Apple envisagerait de combiner les applications conçues pour iPhone, iPad et macOS d'ici 2021,
Selon des sources internes

Le , par Stéphane le calme

122PARTAGES

13  0 
Apple envisage de combiner des applications conçues pour iPhone, iPad et macOS d'ici 2021. Selon Bloomberg, Apple permettra aux développeurs de créer une seule application qui fonctionnera sur les iPhone, les iPad et les Mac. Apple a déjà révélé une partie de son travail, dont le nom de code Marzipan, l'année dernière lors de la conférence mondiale des développeurs de la société. En effet, Apple a commencé à intégrer les versions iOS des applications Home, Stocks, News et Voice Memo sur macOS 10.14 Mojave.

Une application universelle combinée est évidemment une étape beaucoup plus importante, et Bloomberg indique qu'Apple va gérer cela par étapes. Ainsi, la société pourrait lancer un SDK plus tard cette année (lors de l’édition 2019 de la WWDC selon les rumeurs), qui permettra aux développeurs de porter des applications iPad sur des ordinateurs Mac. Alors que les développeurs devront toujours soumettre deux applications distinctes à l'App Store iOS et au Mac App Store, le SDK pourrait leur permettre de n’écrire le code sous-jacent qu’une seule fois.

D'ici l'année prochaine, Apple prévoit d'étendre le SDK pour inclure les applications iPhone, ce qui signifie que les développeurs pourraient transférer les applications iPhone sur Mac de la même manière. D'ici 2021, les développeurs pourront peut-être fusionner des applications pour iPhone, iPad et Mac, créant ainsi une application compatible avec tous ces appareils Apple (ce que le rapport appelle un binaire unique). À ce stade, les développeurs n'auront pas à soumettre plusieurs versions d'applications à différents magasins d'applications et Apple pourrait même fusionner ses vitrines distinctes de téléchargements pour n’en proposer qu’une seule.

Citation Envoyé par Bloomberg
Le but de l’initiative en plusieurs étapes, baptisée «Marzipan», est que, d’ici 2021, les développeurs pourront créer une application une seule fois et la faire fonctionner sur iPhone, iPad et les ordinateurs Mac, ont déclaré des personnes familiarisées avec ce projet. Cela devrait stimuler la création de nouveaux logiciels et accroître l’utilité des gadgets de la société.
Mais le quotidien explique que ses sources, qui ont divulgué anonymement des informations, ont précisé qu’Apple pourrait changer cette feuille de route.

Citation Envoyé par Bloomberg
L’avantage le plus direct du projet Marzipan sera de faciliter la vie des millions de développeurs qui écrivent des logiciels pour les appareils Apple. Par exemple, plus tard cette année, Netflix Inc. pourrait proposer plus facilement une application Mac pour regarder des vidéos en convertissant son application iPad. En 2021, Twitter inc., qui a principalement abandonné le Mac, pourrait publier une seule application pour tous les clients Apple.

Les travaux d’Apple coïncident avec le fait que la société se prépare à fusionner davantage les fondements de son hardware. Actuellement, les iPhones et les iPad sont alimentés par des processeurs Apple, tandis que les Mac utilisent des puces Intel Corp. Apple envisagerait donc d’effacer la marque « Intel Inside » apposée à ses ordinateurs Mac. L’entreprise serait lancée sur le projet « Kalamata » dédié à la fabrication de ses propres processeurs basés sur une architecture ARM. Les premiers Mac dotés de processeurs ARM seraient attendus pour 2020.

La manœuvre ne serait pas sans précédent puisqu’Apple a effectué une transition des processeurs PowerPC du tandem IBM – Motorola vers ceux d’Intel en 2005.

Malgré le plan de fusion des applications, Apple a annoncé ne pas combiner iOS et macOS en un seul système d’exploitation.

Apple n'est pas la première entreprise à rationaliser ses écosystèmes d'applications. Avant que Microsoft Corp. ne cesse d’utiliser Windows Phone, l’entreprise faisait déjà appel à une technologie baptisée Universal Windows Platform, qui permettait aux développeurs de créer des applications uniques pouvant s’exécuter sur tous ses périphériques. De même, Google a installé son magasin d'applications mobiles Android sur certains ordinateurs portables équipés de son système d'exploitation Chrome OS.

Source : Bloomberg

Et vous ?

Que pensez-vous de ce projet ?

Voir aussi :

Huawei clone des composants Apple, récompense les employés pour vol de technologie, d'autres concurrents ont aussi été victimes, selon un rapport
Les ventes de smartwatch ont bondi de 61 % d'une année sur l'autre aux USA en 2018, avec 88 % des ventes détenues par Apple, Samsung et Fitbit
Apple s'offre PullString, une start-up qui a aidé les entreprises à développer des compétences et des applications pour Alexa et Google Assistant
Tim Cook dit qu'Apple enquêtera sur l'application qui permet aux hommes saoudiens de suivre et de contrôler les femmes, Google lui emboîte le pas
Apple gagne des milliards grâce à Google Search chaque année, ce qui représente jusqu'à 23 % des revenus de services d'Apple en 2018, selon un rapport

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 22/02/2019 à 19:27
J’espère juste qu'il sera toujours possible d’installer des applications hors store. Sinon, je pense que ça va tuer les macbook, imac, et mac mini, ces machines étant chères et irréparables.
Avatar de MiaowZedong
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/02/2019 à 15:14
Le problème avec les applications qui utilisent un binaire unique pour toutes la plateformes, c'est qu'elles font des compromis et/ou ciblent une plateforme au mépris des autres. On le voit déjà avec les sites web, qui fonctionnent sur toutes les plateformes, on a des sites qui sont atroces sur mobile, et d'autres qui sont clairement pensés pour mobile et peu ergonomiques sur PC.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web