Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les jeunes qui jouent à des jeux vidéo ont de meilleures capacités de raisonnement moral,
Que les jeunes non-joueurs, selon une étude

Le , par Stan Adkens

528PARTAGES

16  0 
Les jeux vidéo représentent une forme extraordinaire de divertissement, surtout pour les plus jeunes qui y consacrent beaucoup de temps. Avec l’augmentation du réalisme des jeux vidéo avec la technique de la réalité augmentée, ces divertissements attirent davantage de fans, y compris les personnes moins jeunes. Ces jeux vidéo se distinguent les uns des autres par la mise en scène d’une variété de concepts et d’expériences. Ce sont ces concepts et expériences, susceptibles d’influencer le comportement des joueurs qui font l’objet de la curiosité des chercheurs qui y consacrent, depuis des années, plusieurs études dont les résultats divergent d’un rapport à l’autre.

Bien qu’étant une manière de se diverti, l’addiction aux jeux vidéo a été classée comme une pathologie par l’OMS dans la dernière version de son manuel de classification des maladies. Toutefois, des experts qui n’étaient pas du même avis de l’organisme ont déclaré que la décision de classer la dépendance au jeu en tant que trouble mental était « prématurée » et fondée sur une « panique morale ». En effet, Plusieurs cas, y compris le cas de 2015 où un jeune Chinois s’est tranché la main pour en finir avec son addiction à internet, ou encore le cas de 2010 où un jeune sud-coréen de 32 ans a trouvé la mort après avoir joué sur internet environ cinq jours sans presque s’arrêter, ont certainement poussé l’OMS à plancher sur ce problème et décider de classer l’addiction aux jeux vidéo comme une pathologie au même titre que l’addiction à la cocaïne ou aux jeux d’argent.

En 2015, l’Association américaine de psychologie a également informé que plusieurs études ont établi un lien entre la violence dans les jeux vidéo et le comportement agressif des joueurs, toutefois, plusieurs critiques ont encore remis en cause ce constat. L’an dernier, suite à des tueries dans les écoles, Donald Trump a accusé les jeux vidéo violents d’être à la base, à l'occasion de sa rencontre avec l'industrie. Toutefois, l’industrie a convaincu, sur la base de nombreuses études, qu’il n’y a pas de corrélation entre les jeux vidéo et la violence.

Plusieurs autres études ont montré cette absence de corrélation entre jeux vidéo et comportement violent. C’est le cas d’une étude publiée en janvier 2018 par des chercheurs de l’université de York, selon laquelle en s’exposant à la violence dans un jeu vidéo, le joueur ne serait pas susceptible d’être plus violent dans la vie réelle. Une autre étude publiée par des chercheurs de l'Université des sciences et technologies électroniques de la Chine et de l'Université de Macquarie, en Australie a montré une corrélation positive entre le fait de jouer à des jeux vidéo d'action et l'augmentation du volume de matière grise dans le cerveau, ainsi que l'amélioration de la connectivité fonctionnelle du cerveau.


Une nouvelle étude dont le rapport a été publié dans la revue Frontiers in Psychology, montre également une corrélation positive. Selon l’étude, les jeunes qui jouent à des jeux vidéo, y compris des titres violents, font preuve d'un raisonnement moral plus développé que leurs pairs non-joueurs. L’étude a été menée par des chercheurs de l'Université de Bournemouth. Dans le cadre de leurs travaux, les chercheurs ont interrogé 166 adolescents âgés de 11 à 18 ans sur leurs habitudes de jeu vidéo et sur des questions conçues pour mesurer leur développement moral – le processus de réflexion qui permet de déterminer ce qui est bien ou mal.

Les enfants et les adolescents qui ont dit qu'ils jouaient davantage à des jeux vidéo d'une grande variété de genres avaient augmenté leurs scores de raisonnement moral, y compris les titres à contenu violent. Selon le rapport, les jeux violents ont une relation positive avec le raisonnement moral, tandis que le contenu mature est plus susceptible de produire une relation négative.

Les chercheurs ont considéré les franchises Grand Theft Auto et Call of Duty comme des exemples de titres liés à des scores moraux plus faibles, ainsi que des variables comme la durée des jeux, le nombre d'années passées à jouer, le niveau d'engagement et le récit moral dans un jeu.

