Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Huawei clone des composants Apple, récompense les employés pour vol de technologie,
D'autres concurrents ont aussi été victimes, selon un rapport

Le , par Stan Adkens

408PARTAGES

13  0 
Selon un rapport de The Information publié ce lundi et repris par Apple Insider, le chinois Huawei utiliserait des tactiques « douteuses » pour tenter d'inverser la technologie d'Apple et d'autres concurrents sur le marché de l'électronique. Le fabricant chinois aurait pour cela un programme officiel qui récompenserait les employés qui volent la technologie des concurrents. Le vol de technologie par certaines firmes chinoises constitue une énorme préoccupation pour les entreprises américaines qui fabriquent, pour certaines d’entre elles, d’importants composants en Chine où le vol de propriété intellectuelle serait devenu une pratique généralement acceptable.

Selon le rapport, l’une des histoires, qui n’avait pas été racontée plus tôt, s’est déroulée en novembre dernier. En effet, un ingénieur Huawei responsable d'un projet de montre à puce a traqué un fournisseur qui aide à fabriquer le capteur de fréquence cardiaque d'Apple Watch. Selon The Information, l'ingénieur a organisé une rencontre sous prétexte d'offrir au fournisseur un contrat lucratif de fabrication de composants.

« Notre conception est similaire à celle d'Apple », a écrit l'ingénieur dans un message texte adressé à l'exécutif du fournisseur. « Parlons d'abord du coût d'un prototype avant de fournir le schéma », écrit-il. « Les ventes de wearables Huawei devraient atteindre 1 million d'unités cette année », a-t-il ajouté. Mais l'ingénieur n'a pas réussi lorsqu'il a demandé des détails sur la montre d’Apple, selon un cadre anonyme du fournisseur. Il était accompagné de quatre chercheurs et, ensemble, le groupe aurait passé une heure et demie à poser des questions sur l’Apple Watch.

Selon le rapport, ce procédé serait devenu l’un des modèles de tactiques « douteuses » utilisées par Huawei pour obtenir de la technologie de ses concurrents en cherchant à soutirer des réponses à des employés actuels et anciens d'Apple ainsi qu'à ses fournisseurs, en particulier les fournisseurs en Chine.


Toutefois, Huawei a nié tout acte répréhensible. « Dans le cadre de la recherche et du développement, les employés de Huawei doivent rechercher et utiliser l'information accessible au public et respecter la propriété intellectuelle de tiers conformément à nos lignes directrices en matière de conduite des affaires », a déclaré un porte-parole. Il a ensuite mentionné que les dépenses de Huawei en recherche et développement étaient supérieures à celles de la plupart de ses concurrents.

Selon le rapport, Apple ne serait pas la seule cible de Huawei. Le fabricant chinois aurait utilisé des tactiques similaires contre des entreprises comme Cisco, Motorola et Akhan Semiconductor.

Plus tôt ce mois-ci, selon le rapport, Akhan Semiconductor, fabricant du verre durable pour téléphones intelligents, a déclaré avoir coopéré à une enquête fédérale sur le vol de sa propriété intellectuelle par Huawei. Selon la firme, Huawei aurait utilisé la perspective d'une relation d'affaires pour acquérir des échantillons de son verre, que Huawei a ensuite démonté et étudié.

En janvier, le département de la Justice des États-Unis a levé les scellés d'un acte d'accusation accusant Huawei d'avoir volé des secrets commerciaux de T-Mobile, fournisseur de téléphonie mobile aux USA. Selon l'acte d'accusation, un employé de Huawei est entré dans un laboratoire de test de T-Mobile, a caché un bras de robot dans son sac et est sorti. Selon le rapport de Reuters, le hold-up était la dernière étape des efforts de plus en plus agressifs de Huawei pour comprendre le fonctionnement du système de test de smartphone de T-Mobile.

