Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un point sur l'écologie informatique
Il faut désormais prendre de bonnes habitudes

Le , par Martin Lestas

21PARTAGES

11  0 
L'informatique durable, la green computing, ou green IT, ou green information technology ou informatique verte est un concept qui vise à réduire l'empreinte écologique, économique, et sociale des technologies de l'information et de la communication (TIC). Il s'agit d'une manière globale et cohérente de réduire les nuisances rencontrées dans le domaine des équipements informatiques et ce, durant l'ensemble de la durée de vie de chaque équipement : soit aux différents stades de fabrication, d'utilisation (consommation d'énergie) et de fin de vie (gestion/récupération des déchets, pollution, épuisement des ressources non renouvelables). Ce concept s'inscrit plus largement dans la notion « d'informatique écoresponsable » ou développement durable.
Src : Wikipédia.



Cet article essaiera de faire office de sensibilisation.
Concernant l’informatique, saviez-vous qu'environ 60 % des utilisateurs n'éteignent jamais leurs ordinateurs ? Cela peut représenter jusqu’à 200 euros de facture d'électricité par an et par utilisateur !

Saviez-vous que :

  1. Chaque citoyen se débarrasse d’environ 14 kg de déchets électroniques par an, dont 90 % finissent incinérés ou enterrés sans traitement ;
  2. La fabrication d’un ordinateur d’environ 11 kilos nécessite à peu près une tonne de matériaux, notamment 11 kg de produits chimiques, 750 litres d’eau et 120 kg d’énergies fossiles (extraction de matières non renouvelables telles que le pétrole) ;
  3. La conception des microprocesseurs nécessite de grosses quantités d’énergie et énormément de produits chimiques,
  4. L'ordinateur est gourmand en énergie. Plus il est puissant, plus il impose une grosse consommation d’énergie. Il faut savoir qu’un ordinateur consomme environ 350 kWh/an ;
  5. Le circuit de fabrication d’un ordinateur est très complexe et que chaque composant est fabriqué par des sous-traitants dans les quatre coins du monde. La plupart des transports se font en avion ce qui génère beaucoup d’émissions de gaz à effet de serre ;
  6. L’industrie des technologies de l’information et de la communication est responsable de 2 % des émissions de CO2 mondiales. Ce chiffre correspond à la production de CO2 de l’ensemble de la flotte aérienne mondiale !
  7. Twitter engendre une tonne de CO2 par jour ! Pour archiver des milliards de données, les serveurs informatiques nécessitent des serveurs très gourmands en énergie et rejettent beaucoup de CO2 dans l’atmosphère. Qu’ils occupent une pièce, un étage, ou un immeuble, les serveurs informatiques ont toujours besoin d’une climatisation importante et continue pour éviter la surchauffe.


Les bons gestes écocitoyens à adopter seraient donc :

  1. De penser à éteindre vos appareils le soir ;
  2. De choisir un ordinateur qui consommera le moins d’énergie possible. Cela ne soulagera pas le porte-monnaie, mais surtout la planète. (Privilégiez des écrans de taille moyenne, car plus il sera grand, plus il consommera) ;
  3. De vérifier la manière dont sera recyclé l'appareil. (Attention aux faux labels verts que certaines firmes osent adopter afin d'améliorer leur image) ;
  4. De privilégier le mode veille pour l'écran de l'ordinateur plutôt que l’économiseur de batterie ;
  5. De penser à la recharge des cartouches d’encre, plutôt que les cartouches jetables. (Cela coûtera moins cher et vous participerez au développement de l’écologie informatique.)


Après ces quelques informations, vous comprenez ainsi toute l’importance d’agir pour l’écologie informatique qui est devenue à ce jour un domaine indispensable au travail comme à la maison. Adoptez ces petits gestes qui ne vous prendront pas plus de temps au quotidien, mais qui feront beaucoup pour l’environnement.

Et vous ?

Quels sont vos petits gestes du quotidien ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 23/10/2015 à 8:33
Citation Envoyé par Martin Lestas Voir le message
Concernant l’informatique, saviez-vous qu'environ 60% des utilisateurs n'éteignent jamais leurs ordinateurs ?
Donc des ordinateurs personnels, pas d'entreprise ?

Parmi ces 60%, combien l'utilisent comme serveur ou faire tourner des calculs la nuit (ex. faire un scan antivirus) ?
Quid aussi des ordinateur familiaux qui restent allumé h24, mais aussi utilisé h24 ?

Chaque citoyen se débarrasse d’environ 14 kg de déchets électroniques par an, dont 90 % finissent incinérés ou enterrés sans traitement,
C'est bien connu qu'un vrai informaticien de jette rien et conserve tout dans une petite boîte en carton.
Surtout pour les câbles, on sait jamais, on pourrait en avoir besoin plus tard.

la fabrication d’un ordinateur d’environ 11 kilos nécessite à peu près une tonne de matériaux, notamment 11 kg de produits chimiques, 750 litres d’eau et 120 kg d’énergies fossiles (extraction de matière non renouvelable telle que le pétrole),
Si je me trompe, on parle aussi de Terre rares.
Ces chiffres sont pas mal, mais ne serait-il pas possible de donner un ordre de comparaison avec d'autres produit du quotidien ? Ou la proportion parmi la consommation totale ?
Parce que 120kg, c'est beaucoup ou pas ?

le circuit de fabrication d’un ordinateur est très complexe et que chaque composant est fabriqué par des sous-traitants dans les quatre coins du monde. La plupart des transports se font en avion ce qui génère beaucoup d’émissions de gaz à effet de serre.
Mais est-ce proportionnellement beaucoup ou peu ?

l’industrie des technologies de l’information et de la communication est responsable de 2 % des émissions de CO2 mondiales. Ce chiffre correspond à la production de CO2 de l’ensemble de la flotte aérienne mondiale !
Quelle est la proportion des utilisateurs, des entreprises et des datacenters dans ces 2% ?

Twitter engendre une tonne de CO2 par jour! Pour archiver des milliards de données, les serveurs informatiques nécessitent des serveurs très gourmands en énergie et rejettent beaucoup de CO2 dans l’atmosphère. Qu’ils occupent une pièce, un étage, ou un immeuble, les serveurs informatiques ont toujours besoin d’une climatisation importante et continue pour éviter la surchauffe.
Et une tonne, c'est beaucoup ou peu ?
En comparaison d'autres industrie de taille équivalante, cela se situe comment ?

de choisir un ordinateur qui consommera le moins d’énergie possible.
La raspberry me semble pas trop mal pour cela. Mais je ne sais pas si la Pi2 est suffisamment performante pour une utilisation bureautique agréable et fluide.

Privilégiez des écrans de taille moyenne, car plus il sera grand, plus il consommera
Jamais !
D'autant que j'en utilise plusieurs

de penser à la recharge des cartouches d’encre, plutôt que les cartouches jetables. (Cela coûtera moins cher et vous participerez au développement de l’écologie informatique).
Encore faudrait-il que l'imprimante l'accepte correctement.
D'ailleurs, à ce niveau là, on pourrait retirer l’obsolescence programmée de certains matériels non?

Personnellement, je trouve que c'est bien de lancer des chiffres, mais je n'ai aucune idée de leur signification, si c'est alarmant, beaucoup ou peu.
10  1 
Avatar de deusyss
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 23/10/2015 à 7:41
Avant tout, les émissions de CO2 ne sont pas les seules a prendre en compte. On ne parle que de ça, notamment pour les voitures, mais il n'y a pas que ça.

Le véritable problème de fond est un problème à la fois de société et d'éducation. Tout d'abord de société car on nous "force", ou du moins on essaie, à consommer, c'est à dire remplacer régulièrement nos appareils. Ensuite un problème d'éducation, car les petits gestes simples quotidiens sont simples, mais beaucoup disent avoir "la flemme" (constater en vrai).

Le soir, je met mon PC pro en veille prolongée, je n'utilise que des ampoules à LEDs chez moi, des détecteurs de mouvement. La majorité de mes appareils électriques sont sur multiprises à interrupteur. Mon smartphone a plusieurs années, et le précédent a été gardé plus de 5 ans (qunad je vois certains changer pour le nouvel iphone systematiquement chaque année), ...

En fait en écrivant ce billet, je me rend compte que le vrai problème de fond c'est que la société moderne créé des moutons, lesquels se complaisent dans cette situation. Ce n'est malheureusement pas cela qui aidera a aller mieux demain.
6  0 
Avatar de MichaelREMY
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 23/10/2015 à 9:04
3.la conception des microprocesseurs nécessite beaucoup de quantité d’énergies et énormément de produits chimiques
c'est un faux procès, c'est comme pour les voitures électriques qu'on accuse de polluer plus à la construction que les voitures classiques.

une personne qui travaille sur un ordinateur pollue moins que 10 personnes qui viendront chaque matin faire des tâches manuelles itératives.... N'allez pas non plus faire le procès des 9 personnes qui ne travaillent plus en indiquant que la recherche d'emploi produit de la pollution ou de l'énergie consommée.... On ne peut pas revenir à l'âge de pierre non plus.
6  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/10/2015 à 9:08
En fait, comme toujours avec l'écologie, on cible une activité, et on balance des trucs montrant que c'est polluant, le but étant de culpabiliser les utilisateurs plutôt que les constructeurs.

Les politiques (entendez par là, les décideurs politiques) se dédouanent complètement de leurs responsabilités en pointant les usages et les usagers mais jamais les fabricants, les constructeurs, les décideurs.

Depuis des années, on entend parler de l'obsolescence programmée, combien de sommets écologiques ont eu lieu ? Quelle décision internationale a été prise ?

M. Toutlemonde doit faire des efforts pour moins consommer ? Et M. Apple que fait-il lui ? Quand il inonde le marché de pub pour son nouvel iBidule afin que le plus grand nombre jette celui de l'année dernière et achète le nouveau, se pose-t-il la question de la pollution ? Quel système met-il en place pour recycler les "anciens" iBidules ? Est-ce qu'il s'est posé la question du recyclage des éléments du iBidule lors de sa conception ?
Bien sûr, là je parle d'Apple, mais tous les constructeurs sont dans le même cas.
Quelqu'un à parler d'encre des imprimantes, mais les fabricants ont-ils cherché à créer des recharges d'encres ? Pourquoi reste-t-il encore de l'encre dans les cartouches quand l'imprimante refuse d'imprimer en la déclarant vide ?

C'est le même principe avec les voitures. Elles polluent, certes, mais quand un Maire d'une grande ville veut interdire les voitures diesel à circuler, s'est-il demandé pourquoi les bus de sa ville roulaient au gasoil ? Pourquoi, deux ans plus tôt, on a acheter de nouveaux bus DIESEL ?
Pourquoi on ne créé pas plus de parking gratuits, alors que la majeure partie de la pollution en ville des véhicules vient de la recherche d'un stationnement ?
Pourquoi est-ce qu'on améliore pas les revêtements routiers et autoroutiers alors que l'on sait que certains revêtements permettent de diminuer la consommation ?
Pourquoi les pouvoirs publiques ne mettent pas de vrais moyens pour développer le ferro-routage plutôt que de construire de nouvelles lignes TGV pour que le touriste gagne 5 mn de trajet pour ces vacances ?

