Machines virtuelles Azure : Linux met fin au règne de Windows Server
Et est désormais (par moment) l'OS le plus utilisé sur le cloud de Microsoft

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Il y a trois ans, Linux représentait seulement un quart des machines virtuelles Azure. Mais comme on le dit dans le langage courant : ça, c'était avant. Oui, parce qu'aujourd'hui, Linux a mis fin au règne de Windows Server et est désormais (par moment) l'OS le plus utilisé sur la plateforme cloud de Microsoft. En effet, les deux OS se partagent à parts égales les VM sur la plateforme cloud de Microsoft, mais par moment, Linux prend le dessus et cela serait plus fréquent.

Cet évènement était prévisible depuis quelques années quand Microsoft a doté Azure du support de Linux. Cela a permis au fil du temps à un certain nombre de distributions Linux d'être prises en charge sur la plateforme cloud. Des partenaires de Microsoft fournissent des images Linux dans l'Azure Marketplace et Microsoft collabore avec différentes communautés Linux pour étoffer la liste des distributions prises en charge par sa plateforme cloud. Entre-temps, si votre distribution n'est pas disponible sur l'Azure Marketplace, vous pouvez toujours l'apporter en suivant des instructions fournies par Microsoft pour créer et télécharger un disque dur virtuel contenant le système d’exploitation Linux.

Pour ce qui est de la liste des distributions Linux prises en charge par Microsoft Azure, il s'agit d'Ubuntu de Canonical, openSUSE, CentOS, CoreOS, Oracle Linux, SUSE Linux Enterprise, Red Hat Enterprise Linux (RHEL), Debian et Kali Linux. Du moins, c'est la liste qu'on avait établi le 30 octobre 2017, lorsque Microsoft a annoncé qu'une image de la distribution Kali Linux, basée sur Debian, était disponible dans l'Azure Marketplace.

Microsoft a beaucoup investi pour pousser les utilisateurs de Linux à adopter sa plateforme cloud, et les chiffres publiés année après année par le géant du cloud montrent que la part des machines virtuelles Linux est constamment en hausse. En juin 2016, c'était un peu moins d'un tiers des machines virtuelles Azure qui exécutaient Linux, alors que juste un an plus tôt, Microsoft annonçait que Linux était exécuté sur un quart des machines virtuelles Azure. Fin octobre 2017, Linux tournait sur 40 % de toutes les machines virtuelles Azure et aujourd'hui, la moitié des VM est signée Linux.


A propos des VM Azure qui tournent sur Linux, Scott Guthrie, vice-président de Microsoft responsable de la division Cloud et Entreprise, a en effet déclaré dans une interview qu'elles représentent environ la moitié des machines virtuelles Azure. Il précise aussi que la proportion de VM Linux varie d'un jour à l'autre, car bon nombre de ces workloads sont élastiques. « Mais parfois, un peu plus de la moitié des machines virtuelles Azure sont des Linux », dit-il en insistant : « environ la moitié des VM Azure sont des Linux. »

Guthrie explique encore que chaque mois, Linux gagne du terrain et ce ne sont pas seulement les utilisateurs d'Azure qui passent à Linux, mais la firme de Redmond également. « Les services natifs Azure sont souvent exécutés sous Linux » et « Microsoft crée de plus en plus de services de ce genre. Par exemple, Software Defined Network (SDN) d'Azure est basé sur Linux », ajoute Scott Guthrie.

Cela montre donc clairement que les systèmes Linux gagnent du terrain sur le cloud de Microsoft. On peut dès lors s'interroger sur ce qu'il adviendra de Windows Server dans les années à venir ? Quoi qu'il en soit, Linux confirme encore qu'il est le roi du cloud, même si le marché du desktop ne lui réussit pas du tout.

Source : Scott Guthrie

Et vous ?

Que pensez-vous de la domination de Linux sur le cloud de Microsoft ?
Pourquoi selon vous Microsoft se tourne également vers Linux au détriment de Windows Server ?
Cela met-il en péril l'avenir de Windows Server ?

