GNU/Linux : après plus de 25 ans d'existence
Retour sur l'histoire mouvementée de l'OS libre

Le , par Coriolan

433PARTAGES

24  0 
Linux est, au sens restreint, le noyau de système d'exploitation Linux, et au sens large, tout système d'exploitation fondé sur le noyau Linux. Créé en 1991 par Linus Torvalds, c’est un logiciel libre destiné en premier lieu pour les ordinateurs personnels compatibles PC, qui avec des logiciels GNU devait constituer un système d’exploitation à part entière.

En termes de parts de marché des OS, Linux peine à s’imposer. Selon les derniers chiffres de Statcounter et Net Applications, Linux contrôle plus de 3 %. Il va sans dire qu’avec une part de marché aussi minime, Linux peut être considéré comme un bide sur le marché des systèmes d’exploitation de bureau. Si Linux (en tant que noyau) a connu un certain succès sur du matériel informatique allant des téléphones portables aux superordinateurs, l’OS libre lui n’arrive pas à séduire le grand public sur le bureau, une situation qui a interpellé Linus Torvalds lui-même. En effet, il a remis en cause la fragmentation de l’écosystème comme la principale raison de cet échec.

Maintenant après plus de deux décennies d'existence, le développement de Linux est toujours maintenu activement. Le noyau jouit d’une communauté vibrante constituée surtout d’informaticiens et personnes s’intéressant au milieu de l’informatique. À l’évidence, ces individus affichent une plus forte adoption de Linux et croient toujours en le potentiel de l’OS libre (avec les logiciels GNU) à dominer un jour.

Pour illustrer l’histoire riche de Linux, un internaute a partagé un graphique d’information retraçant les étapes clés de l’existence de l’OS libre. Il s’agit d’une rétrospective de l’existence de Linux qui met en relief les étapes clés de son évolution. Elle commence en 1991, date de l’annonce de Linux par Linus Torvalds. Par la suite, l’histoire mouvementée du noyau est divisée en 4 parties distinctes chacune ayant marqué à jamais l’histoire de Linux.


Au sens strict, Linux c’est son noyau, c’est-à-dire cette partie de l’OS qui gère les ressources de l’ordinateur et sert de pont de communication entre les différents composants (matériels et logiciels) ; c’est la partie invisible du système d’exploitation. Au sens large, parler de Linux c’est faire référence à tout système d’exploitation qui s’appuie sur ledit noyau ; c’est l’un des aspects qui fait la particularité de cet OS puisque l’utilisateur peut piquer parmi 319 déclinaisons ou distributions si l’on s’en tient à la liste des LiveCD. Les distributions Linux ont été, et restent, un important vecteur de popularisation du mouvement open source.

L’histoire de Linux commence donc en 1991, année durant laquelle un certain étudiant finlandais nommé Linus Torvalds entreprend le développement d’un noyau de système d’exploitation qui prendra le nom de « noyau Linux ». À l'origine, l'installation d'un système opérationnel GNU/Linux nécessitait des connaissances solides en informatique et obligeait à trouver et installer les logiciels un à un. Rapidement, des ensembles de logiciels formant un système complet prêt à l'usage ont été disponibles : ce sont les premières distributions GNU/Linux.

Bien que le graphique retrace certaines dates importantes de l’histoire de Linux, certains Linuxiens ont remis en cause la précision des faits. En voici quelques remarques :

• Pour GNOME, la date de création de la communauté est citée alors que pour KDE, seule la date de sortie la première version est mentionnée. C’est comme si Gnome est arrivé avant KDE.
• La date de lancement d’Ubuntu est considérée comme un événement marquant, mais Debian n’est même pas mentionné.
• Pas une seule information sur le support massif apporté par IBM ou encore Novell.
• Pas une seule mention de Caldera/SCO (Santa Cruz Operation), lorsque Microsoft a essayé d'utiliser SCO dans sa lutte contre Linux, accusant Linux d'utiliser des sources UNIX copiées.

« Il semble que celle-ci soit principalement orientée vers la relation Linux/MS, pas autant que pour une timeline de Linux. Même en l'absence de tournants techniques et uniquement « sociaux » comme la création de Sourceforge, la fondation de Freedesktop, Linux Foundation devrait être mentionnée...oh et pour le fun, la sortie de Perl 6 ne peut pas non plus manquer dans aucune timeline, » a écrit un internaute.

Un autre internaute a proposé une autre timeline alternative de GNU/Linux desktop :

  • 1991 Lancement initial
  • 1992 XFree86
  • 1993 Debian, Slackware
  • 1996 Xfce 1.0, Qt 1, GIMP
  • 1997 Illumination
  • 1998 KDE 1.0, GTK+ 1, Mandrake
  • 1999 GNOME 1, Qt 2
  • 2000 KDE 2.0, KHTML, Gentoo, Red Hat
  • 2001 Qt 3
  • 2002 GNOME 2, KDE 3.0, GTK+ 2, Arch, OpenOffice.org, Mozilla 1.0
  • 2003 Xfce 4.0, Fedora, Phoenix, Firebird
  • 2004 Firefox 1.0, X.Org, Ubuntu
  • 2005 Qt 4
  • 2006 Compiz, Beryl, LXDE
  • 2007 Compiz Fusion
  • 2008 Wayland, KDE 4.0
  • 2010 systemd, Unity, Razor-qt, Trinity
  • 2011 GNOME 3, Cinnamon, MATE, GTK+ 3, LibreOffice
  • 2012 Qt 5, Apache OpenOffice
  • 2013 Steam, Mir, LXQt
  • 2014 KDE 5.0
  • 2015 Xfce 4.12
  • 2017 Ubuntu avec Wayland par défaut
  • 2018 Ubuntu avec X.org par défaut
  • 2019 Firefox 65.0


Après plus deux décennies d’existence, Linux domine aujourd’hui tout le marché des serveurs, des super ordinateurs, des dispositifs embarqués et smartphones à part le desktop qui résiste encore et ne sera peut-être jamais percé tant que les constructeurs ne commencent pas à livrer des machines avec Linux installé par défaut. Il y a quelques modèles sur le marché, mais pour le moment c’est Windows qui va continuer à dominer favorisé par la puissance du marketing de Microsoft sur les utilisateurs finaux.

Source : image

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Ce résumé est-il pertinent ?
L'auteur a-t-il omis de mentionner des dates clés de l'histoire de Linux ?
Quelles informations ajouteriez-vous à cette timeline ?

Voir aussi

2017 est officiellement l'année de Linux desktop selon un utilisateur de macOS : le patron de la Fondation Linux, quel message aux fans de Linux ?
Linux franchit la barre des 3 % sur les PC et se rapproche de macOS (5,84 %), les Linuxiens peuvent-ils rêver à la seconde place après cet exploit ?
Marché des PC : quels sont les problèmes qui freinent l'adoption de Linux ? Partagez vos avis

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de fab256
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 05/02/2019 à 15:25
On parle jamais de Minix, fondé sur un micro-noyau créé par le professeur Andrew Tanenbaum à des fins pédagogiques, volontairement réduit afin qu'il puisse être compris entièrement par ses étudiants en un semestre, et qui a servi de source d'inspiration à Linus Torvalds pour créer Linux.
Intel Management Engine (Intel ME) utilise Minix comme système d'exploitation. Minix est donc certainement l'OS le plus utilisé sur les PC bureautique même si son utilisateur utilise lui Windows ou GNU/Linux.
Sur Linux, le support du système MINIX est fréquemment intégré si l'utilisation de disquettes est prévue, car à l'origine il était utilisé comme base pour Linux.
Avatar de darklinux
Membre actif https://www.developpez.com
Le 05/02/2019 à 16:01
Il manque plein de chose dans ce résumé , la naissance de Débian ; SCO Vs Linux ... bref , chacun des vieux geeks ont connus ces années terribles et mouvementé et cela me fait au cœur que les Jean - Kévin ne se contente que d ' Ubutunu ...
Avatar de emixam16
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 05/02/2019 à 16:58
Ces dates sont très peu représentatives des grandes évolutions de GNU/Linux. Par exemple, il faudra qu'on m'explique cette ligne:

2019 Firefox 65.0
Mise à part que c'est un logiciel libre, quel est le rapport entre Firefox et Linux? La version 65.0 n'a de surcroit rien de spécial, pas de modification majeure ou quoi que ce soit...
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/02/2019 à 17:07
Moi j'aime bien :

2001 PDG Microsoft Steve Balmer : "Linux = cancer"
2002 Microsoft : 420 millions pour contrer Linux
2015 Microsof à son Linux

Et au final Linux est désormais majoritaire sous Microsoft Azure

Avatar de Greg-dev
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 05/02/2019 à 17:11
Firefox 65.0 c'est pour MacOS qu'il faut le relever et pas pour linux à mon avis

Pour le marché Desktop, tant que les gros jeux ne fonctionneront que sur Windows ça n'est pas prêt de changer.
Avatar de archqt
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 05/02/2019 à 17:59
Pas que, les logiciels professionnels aussi. Et surtout que la base de linux et bibliothèques soient communes, comme Android, à tous les linux. Tant qu'un logiciel A ne pourra pas s'installer sur une distribution C et D, ce sera compliqué.
Idem pour les fichiers de configurations, ce n'est pas pareil partout...

Et comme chaque matin, un type se lève en distant "tiens je ferai bien ma distribution linux"...linux est trop morcelé et ça bloque aussi (en partie) son acceptation par le public.
Avatar de Refuznik
Membre actif https://www.developpez.com
Le 05/02/2019 à 19:40
Qu’en pensez-vous ?
Faire une news sur une frise chronologique (en plus très succinte) faut le faire


Ce résumé est-il pertinent ?
Cette frise correspond à rien. On a quelques dates prises au hasard et des trucs qui n'ont rien à voir.

L'auteur a-t-il omis de mentionner des dates clés de l'histoire de Linux ?
Beaucoup. Quant à l'autre timeline proposé, pareils ça mélange tout et les dates sont fausses comme apache c'est 1995, redhat c'est 1993, etc...

Quelles informations ajouteriez-vous à cette timeline ?
Je la mettrais à la poubelle.
Avatar de darklinux
Membre actif https://www.developpez.com
Le 06/02/2019 à 6:34
Citation Envoyé par archqt Voir le message
Pas que, les logiciels professionnels aussi. Et surtout que la base de linux et bibliothèques soient communes, comme Android, à tous les linux. Tant qu'un logiciel A ne pourra pas s'installer sur une distribution C et D, ce sera compliqué.
Idem pour les fichiers de configurations, ce n'est pas pareil partout...

Et comme chaque matin, un type se lève en distant "tiens je ferai bien ma distribution linux"...linux est trop morcelé et ça bloque aussi (en partie) son acceptation par le public.
Pourquoi , encore une fois , vouloir faire ingérer à ce malheureux fan d ' Hanouna , l ' utilisation de GNU/Linux ? Il a déjà Android , MacOs X et iOs à disposition , pour faire tourner son app de drague et Fortnite . Le grand public n ' a que faire de bash , de l ' administration système et de la programmation . Je le rappelle , UNIX n ' a jamais été grand public .
Avatar de FatAgnus
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 06/02/2019 à 9:53
Citation Envoyé par darklinux Voir le message
Je le rappelle , UNIX n ' a jamais été grand public .
En mai 2007, la version 10.5 (Leopard) de Mac OS X sur Intel a reçu la certification UNIX 03 du Open Group33. Donc macOS est bel est bien un UNIX grand public. Les distributions GNU/Linux ne sont pas certifiées UNIX car le coût de la certification est trop élevé. Il est fort possible que iOS, Android ou Chrome OS pourraient être certifiés UNIX si Apple ou Google payait la certification, mais l'intérêt d'une telle certification reste limité pour le grand public.

Pour en revenir à cette chronologie je la trouve trop centrée sur Microsoft. Le noyau Linux existe sans aucune aide de Microsoft et a même réussi à exister malgré tous les coups bas tentés par Microsoft.

Si Microsoft a été dans le top cinq des contributeurs Linux en 2011 c'est juste pour développer le support de son système de virtualisation Hyper-V, technologie non essentielle au noyau Linux et dont la plupart des utilisateurs de GNU/Linux se moquent. D'ailleurs depuis les contributions de Microsoft ont fondu comme peau de chagrin. Quant au message « Microsoft aime Linux » c'est juste un message marketing, une multinationale ne fait aucun sentiment, la seule chose qui compte pour Microsoft est d'augmenter ses bénéfices. Donc comprendre « Microsoft aime le pognon ».
Avatar de esperanto
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 06/02/2019 à 11:06
Citation Envoyé par fab256 Voir le message
On parle jamais de Minix, fondé sur un micro-noyau créé par le professeur Andrew Tanenbaum à des fins pédagogiques, volontairement réduit afin qu'il puisse être compris entièrement par ses étudiants en un semestre, et qui a servi de source d'inspiration à Linus Torvalds pour créer Linux.
Intel Management Engine (Intel ME) utilise Minix comme système d'exploitation. Minix est donc certainement l'OS le plus utilisé sur les PC bureautique même si son utilisateur utilise lui Windows ou GNU/Linux.
Tu le dis toi-même, le but de Minix était pédagogique et il aurait dû le rester: c'est bien parce que Tannenbaum refusait les patches de Linus Torvalds que ce dernier a fini par créer son propre OS.
Pourquoi vouloir voir Minix s'imposer au grand public alors qu'il n'a jamais été conçu pour le faire?
Pour l'usage de Minix dans IME, je ne crois pas que Tannenbaum ait été consulté et je suis même presque sûr qu'il n'aurait pas été trop d'accord.
Et de là à en tirer la conclusion que Minix est le plus utilisé, franchement faut le faire: sachant quand même que l'arrivée d'IME coïncide bien avec la chute de ventes de PC, de sorte que la majorité des PC actuellement en usage n'en sont même pas équipés...

Citation Envoyé par Coriolan Voir le message


    • Pour GNOME, la date de création de la communauté est citée alors que pour KDE, seule la date de sortie la première version est mentionnée. C’est comme si Gnome est arrivé avant KDE.

Bonne remarque, d'autant plus que la communauté Gnome s'est surtout créée suite à un rejet de KDE pour des questions de licence (elles ne sont plus d'actualité depuis mais quitte à faire un historique autant le faire correctement).

Citation Envoyé par Coriolan Voir le message

  • 2014 Microsoft aime linux

Sans blague? C'est bien parce qu'ils adorent l'esprit linux qu'ils ont décidé d'imposer le secure boot avec leur clé à eux, histoire d'être sûrs que seules les grosses distributions du marché peuvent s'installer à peu près facilement (comme ça si une distro est dûre à installer c'est la faute à la fragmentation, pas à Microsoft).
Microsoft aime à peu près autant linux que Bill Gates est un philanthrope tant sa fondation a aidé les agriculteurs du tiers-monde en leur offrant des produits Monsanto...

Non, plus sérieusement, si Microsoft a accepté Linux sur ses plateformes Azure, c'est bien parce qu'ils se sont rendus compte que leurs pratiques agressives à l'égard des vendeurs de matériel physique ne fonctionnent pas quand le client vient directement par le réseau sans intermédiaire. Et surtout que l'interface Windows consomme beaucoup trop de bande passante pour être réellement compétitive sur un serveur cloud...

Reste bien sûr la plateforme Windows Subsystem for Linux: un bon moyen pour Microsoft d'assurer la suprématie de Windows 10, en gros l'idée c'est "même plus besoin de permettre l'installation de linux sur une partition séparée, on peut imposer Windows 10 et le gars qui préfère linux n'a d'autre choix que de passer par WSL". En plus de cela, WSL n'est pas une plateforme ouverte, celui qui veut porter sa distro préférée doit passer à la caisse...
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web