L'électronique représente « le flux de déchets qui croît le plus rapidement dans le monde »
Avec 50 millions de tonnes produites en 2018, selon PACE

Le , par Olivier Famien

169PARTAGES

17  0 
Avec le développement des moyens de production, de nombreux appareils électroniques aussi divers que variés sont fabriqués quotidiennement par les entreprises. Et chaque jour, de nouvelles entreprises s’ajoutent à la liste de celles déjà existantes afin de proposer de produits technologiques nouveaux ou déjà disponibles sur le marché. Face à cette production de masse, il faut impérativement un marché pour absorber tous ces produits électroniques qui sont fabriqués quotidiennement. Pour résoudre l’équation, l’on assiste à une obsolescence programmée des dispositifs électroniques.

Certains fabricants par exemple conçoivent leurs produits avec une durée de vie limitée afin d’amener les consommateurs à renouveler rapidement l’achat des mêmes produits dans un intervalle de temps réduit. D’autres entreprises choisissent par exemple de précipiter l’achat de leurs nouveaux produits en provoquant un dysfonctionnement sur les anciens appareils toujours fonctionnels détenus par les consommateurs. Ainsi, nous avons par exemple Apple qui fait face à plus de 26 procès après avoir admis ouvertement qu’elle avait provoqué le ralentissement des iPhone dont les batteries sont vieillissantes pour soi-disant éviter que les appareils se déchargent rapidement après les avoir utilisés à pleine puissance. Vu que ces ralentissements pourraient faire croire à certains utilisateurs que leur iPhone a atteint leur fin de vie, ces utilisateurs seraient donc tentés de se débarrasser de leur appareil pour acquérir un plus récent. Mécontents de ces agissements, les utilisateurs ont formé des recours collectifs contre Apple en France, en Israël et aux États-Unis. Mais, il n’y a pas qu’Apple qui s’adonne à ce genre de pratique. Samsung également a été épinglé pour avoir poussé les propriétaires des smartphones Note 4 à installer une nouvelle version d’Android prévue pour le Note 7. Cela a bien évidemment occasionné des dysfonctionnements sur ce modèle d’appareil.

En plus de faire croire aux utilisateurs que leurs produits souffrent de défauts afin de les pousser à les abandonner pour acquérir le tout dernier modèle, les entreprises ne facilitent pas du tout la tâche aux utilisateurs qui souhaiteraient conserver leurs appareils même lorsque ceux-ci présentent des défauts. En effet, lorsqu’un appareil tombe en panne, le premier réflexe est de le réparer soi-même ou de le faire réparer par une personne compétente et surtout à moindre coût. Le problème est que de nombreux fabricants d’appareils électroniques mettent en place des verrous logiciels ou matériels et quand ils le peuvent, ils utilisent des arguments discutables ou même la loi pour obliger les utilisateurs à se tourner vers eux pour réparer leurs appareils défectueux. Il est donc impossible de réparer soi-même des appareils achetés ou de les faire réparer par des réparateurs indépendants. En se tournant vers les fabricants, les utilisateurs constatent dans la majeure partie du temps que les frais de réparation sont exorbitants et ce serait une bien meilleure décision que d’investir dans un modèle neuf et récent que dans un vieil appareil. Ainsi, de nombreux produits qui sont encore utilisables ou récupérables se retrouvent à la décharge publique accroissant ainsi les déchets électroniques générés au quotidien.


Les téléphones, les télévisions à tube cathodique, les ordinateurs, les réfrigérateurs, les aspirateurs, etc. sont chaque jour mis au rebut alors qu’ils pourraient encore servir. Afin de faire changer les choses, la plateforme pour accélérer l’économie circulaire (abrégée PACE en anglais) a été créée. Elle regroupe une coalition de plus de 50 dirigeants et est coprésidée par les dirigeants de Royal Philips, du Fonds pour l’environnement mondial et de l’ONU Environnement. À Davos, où vient de s’achever le Forum économique mondial, la coalition a présenté son premier rapport sur les déchets électroniques. Dans ce rapport, PACE souligne que « ;les déchets électroniques constituent désormais le flux de déchets qui connait la croissance la plus rapide au monde ;». La plateforme ajoute qu'on « ;estime que ce flux de déchets a atteint 48,5 millions de tonnes en 2018 ;».

Un fait important à souligner est que la plupart des déchets électroniques et électriques proviennent des pays comme L’Australie, l’Union européenne, le Japon, l’Amérique du Nord et la République de Corée du sud. « ;Aux États-Unis et au Canada, chaque personne produit environ 20 kg de déchets électroniques par an, contre 17,7 kg dans l’UE. Pourtant, les 1,2 milliard d’habitants du continent africain ne génèrent en moyenne que 1,9 kg de déchets électroniques ;». Mais ironiquement, ces déchets finissent par atterrir dans des endroits comme la Côte d’Ivoire, le Nigéria, l’Inde, la Chine, l’Europe de l’Est, le Brésil qui payent le prix fort à cause du mauvais mécanisme de traitement de ces déchets.


Dans de nombreux pays, surtout les pays en voie de développement, les hommes, les femmes et même les enfants sont exposés à de nombreuses maladies en tentant de recycler les éléments de valeur comme le cuivre et l’or contenus dans les déchets électroniques. Cela provoque de nombreuses maladies congénitales et la mortalité infantile dans bien des cas. « ;Des éléments toxiques se retrouvent dans les flux sanguins des travailleurs informels sur les décharges de déchets électroniques lorsque la combustion à ciel ouvert est utilisée pour récolter des métaux ;», a fait remarquer le rapport. À coté de ces problèmes, le rapport note également que ces déchets peuvent également contaminer le les eaux souterraines, le sol et l’air, ce qui a un impact très négatif sur l’environnement à long terme. Selon les estimations de PACE, « ;la valeur matérielle [des déchets électroniques] représente à elle seule 62,5 milliards de dollars, soit trois fois plus que la production annuelle des mines d’argent du monde et plus que le PIB de la plupart des pays ;».

Pour Nathan Proctor, responsable du groupe de défense des droits des consommateurs US PIRG, un des moyens efficaces pour régler ce problème serait d’accorder aux utilisateurs le droit de réparer leurs appareils. « ;La conclusion évidente est que notre relation avec l’électronique grand public est déréglée ;», a-t-il déclaré, en ajoutant que « ;la réparation est un élément essentiel de notre relation avec ces produits et est plus efficace que le recyclage. Les gens doivent être habilités à réparer leurs propres affaires. Nous avons trop de déchets dans le monde pour que seules les sociétés qui fabriquent les produits les réparent. Cela a toujours été la manière dont les appareils étaient maintenus jusqu’à tout récemment ;». Ce point de vue est partagé aussi bien par les utilisateurs que les décideurs dans plusieurs pays. Actuellement, au moins 18 États aux États-Unis ont engagé des procédures en vue d’adopter le Fair repair Act, la loi permettant aux utilisateurs et aux réparateurs indépendants de réparer les appareils fabriqués par les entreprises. Mais en Europe, la volonté de régler ce problème semble encore plus pressante, car l’Union européenne a adopté depuis le début de ce mois des lois qui obligent les fabricants de produits de consommation, y compris l’éclairage, les présentoirs, les machines à laver, les lave-vaisselles et les réfrigérateurs à concevoir des appareils facilement réparables et qui durent plus longtemps. Cette loi devrait entrer en vigueur en 2021.

Source : Motherboard, Rapport de PACE (PDF)

Et vous ?

Que pensez-vous du rapport de cette coalition ? Pourra-t-elle vraiment faire changer les choses ?

Quelles solutions pouvez-vous préconiser pour régler ce problème de déchets électroniques ?