Voir aussi :

Une nouvelle distribution « optimisée » pour le sous-système Windows pour Linux est disponible sur le Microsoft Store, pour un coût
Linux en statistiques : en 2018, le kernel a grandi de 225 000 lignes de code et de presque 50 000 commits
Microsoft : Linux est maintenant exécuté sur 40 % des machines virtuelles Azure, une nette hausse depuis l'année dernière
Marché des PC : quels sont les problèmes qui freinent l'adoption de Linux ? Partagez vos avis
Linux exécuté sur près d'un tiers des machines virtuelles Azure, Microsoft annonce de nouvelles possibilités d'exécuter les containers dans le cloud


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de no2303 no2303 - Membre du Club https://www.developpez.com
le 28/09/2018 à 18:27
Au train où vont les choses, Windows finira par devenir lui-même une distribution propriétaire et commerciale de Linux avec le bureau WDE (Windows Desktop Environment). Madame Michu n'y verra que du feu.
Avatar de darklinux darklinux - Membre régulier https://www.developpez.com
le 29/09/2018 à 6:37
C 'est une excellente nouvelle ! GNU /Linux après avoir tué les UNIX propriétaire à enfin détruit Windows Server ! j ' attendait cette nouvelle depuis 1997 .
Avatar de Pol63 Pol63 - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 29/09/2018 à 7:48
pourquoi ms se tourne vers linux ? parce qu'il y a un marché à prendre dans le cloud je pense, c'est une raison suffisante pour un éditeur de cloud et de services associés
linux semble plus performant dans certains cas (de plus en plus ?) donc qu'ils hébergent certains de leur services sur des linux n'est pas forcément un mal

après je ne pense pas que windows server ne va pas mourir de si tôt, déjà parce qu'il est encore utilisé par des entreprises qui ne sont pas encore passées au cloud, et que quand ces entreprises passeront au cloud elles seront peut etre encore sur des technos MS en voulant rester sur du MS (les gouts et les couleurs …)

après que des linuxiens de base disent qu'ils ont gagné, bah tant mieux pour eux mais ca reste primaire ^^

sinon le point fort d'azure ce n'est pas les VM je pense, mais le reste des services qui parfois permettent de faire la même chose pour moins cher et sans avoir à gérer une machine
Avatar de Zefling Zefling - Membre expert https://www.developpez.com
le 29/09/2018 à 21:13
Citation Envoyé par Pol63 Voir le message
après que des linuxiens de base disent qu'ils ont gagné, bah tant mieux pour eux mais ca reste primaire ^^
Ça dépend ce que l'on entend par gagner. Le solution open source sont déjà presque partout, mais rare sont les personnes qui le savent. Je viens d'apprendre à une amie quelle utilisait Linux tous les jours : son téléphone Android. Elle était très surprise. En fait, le seul domaine où Windows reste le maître, c'est l'ordinateur classique... Qui tend de plus à plus à devenir un terminal (tel un Minitel). sera-t-il encore longtemps pertinent de maintenir une système seul juste pour vendre du service, alors qu'on pourrait très bien le faire autour d'un Linux/FreeBSD/etc. packager comme un Windows ? D'ailleurs, quand on y pense, Sony fait déjà ça avec l'OS de la PS4 avec FreeBSD. Personnellement, j'aurais jamais imaginer que l'informatique prendrait cette forme là si on m'avait posé la question il y a 15 ans.
Avatar de Steinvikel Steinvikel - Membre averti https://www.developpez.com
le 30/09/2018 à 1:23
Je citerais simplement une figure sur un de ses propos antérieur à 2010 :
Citation Envoyé par Linus Torvalds
Le jour où Microsoft développera des applications pour Linux, cela voudra dire que j’aurai gagné.
Alors, oui, il y a comme un air de victoire. =)

