Un leader politique du Kenya envisage d'attaquer Facebook en justice
L'entreprise aurait favorisé son rival aux dernières élections présidentielles

257PARTAGES

13  0 
Le leader de l’opposition kenyane, Raila Odinga, envisage de trainer Facebook et probablement la société Cambridge Analytica devant les tribunaux compétents. De nouveaux éléments accablants tendraient à prouver que le géant des réseaux sociaux aurait coopéré avec des entités telles que Cambridge Analytica afin de manipuler l’opinion publique kenyane et favoriser son rival Uhuru pendant les dernières élections présidentielles du pays (2017).

Une vidéo filmée en caméra cachée montrerait des responsables de la société britannique en pleine concertation, prétendument, pour agir via Facebook sur les résultats des élections présidentielles kenyanes de 2017. Ils se seraient vantés du contrôle qu’ils ont exercé au Kenya. Ce qui a créé un scandale dans le pays.


Accusée de ne pas protéger suffisamment les données de ses utilisateurs et d’être instrumentalisée par des entités liées à des gouvernements souhaitant manipuler l’opinion publique dans d’autres pays, l’entreprise de Mark Zuckerberg est probablement en train de traverser l’une des périodes les plus tumultueuses depuis sa création en 2004. Le scandale de Cambridge Analytica qui l’éclabousse en ce moment alimente une tempête médiatique et une campagne de boycottage anti-Facebook sans précédent. Elle est aussi régulièrement pointée du doigt dans les affaires liées à la diffusion de fausses nouvelles et de contenus discriminatoires sur Internet.

Ce scandale a ceci de particulier qu’il implique au moins quatre acteurs clés : un informaticien russe, une société spécialisée dans la communication stratégique et l’analyse de données, le géant des réseaux sociaux Facebook et des politiciens. Dans cette affaire, une masse de données collectées qui devaient à l’origine servir à une recherche universitaire a, semble-t-il, été détournée à des fins de profilage stratégique et pour alimenter une « arme de déstabilisation politique ». Il est question ici de plus de 50 millions de comptes Facebook rien qu’aux États-Unis. Cette « arme » aurait notamment été utilisée pour favoriser l’ascension de Donald Trump à la magistrature suprême des États-Unis et influencer le vote du Brexit.

Suite à ces révélations, plusieurs personnalités ont appelé les utilisateurs de Facebook à supprimer leur compte et déserter la plateforme, notamment Brian Acton, l’un des fondateurs de Whatsapp, l’application de messagerie rachetée par Facebook. Pour Edward Snowden, Facebook est plus qu’un réseau social, c’est une véritable société de surveillance. Mark Zuckerberg a décidé de briser son silence concernant la collecte illicite de données. Le PDG a reconnu avoir commis des erreurs et a annoncé de nouvelles mesures pour éviter d’autres abus.

Mais alors que le PDG du géant des réseaux sociaux tente tant bien que mal de limiter les dégâts, la campagne #DeleteFacebook bat son plein sur les autres plateformes, notamment sur Twitter où le hashtag est apparu plus de 10 000 fois hier en l’espace de deux heures seulement, selon le service d’analytics ExportTweet.

Source : Daily Nation, BBC

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

Enregistrement des données d’appels et de SMS : Facebook frôle un nouveau scandale alors que la firme peine à calmer la tempête Cambridge Analytica
Scandale Cambridge Analytica : Facebook a perdu plus de 70 milliards de dollars de capitalisation, néanmoins, Zuckerberg refuse de répondre « en personne » aux députés britanniques
Scandale Cambridge Analytica : Elon Musk retire SpaceX et Tesla de Facebook, le réseau social fait désormais face à plusieurs procédures judiciaires

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de arond
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 29/03/2018 à 8:57
Citation Envoyé par ymoreau Voir le message
J'ai du mal à comprendre pourquoi tout le monde s'excite à ce point, ça a toujours été plus ou moins su que les données personnelles filées à FB seraient utilisées, analysées et on pouvait se douter que ça irait même dans des mains pas très propres.

Je ne comprends pas non plus la réaction de SpaceX et autres célébrités, ça m'étonnerait qu'ils publient leurs photos intimes sur une page professionnelle, on ne met que de la com' publique là dessus, quel intérêt de se retirer du réseau dans ce cas là ? Surfer sur le buzz j'imagine...
Les gens s'excitent parce que dans leur tête le flicage se limitait à de la pub pour du matériel et des voyages donc a la limite sa les génait pas plus que sa, mais le fait d'avoir la preuve sous les yeux que FB a permis d'influencer des élections ça fait peur à toutes les gens qui voit internet comme un monstre étrange et ésotérique.

SpaceX si mes souvenirs sont bon, musk était pas au courant qu'ils avaient une page FB.
Avatar de hotcryx
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/03/2018 à 10:06
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Mais dans quelques décennies tout pourrait être chambouler.
Cela dit je ne vois pas comment un système d’exploitation va battre Windows...
Il y a tellement de logiciels qui ne fonctionnent que sous Windows.
T'as oublié le penguin qui fait sa route, Windows est déjà battu depuis longtemps.
Avatar de hotcryx
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/03/2018 à 10:12
Citation Envoyé par rastamancamillo Voir le message
Salut,

Effectivement à partir du moment où l'on poste des publications publiques, il ne faut pas se plaindre du fait que cela peut être porté à la vue de tous : capture d'écran de nos "amis" qui peuvent ensuite relayer cela sur la toile. Mais pour ce qui est des messages privés sur messenger, effectivement c'est une autre paire de manche que Facebook semble pourtant assimiler à la première. C'est un non respect de la vie privée que de communiquer des infos persos. Après, les usagers n'ont qu'à avoir recours à des peudos etc.. Mais même avec ces "stratagèmes", Facebook, n'a pas à s'immiscer dans la vie privée des gens pour consulter les messages et y trouver des informations à revendre..
Mais bon après les GAFA fonctionnent tous de la même manière, ce sont bien plus que de simples entreprises
C'est du voyeurisme.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/03/2018 à 10:17
Citation Envoyé par hotcryx Voir le message
T'as oublié le penguin qui fait sa route, Windows est déjà battu depuis longtemps.
J'ai utilisé linux pendant quelques mois sur un de mes PC et l'alternative à Cubase / Ableton Live / etc (les D.A.W quoi) c'est Ardour, et j'ai pas eu le courage de m'y mettre. (Je ne sais pas si il y a de bon VST sous Linux)
Il y a de plus en plus de jeux compatible Linux sur Steam, mais c'est pas encore la folie (cela dit j'étais content il y avait The Binding of Isaac Rebirth, Faster Than Light, Kerbal, etc).

Les alternatives Linux à PhotoShop ou à Sony Vegas Pro seront forcément toujours moins bien.
Peut être que les éditeurs se mettront à vendre leur logiciel sous Linux, ce serait cool.
Les logiciels sont bien commercialisé sous Windows et macOS. (mais pas les jeux ^^)

Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
De nouveaux éléments accablants tendraient à prouver que le géant des réseaux sociaux aurait coopéré avec des entités telles que Cambridge Analytica afin de manipuler l’opinion publique kenyane et favoriser son rival Uhuru pendant les dernières élections présidentielles du pays (2017).
Facebook et un outils utilisé pour manipuler l'opinion publique, mais ça marche pas toujours très bien, Facebook faisait la campagne pour Hillary et elle a quand même perdu.
C'est pour ça qu'il y a la guerre aux "fake news" maintenant.
Il ne faut qu'il n'y ait plus que la propagande officielle, et rien qui ne l'a remette en question.
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 29/03/2018 à 11:30
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Facebook et un outils utilisé pour manipuler l'opinion publique, mais ça marche pas toujours très bien, Facebook faisait la campagne pour Hillary et elle a quand même perdu.
C'est pour ça qu'il y a la guerre aux "fake news" maintenant.
Il ne faut qu'il n'y ait plus que la propagande officielle, et rien qui ne l'a remette en question.
Je ne sais pas si tu as bien compris le scandale mais à la base, c'est l'utilisation de FB par Cambridge Analatyca pour favoriser Donald Trump (et le Brexit) qui a tout déclenché.

Autrement dit, si le siège de FB, comme tu sembles le suggérer, souhaitait favoriser Clinton plutôt que Trump, il s'est fait battre à plate couture par Cambridge Analatyca !!
Ca serait quand même un comble qu'une société tierce soit plus performante que la société mère "propriétaire" des données et qui a accès à 100% des données de 100% des utilisateurs contre Cambridge Analatyca qui n'avait accès "qu'à 50 millions de comptes" et sans doute pas à 100% des données de ces comptes
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 29/03/2018 à 11:41
Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Je ne sais pas si tu as bien compris le scandale mais à la base, c'est l'utilisation de FB par Cambridge Analatyca pour favoriser Donald Trump (et le Brexit) qui a tout déclenché.

Autrement dit, si le siège de FB, comme tu sembles le suggérer, souhaitait favoriser Clinton plutôt que Trump, il s'est fait battre à plate couture par Cambridge Analatyca !!
Ca serait quand même un comble qu'une société tierce soit plus performante que la société mère "propriétaire" des données et qui a accès à 100% des données de 100% des utilisateurs contre Cambridge Analatyca qui n'avait accès "qu'à 50 millions de comptes" et sans doute pas à 100% des données de ces comptes

Il ne peut pas comprendre le scandale, il ne lit que les titres, et vient ensuite répéter en boucle son opinion.

Laisse lui quelques minutes et il va te dire que tout ça c'est de la propagande faite par le camp d'Hillary pour dénigrer/contester la victoire Trump qui était complètement irréprochable et méritée, et que les manipulations ne viennent que du côté d'Hillary et des "médias" qui étaient tous à 100% pro-Clinton pendant toute la durée de la campagne.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/03/2018 à 11:49
Citation Envoyé par Saverok Voir le message
Autrement dit, si le siège de FB, comme tu sembles le suggérer, souhaitait favoriser Clinton plutôt que Trump, il s'est fait battre à plate couture par Cambridge Analatyca !!
Mais ce n'est pas qu'une question de propagande !

Facebook soutenait Hillary :
Facebook co-founder gives $20 million to Hillary Clinton, Democrats
Facebook employees donate more to Clinton than Trump—coincidence?
Des solutions ont été mis en place pour que les publications pro Trump soient moins vu.
Et officiellement on nous dit exactement l'inverse, que des sociétés étrangères ont acheté des pubs pour des sujets qui allaient dans le sens de la campagne de Trump.
Alors qu'en fait les publications qui allaient dans le sens d'Hillary étaient beaucoup plus visible.

La propagande pro Hillary était plus forte partout, derrière elle elle avait les médias, les politiques, les grosses entreprises, les stars, etc.

Si Trump a gagné c'est parce que son programme a plu aux étasuniens.
Mais les anti Trum essaient de faire croire que l’élection de Trump vient des réseaux sociaux et des "fake news".
Ça me ferait marrer que Trump se fasse réélire.
Parce que d'ici les élections les choses vont changer sur Facebook, Twitter, Google, etc.
Aujourd'hui c'est encore trop libre et on arrive à trouver des articles qui ne vont pas dans le sens du système.

En 2020 les publications pro Trump seront vu par encore moins de monde, quand un étasunien postera un message pro Trump sur Facebook et Twitter peut de ses amis le verront.
Ou quelque chose dans le genre.

C'est de l'inversion typique.
Les médias disent que Facebook a aidé Trump alors que dans la réalité c'est exactement l'inverse.
Avatar de laerne
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 29/03/2018 à 11:58
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Facebook et un outils utilisé pour manipuler l'opinion publique, mais ça marche pas toujours très bien, Facebook faisait la campagne pour Hillary et elle a quand même perdu.
C'est pour ça qu'il y a la guerre aux "fake news" maintenant.
C'est pas le problème que parfois c'est clair que ça marche pas. Le problème c'est que ça peut marcher. Trump a utilisé facebook et twitter et ça a très bien marché. Hors des US, il n'y a pas des règles limitant la propagande électorale pour rien. Dans le cas de Cambriged Analytics et du Brexit, ça a fait que des personnes différentes recevait des messages différents et était dans le noir pour des choses différentes. Je me fout du message de la propagande, mais il faut cadrer dans quelle droit on peut abuser du big data pour mentir par omission dans un cadre électoral - tout le monde devrait avoir droit à faire son opinion son l'entièreté de ce qui est dit.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Il ne faut qu'il n'y ait plus que la propagande officielle, et rien qui ne l'a remette en question.
Tout à fait d'accord. Mais il faut qu'on vérifie remette en question les rumeurs, ce que facebook ne permets pas. Qui a le temps de farfouiller le web sur toutes conneries qu'on balance. C'était déjà bien la peine quand c'était fait par un armée de supporteur, mais maintenant que c'est fait par des professionnel de la désinformation. Dans le sens que c'est leur profession rémunérée de désinformer sur les réseaux sociaux. Ah, c'était bien les premiers à cracher sur les médias traditionnels comme des menteurs (non sans fondements), mais ils sont pareils, voire pire. Quand le sage désigne la lune l'idiot regarde peut-être le doigt, mais le prudent regarde ce qui est attaché à ce doigt, des fois que ce serait la lune.

EDIT: Parce que je vois que tu postes et crois encore en ce mythe :
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Si Trump a gagné c'est parce que son programme a plu aux étasuniens.
Si Trump a gagné c'est parce plus de 50% des étasuniens ont étés dégoutés d'aller voter tellement ils n'aimait pas Trump ou Clinton (et que de surcroit ils avaient pas le temps, puisqu'au états-uni on vote un jour de travail et quand on est pauvre, c'est un risque de ne pas travailler et donner au patron une raison de virer) et du bombardage médiatique constant envers Trump et Clinton, négatif pour Trump, soit, mais au US “there is no such thing as bad press”, l'équipe Clinton l'a appris à ses dépends, du bombardage médiatique par des partisans Trump sur les réseaux sociaux et que Bernie sanders s'est fait voler la primaire par Clinton.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ça me ferait marrer que Trump se fasse réélire.
C'est probable tant les démocrates corporatistes US sont à vomir. Mais si Sanders parviens à survivre aux tricheries des primaires, il va piétiner Trump comme un vieux chewing-gum trop mou.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Les médias disent que Facebook a aidé Trump alors que dans la réalité c'est exactement l'inverse.
Les médias se déresponsabilisent. C'est eux qui ont aidés Trump en premier ! Ils pensaient qu'il était inéligible et ils on bombardé du Trump nuit et jour, sans se rendre compte qu'ainsi il en faisait le héro anti-système (tout sauf vrai, il faut encore compter le nombre de millionnaire et de type de Goldman Sachs dans son administration) pour tout ceux qui haïssaient le système et les médias. Dont toi. Ose me dire que voir Trump se faire cracher par les médias n'a pas renforcer ton support pour lui.
En revanche ils avaient bien peur de Sanders, et ils l'ont bien ignoré tant que possible.
Avatar de Charvalos
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 29/03/2018 à 12:36
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Mais ce n'est pas qu'une question de propagande !

Facebook soutenait Hillary :
Facebook co-founder gives $20 million to Hillary Clinton, Democrats
Facebook employees donate more to Clinton than Trump—coincidence?
Des solutions ont été mis en place pour que les publications pro Trump soient moins vu.
Et officiellement on nous dit exactement l'inverse, que des sociétés étrangères ont acheté des pubs pour des sujets qui allaient dans le sens de la campagne de Trump.
Alors qu'en fait les publications qui allaient dans le sens d'Hillary étaient beaucoup plus visible.
T'es au courant que ton premier lien n'a rien à voir avec Facebook ? De un, Dustin Moskovitz ne fait plus partie de Facebook depuis quasiment 10 ans et de deux, si tu lis bien l'article, il y a un passage intéressant :

“This decision was not easy, particularly because we have reservations about anyone using large amounts of money to influence elections,” the couple wrote in a Medium blog post. “That said, we believe in trying to do as much good as we can, which in this case means using the tools available to us (as they are also available to the opposition).”
Donc bon, cela n'a rien à voir avec Facebook (mais avec toi, on a l'habitude).
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 29/03/2018 à 13:14
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Et ? Ils font bien ce qu'ils veulent avec leur argent, chaque citoyen et chaque entreprise est libre de donner au candidat qu'il veut la-bas, et effectivement ce n'est pas de la propagande.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Des solutions ont été mis en place pour que les publications pro Trump soient moins vu.
Source ?

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Et officiellement on nous dit exactement l'inverse, que des sociétés étrangères ont acheté des pubs pour des sujets qui allaient dans le sens de la campagne de Trump.
La différence c'est que pour le coup, on a des preuves.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Alors qu'en fait les publications qui allaient dans le sens d'Hillary étaient beaucoup plus visible.
Source ?

Tu sais que Facebook, te propose la même chose que ce que tu as déjà été voir, donc ceux qui allait surtout voir des articles sur Hillary, se sont tapé surtout du Hillary, et inversement pour Trump. C'est à to ide diversifier tes sources, pas à Facebook de le faire à ta place.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
En 2020 les publications pro Trump seront vu par encore moins de monde, quand un étasunien postera un message pro Trump sur Facebook et Twitter peut de ses amis le verront.
Ou quelque chose dans le genre.
Ah ça y est, tu as remis ta boule de cristal en fonction ?

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
C'est de l'inversion typique.
Les médias disent que Facebook a aidé Trump alors que dans la réalité c'est exactement l'inverse.
Donc tu n'as toujours pas compris l'article....

Personne n'a dit que Facebook avait aidé Trump, mais qu'une entreprise tierce, avait utilisé des données récupérées sur Facebook pour orienter les votes de certaines personnes envers Trump. La seule faute de Facebook la-dedans, c'est que ça soit leurs données qui ait été utilisées, mais personne ne leur reproche d'avoir fait la propagande de l'un ou de l'autre dans cette histoire, c'est l'autre boite qui est accusée...
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web