Un deuxième chef d’accusation mentionnait également Meng Wanzhou, directeur financier de Huawei et fille du fondateur de la société, et l'accusait, ainsi que la société, de vendre de la technologie américaine à l'Iran, en violation des lois américaines en matière de sanctions. Bien avant de dévoiler cet acte d’accusation, un projet de loi soutenu par des partis politiques cherchait à interdire la vente de composants technologiques américains à Huawei, ZTE Corp ou à d’autres sociétés de télécommunications chinoises qui violent les sanctions ou les lois en matière d’exportation des États-Unis.

Huawei et son directeur financier, Wanzhou Meng, ont récemment été accusés de fraude bancaire, de fraude par virement électronique, de violation de la Loi sur les pouvoirs économiques d'urgence internationaux et de complot de blanchiment d'argent. Avec ces nombreuses charges contre Huawei, plutôt que d’y mettre un terme, Huawei aurait intensifié ses efforts d’espionnage industriel et de vol de technologie de ses concurrents.

Un autre cas de vol de technologie impliquant Apple concernait une conception de connecteur 2016 utilisée pour rendre la charnière du MacBook Pro plus mince tout en reliant l'écran à la carte logique. Huawei a usé de sa tactique pour acheter le schéma du connecteur d’Apple auprès d’un partenaire consentant, après que plusieurs autres fournisseurs, qui avaient reconnu le design d’Apple, avaient refusé de collaborer.

Selon Le rapport, une autre tactique obscure de Huawei consisterait à interviewer des personnes qui ont déjà travaillé avec Apple ou sa chaîne d'approvisionnement. Par exemple, une personne qui venait de quitter Apple s’est faite interroger par Huawei sur les produits et fonctionnalités à venir de la firme. « Il était clair qu'ils étaient plus intéressés à essayer d'en savoir plus sur Apple qu'à m'embaucher », a expliqué la personne.

Selon le rapport, le département de la Justice des États-Unis prétend en fait que Huawei a un programme qui récompense ses employés qui volent des données, avec de meilleures primes basées sur la confidentialité de l'information. Les employés de Huawei ont été encouragés à afficher l'information volée sur un site Web interne de l'entreprise, et à les envoyer également à une adresse électronique qui leur a été fournie. Un « groupe de gestion de la concurrence » se chargerait ensuite de l’examiner. Huawei a assuré aux employés qu'ils ne seraient pas punis pour avoir pris de telles mesures, selon un acte d'accusation.

L’équipementier chinois, Huawei, auraient des liens avec le gouvernement, ce qui a conduit à des appels aux États-Unis et ailleurs pour lui interdire de fournir l'infrastructure 5G. Le gouvernement chinois serait propriétaire ou actionnaire majoritaire dans plusieurs entreprises chinoises, ce qui les pousserait à travailler pour le gouvernement. Les Etats-Unis font l’objet de cyberattaques et de cyberespionnages orchestrés par des agents chinois pour le compte de la Chine.

Toute chose qui ne fait qu’aggraver la guerre commerciale qui sévit entre les Etats-Unis et son partenaire chinois. Entre autres demandes, le président Trump demande à la Chine de mieux protéger la propriété intellectuelle des entreprises étrangères.

Source : Apple Insider, The Information

Et vous ?

Que pensez-vous de cette histoire ?
Pensez-vous que cette guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine emmènera la Chine à mieux protéger la propriété intellectuelle des entreprises étrangères ?

Lire aussi

USA : un projet de loi prévoit d'interdire la vente de technologie aux entreprises chinoises, qui commettent des vols de propriété intellectuelle
Les Etats-Unis accusent Huawei d'avoir volé la technologie de test de téléphone portable de T-Mobile, et vendu de la technologie américaine à l'Iran
Le président Trump devrait bannir l'utilisation d'équipements de télécommunications chinois sur les réseaux américains, la semaine prochaine
Les USA accusent des entreprises chinoise et taïwanaise de vol de secrets industriels, à Micron Technology Inc., un fabricant US de micropuces
ZTE : la Chine et les USA sont proches de trouver un accord, pour permettre aux entreprises US de traiter à nouveau avec l'équipementier chinois

