L'IA est destinée à remplacer plus de 30 millions de travailleurs américains,
Et cela pourrait se produire plus tôt, selon un nouveau rapport

Le , par Stan Adkens

93PARTAGES

12  0 
Au fur et à mesure que l’intelligence artificielle (IA) rend les robots de plus en plus intelligents, cela suscite de l’espoir chez certains – l’IA pouvant créer de la croissance économique, réduire les prix et accroître la demande –, mais aussi des doutes chez d’autres, qui pensent que l’IA va entraîner la suppression de nombreux emplois dans de nombreux secteurs d’activités. Certes, les robots supprimeront certains postes aux Etats-Unis, mais, selon un nouveau rapport de la Brookings Institution, les robots ne remplaceront pas tout le monde. Toutefois, un quart des emplois américains sera gravement perturbé par l'intelligence artificielle qui accélérera l'automatisation des travaux existants.

Selon le rapport publié hier, les personnes susceptibles d’être touchées par l’avancée de l’intelligence artificielle sont, entre autres, les cuisiniers, les serveurs et d'autres personnes des services de restauration, des chauffeurs de camion sur de courtes distances et les employés de bureau. Selon le rapport, environ 36 millions d'Américains occupent cette catégorie de postes qui a une « forte exposition » à l'automatisation – ce qui signifie que 70 % au moins de leurs tâches pourraient être effectuées par des machines utilisant l’intelligence artificielle.

« Cette population aura besoin d’améliorer ses compétences, de se recycler ou de changer d'emploi rapidement », a déclaré Mark Muro, chercheur principal chez Brookings et auteur principal du rapport. Selon Muro, ces changements pourraient survenir dans un délai de « quelques années ou de deux décennies », mais l'automatisation pourrait se faire le plus rapidement, les entreprises étant généralement désireuses de mettre en œuvre une technologie de réduction des coûts en mettant à pied des travailleurs.


Un rapport d’étude publié l’an dernier concluait que l'IA pourrait faire disparaître 47 % des emplois aux États-Unis durant les deux prochaines décennies et accentuer davantage l'inégalité des revenus durant les deux prochaines décennies. L’étude a trouvé que dans les 32 pays de l’OCDE, 14 % des jobs sont hautement vulnérables avec au moins 70 % de chances d’être automatisés. Une autre 32 % est moins menacée avec une probabilité oscillant entre 50 % et 70 %. Le rapport a indiqué également que si l’on prend en considération les taux actuels d’emploi, cette étude met 210 millions de jobs en risque de disparaître. Cette nouvelle étude de la Brookings Institution vient confirmer la tendance de l’IA à se substituer aux humains à des postes dans certains secteurs d’activités.

Selon le rapport, certaines précédentes études économiques avaient révélé que des changements similaires en faveur de l'automatisation de la production aux Etats-Unis s’étaient de déjà produits. Toutefois, avec les nouvelles avancées de l'intelligence artificielle, le rapport indique que ce ne sont pas seulement les robots industriels et les robots d'entrepôt qui vont modifier la main-d'œuvre américaine. Mais les kiosques d'autocontrôle et les concierges d'hôtel informatisés feront leur part.

Le rapport indique qu’à mesure que les machines prendront en charge les tâches routinières, la plupart des emplois changeront quelque peu. Toutefois, le rapport assure que la majorité des travailleurs américains seront capables de s'adapter à ce changement sans avoir à être déplacés vers un autre emploi. La question est de savoir combien d’employés actuels pourront améliorer leurs compétences pour s’adapter à l’automatisation et pouvoir garder leur poste. Et ceux qui ne seront pas capables de s’adapter, il y aura-t-il assez d’autres nouveaux emplois créés par l’IA pour les accueillir ?

D’après Matias Cortes, professeur adjoint à l'Université York à Toronto, qui n'a pas participé au rapport Brookings, il n'y a aucun doute qu'il y a « des gagnants et des perdants ».

Selon le rapport du groupe de réflexion de Washington, ce sont les petites villes, en particulier celles du centre et de Rust Belt, ainsi que des États comme l'Indiana et le Kentucky, qui seront les plus durement touchées par les changements. Et les jeunes travailleurs qui dominent les services alimentaires et d'autres industries à plus haut risque d'automatisation seront les plus affectés, selon le rapport.

C’est déjà le cas chez certaines chaînes de restaurants qui ont déjà adopté l’IA à certains postes dans leur établissement, expérimentant des cuisines assistées par robot. Par exemple, dans le restaurant Spyce Kitchen à Boston, des robots ont déjà remplacé les chefs cuisiniers. Le dispositif culinaire s'article autour de seulement sept marmites automatisées qui cuisinent simultanément les repas en trois minutes ou moins.

