seulement quand ça l'arrange...
Pour une fois, je dirais que Trump est dans la même ligne que ses prédécesseurs. Les lois internationales ne sont valables pour les USA que si ça les arrange.
7  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 20/05/2019 à 11:58
Pour les Etats Unis, le commerce mondialisé fonctionne que quand ils le dominent. Si une multinationale, quelle que soit son origine, fait un peu d'ombre à leurs grosses structures, on l'accuse de n'importe quoi. Une bonne guerre commerciale bien dégueulasse à l'américaine. Et le pire, c'est qu'ils imposent à l'occident tout entier de suivre leurs prérogatives sous peine de sanctions. On appelle ça une dictature.
7  1 
Avatar de pboulanger
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 11/10/2019 à 8:58
Subventionner des entreprises privées, ce n'est pas interdit par l'OMC? Les US ont bien fait condamner Airbus pour ça récemment, non?
Trump la loi c'est seulement quand ça l'arrange...
6  0 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 23/05/2019 à 10:24
au rythme auquel ces deux états se pilonnent, ça ne peut aller qu'en empirant.
Par ailleurs, les 40 dernières années à servir d'usine du monde ont permis aux Chinois d'acquérir en 10 fois moins de temps le savoir et la technologie pour devenir autonome dans presque tous les domaines.

Je vous donne une des raisons pour laquelle cela s'envenime : Huawei se libère d’Intel en créant son propre processeur de serveurs, à ça vous rajoutez le bordel en mer de Chine, l'avance technologique et industrielle sur la 5G et l'expansionnisme dont fait preuve l'empire du milieu et vous avez tous les ingrédients pour une super télé-réalité avec des milliards de spectateurs.

L'arme la plus destructrice détenue par la Chine est le dollar : Les plus grosses réserves de change en dollars américain sont détenues par la Chine (et de loin), il leur suffirait de les lâcher dans la nature pour que les USA se trouvent en difficulté. Attaquer les USA sur leur monnaie c'est quasiment déclarer la guerre (militairement parlant).

Le reste, c'est que dalle. Il y aura de nouvelles puces entièrement made in China (conception, architecture et fabrication). Ils doivent quand même se marrer en haut lieu.
6  1 
Avatar de Coeur De Roses
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 03/06/2019 à 11:44
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ça dépend comment on regarde, parce qu'à la fin il y a l'armée et ce sont les USA qui ont la plus grosse.
Ils ne savent pas très bien s'en servir, mais c'est eux qui ont la dépense militaire la plus importante et de très très loin, depuis des lustres.
"Ils ne savent pas très bien s'en servir" Tu as l'air d'en savoir plus sur leur propre management de leur l'armée, mieux qu'eux même, sans même avoir mis les pieds dans une quelconque organisation US relative à l'armée, je dois dire que je suis impressionné.
6  1