Concernant Android, il est certes fonctionnel en s'appuyant sur un noyau Linux, mais n'est certainement pas un système d'exploitation libre, il n'est que partiellement open-source, est hyper centralisé (#minitel + intrusion), et l'utilisateur lambda à un contrôle plus que limité sur ses paramétrages (voir factices pour certains).
Avatar de Zefling Zefling - Membre expert https://www.developpez.com
le 30/09/2018 à 2:27
Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
Concernant Android, il est certes fonctionnel en s'appuyant sur un noyau Linux, mais n'est certainement pas un système d'exploitation libre, il n'est que partiellement open-source, est hyper centralisé (#minitel + intrusion), et l'utilisateur lambda à un contrôle plus que limité sur ses paramétrages (voir factices pour certains).
C'est exactement comme Chrome. C'est là qu'on voit un peu l'approche Google. Il est pas impossible qu'on arrive dans la même situation chez Microsoft. C'est surcouche propriétaire sur de l'open-source (plus ou moins libre).
Avatar de darklinux darklinux - Membre régulier https://www.developpez.com
le 30/09/2018 à 6:26
Citation Envoyé par Pol63 Voir le message
pourquoi ms se tourne vers linux ? parce qu'il y a un marché à prendre dans le cloud je pense, c'est une raison suffisante pour un éditeur de cloud et de services associés
linux semble plus performant dans certains cas (de plus en plus ?) donc qu'ils hébergent certains de leur services sur des linux n'est pas forcément un mal

après je ne pense pas que windows server ne va pas mourir de si tôt, déjà parce qu'il est encore utilisé par des entreprises qui ne sont pas encore passées au cloud, et que quand ces entreprises passeront au cloud elles seront peut etre encore sur des technos MS en voulant rester sur du MS (les gouts et les couleurs …)

après que des linuxiens de base disent qu'ils ont gagné, bah tant mieux pour eux mais ca reste primaire ^^

sinon le point fort d'azure ce n'est pas les VM je pense, mais le reste des services qui parfois permettent de faire la même chose pour moins cher et sans avoir à gérer une machine
Les techno MS sont quasi devenu open source . La distribution Debian 9.x propose tous les outils pour monté sur AZURE . Pourquoi GNU/Linux marche mieux sur serveur ? les patchs tombent très vite en cas de soucis , ce n est pas le cas chez Redmond ... au fait le service HOTMAIL était sur *BSD ...
Avatar de kedare kedare - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 30/09/2018 à 12:05
Hotmail était BSD car a il me semble que c'est une entreprise que MS a racheté non ?

https://www.cnet.com/news/microsoft-buys-hotmail/

Et je pense que Microsoft inverti sur Linux pour leur bien, personna en ops n'a envie de déployer du Windows aujourd'hui quand on voit les OS Atomic et les systèmes d'orchestrations que l'on a sur Linux où n'importe qui peut déployer un cluster Kubernetes en production de plus de 10 noeuds en 30 minutes juste avec un coup d'Ansible

C'est aussi la raison de l'existance de .NET Core et de SQL Server sur Linux, non pas parceque Microsoft ils sont gentils mais si ils se cloisonnent sur Windows ils sont voués a mourir (Pour toute la partie serveur en tout cas)
Avatar de frfancha frfancha - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 30/09/2018 à 19:35
Windows mourra le jour où Microsoft le décidera.
Et la décision est toute simple: sortir MS-Office pour Linux.
Avatar de darklinux darklinux - Membre régulier https://www.developpez.com
le 01/10/2018 à 6:06
Citation Envoyé par kedare Voir le message
Hotmail était BSD car a il me semble que c'est une entreprise que MS a racheté non ?

https://www.cnet.com/news/microsoft-buys-hotmail/

Et je pense que Microsoft inverti sur Linux pour leur bien, personna en ops n'a envie de déployer du Windows aujourd'hui quand on voit les OS Atomic et les systèmes d'orchestrations que l'on a sur Linux où n'importe qui peut déployer un cluster Kubernetes en production de plus de 10 noeuds en 30 minutes juste avec un coup d'Ansible

C'est aussi la raison de l’existence de .NET Core et de SQL Server sur Linux, non pas parce que Microsoft ils sont gentils mais si ils se cloisonnent sur Windows ils sont voués a mourir (Pour toute la partie serveur en tout cas)
Windows NT/Server n ' existait parce qu ' UNIX était en haut de gamme . C ' est ce qui à tué Silicon Graphics entre autre . Dès lors que GNU/Linux ce professionnalisais et s ' adaptais au monde des serveurs , Windows NT/Server perdais de son intérêt .
Contacter le responsable de la rubrique Accueil