Selon les chercheurs, les participants masculins ont obtenu des scores de raisonnement moral significativement plus élevés que leurs homologues féminins, contredisant les résultats antérieurs. Les filles ont également connu des niveaux plus élevés de stress pendant qu'elles jouaient. Bien que la majorité des élèves aient joué à une forme ou une autre de jeu vidéo, les garçons ont joué plus longtemps et étaient plus susceptibles que les filles de jouer à des jeux dont les titres étaient mieux notés et plus violents.

Selon le rapport, plusieurs explications pour les scores moraux plus élevés ont été suggérées, y compris que le raisonnement moral développé pourrait être soutenu par une plus grande compétence à se désengager moralement du sujet, par exemple la capacité de considérer le jeu comme « juste un jeu ».

Une autre raison est que les jeux vidéo peuvent encourager le travail d'équipe, et que le travail au sein des communautés dans le jeu pourrait stimuler un raisonnement moral supérieur en favorisant la prise en compte des implications sociétales. Les résultats de l'enquête suggèrent également une transition dans le développement moral entre 12 et 14 ans, avec seulement 31,6 % des participants démontrant ce que les chercheurs ont qualifié de moralité mature.

Selon le Dr Sarah Hodge, conférencière en psychologie à l'Université de Bournemouth et l'un des principaux auteurs de l'étude, bien que de nombreuses recherches aient été menées sur les jeux vidéo violents, les effets cognitifs de ces jeux n'étaient pas encore clairs. « Nous avons constaté que ceux qui jouent à des jeux avaient un raisonnement moral plus élevé que ceux qui ne jouaient pas, de sorte qu'il pourrait s'agir en fait d'une moralité potentiellement engageante », a-t-elle dit.

« Les impacts positifs auraient pu provenir des types de jeux joués. J'utilise l'exemple d'un gameplay équilibré comme un régime alimentaire équilibré pour m'assurer qu'il y a beaucoup de variété dans le jeu, et pas seulement des « shoot'em ups » violents. », a-t-elle ajouté.

Le rapport a mentionné qu’une étude menée en mars de l'année dernière avait révélé que le fait de jouer quotidiennement à des jeux violents n'avait aucun effet à long terme sur l'agressivité chez les adultes. D'autres études récentes ont affirmé que la dépendance aux jeux vidéo peut contribuer à la dépression, à l'anxiété et au manque d'estime de soi chez les joueurs, les affectant psychologiquement et physiquement, le rapport a-t-il indiqué.

Cette dernière étude des chercheurs de l'Université de Bournemouth a souligné l'importance de prendre en considération le contenu moral d'un jeu et de ne pas considérer la violence seule comme un facteur potentiellement dommageable.

Source : Rapport

Et vous ?

Que pensez-vous des résultats de cette recherche ?
Êtes-vous convaincus que les jeux vidéo améliorent les capacités de raisonnement moral des joueurs ?

Lire aussi

Les jeux vidéo d'action développent-ils l'intelligence ? Une étude les associe à une augmentation de la quantité de matière grise dans le cerveau
Les jeux vidéo violents ont-ils un impact négatif sur comportement des joueurs ? Non, selon une étude menée au Royaume-Uni
Il n'existe aucun lien entre les jeux vidéo et le comportement violent, selon une étude de l'université de York
Tueries dans les écoles : Donald Trump accuse les jeux vidéo violents, à l'occasion de sa rencontre avec l'industrie
Plusieurs experts s'insurgent contre la décision de l'OMS qui a classé l'addiction aux jeux vidéo comme une pathologie, quel est votre avis ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Charvalos
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/02/2019 à 14:34
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Jack Herer, le consommateur de champignon hallucinogènes ? Tu confonds culture et botanique.

Et je t'arrête tout de suite car tu as mal lu ce que j'ai écrit. Nulle part n'ai-je prétendu que le jeu vidéo, pas plus que la belote, étaient à l'origine responsables des conflits, mais que prétendre qu'ils développent "le raisonnement moral" ou rendent plus intelligent comme on a pu le lire récemment dans ces colonnes relevait de la tromperie pure et simple.
Je t'invite à jouer à différents jeux de stratégie (Civilization, XCOM, les jeux Paradox) et tu verras si tu ne développes pas ton intelligence / raisonnement.
8  0 
Avatar de fredoche
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/02/2019 à 12:13
Jack Herer, faut que tu (te) cultives ddoumeche

Le jeu vidéo a été de tous temps accusé de tous les maux, c'est bien plus complexe que cela

La guerre n'a pas attendu le jeu vidéo pour devenir un "art", voir le fameux Sun Tzu.
L'age du bronze est nommé de cette façon en l'honneur des premières armes confectionnées dans cette matière, les premiers outils faits pour tuer un autre homme et pas autre chose, les épées en bronze.

Le jeu est quelque chose de complexe psychologiquement parlant, cela participe au développement de l'individu, à la société dans de nombreux domaines... donc effectivement... tu trolles.
7  0 
Avatar de Mr.Anime
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 12/02/2019 à 15:03
C'est un sujet complexe et même très sensible.

N'oubliez pas que cela touche tous le monde et surtout les jeunes.

ddoumeche, je trouve dommage à quel point tu réagis mal voir même "Agressivement" au point de vue de J@ckHerror.
Pour le coup, ce n'est n'y du troll n'y du débat que tu nous montres, mais bien de l’obstination en pensant que seul toi à la vérité sur le sujet.
Et même si cela était vrai ! Quelles preuves peux-tu nous montrer ?
Laisse donc les autres avoir leurs avis et ne réagis pas bêtement aux commentaires qui te semblent provocateurs.

Je pense que toutes technologies peuvent être utilisées afin de tirer des avantages visibles dans nos vies et ces mêmes technologies peuvent être utilisées à des fins négatives.
Les jeux vidéo peuvent être bénéfiques et peuvent développer notre réflexion, nos réflexes, nos capacités de mémoire et pleins d'autres choses. Mais ils doivent être contrôlés, limités.
J'ai moi même fait de l'eSport, dans les jeux vidéo "Halo Reach" et "COD BO2", mais ce que à quoi je devais faire attention, c'était de me limiter à des périodes d’entraînements, sinon je pouvais passer mes nuits à y jouer, mais jamais je n'ai été dépendant. Ça ne ma pas lobotomisé le cerveau pour autant. Et lorsque j'ai arrêté, je n'ai ressenti aucun manque.

Surtout les jeunes jouant à Call of Duty®: Black Ops, ce sont des braves petits gars avec un sens moral bien aiguisé. Tu peux aller les envoyer patrouiller en Irak tuer femmes et enfants, sans poser de questions.
Ici en suisse, l'armée est obligatoire, le port de l'arme pendant le service et quasi obligatoire sauf sous demande de ne pas en avoir. Lors de mon service, beaucoup de mes camarades ont joué ou jouaient pendant lors temps libres, mais à aucun moment l'un ou l'autre jouaient avec son arme.

Jouer permet de se défouler, de réaliser les choses qui ne sont pas permises dans la vie, je le conçois, mais une personne bien constituée sait faire la part des choses.

Le jeu vidéo a été de tout temps accusé de tous les maux, c'est bien plus complexe que cela
Je suis tout à fait d'accord. Mais si je reste d'un œil neutre, nous ne savons pas encore les réelles implications des JV dans nos vies. Même si plusieurs études nous expliquent les deux faces cachées de la lune (c'est une image ).

Sentons-nous libres d'exprimer notre avis sans avoir peur des jugements.
Ne l'oublier jamais !
6  0 
Avatar de fredoche
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/02/2019 à 17:21
Je peux dire assez simplement que je ne ferais pas ce métier si je n'avais pas joué aux jeux vidéos.
Les jeux vidéos ont toujours accompagné l'informatique personnelle, ça a été un moteur de son développement. Je parle d'une époque lointaine, celle des commodore, oric, ZX.
En 1983 sortait un film qui mettait en scène le lien entre jeu vidéo et technologies de guerre, wargames, très impressionnant et mythique quand j'étais gamin.

Moi j'ai travaillé au début de ma carrière avec des gens qui étaient des pionniers des jeux vidéos, le fondateur de Cobra Soft qui a été mon premier employeur pour un job lié à l'internet, Infogrames, Infonie. J'ai travaillé sur des titres de l'époque en tant que technicien multimédia, monteur de ressources graphiques. Ça m'a amené petit à petit dans ce milieu de l'internet technique.

Et puisque j'ai un parcours universitaire à l'opposé de cela, mon travail de mémoire de maitrise se liait aux nouvelles technologies à l'époque. Et j'avais choisi de travailler sur ces jeux vidéos. Le discours que tu soulèves ddoumèche était très d'actualité déjà (il y a donc presque 25 ans... passez-moi ma canne), les dangers des jeux vidéos sur nos enfants. Durant tout ce temps rien n'a été prouvé, mais certains clichés ont la vie dure.
C'était l'époque des Wolfenstein, Doom, Duke Nukem 3D (que du bonheur, du jeu en réseau sur ipx et ethernet en cable coaxial), des merveilles comme another world ou little big adventure (j'avais interviewé un des graphistes pour mon mémoire, un mec génial qui bossait au fin fond des hautes-alpes)

Le jeu est consubstantiel du développement cognitif de la plupart des mammifères. Chez l'humain le jeu est ultra-présent dès les tous premiers stades du développement, et le reste très tard dans la vie. Le jeu, c'est un univers en soi, à coté de la réalité, c'est le sport, les compétitions, le théâtre, la société, les amis, les loisirs, et aussi COD... Ou Mario party pour ma part, je vieillis.

Regarde il y a peu sur ce forum, une grande annonce pour les IA est d'avoir battu un des meilleurs humains à Starcraft

Quand à Jack Herer, c'est une culture aux deux sens du terme
4  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/02/2019 à 13:15
Il y a plusieurs choses à redire.
1. Si un soldat tire sur des femmes et des enfants c'est parce qu'il a reçu l'ordre, ce n'est pas de son initiative
2. La plupart des conflits sont fait sous de faux prétexte (l'Irak n'a jamais eu d'arme de destruction massive, je ne sais même pas ce qu'avait utiliser Sarkozy comme prétexte pour faire assassiner Kadhafi), ça vient du gouvernement
3. Les romans, les tableaux, les chansons, les jeux-video qui parlent de guerre ne sont pas toujours pro-guerre, parfois c'est une critique (mais en montrant quelque chose tu en fais un peu la pub, Full Metal Jacket, Apocalypse Now, Forrest Gump sont des films anti guerre quelque part)
4. Il n'y a pas que des jeux de guerre

Les enfants jouent à la guerre avec des armes en plastique, très peu d'entre eux vont souhaiter devenir militaire plus tard...
Les jeux-vidéo peuvent avoir un impact positif sur les joueurs. Si tu joues à Tetris, ça t'aide à prendre des décisions rapidement

Un des jeux qui a eu le plus de succès (Minecraft) consiste à construire des trucs, c'est quasiment comme jouer au Lego.
3  0 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/02/2019 à 14:18
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Et je t'arrête tout de suite car tu as mal lu ce que j'ai écrit. Nulle part n'ai-je prétendu que le jeu vidéo, pas plus que la belote, étaient à l'origine responsables des conflits, mais que prétendre qu'ils développent "le raisonnement moral" ou rendent plus intelligent comme on a pu le lire récemment dans ces colonnes relevait de la tromperie pure et simple.
Et bien sûr, tu as des sources pour étayer cette affirmation ?
3  0 
Avatar de J@ckHerror
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 12/02/2019 à 14:41
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message

Et je t'arrête tout de suite car tu as mal lu ce que j'ai écrit. Nulle part n'ai-je prétendu que le jeu vidéo, pas plus que la belote, étaient à l'origine responsables des conflits, mais que prétendre qu'ils développent "le raisonnement moral" ou rendent plus intelligent comme on a pu le lire récemment dans ces colonnes relevait de la tromperie pure et simple.
Merci de m'avoir ouvert les yeux !
Du coup j'ai une idée, on interdit les simulateurs de conduite et autre jeux vidéo basé sur la conduite d'un véhicule, et du coup on pourra remettre les limitations à 90km/h !!!



J@ck.
3  0 
Avatar de J@ckHerror
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 12/02/2019 à 12:24
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Hein Jack.... Jack Daniels ?
Perdu, mais encore bien joué

C'était pas du troll donc !

Code : Sélectionner tout
Je voulais rappeller simplement que les jeux vidéos servent à la lobotomisations des jeunes avant de les envoyer au front, 
M'enfin, tu va encore nous dire que tu ne troll pas ... après celle-là !

Donc si tu es convaincu de ce que tu soutiens je te rappel juste que la guerre existait avec la PS4 (et même avant COD) ...
Maintenant je ne me bas plus avec les trolls.

J@ck.
2  0 
Avatar de Somyx
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 12/02/2019 à 10:06
Pour moi évidemment que les jeux vidéos améliorent diverses capacités pour un individu, mais je me demande ici que représente le raisonnement morale, à quoi correspond t-il ?
1  0 
Avatar de J@ckHerror
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 12/02/2019 à 11:32
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Alors Jack, ils les ont trouvé les bombes atomiques de saddam hussein ces braves ch'ti gars ?
Ton troll était peut-être bien tenté, mais pas très subtile.

J@ck.
1  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web