Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le gouvernement autrichien veut mettre fin à l'anonymat en ligne
Avec des sanctions sévères

Le , par Bill Fassinou

328PARTAGES

11  0 
Cette semaine, le gouvernement autrichien a annoncé son intention de mettre fin à l’anonymat sur Internet dans le pays. Le gouvernement prévoit qu’à l’avenir, tout utilisateur d’une plateforme ou d’un forum en ligne qui souhaite poster un commentaire devra fournir des renseignements exacts sur sa personne notamment son nom, son prénom et son adresse aux opérateurs de médias sociaux, sans quoi, il sera exposé à de lourdes amendes. Le ministère chargé des médias du pays prévoit l’entrée en vigueur de la loi pour l’année 2020.

Avant la fin de l’année 2020, si vous êtes citoyens autrichiens, vous ne pourrez plus rédiger un commentaire sur Internet sous couvert de l’anonymat. Le gouvernement a émis un nouveau projet de loi connu sous le nom de “la diligence et la responsabilité sur le Web” qui stipule qu’un utilisateur qui désire poster un commentaire sur un média social devra d’abord fourni son nom exact suivi de son prénom et de son adresse. La raison, a souligné le ministère en charge des médias dans le pays, est très simple. En cas d’enquête, les opérateurs de plateformes seraient tenus de fournir des informations aux agences gouvernementales ou, dans certains cas, aux personnes privées en cas d'insulte ou de diffamation.

Le projet de loi vise au prime abord les sites Web qui ont plus de 100 000 utilisateurs enregistrés, qui gagnent plus de 500 000 € de revenus annuels ou qui reçoivent des subventions de presse gouvernementales de plus de 50 000 €. Cependant, selon les explications du ministère en charge des médias, la loi laissera le choix aux plateformes de décider de quelle façon elles vont implémenter leurs systèmes pour se conformer au règlement tout en respectant l’authentification à double facteur via le numéro de téléphone mobile de l’utilisateur.


En cas de non-respect de la loi, le gouvernement prévoit des sanctions pécuniaires importantes pour les plateformes en cause. En fonction de la gravité de la violation, les amendes peuvent atteindre 500 000 € ou encore aller jusqu’à un million d'euros si l'infraction se reproduisait. L’autorité autrichienne des communications, plus connue sous le nom de KommAustria, sera chargée de l’application de la loi. Les plateformes de commerce électronique sont exonérées, de même que les plateformes qui ne tirent aucun revenu de leur contenu ni de la publicité. De plus, les plateformes Web qui seront visées seraient tenues de désigner un agent de liaison en Autriche. Si cette personne ne veille pas au respect de la réglementation, elle pourrait être punie d'une amende pouvant aller jusqu'à 100 000 euros.

Selon certaines personnes, la loi n’est pas vraiment la meilleure solution contre la responsabilité sur le Net. D’après Markus Dörfler, avocat en informatique, dans l'annotation jointe à la loi, il est fréquemment noté que les mêmes principes qui s'appliquent au monde réel doivent également s'appliquer au monde numérique. Pour lui, le monde informatique diffère du monde réel. « Dans le monde réel, je ne demande pas à voir une pièce d’identité par mesure de précaution », a-t-il déclaré. Il considère la loi comme un pas en avant vers la mise en place d'une infrastructure de censure.
D’un autre côté, il a déclaré que la loi pénalisera les plateformes sérieuses au lieu des plateformes qui diffusent la haine et l’animosité.

Il continue en disant qu’il n’est pas clair si la loi est conforme à l’arrêté de 2016 de la Cour de justice européenne sur la conservation des données. Dans la décision prise dans cet arrêté, le tribunal a écrit que “la rétention générale et indiscriminée de données” n'est pas autorisée. D’autre part, cela pourrait bien aussi être cité comme une incursion dans le droit à la vie privée ou à la protection des données. En effet, les données que va générer l’application de la loi peuvent être utilisées de plusieurs manières pour atteindre les internautes, expliquent d’autres personnes. Les opérateurs des plateformes qui seront concernées se verront en possession d’une quantité non négligeable d’informations qu’ils ne souhaitent peut-être pas.

« Cela représente un énorme obstacle pour les nouveaux forums. Je ne peux pas imaginer qu'un forum pour les alcooliques anonymes puisse fonctionner avec succès plus longtemps compte tenu de la loi. Comme de nombreux postes permettent diverses interprétations, le gouvernement serait en mesure de demander des informations dans un grand nombre de cas. Il existe un potentiel pour un gigantesque mécanisme de surveillance qui pourrait être destiné à surveiller le discours politique en Autriche », a déclaré Nikolaus Forgó, un expert en droit de la technologie.

L’Autriche n’est pas la première nation à initier ce projet de loi puisqu’en Europe, c’est une question qui revient de plus en plus fréquemment. En janvier dernier, devant les maires réunis pour le deuxième acte du grand débat national au Palais des congrès de Souillac, le président français, Emmanuel Macron a plaidé pour une levée de l’anonymat sur Internet.

Le gouvernement a lancé un processus pour mettre en place une loi en vue de finir avec l’anonymat sur Internet en France. Le président français a estimé que pour améliorer la qualité de la démocratie participative, l'on « doit aller vers une levée progressive de toute forme d'anonymat » en faisant mention de « processus où on sait distinguer le vrai du faux et où on doit savoir d’où les gens parlent et pourquoi ils disent les choses ». Macron pense que cela est nécessaire étant donné qu'aujourd'hui, « on a beaucoup d’informations, tout le temps, mais on ne sait pas d’où elles viennent. »

Un an plus tôt, l’Allemagne a également établi une loi qui a intimé l’ordre aux médias sociaux de supprimer tout contenu en rapport avec la haine, les fake news et les contenus illégaux. Les sites qui ne supprimeront pas les postes « manifestement illégaux » pourraient être passibles d'amendes allant jusqu'à 50 millions d'euros. Sont concernés par la loi les réseaux sociaux et sites de médias comptant plus de deux millions de membres.

Facebook, Twitter et YouTube seront notamment les cibles principales de cette loi. Mais d'autres sites comme Reddit, Tumblr, le réseau social russe VK et Vimeo pourraient également tomber sous le coup de ces dispositions. Ils auront 24 heures pour agir après qu'il leur aura été signalé la publication, sur leurs plateformes, de contenu en violation de la loi. Mais ils disposeront d'un délai plus long d'une semaine pour agir sur des « cas complexes ».

Source : Der Standard

Et vous ?

Qu'en pensez vous ?
Avançons-nous progressivement vers la fin de l'anonymat en ligne en Europe ?
Êtes-vous pour ou contre l'anonymat en ligne ? Pourquoi ?

Voir aussi

L'Allemagne commence l'application de sa loi sur les discours de haine : une amende allant jusqu'à 50 millions € pour les entreprises lentes à agir

Emmanuel Macron plaide pour une levée progressive de toute forme d'anonymat en ligne, vers la fin de la liberté d'expression en France ?

Lutte anti-terroriste : 44 organisations exhortent Macron à renoncer à un projet de règlement européen qui pourrait porter préjudice à Internet

L'administration Macron confirme sa loi contre la haine sur Internet en 2019 par la voix de la Secrétaire d'État auprès du Premier ministre

Macron lance « l'Appel de Paris » pour remédier aux problèmes d'Internet, la France va coopérer avec Facebook pour examiner ses efforts de modération

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de herr_wann
Membre actif https://www.developpez.com
Le 20/04/2019 à 8:48
On y arrive doucement mais surement, le but est bien évidemment de museler la liberté d'expression puisque les pouvoirs publics peuvent aisemment retrouver un auteur via son IP. De plus en plus de gouvernements poussent vers cette solution. A quand un badge affichant les mêmes informations ou mieux une puce électronique sous la peau accessible à tous afin de porter plainte en cas d'insulte ou propos hors la loi dans la rue ou au café ?
6  0 
Avatar de tanaka59
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 22/04/2019 à 0:50
Citation Envoyé par Aurelien Plazzotta Voir le message
Depuis environ 5 ans, je suis favorable à l'utilisateur du nom, du prénom et même de la photographie, je trouve ça plus convivial et en même temps plus sérieux. Mais alors afficher l'adresse postale, je trouve ce projet de loi très intimidant!
Je ne partage pas le fait de contraindre les personnes à mettre leur nom est prénom.

La réponse est simple . Je vais me baser sur mon expérience personnelle.

Je suis fan de radiocommandé (voiture, train, avion, hélico ... ) je fais aussi parti d'autres forums ou l'on discute et la tradition est de s’appeler par un "pseudo" est nom son prénom. C'est comme cela dans le milieu depuis 20 ou 30 ans ...

Idem ces mêmes personnes avec j'échange au sujet d'une passion commune, on peut se rencontrer dans des expositions , des associations . Ne veulent pas forcement être systématiques mis en avant ou en open bar sur internet ...

Sur un forum d'informatique j'ai pas envie de commencer à me faire emmerder par X ou Y qui viendrait taper mon ou mon prénom quitte même à m'espionner !

Bah oui cela s'appelle du voyeurisme !

Et oui je suis pour une certaine "forme" d’anonymat en ligne.
5  0 
Avatar de Kulvar
Membre actif https://www.developpez.com
Le 21/04/2019 à 18:26
Citation Envoyé par Aurelien Plazzotta Voir le message
Depuis environ 5 ans, je suis favorable à l'utilisateur du nom, du prénom et même de la photographie, je trouve ça plus convivial et en même temps plus sérieux. Mais alors afficher l'adresse postale, je trouve ce projet de loi très intimidant!
Quand on voit comment certains organisent des menaces terroristes pour des propos sur Twitter ou autre, je n'ose imaginer la facilité qu'auront ces individus à retrouver ceux qu'ils veulent faire taire en ayant accès rien qu'au véritable nom et à la photo.
4  0 
Avatar de KiLVaiDeN
Membre expert https://www.developpez.com
Le 23/04/2019 à 12:40
Citation Envoyé par Aurelien Plazzotta Voir le message
Depuis environ 5 ans, je suis favorable à l'utilisateur du nom, du prénom et même de la photographie, je trouve ça plus convivial et en même temps plus sérieux. Mais alors afficher l'adresse postale, je trouve ce projet de loi très intimidant!
Moi je tiens fermement à pouvoir utiliser un pseudonyme, ou plusieurs si ça me chante, et sans trouver que l'utilisation d'un pseudonyme soit synonyme d'un manque de sérieux.

