Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Apple s'offre PullString, une start-up qui a aidé les entreprises à développer des compétences
Et des applications pour Alexa et Google Assistant

Le , par Stéphane le calme

395PARTAGES

12  0 
Selon un rapport d’Axios, Apple a acquis une start-up d’intelligence artificielle basée à San Francisco, PullString, qui aide les entreprises à créer des applications de conversation vocale conversationnelles. Pullstring a été fondée en 2011 par d’anciens employés de Pixar. Son PDG, Oren Jacob, est l’ancien directeur de la technologie de Pixar. Jusqu’à présent, PullString était surtout connu dans l’industrie de la technologie en tant que pilier logiciel derrière les systèmes vocaux des jouets populaires, comme la poupée Barbie Hello de Mattell.

On ne sait pas ce que Apple va retirer de cet accord, d’une valeur estimée à moins de 100 millions de dollars, mais bien au-delà du financement en capital-risque de 44 millions de dollars que PullString a amassé jusqu’à présent. Mais au-delà des jouets, PullString a également travaillé pour aider les entreprises à développer leurs compétences et leurs applications pour la plateforme Alexa d’Amazon et Google Assistant. En ce sens, Apple pourrait acquérir PullString pour accélérer la croissance des applications et des fonctionnalités basées sur Siri, qui font cruellement défaut par rapport aux dizaines de milliers d’intégrations, de compétences et d’actions proposées par Amazon et Google.

C’est en tout cas ce que note Axios, qui pense que cet accord pourrait permettre à Siri de mieux s’armer pour faire concurrence à Alexa.

Citation Envoyé par Axios
Pullstring a été fondée en 2011 par un groupe d'anciens dirigeants de Pixar et était à l'origine utilisée pour alimenter des applications vocales interactives pour jouets (notamment Hello Barbie en 2015). Il a ensuite élargi son approche avec l'introduction de produits IdO tels que Amazon Echo et Google Assistant.
  • Il a réuni environ 44 millions de dollars de capital-risque auprès d'entreprises telles que CRV, Greylock, True Ventures, Khosla Ventures et First Round Capital.
  • La valeur de l’opération initiale s’élèverait à environ 30 millions de dollars, auxquels s’ajouteraient environ 10 millions de dollars de gains potentiels pour la direction. Cela comprendrait le PDG, Oren Jacob, qui a déjà occupé le poste de CTO de Pixar.

La voix est considérée comme l'un des prochains domaines d’évolution technologique et Apple a largement été dépassé par Google et Amazon en termes d'adoption et d'ouverture aux développeurs. Faciliter l'écriture d'applications vocales combinées à une Siri plus ouverte pourrait aider à réduire l'écart, même si Google et Amazon continuent d'investir énormément dans la voix.
« Chez PullString, nous nous efforçons d’aider les gens à parler sans effort avec la technologie vocale qui nous entoure. Travaillant à l’intersection de l’expression créative et de l’intelligence artificielle, nous fournissons aux agences et aux entreprises la solution de pointe pour concevoir, créer des prototypes et publier des applications vocales hautement engageantes pour Amazon Alexa, Google Assistant et les périphériques liés à l’Internet des objets », indique PullString sur son site.

Source : Axios

Et vous ?

Faites-vous souvent appel aux assistants numériques de votre smartphone ? Dans quels buts en général ?
Les trouvez-vous pratiques ?

Voir aussi :

Tim Cook dit qu'Apple enquêtera sur l'application qui permet aux hommes saoudiens de suivre et de contrôler les femmes, Google lui emboîte le pas
Apple gagne des milliards grâce à Google Search chaque année, ce qui représente jusqu'à 23 % des revenus de services d'Apple en 2018, selon un rapport
Apple et Google accusés d'avoir aidé à « faire respecter un système d'apartheid des genres » en AS, pour avoir hébergé une app qui traque des femmes
Apple s'attaque aux applications qui enregistrent les écrans des utilisateurs à leur insu et menace de les supprimer de l'App Store
Apple retire la fonctionnalité DNT (Ne pas pister) de son navigateur Web Safari, elle ne servait à rien et est désormais obsolète

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !