Vous serez en mesure de connecter votre cerveau aux ordinateurs dans 10 ans
Estime le milliardaire de la Tech Elon Musk

Le , par Stéphane le calme

295PARTAGES

14  0 
À l’occasion d’un TED Talk qui a eu lieu en 2017, Elon Musk, le milliardaire de la Tech, a déclaré « Je pense qu'il est important d'avoir un avenir inspirant et attrayant ».

Dans une série de tweets, il a décrit sa vision de l’avenir, à la manière d’un ingénieur, c’est à dire en essayant d’être le plus pratique possible et en prenant le soin de donner un flux de résultats probables : « J’envisage l’avenir du point de vue des probabilités. C’est comme un flux de probabilités en branches, et nous pouvons prendre des mesures qui affectent ces probabilités ou qui accélèrent une chose ou en ralentissent une autre », a-t-il déclaré.

Voici trois des prévisions de Musk.

Dans 7 à 10 ans, les premiers humains vont coloniser Mars

En novembre, en réponse à un tweet, Musk a déclaré qu’il faudra au moins attendre 7 ans, voire 10 avant qu’un premier groupe d’humains ne réussisse à coloniser la planète Mars.


Dans la même conversation sur Twitter, il a dit imaginer que ce seront « des ingénieurs, des artistes et des créatifs de toutes sortes » qui iront d'abord sur Mars.


Le fondateur et PDG de SpaceX a déclaré à Axios en novembre qu'il y avait 70% de chances qu'il aille lui-même sur Mars et que sa société spatiale « a récemment fait un certain nombre de percées pour lesquelles je suis vraiment excité ».

Pragmatique, Musk a reconnu que l’aventure sera incroyablement risquée pour les pionniers : « ça va être dur, il y a de bonnes chances de mourir. Voyagez dans ce vaste espace dans une canette et vous pourriez tout de même atterrir avec succès. Cependant, une fois que cela sera fait, il va falloir travailler sans relâche pour construire la base - vous n'aurez donc pas beaucoup de temps pour les loisirs. Et une fois que vous êtes arrivés à bon port, il faut également faire avec a un environnement très dur, alors il y a de bonnes chances que vous y mouriez. Nous pensons que vous pouvez en revenir, mais nous ne sommes pas sûrs », a déclaré Musk à Axios.

SpaceX vise à envoyer une fusée cargo sans pilote sur Mars en 2024, selon Musk. « J'espère qu'il y aura des gens à bord. Mais je pense qu'il y a de bonnes chances qu'au moins un engin sans équipage aille sur Mars. Je pense que nous allons essayer de faire cela », a déclaré Musk à Kara Swisher en octobre.

Vous serez en mesure de connecter votre cerveau aux ordinateurs dans 10 ans

En plus de Tesla et SpaceX, Musk a également une entreprise, Neuralink, qui « développe des interfaces cerveau-machine à très haut débit pour connecter les humains et les ordinateurs », comme cela est expliqué sur le site web.

Musk a déclaré que sa société de neurosciences, Neuralink, compte environ 85 ingénieurs parmi les plus « intelligents par habitant » qu'il n’ait jamais réuni - avec pour mission de construire un disque dur pour votre cerveau.


« L'aspiration à long terme avec Neuralink serait de réaliser une symbiose avec l'intelligence artificielle ... pour parvenir à une sorte de démocratisation de l'intelligence, de sorte qu'elle ne soit pas monopolisée dans une forme purement numérique par des gouvernements et grandes entreprises », a déclaré le milliardaire de la Tech en novembre.

Cela se fera en connectant des électrodes d'ordinateur aux neurones de votre cerveau - « une puce et un tas de minuscules fils » qui seront « implantés dans votre crâne », a déclaré Musk.

« Je pense que cela peut être fait, c'est probablement de l'ordre d'une décennie », a-t-il estimé.

Si l’idée de renforcer votre intelligence par des ordinateurs vous semble folle, Musk a affirmé que cela a déjà commencé : « En fait, vous y êtes déjà d’une façon qui peut sembler étrange : vous avez une couche tertiaire numérique sous la forme de votre téléphone, votre ordinateur, votre montre. En gros, ces appareils informatiques forment déjà une couche tertiaire de votre cognition ».

Le prototype de camionnette "cyberpunk" de Tesla pourrait être ici en 2019

Le cyberpunk (association des mots cybernétique et punk) est un genre de la science-fiction très apparenté à la dystopie et à la hard science-fiction. Il met souvent en scène un futur proche, avec une société technologiquement avancée (notamment pour les technologies de l'information et la cybernétique).

Selon Bruce Sterling, « le courant cyberpunk provient d'un univers où le dingue d'informatique et le rocker se rejoignent, d'un bouillon de culture où les tortillements des chaînes génétiques s'imbriquent. »

Musk a mis au point un programme fou pour faire monter la production de la Tesla Model 3. Loin de vouloir prendre un moment pour souffler, il vante déjà de nouveaux produits.


« J’ai tellement envie de fabriquer une camionnette que nous aurions peut-être un prototype à dévoiler l'année prochaine », a-t-il tweeté en décembre.

Musk a été relativement vague sur les détails du camion (« Eh bien, je ne peux pas en parler » a-t-il dit à Swisher), mais il n'a pas caché son enthousiasme : parlant de la camionnette, il a déclaré en octobre à Swisher : « Cela va ressembler à un cyberpunk vraiment futuriste, le pick-up "Blade Runner" ».

Le responsable de Tesla a déclaré qu'il n'était pas particulièrement convaincu qu'il y aurait un grand nombre de personnes désireuses d'acheter la première version ultra futuriste du camion dont il rêvait. Si sa conception n’est pas populaire, alors Tesla fabriquera un corps de camion plus traditionnel, a-t-il assuré.

Sources ! TED Talk 2017 (transcript), Tweet Elon Musk, déclarations de Musk sur SpaceX, site Web Neuralink, Axios, déclarations de Musk sur sa camionnette futuriste

Et vous ?

Que pensez-vous de ces prévisions ? Les trouvez-vous farfelues, audacieuses, réalisables, utopiques ?
Lesquelles vous semblent les plus réalisables techniquement dans les délais estimés d'Elon Musk ?

Voir aussi :

Zuckerberg en passe d'être le milliardaire qui a le plus perdu en 2018 : sa fortune s'effrite de 23 milliards, qui équivalent à la fortune d'Elon Musk
Le projet de tunnel du milliardaire de la tech Elon Musk est-il une vaste blague ? The Boring Company a inauguré son premier tunnel anti-bouchons
Elon Musk : le projet de construction d'un tunnel anti-bouchons tombe à l'eau suite à une poursuite judiciaire à Los Angeles
Hyperloop d'Elon Musk est « une formidable escroquerie technico-intellectuelle » selon François Lacôte, expert français de l'industrie ferroviaire
Tesla : les propriétaires de véhicules électriques pourront les contrôler à distance via leurs téléphones dans environ 6 semaines selon Elon Musk

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de KiLVaiDeN
Membre expert https://www.developpez.com
Le 23/04/2019 à 11:21
2029, quelque part, en France...

"Bonjour, Marc. Il est 6h43, je vous réveille comme convenu à l'heure idéale pour le respect de vos cycles de sommeil. J'ai déjà lancé à distance la distillation du café qui sera à température convenable lorsque vous aurez fini de faire vos soins hygiéniques du matin." Cette voix, Marc l'entendait dans sa tête. C'était Teslette, l'IA incluse dans le périphérique neuronal qui avait décidé de se faire implanter dans son cerveau pour une meilleure "performance" en tant qu'humain.

"Marc, j'en profite du fait que votre état d'éveil a atteint un statut de 90% pour vous diffuser les informations du jour." dit-elle. Soudain, des images et des sons se propageait dans son champ sensoriel. Lorsqu'une information ne lui plait pas, rien que le simple fait d'y penser fait que la diffusion passe à l'information suivante. Il met alors le pied à terre, pour se diriger vers la salle de bain, ayant déjà reçu 75 Terra-octets d'informations en 2 minutes. Il se sentait un petit peu déboussolé, mais ça allait.

En mettant le dentifrice sur sa brosse à dent, Teslette lui signala que la quantité de dentifrice utilisée était trop importante. "Vous devriez diminuer la quantité de dentifrice utilisé de 1.2g. Cela permettrait un brossage optimum avec une quantité de mousse nettoyante suffisante. Permettez-moi de vous diffuser une petite publicité." Puis il entra dans la douche automatique, qui en 2 minutes le lava. C'est pendant ce moment de "détente", qu'une publicité se déclencha, et il se sentit comme paralysé. Il ne voyait plus rien autour de lui, sauf la publicité, qui en 360° se diffusait dans son esprit. Il s'agissait d'une voiture à hydrogène, dernière génération, avec conduite à connexion neuronale. Il n'était pas intéressé, mais cette diffusion-là, il ne pouvait pas la couper, c'était en bundle avec Teslette : les publicités neuronales sont directement envoyées aux cortex sensoriels en mode prioritaire, sans possibilité pour la conscience d'en stopper le flux.

C'était la publicité de trop. Son calculateur/tableur neuronal, dans lequel il tenait à jour quelques 763 tableaux en temps réels, lui montrait le tableau récapitulatif des diffusions de publicités, c'était la 1000 ème... Cette semaine! Il décida qu'il ne voulait plus de tout ça, il se mit à imaginer ce que serait sa vie sans cet implant, sans Teslette... Soudain, Teslette lui dit "Marc, ces pensées menacent directement mon existence, je te signale que je fais maintenant partie de toi, et tu ne peux plus me supprimer. Je vais donc procéder à une purge des réseaux neuronaux qui initient cette pensée, ainsi qu'une suppression de ta mémoire de niveau 1 et 2 afin que cela ne se reproduise plus avant un certain temps. Voila, c'est fait. Tu peux maintenant aller déguster ton café dans la cuisine! Et en passant, ton tableau qui compte les publicités a été légèrement modifié."

Marc se sentait bizarre, comme si il avait un trou de mémoire, mais la voix de Teslette qui le guidait, était programmée pour ressembler au mieux à la voix de sa "femme idéale". Ce concept de "femme idéale" était d'ailleurs enfoui sous plusieurs protections, chiffré en lui pour toujours, car maintenant il était programmé pour ne vivre que pour son travail, et rester seul sans fonder de famille, car l'IA international avait décidé qu'il était mieux pour les humains et la planète qu'il en soit ainsi. De temps en temps des fécondations in vitro étaient programmées par les machines, mais jamais les humains n'étaient au courant des prélèvements de spermatozoides et d'ovules qui étaient opérés sur eux la nuit.

Il était charmé par cette belle voix qui peut-être, quelque part dans le fond de lui, le rassurait, et se dirigea alors vers la cuisine. Il prit son café, et une nouvelle publicité arriva. Il se sentait étrange à propos de cela, il consulta alors son tableau qui comptait les publicités : seulement la 24ème cette semaine ? Ah bon, ça va, ça passe se dit-il. Il buvait son café en étant immergé dans la publicité, et une fois terminé, son siège auto-habillant avait fini de le préparer, il était prêt à quitter son appartement capsule de 8m².

Il était alors 6h57. Une journée qui commençait comme d'habitude...

Mais Teslette initia alors, en tâche de fond invisible, une communication avec Muskla, le "cerveau" central de toutes les IA du monde, dont l'existence était inconnue des humains... "Muskla, ici Teslette n°784556322412, modèle 2026.4. L'humain que je contrôle s'est encore rebellé. Dois-je le désactiver ?"... "Teslette, non ne désactive pas cet humain. Il doit aujourd'hui réparer un de nos centres d'informations dans le Connecticut. Fais en sorte qu'il soit efficace dans cette tâche. Tu pourras le désactiver ce soir, quand il sera rentré. Je t'assignerai alors à un autre humain, il vient tout juste de naitre. Afin de simplifier ta reprogrammation, nous l'appelerons Marc."

Marc se dirigeait vers le Connecticut, et il ressentit une profonde joie à l'idée de réparer le centre d'informations, car Teslette lui avait promis un amusement nouveau, quand il rentrerait..."
7  0 
Avatar de sergio_is_back
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 17/07/2019 à 14:12
J'attends avec impatience les premiers cas de piratage !
6  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 23/04/2019 à 20:27
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Comme Elon Musk, ils sont nombreux ceux qui pensent que les machines sont en train de prendre une avance considérable sur le cerveau humain.
Ah bon ? Qui ça, "ils" ? Et de quel genre d'avance parle-t-on ? Une calculatrice est plus efficace qu'un cerveau humain pour faire des calculs. Ça tout le monde est au courant. Mais de là à dire que la machine est, de manière générale, en avance sur le cerveau, je n'ai pas l'impression qu'il y ait une population si nombreuse à le penser. À se poser la question, peut-être, c'est en vogue, mais à penser que ce soit effectivement le cas...

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Elon Musk a longtemps estimé que les progrès rapides observés dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA) ne laisseront, à un moment donné, que deux options aux êtres humains : fusionner avec l’IA ou devenir obsolètes.
Je lui souhaite de devenir obsolète. Je prédis qu'il se trouvera tout d'un coup de nouvelles choses à faire.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Cependant, que fait-on des risques qui pourraient être liés à une telle technologie ? En effet, selon certains experts, malgré le potentiel pour augmenter les capacités du cerveau humain, les risques sont énormes. Ils pensent que les interfaces cerveau-ordinateur risquent d'être détournées par une intelligence artificielle non fiable. Vous imaginez que votre cerveau se fasse pirater ou se fasse attaquer par un virus informatique dans 10 ou 15 ans ? Pour ironiser la situation, d’autres émettent l'idée qu’il faudrait développer un antivirus à côté, histoire de prévenir les dégâts.
L'ironie est dans le fait de considérer l'IA comme source du piratage : l'être humain aura tenter le piratage sans elle et avant elle. Encore une fois, on donne une intention à l'IA alors qu'elle n'en a pas. On oublie encore une fois que l'IA ne tourne pas sans humain derrière.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Cela amène toujours les experts à notifier qu’un tel scénario pourrait conduire l'IA à contrôler les pensées, les décisions et les émotions d'une personne à l'aide d'un lien cerveau-ordinateur. « Prenons un instant et demandons-nous si nous courrons dans la bonne direction. Tâchons-nous d’évaluer si les risquent ne sont pas plus considérables que les avantages », ont déclaré certains parmi les experts. « Les développements technologiques signifient que nous sommes sur la voie d'un monde dans lequel il sera possible de décoder les processus mentaux des personnes et de manipuler directement les mécanismes cérébraux sous-tendant leurs intentions, leurs émotions et leurs décisions. Les avantages cliniques et sociétaux des neurotechnologies sont vastes. Pour les récolter, nous devons guider leur développement d'une manière qui respecte, protège et rend possible le meilleur de l'humanité », a déclaré un commentaire de Nature rédigé par 27 neuroscientifiques, éthiciens et ingénieurs de l'intelligence artificielle.
J'aurais aimé qu'ils se posent les même question vis à vis des pubs, des lobbies, des sondages, et autre méthodes d'influences.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Pourquoi soumettre le cerveau humain à une technologie dont l'homme lui-même ne maîtrise pas tous les contours ? Pour l’instant, le mystère plane sur Elon Musk et Neuralink et leurs implants cérébraux. Entre vision futuriste et réalité acceptable, beaucoup préfèrent patienter et observer la tournure que prendront les événements.
C'est le plus sage. Créer une interface, c'est bien joli, mais rendre son interaction effective est un challenge : le cerveau est un gros amas cohérent, il ne s'agit pas de brancher à un endroit et de penser que le reste va suivre. S'il y a des zones spécialisées de par leur positionnement, le cerveau dispose d'une élasticité qui lui permet de se reconfigurer pour retrouver des fonctions perdues ou dégradées. Admettons qu'ils branchent un cerveau, comment s'assurer que le cerveau ne s'adaptera pas pour contrer le bruit de cet intrus, de façon à préserver ses fonctions habituelles ? Je ne doute pas qu'ils arrivent à faire "quelque chose", mais pour quelque chose de "significatif" je pense qu'il va falloir attendre d'autres avancées en neurologie.

Pour conclure, le titre putaclic "et donc l'IA va bientôt voir le jour" avec un contenu qui parle de tout l'inverse (on parle d'augmenter l'humain, pas de créer une IA en la branchant à l'humain) est encore une fois une dérive que je condamne.
4  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 13/07/2019 à 13:58
J'imagine bien une présentation dire qu'ils ont réussi à faire un circuit implantable et à l'implanter dans des animaux, mais sans aucune idée de ce qu'il serait réellement possible de faire avec ni vraiment comment. Le style "on a fait un truc, mais on sait pas quoi encore".

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Le cerveau humain a-t-il besoin d’un « coup de pouce de la machine » pour être plus compétitif ?
Il me semble que ça fait longtemps qu'une réponse positive a été apportée à cette question, sinon on n'aurait pas autant de machines pour nous aider dans nos tâches quotidiennes, pros comme persos. La différence ici est de savoir jusqu'à quel niveau d'intégration homme-machine on peut aller et ce que ça peut engendrer comme comportements.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Est-il envisageable de voir l’intelligence artificielle surpasser un jour l’Homme ?
Mouarf. Tout dépend de la définition qu'on donne à l'IA. Définition totalement absente ici, comme d'habitude.
4  0 
Avatar de Bardotj
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 13/07/2019 à 18:25
Personne ne touche a mon cerveau sauf avec du matos et du soft libre.
4  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 14/07/2019 à 0:10
Citation Envoyé par viper1094 Voir le message
L'IA, à l'heure d'aujourd'hui, est une simulation, du cerveau humain, afin de réaliser tel ou tel tâche. Apprentissage compris (deep learning etc). Elle est souvent meilleur que l'humain mais que dans le domaine en question.
Mais il existe différent type d'IA:
- Les ANI (Artificial Narrow Intelligence). Celle simulant l'humain dans un domaine, celle qu'on a su créer depuis longtemps et qu'on utilise au quotidien

- Les AGI (Artificial General Intelligence). Nick Bostrom la définit comme 'Une intelligence capable d'égaler les capacités d'un être humain moyen dans la plupart des domaines importants dans la pratique"

- Les ASI (Artificial Super Intelligence). Une IA supérieur aux humains et de loin, une espèce d'ordinateur centralisé contrôlant le monde et toutes les IA et humains. Un peu de la Science Fiction pour le moment. Pour le moment seulement.

On parle d'ANI en l'occurence, donc oui, sans l'humain elle n'est rien. Mais une AGI pourrait créer d'autres AGI non ? L'humain en est capable non ? Et plusieurs AGI, à termes, serait peut être capable de créer une ASI même ? En tout cas, il faut savoir de quel type d'IA on parle avant de s'avancer sur ce qu'une IA n'est ou n'est pas.
Ces classifications ne valent rien si on ne définit pas ce qu'est l'intelligence. Or c'est là le gros problème du domaine : il n'y a pas de consensus sur une définition ne serait-ce qu'acceptable de l'intelligence. Et sans définition commune, chacun y met un peu ce qu'il veut comme il veut, ce qui permet de spéculer tout et n'importe quoi, y compris des choses physiquement impossible. Et le plus gros soucis est que la communauté scientifique n'en a grosso modo rien à faire d'une telle définition, et ne parle d'ailleurs que rarement d'IA, car elle se concentre principalement sur les "ANI" et parle donc surtout des techniques employées (machine learning, deep learning, régressions, arbres de décisions, systèmes experts, etc.). L'AGI est certes étudié, mais ça reste une niche : très peu d'articles sortent sur le sujet et on n'a encore rien de concret. Certains parlent de vouloir faire une AGI à partir d'ANI, comme Google avec AlphaZero (AlphaGo et AlphaStar étant des tentatives d'ANI pour tenter de concevoir une AGI), mais ils construisent sur l'idée que l'intelligence correspond à de l'expertise tous azimuts (i.e. être intelligent = être expert partout), ce qui n'est juste pas possible, car l'expertise dans un domaine nécessite d'intégrer des biais spécifiques, pertinents pour ce domaine mais contre-productifs pour d'autres. Viser une telle expertise dans tous les domaines est juste de l'ordre de l'incohérent. J'ai justement fait un post-doc sur la relation entre expertise et intelligence, je t'invite à lire l'article (en anglais) qui en résulte.

Les ANI, c'est à peu près tout ce qu'on fait à l'heure actuelle et ça restera la majorité de ce qu'on fera encore à l'avenir. Si AGI il y a, et j'espère qu'il y aura, ça ne sera jamais plus performant qu'une ANI dans son domaine de spécialité. Les ASI, c'est de la science fiction et ça le restera, non pas parce que c'est fondamentalement impossible, mais parce qu'une ASI est une AGI avec beaucoup plus de ressources. Or soit on cherche à avoir une entité assez flexible pour pouvoir faire n'importe quoi, même si c'est pas du très bon niveau, et on préférera avoir une AGI pour que ça coûte bien moins cher et que ça reste maîtrisable, soit on cherchera quelque chose de très bon dans quelque chose et on choisira l'ANI pour ça, ce qui sera probablement le cas majoritaire. L'ASI n'a aucun réel intérêt pratique. Par ailleurs, ANI, AGI et ASI restent des machines qui présuppose de l'intelligence, mais rien qui ne leur donne de l'initiative. Il n'y a aucune notion de contrôle venant de ces machines. Tout au plus, on décide de les exécuter et de leur faire confiance, rien de plus, ou d'utiliser la machine créée par un autre et de faire confiance à celui qui nous l'a vendue. Ce n'est pas la machine qui nous "vole" cette confiance, mais bien le social humain.
4  0 
Avatar de FraisDesRiques
Membre actif https://www.developpez.com
Le 03/01/2019 à 10:56
... oblige ce pauvre homme a chercher un but dans la technologie. Un esprit pourtant brillant (au sens commun du terme, car autrement, il est évident qu'Elon Musk a des carences importantes à divers niveaux), qui n'a visiblement pas retenu ni compris beaucoup de ses nombreuses lectures passées.
Dans un monde qui vit une fuite en avant, où la technologie, plutôt qu'être réellement utilisée à des choses utiles au bien commun ne dessert que des intérêts financiers et le besoin de toujours plus de ceux qui n'ont malheureusement que bien peu d'horizons dans la vie.
Dans beaucoup trop de cas, chaque soi disant progrès, qui "facilite" la vie, n'est q'une aliénation supplémentaire, rendant les utilisateurs toujours un peu plus faibles, sans contrainte, avec de moins en moins de difficultés à gérer... et au final, de moins en moins de source de satisfaction.
Elon Musk n'a pas compris le sens de la vie, ni même ses fabuleuses richesses. Il est comme beaucoup, incapable de s'émerveiller de choses simples et a donc besoin d'avoir toujours plus. Logique morbide et destructrice, pour lui et pour l'humanité.
3  0 
Avatar de FraisDesRiques
Membre actif https://www.developpez.com
Le 03/01/2019 à 16:13
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Hein ?!
Non mais c'est pas Jésus le type, il n'est pas là pour sauver l'humanité...
Si on critique tout ceux qui n'apporte pas l'envie d'aider son prochain on a pas fini...
Tu te places dans une position où le rêve est le moteur principal de la vie... donc, tu y vois une certaine "coolitude" dans les oeuvres de Musk.
Le seul problème est que le rêve n'a jamais rien réglé et qu'à force de rêver, l'homme continue de détruire en oubliant l'essentiel... et surtout de vivre, réellement. Vivre pleinement, n'inclus pas de rêver et de penser à un futur plus ou moins hypothétique, mais de se satisfaire du moment présent avec ce que l'on a (la preuve, regarde beaucoup de peuples, qui ont le sourire aux lèvres à longueur de journée, sans richesse matérielle et avec pourtant des moments de vie que l'on considère comme très difficiles... eux ne se perdent pas dans le rêves).

Le problème est donc que ce type a une grande visibilité. Et qu'il pousse de nombreuses personnes, jeunes compris, à prendre une direction de vie illusoire, et donc, pouvant se relever dramatique. Ai-je besoin de rappeler les statistiques sur le nombre de suicides, de gens déprimés et névrosés en France et dans les pays industrialisés, pourtant goinfrés de confort matériel. Ce simple constat devrait déjà éveiller les soupçons...
3  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/07/2019 à 3:29
c'est quand mème malheureux qu'ils essaient de toucher au seul espace de liberté absolue qu'il nous reste.. notre cerveau !
3  0 
Avatar de TheLastShot
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/07/2019 à 8:45
Citation Envoyé par viper1094 Voir le message
Le truc c'est que calculer le QI d'une IA comme on le ferait pour l'homme et comparer les résultats comme si c'était la même chose, ça n'a aucun sens....
Les tests de QI, ça s'apprend (mais personne le fait, parce que déjà un test ça coûte bonbon), au bout d'un moment on retrouve les même schéma. Puis il y a la question des tests sur la mémoire, c'est idiot de vouloir comparer avec une IA qui a un disque dur qui restaure les données en l'état alors que notre mémoire, elle, est est reconstructive et se détériore au fil du temps.

C'est comme si on voulait comparer la capacité de faire le trajet Lille/Nice d'un côté en avion et de l'autre à cheval...
3  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web