Voir aussi

L'UE adopte des lois qui obligent les fabricants à rendre certains appareils plus faciles à réparer et plus durables à partir de 2021
USA : 142 000 ordinateurs en moyenne sont jetés chaque jour, le photographe Benjamin Von Wong attire l'attention sur les déchets électroniques
Le gouvernement va lancer un indice de réparabilité des produits électroniques pour lutter contre l'obsolescence programmée
Un point sur l'écologie informatique, il faut désormais prendre de bonnes habitudes
Les produits Apple et Samsung sont parmi les moins réparables d'après une évaluation de Greenpeace sur les smartphones, tablettes et laptops

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/01/2019 à 9:51
Quand on voit le flux des USA vers le Mexique, ont se dit que les mexicains pourraient construire un mur pour empêcher les déchets US de venir polluer chez eux...
12  0 
Avatar de ymoreau
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 31/01/2019 à 14:28
Citation Envoyé par sebbod Voir le message
Le consommateur est fautif aussi car quand on voit tous ce qu'il y a a vendre sur les sites d'occasion. Faut être C*n ou péter de tune pour acheter du neuf (ah on me dit dans l'oreillette que c'est souvent les mêmes)
Essayer de réutiliser c'est bien, mais dans le cas de l'électronique je comprends tout à fait que ce soit moins courant d'acheter d'occasion. Il est beaucoup moins évident de savoir ce que ça vaut ou dans quel état c'est, avec l'obsolescence ou la simple fragilité de l'électronique (comparés à d'autres produits), ça peut vite claquer entre les mains. C'est plus délicat.
4  0 
Avatar de sebbod
Membre actif https://www.developpez.com
Le 31/01/2019 à 12:26
C'est très très bien tout ça, ça va dans le bon sens
MAIS
Le consommateur est fautif aussi car quand on voit tous ce qu'il y a a vendre sur les sites d'occasion. Faut être C*n ou péter de tune pour acheter du neuf (ah on me dit dans l'oreillette que c'est souvent les mêmes)
J'ai acheter mon lave vaisselle y'a 2 ans il avait 6 mois sur leBonCoin
La semaine dernière une carte graphique GT 1030 2Go sur priceminister rakuten et un ecran sur leBonCoin
Une machine a laver y'a 10 ans sur leBonCoin elle avait 1 ans et elle fonctionne encore.
Et je parle pas des voitures, Ah bien si en fait j'en parle.
J'ai une C4 coupé commercial acheter à mon ancien patron 750€ c'était un prix d'amis elle avait 180 000 Km était de 2009 et je l'ai encore après 7 ans d'utilisation elle a maintenant plus de 300 000 Km j'ai du faire 1800€ de frais embrayage, freins, distribution mais bon ça fait moins de 3000€ pour 7 ans soit 36€/mois qui dit mieux ?

Faut arrêter de vouloir être le plus beau, la plus belle voiture et le dernier portable à la mode, cette convention social du costume et de la cravate je n'ai jamais compris, je ne sais pas comment changer les mentalités.

Aujourd'hui, le paraître (l'avoir) gagne contre l'être.
Aujourd'hui choisie ton auxiliaire de vie.

Merci Emmaüs

C'est pas po, C'est pas po, C'est pas po, C'est pas po,
C'est pas possible ça



youtube.com/watch?v=iHIpACMQOvQ

A l'époque déjà ça me faisait rire jaune ^^
3  0 
Avatar de xelab
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 31/01/2019 à 13:01
Le choix des couleurs sur le graphique est discutable, le vert symbolise plutôt le côté écolo généralement. Les pays en vert devraient plutôt être en marron...

Sebbod, tu as raison sur le fait que beaucoup trop de monde change ses appareils/voitures avant leur fin de vie mais ta logique trouve une limite sur le fait que pour acheter quelque chose d'occasion il faut bien que quelqu'un l'ait acheté neuf à un moment.
3  0 
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/01/2019 à 18:54
Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
c'est quoi qui te coûte 7€ /mois ?
Tu rémunères quelqu’un pour le bichonner ou tu consommes des produits pour certaines opérations ?
Comme l'a dit MiaowZedong, c'est la traduction du coût de cet ordinateur en mensualités depuis son achat. Ça me paraît un bien meilleur indicateur que le prix brut.