Mon nom et mon prénom ne servent à mes yeux qu'aux procédures administratives. Mon activité sur internet, hors sites administratifs, n'a pas à être accompagnée ni de mon nom, ni de mon prénom.

Quant à ma photo... Je ne suis pas assez beau pour vouloir qu'elle soit visible par les autres. Je n'estime pas que ce soit d'un intérêt quelconque en accompagnement avec mes écrits par exemple, car ça n'a aucune influence sur la véracité de mes propos.

Ce qui est sérieux ou pas est l'information transmise par nos activités diverses et variées. Si nous avons l'envie de nous trimbaler partout avec l'étiquette de notre nom/prénom, voire notre photo, c'est pour "signer" nos interventions, à quoi cela sert-il dans le fond ? A pseudo-certifier son authenticité, sa valeur ? Est-ce qu'à l'avenir nous ferons plus confiance aux "Aurelien Plazzotta avec photo" ou aux "KiLVaiDeN avec avatar" ?

Nous pensons que le fait de blinder l'identité des utilisateurs d'internet va en prévenir certaines dérives; Non mais, allo ? Et si un jour, on nous forçait à signer nos posts ou commentaires avec une goutte de sang pour la signature ADN, le ferions-nous ?

Je trouve que certaines personnes, notamment celles qui veulent réguler internet, le façonner à leur sauce, le contraindre à leurs limites, ceux-là sont les plus dangereux de tous, pas ceux qui utilisent tranquillement des pseudos sur internet.
3  0 
Avatar de blueice
Modérateur https://www.developpez.com
Le 20/04/2019 à 8:15
0  0 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/04/2019 à 13:31
Citation Envoyé par Kulvar Voir le message
Quand on voit comment certains organisent des menaces terroristes pour des propos sur Twitter ou autre, je n'ose imaginer la facilité qu'auront ces individus à retrouver ceux qu'ils veulent faire taire en ayant accès rien qu'au véritable nom et à la photo.
Ce genre de propos est pénalement répréhensible, et il existe des boutons report.
Il n'est nul besoin d'exhiber sa vie sociale sur internet, ou de se prendre le bec avec des partisans de l'autre bord Y, voir même de dénoncer des scandales, sous sa vraie identité. Sauf à vouloir finir comme Taylor Swift, avec un harceleur s'introduisant chez vous, et dont on ne sera jamais sur qu'il ne recommencera pas en sortant de prison dans 2 ou 3 ans.
N'as-tu jamais reçu des menaces de mort ? moi oui, et je suis bien content que mon identité reste secrète. Tout comme les professeurs des collèges qui sont bien content d'être sur liste rouge.

Et le législateur voudrait nous retirer l'anonymat alors que toute l'industrie fait -supposément- des efforts pour préserver votre vie privée ? mais wtf Jean-Pierre.
0  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 20/04/2019 à 12:07
Faut pas s'étonner qu'ensuite certaines personnes confondent l'Autriche et l'Australie.
0  1 
Avatar de Aurelien Plazzotta
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/04/2019 à 13:41
Depuis environ 5 ans, je suis favorable à l'utilisateur du nom, du prénom et même de la photographie, je trouve ça plus convivial et en même temps plus sérieux. Mais alors afficher l'adresse postale, je trouve ce projet de loi très intimidant!
0  3 
Avatar de ShigruM
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 22/04/2019 à 10:06
L’Europe retrouve ces racines des années 30... le début de la fin pour elle (bien fait)
Quand on voit les tendances de l’Italie, de l’Autriche, de la Hongrie et de l’Allemagne difficile de ne pas voir le passé dans l'avenir de ce vieux continent nécrosé.

dans tous les cas c'est la fin pour la chine, la russie, l'europe... bientot les USA serons seul pour défendre le monde civilisé,
Pour ma part venant d'un pays pas top top non plus, aujourd'hui la parole d'Allah est une bonne chose mais si demain Allah perd de sa puissance et que croire en lui est un crime et que je ne suis pas anonyme je vais me faire arreter c'est pas cool.

Au faite Macron n'est pas de l'avis de l’Autriche au passage ? il ne souhaite un internet sans anonymat ? manque plus la France de vichy et on aura recrée une union européenne unis sous un meme axe politique.

Je crois que Trump et bien plus un sauveur pour l'humanité que votre cher président et ces voisins européens au idées très douteuses.
0  4