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/02/2019 à 8:30
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Que pensez-vous de cette histoire ?
La Chine est spécialiste de la copie.
Là-bas ils en ont strictement rien à foutre du copyright. C'est un concept qu'ils n'ont pas intégré.
Les chinois sont les spécialiste du reverse engineering ^^

Regardez ces voitures par exemple :
Compilation de copies chinoises

Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Toute chose qui ne fait qu’aggraver la guerre commerciale qui sévit entre les Etats-Unis et son partenaire chinois. Entre autres demandes, le président Trump demande à la Chine de mieux protéger la propriété intellectuelle des entreprises étrangères.
Je vous souhaite bon courage si vous voulez que la Chine se mette à respecter la propriété intellectuelle.
Mais normalement il n'y a pas une histoire de tribunal international ?
Si des entreprises copient la concurrence ne devrait-t-il pas y avoir des procès ?

Parce que si des entreprises étaient très lourdement condamné peut-être qu'à force les chinois se calmeraient un peu.
4  0 
Avatar de herr_wann
Membre actif https://www.developpez.com
Le 19/02/2019 à 12:40
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Je vous souhaite bon courage si vous voulez que la Chine se mette à respecter la propriété intellectuelle.
Bien sûr que la Chine respectera la propriété intellectuelle à l'avenir, lorsque elle innovera vraiment et que ses entreprises en seront victimes
3  0 
Avatar de JossM
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 22/02/2019 à 17:20
La Chine ne respectera jamais les lois du commerce internationale. Seulement les règles qui lui conviennent. L'Occident fournit à la Chine la corde pour nous pendre dans l'indifférence totale des compagnies qui ne pensent qu'à mettre de l'argent dans leur poche à court terme.
3  0 
Avatar de tmcuh
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 19/02/2019 à 13:25
Très beau documentaire (La chine - Le dragon a mille tetes)


Ils ont été très malin (ou plutôt nous très con) d'avoir adhérer à l'OMC
Personne ne connait l'avenir mais il sera de plus en plus sombre pour nos sociétés dépendante de l'industrie (surtout l’Allemagne).
A part avoir une forme de protectionnisme industrielle et que les gens se disent "ok c'est plus cher du Made in France, mais je préfère favoriser mon pays plutôt que la Chine"
parce que pour le moment ils copient surtout la technologie après ils viendront manger sur les plates bandent du Luxe et là ça piquera au porte feuille des actionnaires et c'est là que ça va commencer à devenir "marrant"

je ne vois pas d'avenir radieux pour l'industrie européenne.... peut être qu'une guerre étoufferait la Chine dans ses ambitions d'espionnage massif, mais qui sait ce qui se trame plus haut...
Mais je pense que le président actuel de chine a des ambitions bien supérieur à quiconque, son culte de la personnalité est si fort qu'il veut supplanter Mao
2  0 
Avatar de KEKE93
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 19/02/2019 à 22:27
A titre général, les gens des pays du tiers monde alliés aux Etats-Unis, voient beaucoup plus les USA comme un "land of opportunities" que nous les Français qui voient plus les travers des USA...Mais je ne ferais pas débat dessus...

La Chine sous Ju Jintao a notamment été un pays qui faisait réver pour un chinois comme pour un investisseur étranger car le but de Ju Jintao et Wen jinbiao était de s'enrichir à tout prix. L'enrichissement à tout prix et l'optimisme quand à la croissance économique de la Chine ont notamment été vrai de 2001 à 2012...
Sous Xi Jinping, la politique de la Chine est plus nationaliste avec culte de la personnalité et musèlement des libertés des chinois.
Il ne faut quand même pas trop souhaiter la banqueroute de la Chine car cala pourrait conduire à une exacerbation du nationalisme voire à une guerre en mer de Chine...

La Chine se doit d'innover pour maintenir sa croissance économique car elle devra affronter les pièges suivants:
- Middle Income Trap : il existe tout un tas de pays dont la croissance économique s'est brisée à partir du moment où le revenu moyen était de 12000 à 15000 dollars par habitants. Seuls le Japon, la Corée du Sud , Taiwan, Hong-Kong et Singapour ont réussi à percer ces 40 dernières années.
- La politique de l'enfant unique depuis 1978 qui fait que la population active de la Chine a tout juste commencée à baisser et qu'il y aura un nombre de "vieux" en retraite à la charge des autres de plus en plus important...
- Une sous éducation très importante dès qu'on sort des grandes villes; ce qui nuit à l'innovation...
- un endettement massif global; Etat + Provinces + Banques d'Etats + Entreprises d'Etat, etc..
- Des banques d'Etat qui préfèrent prêter aux grosses entreprises d'Etat ( State Owned Enterprises ) ce qui font que les entreprises privées ( qui sont elles, les plus innovantes) doivent se tourner vers la finance de l'ombre ( shadow banking )
- Un Ji Xinping qui préfère favoriser les entreprises d'Etat et qui montre qu'il veut revenir à une Chine un peu plus comme sous Mao...

Enfin, j'ajouterais que pour savoir bien copier; il faut comprendre la technologie que l'on copie. Lorsque les chinois ont copié le Sukkhoi 33 pour les porte-avions, ils n'ont pu se baser que sur un prototype Ukrainien en partie inachevé.Ils ont bien compris la partie de l'avion à copier mais n'ont pas su compléter correctement leur appareil ( est-ce les commandes de vol électriques ?)
ce qui fait que leur clone appelé J15 fighter ne sait pas tout à fait bien se comporter lors de la phase d'aterrissage sur un porte-avions ( déjà 4 crash sur le porte-avions Liaoning ).
2  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/02/2019 à 4:05
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ils ont copié Dacia.
Ils ont peut-être copié Airbus... (mais au moins ils achètent des vrais Citroen, c'est déjà pas mal)

Macron signe en Chine une méga commande d'Airbus A320 et espère vendre l'A380
Quand les chinois achètent quelque chose ils aiment bien le démonter et le remonter pour essayer d'en faire des copies.
c'est plus simple que ça, pour qu'un constructeur puisse vendre en chine, il doit implanter ces usines la bas localement. et donc il forme une main d’œuvres chinoise a bas prix.
et ça sert toutes l'industrie chinoise concerné par le constructeur.
1  0 
Avatar de KEKE93
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 21/02/2019 à 8:56
Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
c'est plus simple que ça, pour qu'un constructeur puisse vendre en chine, il doit implanter ces usines la bas localement. et donc il forme une main d’œuvres chinoise a bas prix.
et ça sert toutes l'industrie chinoise concerné par le constructeur.
Et je dirais que ce sont plus que des trans plants ( plant : en anglais Usine ) mais de réelles joint-ventures.

Ex de trans plants: par ex, lorsque les constructeurs nippons lors de la hausse du Yen après 1985 ont monté des usines dans les Etats du sud des Etats-Unis pour éviter les droits de douanes et avoir une main d'oeuvre moins chère qu'à Détroit.
Joint-Ventures multiples en Chine , entre Dongfeng, SAIC, BAIC, Geely et GM, Volkswagen, Ford, PSA, Toyota, etc...souvent à 51% pour le chinois versus 49% pour l'Occidental ou le nippon.
1  0 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 19/02/2019 à 9:02
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Regardez ces voitures par exemple :
Compilation de copies chinoises
Ouf, on peut rester peinard, ils n'ont photocopié que la petite Renault Twizy, le reste c'est tout sauf français
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/02/2019 à 9:16
Citation Envoyé par rawsrc Voir le message
ils n'ont photocopié que la petite Renault Twizy
Ils ont copié Dacia.
Ils ont peut-être copié Airbus... (mais au moins ils achètent des vrais Citroen, c'est déjà pas mal)

Macron signe en Chine une méga commande d'Airbus A320 et espère vendre l'A380
Quand les chinois achètent quelque chose ils aiment bien le démonter et le remonter pour essayer d'en faire des copies.
0  0 
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/02/2019 à 11:37
Ton article date un peu, Airbus a acté la fin de l'A380, il pourra donc garder son espoir pour lui, Macron !
0  0