J'aurai pu acheter un ordinateur d'occasion avec les mêmes performances à 700 balles, mais aucune chance qu'il dure autant de temps. Du coup, il aurait fallut en racheter un.

Et puis les gens prennent souvent en compte ce qui les arrange pour le côté écolo. Quel coût en CO2 de rapatrier 2 ordis d'occasion pour le prix d'1 ? Quid de la qualité des composants (plus anciens) et de leur consommation ? Etc.

C'est pareil pour les voitures. Et pour tout achat quel qu'il soit.
3  0 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/01/2019 à 11:52
Me semble que la Chine limite ou refuse les déchets qu'on y exporte, non ?

Ils doivent avoir assez à faire avec leurs propres déchets...

Il serait vraiment temps que les pays européens mettent en place des filières permettant de recycler au maximum les déchets, électroniques compris... en plus ça fait des ressources à utiliser / revendre
2  0 
Avatar de Pyramidev
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 31/01/2019 à 14:13
Citation Envoyé par sebbod Voir le message
Le consommateur est fautif aussi car quand on voit tous ce qu'il y a a vendre sur les sites d'occasion. Faut être C*n ou péter de tune pour acheter du neuf (ah on me dit dans l'oreillette que c'est souvent les mêmes)
J'ai acheté un PC portable d'occasion et je me suis fait arnaquer : l'écran ne fonctionnait pas et j'ai dû le faire réparer.
Au final, le prix du PC + le coût de la réparation restait un peu moins cher qu'un PC neuf, mais les démarches faisaient perdre du temps.
Pour l'instant, je n'ai pas besoin de racheter de PC mais, la prochaine fois, ce sera un PC neuf.
2  0 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 31/01/2019 à 16:12
Pour appuyer slowsaz :
Citation Envoyé par Le Petit Prince, de Antoine de Saint-Éxupéry

C’est une folie de haïr toutes les roses parce que une épine vous a piqué, d’abandonner tous les rêves parce que l’un d’entre eux ne s’est pas réalisé, de renoncer à toutes les tentatives parce qu’on a échoué… C ‘est une folie de condamner toutes les amitiés parce qu’une d’elles vous a trahi, de ne plus croire en l’amour juste parce qu’un d’entre eux a été infidèle, de jeter toutes les chances d’être heureux juste parce que quelque chose n’est pas allé dans la bonne direction. Il y aura toujours une autre occasion, un autre ami, un autre amour, une force nouvelle. Pour chaque fin il y a toujours un nouveau départ.
2  0 
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/01/2019 à 16:43
Faut être C*n ou péter de tune pour acheter du neuf (ah on me dit dans l'oreillette que c'est souvent les mêmes)
Les gourous sont définitivement casse-c****** sur ce site.

J'ai acheté un ordinateur portable neuf en 2007, 999€, sans vergogne. SANS HONTE. J'en prends soin. Il tourne encore.

Coût de l'opération au 1e février 2019 : 7€ / mois.

Mon investissement aussi bien financier qu'écologique défie beaucoup de monde, même ceux qui achètent d'occaz.
2  0 
Avatar de MiaowZedong
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/01/2019 à 18:45
Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
c'est quoi qui te coûte 7€ /mois ?
Tu rémunères quelqu’un pour le bichonner ou tu consommes des produits pour certaines opérations ?
Il a simplement amorti le coût d'achat sur la durée de vie jusqu'au 1er février 2019. Effectivement, selon le mois où il l'a acheté, il a payé à peu près €7 par mois d'utilisation.

Le problème économique avec ce type de calcul, c'est que comme il a payé d'abord, il devrait prendre en compte l'inflation, car €999 représentaient beaucoup plus de pouvoir d'achat en 2007 qu'aujourd'hui. Après sur le plan des déchets, son ordinateur avec 12+ ans de durée de vie fait effectivement nettement mieux que la moyenne.
2  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web