Bref, y en a marre de ces dénonciations sur les pratiques des usagers qui seraient la source de tous les problèmes écologiques !
8  2 
Avatar de Tryph
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 23/10/2015 à 13:49
quel courage de poster un article invitant à l'économie d'energie.
ça devrait paraitre évident, mais apparemment c'est encore un sujet taboo pour beaucoup.

quand on voit les manifestations de mauvaise foi que ça provoque, ça fait un peu flipper quand même:
- "y a des gens qui polluent plus que moi je vois pas pourquoi je ferai des efforts"
- "y a des activités qui polluent plus d'autres, alors il convient de ne rien changer"
- "tant que les autres ne font pas d'effort, je refuse de faire des efforts"
- "non mais c'est bon on va pas revenir à l'age de pierre"

on constate dans les réponses à ce post quelques traits bien connu de l'humanité "civilisée":
- on jalouse l'autre même dans ses défauts et on refuse de faire plus et/ou de profiter moins
- on pense uniquement à soi et on refuse de voir à plus ou moins long terme
- on se déresponsabilise (s'infantilise même) en invoquant les décideurs qui ne nous incitent pas à faire mieux
- on se sent coupable et on monte sur nos grand chevaux dés que quelque chose nous met face à nos responsabilités

la "civilisation" à quand même quelque chose de vaguement pathétique non?

sinon dans les gestes cons, on peut aussi ne pas jeter nos appareils qui fonctionnent encore et en faire don quand on les remplace, ou continuer de les utiliser et ne pas les remplacer...

perso j'approuve ce genre d'info, ça nous change des sujets à la con du genre "un blogger à dit ça", "un décideur pense ci", "toto a été désagréable avec popo, qui a donc fait un fork". et puis vu le nombre de gens qui se sentent agressés par quelques chiffres, on se dit que y a encore du boulot et qu'il va donc multiplier ce genre de message
7  1 
Avatar de Jarodd
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 23/10/2015 à 20:20
- Mettez vos IDE avec un fond noir, même si c'est illisible : ainsi vos pixels éteints vous feront faire des économies
- Evitez de parler avec vos collègues, ou vos clients : vous dégagerez moins de CO²
- Allez souvent en pause : le pc sera moins sollicité et consommera moins d'énergie
- Après avoir imprimé un document, faites-en une bataille de boulettes ou un avion en papier, ainsi la consommation d'encre profitera à l'ambiance de l'open space
- Aux toilettes, ne tirez la chasse d'eau que quand 5 personnes minimum ont fait popo (autorisation de réduire à 3 si l'un d'entre eux a une diarrhée aigüe)
- Servez-vous du papier toilettes dans les deux sens, ou mieux, n'en utilisez pas (de toute façon il faut se laver les mains à la fin)

L'écologie au travail, c'est facile, il sufit d'un peu de bonne volonté et d'appliquer quelques gestes simples
9  3 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 23/10/2015 à 23:11
Citation Envoyé par Jarodd Voir le message
- Mettez vos IDE avec un fond noir, même si c'est illisible : ainsi vos pixels éteints vous feront faire des économies
- Evitez de parler avec vos collègues, ou vos clients : vous dégagerez moins de CO²
- Allez souvent en pause : le pc sera moins sollicité et consommera moins d'énergie
- Après avoir imprimé un document, faites-en une bataille de boulettes ou un avion en papier, ainsi la consommation d'encre profitera à l'ambiance de l'open space
- Aux toilettes, ne tirez la chasse d'eau que quand 5 personnes minimum ont fait popo (autorisation de réduire à 3 si l'un d'entre eux a une diarrhée aigüe)
- Servez-vous du papier toilettes dans les deux sens, ou mieux, n'en utilisez pas (de toute façon il faut se laver les mains à la fin)

L'écologie au travail, c'est facile, il sufit d'un peu de bonne volonté et d'appliquer quelques gestes simples
- Utilisez un boulier et pas une calculette
- Installez Visual Studio sur votre telephone pour faire des économies d'energie
- Gérez vos projet ALM sur un post it
- Programmez tout en langage C ou en assembleur pour écomomiser en CPU.
- Remplacez votre chaise par un vélo dynamo pour alimenter votre PC
- Allez au travail en vélo et prenez un passager sur votre porte bagage pour le covélotage
- ...
6  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 24/10/2015 à 19:22
Autant pour moi, c'est toi qui as raison.
De ce point de vue, effectivement l'obsolescence programmée est utile, de même que la tromperie sur marchandise, la délocalisation, le travail des enfants et les rejets polluants.
Je croyais naïvement qu'on parlait d'écologie, désolé.
7  1 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 23/10/2015 à 17:06
Citation Envoyé par Tryph Voir le message
quand on voit les manifestations de mauvaise foi que ça provoque, ça fait un peu flipper quand même:
- "y a des gens qui polluent plus que moi je vois pas pourquoi je ferai des efforts"
- "y a des activités qui polluent plus d'autres, alors il convient de ne rien changer"
- "tant que les autres ne font pas d'effort, je refuse de faire des efforts"
- "non mais c'est bon on va pas revenir à l'age de pierre"
Je ne suis pas d'accord.

C'est la règle des 20-80, 20% des causes provoquent 80% des effets.
Cela ne sert à rien de lutter pour réduire la pollution d'un pouillème, au final c'est négligeable. Si tu réduit la pollution de 2% d'une cause qui engendre 2% de la pollution chez 25% des acteurs concernés, tu as réduit la pollution de 0,001%. C'est négligeable et ne suffit pas à inverser la tendance.
Pour peu que l'énergie utilisée pour lutter (ex. tracks, conférences, pubs) soit plus élevée que l'énergie réellement économisée.

Pour lutter efficacement, il faut s'attaquer aux 20% de causes qui génèrent les 80% d'effets.
On parle de petits conseils comme éteindre son portable. Mais comparé au coût de la climatisation, de la voiture, du chauffage (dont eau chaude), de la respiration, est-ce réellement la chose qui pollue le plus dans la vie d'un ménage ?

Un autre problème, c'est qu'en sensibilisant sur des petites causes sans parler des causes qui génèrent le plus d'effets, on perd l'adhésion du public "Quoi ? Je dois faire des efforts pour des effets négligeables pendant que l'entreprise du coin produit 90% de la pollution sans faire aucun effort ? Et qui continue de polluer de plus en plus réduisant à néant tous les éventuels efforts que je pourrais faire ?".
C'est comme dire "Serrez-vous la ceinture" et de voir à côté une personne qui jette l'argent par les fenêtre et l'utilise pour s'essuyer comme du vulgaire papier.

Un autre parallèle, pour réduire le nombre de tués sur les routes, on ne va pas mettre des gendarmes dans des routes paumées de campagne où une personne passe tous les 32 du mois, mais bien dans les zones les plus accidentogènes.

Bref, ne nous trompons pas de combat et luttons efficacement, ignorer les plus gros pollueurs ne sert pas la cause, au contraire. Il ne faut pas non plus trop culpabiliser l'opinion publique sur des "petites choses", à part perdre leur adhérence, l'effet risque d'être très limité.
En hivers, au lieu de penser à baisser le chauffage et à se mettre 4 couches de couvertures dans le lit pour économiser, autant fermer les fenêtres grandes ouvertes.
6  1 
Avatar de MichaelREMY
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 23/10/2015 à 7:55
C’est un article à mettre en relation avec le récent concernant un patron de la vente de pub en ligne qui disait qu’il s’était trompé et en qu’en forçant ses clients à avoir plus de pub, plus de videos- annonces, d’animation flashs démultipliées , il augmentait la nécessité des visiteurs à avoir des machines plus puissantes, la nécessité des clients à avoir des serveurs de plus en plus puissant , que cela nécessitait une utilisation extrêmement importante de l’énergie et des technologies de refroidissement.

En une phrase :
bcp de pubs sur un site web = bpc de pollution + gâchis d’énergie +coût d’infrastructure plus élevé donc serpent qui se mange la queue
5  1