Chaîne de production chez Spyce, un restaurant utilisant un procédé de cuisson robotique, à Boston


Des expériences de gestion de l’hôtellerie par les robots sont également en train d'émergées. C’est le cas de FlyZoo Hotel, l'hôtel futuriste d'Alibaba ou le peu de personnel humain accompagne l’IA dans la gestion de l’hôtel, à toutes les étapes du séjour des clients. L’essentiel du service dans l’établissement de 290 chambres est assuré par des robots depuis l’enregistrement des clients jusqu’aux services des repas en passants par les services de chambres.

« Les restaurants pourront s'accommoder d'une main-d'œuvre considérablement réduite », a dit M. Muro. « Dans l'hôtellerie, au lieu d'avoir cinq personnes sur un bureau pour accueillir les gens, il y en a une et les gens se servent eux-mêmes. », a-t-il ajouté.

Google teste également cette année l'utilisation de son assistant vocal numérique dans les halls d'hôtel pour interpréter instantanément des conversations dans quelques dizaines de langues. Des véhicules autonomes pourraient remplacer les chauffeurs court-courriers.

Selon le nouveau rapport d’étude, de nombreux économistes trouvent que l'automatisation a un effet globalement positif sur le marché du travail, a déclaré Matias Cortes. Elle peut créer de la croissance économique, réduire les prix et accroître la demande tout en créant de nouveaux emplois qui compensent ceux qui disparaissent.

Le groupe de réflexion indique que les travailleurs les plus durement touchés, dans un passé récent, étaient constitués des hommes ayant un faible niveau d'instruction qui dominaient les emplois manufacturiers et autres emplois de cols bleus, et les femmes ayant un niveau d'instruction intermédiaire qui dominaient les postes administratifs et de bureau. Selon eux, cette catégorie de travailleurs touchés par l'automatisation pourrait, à l’avenir, s'accroître à mesure que les machines deviendront plus intelligentes.

Les emplois qui demeureront en grande partie hors du champ d’automatisation seront ceux qui exigent non seulement des études supérieures, mais aussi des compétences interpersonnelles et une intelligence émotionnelle, d’après le rapport. « Ces emplois bien rémunérés exigent beaucoup de créativité et de résolution de problèmes », a dit M. Cortes. « Ça va être difficile pour les nouvelles technologies de les remplacer. »

Source : MarketWatch, New York Post

Et vous ?

Que pensez-vous de ce rapport ?
La majorité des travailleurs américains seront capables de s'adapter à l’automatisation sans avoir à être déplacés vers un autre emlpoi. Qu’en pensez-vous ?
A votre avis, y’a-t-il d’autres alternatives à l’automatisation ?

Lire aussi

Sommes-nous préparés aux effets de l'automatisation sur l'emploi ? Des économistes s'inquiètent et estiment qu'il faut trouver des solutions
Une nouvelle étude a trouvé que l'automatisation pourrait mettre en péril la moitié des emplois, dans les pays riches de l'OCDE
USA : des robots remplacent les chefs cuisiniers dans un restaurant à Boston, encore un domaine menacé par l'automatisation ?
Dans l'hôtel futuriste d'Alibaba, le personnel est en supplément, l'hôtel étant géré par l'intelligence artificielle
Le premier Robot Hôtel au monde vire la moitié de son personnel robot, parce qu'ils créaient plus de travail qu'ils n'en accomplissaient

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 25/01/2019 à 20:00
AlphaStar (DeepMind) a battu des joueurs pros de Starcraft; donc les joueurs vont être remplacés aussi par des IA.
Avatar de Vincent PETIT
Modérateur https://www.developpez.com
Le 25/01/2019 à 22:13
Salut,
Je pense l'IA et l'industrie 4.0 va signer la fin d'un système.

Pour moi il y a une différence fondamentale entre les évolutions technologiques passées et celle qui arrive.

Depuis la nuit des temps nous améliorons nos technologies, nous en inventons une nouvelle, nous abandonnons l'ancienne et des emplois se réinventent sauf que là, l'IA ne va remplacer une technologie... C'est nous qu'elle va remplacer

Pas sur que le cycle de la destruction/création d'emplois (à mettre en regard de la destruction/création d'une technologie) du passé se reproduise ici avec l'IA car ce n'est pas une techno qu'on va détruire.
Avatar de Anselme45
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 26/01/2019 à 22:33
Au fur et à mesure que l’intelligence artificielle (IA) rend les robots de plus en plus intelligents, cela suscite de l’espoir chez certains – l’IA pouvant créer de la croissance économique, réduire les prix et accroître la demande
Accroître la demande?

Ah bon! Si je comprends bien les mecs qui n'ont plus de job et qui n'ont plus de salaire parce que remplacés par de l'IA et des robots vont consommer plus???

C'est un peu la méthode Macron: "Tu n'as pas de quoi bouffer jusqu'à la fin du mois? Et bien achètes-toi une nouvelle voiture qui pollue pas, je te donnes des miettes pour t'aider à l'acheter"
Avatar de BufferBob
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 27/01/2019 à 5:34
un éclairage différent (ça intéressera plutôt ceux qui ne savent pas déjà tout ce qu'il y a à savoir sur les rouages de l'économie et le psychisme présidentiel) :


 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web