Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Cloud : BNP Paribas signe un accord avec IBM Services
Les deux entreprises reconduisent leur partenariat pour 8 ans

Le , par Michael Guilloux

402PARTAGES

15  0 
IBM semble avoir gagné la confiance de ses clients en France et ces derniers n'hésitent pas à renouveler ou étendre leur partenariat avec le fournisseur de Cloud. Il y a quelques mois, Cegid, l’un des leaders dans l’édition de solutions de gestion et de services Cloud, annonçait la signature d'un accord avec la firme US ; lequel contrat, selon Cegid, lui permettra d'offrir des prestations de services innovantes à ses clients dans l'environnement Cloud hybride d'IBM.

L'éditeur français avait déjà signé avec IBM France un accord de Cloud privé personnalisé il y a six ans. Cet accord aurait contribué à la croissance de plus de 30 % des activités SaaS de Cegid depuis 2012. Mais l'éditeur de solutions de gestion et de services Cloud, anticipant que le chiffre d’affaires SaaS sera quatre fois plus important en 2021, a décidé de renforcer ses capacités de services avec IBM. Dans le cadre de cet accord, IBM fournira une infrastructure de Cloud hybride « As a Service » et permettra à Cegid d’accéder à des ressources et capacités Cloud, disponibles dans le data center d’IBM à Paris (France). Le Cloud hybride de Cegid sera donc localisé en France et les données demeureront sur le territoire français.

Comme Cegid, BNP Paribas a décidé de renouveler sa confiance à IBM. Les deux entreprises ont en effet annoncé aujourd’hui le renouvellement, pour une durée de 8 ans, d'un partenariat qui a permis de créer en 2003 la société de services informatiques BNP Paribas Partners for Innovation (BP2I), dont l’unique client est BNP Paribas. BP2I est une joint-venture détenue à parts égales par BNP Paribas et IBM.

Cet accord permettra à BNP Paribas de continuer à déployer son approche Cloud grâce aux solutions proposées par IBM Services. En 2013, le groupe bancaire français a développé son premier Cloud privé, mais il prévoit désormais d'utiliser le cloud d'IBM dans des data centers qui lui seront dédiés. BNP Paribas pourra également renforcer ses capacités de cloud hybride « As a Service » via les solutions proposées par IBM via son Cloud public pour supporter le développement de nouveaux services, notamment les environnements de tests et les applications. Mais conformément à sa stratégie Cloud, et afin d’assurer la sécurité des données de ses clients, BNP Paribas précise que le Cloud public ne va pas héberger de données clients ou d’environnement de production véhiculant des données sensibles.


« Les banques font face à une évolution des comportements et des attentes de leurs clients dans des domaines tels que les services bancaires en temps réel, les services mobiles et l'accès à une vision plus fine de leur situation financière », explique BNP Paribas dans un communiqué. C'est pour répondre aux attentes de ses clients que l'entreprise renouvelle et renforce son partenariat avec IBM.

Si IBM s'en sort déjà assez bien en France, le rachat de Red Hat pour 33,4 milliards de dollars pourrait augmenter sa cote auprès des entreprises. Pour IBM en effet, « l’acquisition de Red Hat change la donne. Elle change tout sur le marché du cloud ». Avec le potentiel de Red Hat, « IBM deviendra le premier fournisseur de cloud hybride au monde, offrant aux entreprises la seule solution de cloud ouverte afin d’exploiter pleinement le potentiel du cloud pour leurs entreprises », avait déclaré Virginia Rometty, la PDG du groupe IBM. Le rachat de Red Hat semble en tout cas une très bonne opération, mais seul l'avenir pourra nous dire à quel point cela propulsera IBM sur le marché du Cloud.

Source : Communiqué BNP Paribas

Et vous ?

Pensez-vous qu'IBM pourrait bouleverser le classement des entreprises du Cloud avec son rachat de Red Hat ?
Qu'en est-il en France ?

Voir aussi :

IBM termine 2018 avec des résultats financiers au-delà des attentes grâce au Cloud et renoue avec une progression annuelle de ses revenus
IBM publie une application d'automatisation de décision basée sur le langage Elm, est-il adapté pour la création de GUI modernes ?
IBM entame l'acquisition de Red Hat pour 33,4 milliards de dollars, pour, contre, indifférent, quel est votre avis sur cette acquisition ?
IBM annonce la mise en open source de son code de provision Mac@IBM, une bonne nouvelle pour les entreprises ?
IBM vient de prouver que les ordinateurs quantiques peuvent faire des choses impossibles pour les ordinateurs classiques

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !