Pour certains, Facebook aurait contribué à renforcer le mouvement des gilets jaunes en France,
Doit-on craindre une telle influence du réseau ?

Le , par Olivier Famien, Chroniqueur Actualités
Depuis le mois de novembre, un mouvement de grève étreint la France. Cette crise a démarré lorsque le gouvernement a annoncé une hausse du carburant. Sur le prix du litre de diesel à la pompe, le gouvernement français a ajouté 7,6 centimes et sur celui du litre d’essence une hausse de 3,9 centimes a été faite. En extrapolant, si un conducteur faisait le plein de 50 litres de diesel par semaine, cela occasionnerait des dépenses supplémentaires de 15,2 euros le mois. Et pour celui qui consomme 50 litres d’essence par semaine, cela donnerait des frais supplémentaires de 7,8 euros par mois. Au regard de ces chiffres, comme dirait l’autre, il n’y a pas de quoi fouetter un chat.

Mais cette hausse des prix du carburant qui passerait dans certains pays comme une lettre à la poste a soulevé de nombreux consommateurs en France qui depuis lors ne manquent pas d’exprimer leur exaspération sur plusieurs plateformes. Jacline Mouraud qui vit également en France fut la première à dire son « coup de gueule » contre cette hausse du prix du carburant qui s’inscrit selon elle dans un programme plus large de « chasse aux conducteurs ». En plus de la hausse du carburant, la consommatrice dénonce sur sa page Facebook les nouveaux contrôles techniques qui se durcissent au détriment des consommateurs, la chasse aux véhicules diesel qui antérieurement étaient décrits comme moins polluants et maintenant sont considérés comme plus polluants, le nombre de radars qui est en hausse sur les routes, les contraventions qui ont plus que septuplé à Paris en un an, etc. En substance, Jacline Mouraud en a assez de toutes ses mesures qui agresseraient le quotidien des automobilistes en générant des revenus dans les caisses de l’état alors que le président Emmanuel Macron, souligne Mouraud, ne serait pas touché par celles-ci.

Ce malaise raconté Mouraud et qui est également partagé par de nombreuses personnes en France a été a vu plus de 6 millions de fois sur Facebook et a suscité plus de 10 000 commentaires. À la suite de Jacline Mouraud, de nombreuses personnes ont également exposé leurs ressentiments sur Facebook concernant plusieurs décisions prises par le président français. Cela a conduit à la formation du mouvement des « Gilets jaunes » (personnes portant des gilets jaunes pour exprimer leur écœurement) qui dénonce la politique générale du gouvernement actuel favorable aux riches et insensible aux pauvres. Sur la plateforme Facebook, le mouvement a exprimé dès le départ ses motifs de protestation :

  1. Suppression totale de la taxe sur les carburants : taxer la liberté de mouvement est inacceptable, libérons les mouvements, cessons d’étrangler les petits professionnels ! La taxe sur la cigarette n’a jamais fait baisser le nombre de fumeurs, rien à voir avec l’environnement ! Les paquebots polluent bien plus que les voitures.
  2. Réduction de la TVA sur les aliments à 1 % : taxer ce que nous mangeons est inacceptable, libérons les familles, et faisons de l’alimentation non taxée un droit inaliénable !
  3. Diminution des contraventions à 10 € maximum : les retraits de points, oui, les contraventions trop chères, non !
  4. Suppression de la limitation de vitesse à 80 km/h : limitez la pollution industrielle d’abord avant de forcer le peuple à moins polluer ! Et les bateaux qui marchent au fioul alors ?
  5. Diminution des revenus des élus, mise à niveau de leurs revenus au SMIC, interdiction de la cumulation des mandats et des revenus d’élus : si l’état veut économiser, qu’il montre l’exemple !
  6. Diminution des dépenses publiques et optimisation de l’efficacité de l’état. Les entreprises et individus devraient pouvoir bloquer les paiements d’impôts à l’état s’il fait mal son travail.
  7. Égalisation des retraites de tous les anciens administrés à 2 000 euros par mois.



À mesure que le temps a commencé à passer, ce mouvement qui était apparemment sans chef s’est mué en émeutes à travers le pays. Des routes ont été bloquées, des places emblématiques ont été assiégées, des voitures ont été incendiées, des installations ont été détruites. Au cours du week-end dernier, 133 personnes ont été blessées, dont 23 policiers. Et à Paris seulement, les pompiers ont répondu à 249 incendies de voitures et de magasins. Selon plusieurs personnes, ce mouvement a connu de l’ampleur en s’appuyant sur les réseaux sociaux et principalement sur le réseau social Facebook.

Sur Facebook, de nombreuses personnes auparavant méconnues du grand public ont commencé à être suivies et écoutées. À l’instar de Jacline Mouraud, nous avons par exemple Maxime Nicolle, un Breton de 31 ans, qui s’est fait connaître à travers ses émissions web diffusées en direct sur Facebook. Avec l’audience qu’il a acquise sur Facebook (plus de 80 000 abonnés), Maxime Nicolle, connu sous le nom de Fly Rider, est devenu l’un des 8 porte-parole officiels du mouvement des gilets jaunes.

Julien Terrier, un père de famille de 31 ans, s’est lui aussi porté comme porte-parole du mouvement après avoir acquis une notoriété sur la toile et particulièrement sur Facebook. Sur la page Facebook du groupe Mouvement National Contre la Hausse Des Taxes (Grenoble), Terrier soutenait ceci le 26 novembre : « Nous allons continuer cette semaine et notre mouvement commence à prendre beaucoup d’ampleur contrairement à ce que nous disent les médias. Nous sommes outrés de la violence policière, outrés de ce gouvernement qui nous néglige toujours plus et outrés de cette manipulation et censure médiatique. Il est temps de passer à l’attaque, la période pacifiste est révolue, car nous ne sommes plus dans un état de droits ». Priscillia Ludosky, pour sa part, s’est plus fait connaître par la pétition en ligne qu’elle a lancée contre la hausse des prix. Cette pétition a été signée par plus de 800 000 personnes. Au-delà de ces personnes qui ont su tirer parti de la plateforme d’expression offerte par Facebook pour se faire connaître et entendre, il faut souligner que la mobilisation des protestataires s’est également faite à travers ce réseau social. Plus de 1 500 événements sur Facebook liés aux gilets jaunes ont été organisés localement.

Pour certaines personnes, ce mouvement des gilets jaunes n’aurait peut-être pas été aussi amplifié si la plateforme Facebook n’avait pas été utilisée comme levier. Pour ces derniers, ce réseau social a contribué et contribue à plus d’un titre à la démocratie. Il serait en outre perçu comme le porte-voix du peuple contre l’État. En 2011, les messages postés sur les réseaux sociaux et particulièrement sur Facebook auraient joué un rôle majeur dans la démocratie en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, fait remarquer un analyste.

Mais pour d’autres personnes, les réseaux sociaux et notamment Facebook contribueraient à saper les démocraties actuelles. Frédéric Filloux, chercheur à Stanford et ancien professeur de journalisme à Sciences Po à Paris, fait partie de ce nombre et explique qu’en « tant qu’amplificateur absolu et radicalisateur de la colère populaire, Facebook a démontré sa toxicité pour le processus démocratique ». Il avance que « Facebook est l’arme la plus menaçante jamais inventée par les démocraties. Au cours des deux dernières années, le détournement du réseau social par des groupes ou des partis populistes a entaché une douzaine de processus électoraux à travers le monde et amené au pouvoir une série de dirigeants populistes qui auront un impact profond sur leur pays ». Il convient de rappeler que Facebook a joué un rôle remarqué dans la diffusion des fausses informations lors des dernières élections présidentielles américaines.

Vu sous cet angle, devrait-on craindre Facebook ? Devrait-on s’en éloigner ? Ou plutôt devrait-on s’en réjouir en raison de la libre expression offerte par la plateforme ?

Source : Page Facebook Jacline Mouraud, Revendications des gilets jaunes sur Facebook, Frédéric Filloux

Et vous ?

Quel est votre avis sur le rôle qu’aurait joué Facebook dans le développement du mouvement des gilets jaunes ?

Pensez-vous que Facebook serait un frein à la démocratie ?

Ou plutôt, pensez-vous que le réseau social serait un appui solide pour la démocratie et l’expression du peuple ?

Voir aussi

Facebook reconnaît que des acteurs malveillants ont lancé des campagnes de désinformation sur sa plateforme durant les élections présidentielles US
Fake news : Facebook admet avoir recommandé du contenu issu de la propagande russe à certains utilisateurs lors des élections présidentielles des USA
Étude : les campagnes politiques peuvent manipuler les élections avec des fake news, il suffit de débourser 350 000 euros pour influencer une élection
Tim Berners-Lee : le web tel que nous le connaissons est menacé par plusieurs dangers, notamment la perte de contrôle de nos données et les fake news
Un leader politique du Kenya envisage d'attaquer Facebook en justice l'entreprise aurait favorisé son rival aux dernières élections présidentielles


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Cpt Anderson Cpt Anderson - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 05/12/2018 à 8:55
Quel est le but de cet article ? je comprends pas ! "ce n’est pas en cassant le thermomètre qu’on fait tomber la fièvre".
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 05/12/2018 à 8:58
Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
Quel est votre avis sur le rôle qu’aurait joué Facebook dans le développement du mouvement des gilets jaunes ?
Le mouvement est né grâce à Facebook :
Gilets jaunes : les renseignements ont identifié les huit initiateurs du mouvement
Selon cette note, ces huit initiateurs sont un groupe de Franciliens, composé de cinq hommes et trois femmes. Âgés de 27 à 35 ans, il ont un "profil plutôt neutre", rapporte RTL, et n'auraient aucun engagement militant ni lien connu avec des organisations jugées dangereuses par les renseignements. Ce sont ces huit initiateurs qui ont lancé les premiers appels à bloquer des axes de circulation sur Facebook, le 10 octobre dernier.
Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
Pensez-vous que Facebook serait un frein à la démocratie ?
Ou plutôt, pensez-vous que le réseau social serait un appui solide pour la démocratie et l’expression du peuple ?
Je pense que les réseaux sociaux sont extremement démocratique.
Grace à eux un mouvement est né sans syndicat ni parti politique.
Le Rassemblement National, la France Insoumise, les Républicains essaient de récupérer le truc mais ça ne fonctionne pas du tout.

Le système a raison d'avoir peur, et de vouloir contrôler les réseaux sociaux.
Car il a perdu son pouvoir de propagande, avant les gens faisaient confiance aux politiciens et aux médias, c'est fini maintenant.
Les gens ont compris qu'on se foutait de leur gueule.
Donc le gouvernement va demander à Facebook et Twitter de changer les algorithmes pour que les publications dangereuses pour le pouvoir soit moins visible.

Le mouvement des gilets jaunes et très intéressant, parce que peu importe si les gens sont d’extrême gauche, de droite ou qu'ils s'en foutent de la politique, ils sont tous ensemble contre Macron et le racket de l'état.
Il n'y a plus de boulot, les salaires sont bas, les taxes sont hautes.
La vie est très difficile pour beaucoup de Français.
Au bout d'un moment il fallait bien que ça craque.
On perd des acquis sociaux, des libertés, au bout d'un moment c'est pénible.
Avatar de Ecthelion2 Ecthelion2 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 05/12/2018 à 9:07
Ce n'est pas que Facebook, mais sur la plupart des réseaux sociaux (c'est même à mon avis encore plus développé sur Tweeter).

Et c'est normal que ces réseaux jouent ce rôle, puisque le peuple ne peut pratiquement pas s'exprimer dans les médias, qui ne resservent que la version gouvernemental et n'offre qu'un seul son de cloche. Si les médias étaient plus objectifs, et jouaient vraiment leur rôle, au lieu de manipuler l'information, ce phénomène serait peut-être moindre.

Les gens s'expriment où ils peuvent, tout simplement.

Pour moi cela n'a pas spécialement "amplifier" le message, cela a juste permis a des gens du même avis de se rendre compte qu'ils n'étaient pas seul, ce qui était déjà le cas avant, mais qu'il était impossible de savoir avant la démocratisation d'internet où les communications à grande échelle se faisaient seulement via des communications de partis politiques ou dans certains journaux (mais dans ces cas là, la communication se limitait souvent à ceux partageant déjà les mêmes idées).

Les réseaux sociaux, même si effectivement, certains veulent et essaient de les manipuler, sont tout de même un formidable outil permettant à des gens qui ne se serraient peut-être jamais parlé autrement, de voir qu'ils pouvaient tout de même partager des idées / des combats.

Donc oui, pour les dirigeants, cela donne l'impression d'amplifier les choses, et c'est peut-être vrai dans une légère mesure, mais au final (mais ce n'est que mon avis), cela permet surtout d'avoir une visibilité un peu plus proche du réel, de l'opinion des gens, visibilité que l'on n'avait pas spécialement avant Internet (ou même au début du temps où il n'y avait que des sites / des blogs, où il fallait faire une démarche personnelle de recherche de l'information) .
Avatar de GeoTrouvePas GeoTrouvePas - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 05/12/2018 à 9:32
Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
Depuis le mois de novembre, un mouvement de grève étreint la France.
Désolé mais le mouvement des Gilets Jaunes est un mouvement de protestation mais pas un mouvement de grève.
La plupart des GJ se regroupent en dehors de leurs heures de travail ou posent des congés pour manifester.

Après il est certain qu'un tel mouvement aurait été difficile à organiser sans le soutien (passif) des réseaux sociaux.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 05/12/2018 à 10:17
Citation Envoyé par GeoTrouvePas Voir le message
Désolé mais le mouvement des Gilets Jaunes est un mouvement de protestation mais pas un mouvement de grève.
Il y a des syndicats qui essaient de lancer le truc :
Gilets jaunes : CGT et FO appellent à la grève du transport routier
Les fédérations CGT et FO du secteur du transport routier ont appelé à la grève à partir de dimanche soir 22h et pour une durée indéterminée afin de défendre le pouvoir d’achat, qualifiant de «miettes» les mesures annoncées par le Premier ministre mercredi.

Les deux syndicats sont par ailleurs mécontents d’une récente décision du Conseil d’État qui a annulé les dispositions d’un décret de 2016 fixant des majorations de 25% et 50% aux heures supplémentaires des chauffeurs routiers et réclament «une réunion en urgence» au ministère des Transports.

Depuis le 20 novembre, FO transports soutient le mouvement des «gilets jaunes».
Les syndicats sont pote avec le gouvernement donc les gilets jaunes vont se méfier.

======
En parlant de Gilets Jaunes, là on essaie de montrer pour chaque revendication quel candidat est d'accord :
Sur un axe de Mélenchon à Le Pen, où se situent les revendications des « gilets jaunes » ?
Par contre ils n'ont pris que :
  • Jean-Luc Melenchon
  • Benoit Hamon
  • Emmanuel Macron
  • François Fillon
  • Nicolas Dupont-Aignan
  • Marine Le Pen

Il manque un paquet de candidats...

Il y a souvent la vignette de Nicolas Dupont-Aignan qui revient
Avatar de taquatzieu taquatzieu - Membre habitué https://www.developpez.com
le 05/12/2018 à 15:17
Bonjour,

Au regard de ces chiffres, comme dirait l’autre, il n’y a pas de quoi fouetter un chat.
Cette phrase illustre combien le décalage est grand entre ceux qui n'ont pas de problèmes financiers particuliers (sans être pour autant très riches) et les personnes dites "gilets jaunes" pour qui les fins de mois relèvent de la galère. 7.80 € ou 15.20 € par mois c'est rien ? Désolé Olivier FAMIEN, mais vous êtes un peu à côté de la plaque sur ce coup là.
Pour le reste votre article est intéressant. Il me semble pour ma part que l'utilisation des réseaux sociaux a été largement promue par les politiques eux-mêmes, qui tweetent en permanence, au risque parfois de sortir des âneries plus grosses qu'eux, parce qu'ils ne prennent pas le recul nécessaire à la réflexion et sont en permanence dans l'immédiateté. De plus s'ils avaient été un peu plus attentifs à ce qui se passe sur ces réseaux, ils auraient probablement détecté la grogne qui montait. Mais ceint de leur certitude de tout savoir ce qui est bon pour nous, ils ne l'ont pas fait et se retrouvent piégés par un mouvement qu'il ne maîtrise pas.
Mais je ne m'en étonne pas. Je suis surpris par contre, que cela ne se soit pas produit beaucoup plus tôt car il y a déjà longtemps que la classe politique et tous les technocrates qui nous gouvernent sont complètement déconnectés de la réalité. Ce qui est paradoxal et drôle quand on nous vente à tout bout de champ l'avancée que représente la technologie des objets connectés.
C'est mon avis... et je suis d'accord avec moi...
Avatar de Mingolito Mingolito - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 05/12/2018 à 16:06
Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
Quel est le but de cet article ? je comprends pas ! "ce n’est pas en cassant le thermomètre qu’on fait tomber la fièvre".
L'impact des réseaux sociaux dans une démocratie ? Vers une meilleure démocratie (plus directe) ? ou plus de populisme (voir USA / Trump ) ?

Quel est le plus des réseaux sociaux ? pouvoir s'exprimer en direct sans passer le filtre des médias classique ? Ça a l'air chouette ? Mais si ça donne la parole à un tas de connards, c'est vraiment positif ?

Bon à titre personnel ça me va j'aime bien être en direct avec l'info et je fais mon propre tri. Mais si tu es complétement con, et que tu es influencé par des connards, est ce que ça te conforte pas dans ta connerie quelque part ?

Quand un con ou un escroc passe dans un média classique (TV, radio) il peut être l'objet de critiques par le journaliste, le journaliste peu par exemple démonter les mensonges le plus flagrants, ou relever les contradictions, par contre quand un con ou un escroc passe sur un réseau social c'est sans filtre, personne pour contredire la connerie flagrante ou l'escroquerie, résultat : Gilets jaunes. C'est normal que quelques milliers de connards terrorisent et détruisent tout un pays ? Non c'est du terrorisme, rien à voir avec une démocratie...

L'état a plus 2300 milliards de dettes (sans parler de la dette cachée créé par Hollande), et la dette continue de grimer en flèche, donc soit il faut diminuer les services, soit augmenter les taxes, voir les deux. Et oui il faut aussi diminuer les charges sur les entreprises pour diminuer le chômage, donc évidement ça donne une "sale image" mais c'est ce qu'il faut faire. Le con ne comprends rien à l'économie et croie qu'on peu avoir le beurre et l'argent du beurre (plus de services et moins de taxes), donc il met un gilet jaune, et c'est a ça qu'on le reconnais. A titre personnel je suis pas pour l'augmentation les taxes mais pour la diminution des services (exemple suppression des allocations droit d'asile) mais les Français ne veulent pas les lâcher donc Macron est acculé et ne peux pas mettre en place sa politique il a pas d'autres choix que d'augmenter les taxes pour ne pas avoir trop de déficit. Augmenter les taxes sur les carburants c'est plutôt malin car les touristes la paient aussi, et aussi les voyageurs européens en transit, et d'autre part une baisse des importations de pétrole peu aider à réduire le déficit commercial, et dynamiser le secteur des solutions de remplacement (électrique, hydrogène,...) donc Macron est un très bon président, il est simplement bloqué par les cons : syndicats et les gilets jaunes.


Pour sauver la France il faut une politique économique libérale de type Merkel ou Margaret Thatcher : diminuer les couts et donc diminuer les services étatiques gratuits.
Avatar de Jon Shannow Jon Shannow - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 05/12/2018 à 16:29
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Le con ne comprends rien à l'économie et croie qu'on peu avoir le beurre et l'argent du beurre (plus de services et moins de taxes), donc il met un gilet jaune, et c'est a ça qu'on le reconnais.
Ne pas confondre ce "con", avec le "con" qui pense qu'en donnant de l'argent aux riches (qui en ont déjà tellement qu'ils ne savent plus dans quel paradis fiscal le planquer) ça va ruisseler sur les plus pauvres, et créer de la richesse (ailleurs que dans les paradis fiscaux) et du travail, et donc faire baisser le chômage.
Avatar de DevTroglodyte DevTroglodyte - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 05/12/2018 à 16:32
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Et oui il faut aussi diminuer les charges sur les entreprises pour diminuer le chômage,
Jusqu'ici, ça n'a pas tellement fonctionné.
Avatar de Mingolito Mingolito - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 05/12/2018 à 16:39
Citation Envoyé par DevTroglodyte Voir le message
Jusqu'ici, ça n'a pas tellement fonctionné.
C'est faux d'écrire ça, si ça avait pas été fait peut être que le chômage aurait augmenté plus vite

Pour que cela marche il faudrait que ça soit important, durable, et aussi qu'on sabre une parti du code du travail, et que les 35 heures soient supprimées, et bien d'autres choses encore, pour sortir du socialo-communisme dont la France est victime depuis la période Mitterrand, donc on est loin du compte.



Margaret Thacher a fait ce qu'il fallait pour l'UK, Merkel a fait ce qu'il fallait pour l'Allemagne, résultats le chômage a baissé et ils ont sauvé leur pays, en France par contre on a les Gilets Jaunes, s'ils gagnent la France deviendra comme la Grèce : il faudra se prostituer pour gagner un quignon de pain.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil