La Chine serait en train de développer un système pour identifier les citoyens par leurs forme et démarche,
Même si le visage ne peut pas être vu

Le , par Stan Adkens, Chroniqueur Actualités
Tous les dirigeants aspirent à la paix et à la quiétude de leurs citoyens à cette époque où le crime, la violence physique et morale et toute autre forme de délits ont atteint leur paroxysme et se sont étendus dans l’espace virtuel. Les autorités donneraient tout pour amener de gré ou de force leur population à se conformer aux règles établies. La Chine a recours à la surveillance de masse pour résoudre cette problématique et aucun moyen n’est de trop pour arriver à ses fins et contrôler les 1,38 milliard d’habitants.

Les autorités chinoises se dotent, au fil des années, d’outils et de stratégies de pointe, à cet effet. En Chine, ne s’offre un compte de réseaux sociaux tels que Facebook qui veut. Même la Chine a voulu sa version personnalisée du populaire navigateur de Google qui afficherait des résultats sélectifs au bon vouloir des autorités.

La reconnaissance faciale est l’un des outils de surveillance adopté par la Chine. La police utilise les lunettes de reconnaissance faciale qui, connectées à une base de données interne où sont répertoriés les individus recherchés, automatisent le processus d’identification des passants avec une grande précision. Il suffit que l’agent regarde dans une direction pour que la caméra prenne des mesures précises de la largeur et de la profondeur du visage avant de les comparer à une base de données d’individus identifiés.

La reconnaissance faciale étant basée sur les données du visage, les autorités chinoises seraient en train de mettre au point une solution pour des personnes dont le visage serait couvert ou obscurci, a rapporté Fox News. Il s’agit d’un logiciel qui est en cours de développement et qui pourra identifier des citoyens en se basant sur la forme du corps et la démarche de la personne. Une fois terminé, la police pourra identifier tous citoyens grâce au nouveau système même si le visage ne peut pas être vu.


Selon Fox News, cette nouvelle technologie est l’œuvre de la startup Watrix qui a signé récemment un contrat d’un montant de 14,5 millions de dollars avec les autorités chinoises. La technologie exploite l’intelligence artificielle et permet d’identifier une personne jusqu’à une distance de 50 mètres même si la personne est de dos, a rapporté Fox News. Une fois le logiciel sera opérationnel, ajuster sa démarche ou présenter une boiterie ne permettront pas de tromper le nouveau système dans la mesure où il prend en compte les « caractéristiques d’un corps entier ».

Le système de « reconnaissance de démarche » chinois procède d’abord par enregistrer une silhouette de mouvement de la démarche de l’individu. Cet enregistrement des informations de démarche est utilisé pour créer un modèle d’identifiant de style déplacement de l’individu qui est ensuite stocké à l’aide de puissants ordinateurs. Ce modèle associé aux données de visage de l’individu permettra de construit un nouvel identifiant qu’on ne peut tromper avec aucune forme de dissimulation vestimentaire ou de mouvement, a rapporté Fox News. Ce modèle pourra aider la police et les systèmes de surveillance à fonctionner plus efficacement, même dans les zones animées.

Bien que le nouveau logiciel soit très utile dans la poursuite des criminels, les autorités chinoises ne manqueront pas d’être critiquées sur certains aspects notamment le caractère de contrôle de la population.

Le gouvernement chinois est déjà critiqués à cause de certaines de ses technologies de contrôle notamment son système de crédit social, un système national de réputation des citoyens qui sera opérationnel en 2020 et qui dépouille le citoyen de toute sa vie privée, l’intérêt de la communauté primant sur les droits individuels en Chine. C’est un système de contrôle qui consiste à attribuer à chaque individu et chaque entreprise une note de confiance. « Cela permettra aux personnes de confiance de circuler librement sous le ciel tout en entravant les personnes qui ne sont pas dignes de confiance dans leurs déplacements », a expliqué le Parti communiste chinois dans un précédent article.

Le système de crédit social utilise des réseaux d’intelligence artificielle et exploite l’infrastructure chinoise composée de 200 millions de caméras croisées à des systèmes de reconnaissance faciale et à des dossiers financiers, médicaux et juridiques.

Dans quelques années, le système de « reconnaissance de démarche » pourra identifier des criminels en temps réel même dans une grande foule mouvementée, mais pour l’heure, il faut 10 minutes au système pour parcourir une vidéo d’une heure et d’identifier ensuite l’individu. Espérons que la technologie ne serve pas d’outil de contrôle des minorités ethniques en Chine.

Source : Fox News

Et vous ?

Que pensez-vous de ce nouveau logiciel chinois de reconnaissance de démarche ?
Quel serait votre avis si un tel système devait être déployé dans votre pays ?

Voir aussi

Les caméras de reconnaissance faciale : outils de sécurité ou d'espionnage de masse ? La Chine et d'autres pays adoptent de plus en plus ces outils
La police chinoise s'équipe de lunettes dotées d'une technologie de reconnaissance faciale, pour scanner les foules à la recherche de suspects
Chine : le système de crédit social, comme une science-fiction dystopique, est en marche, et fait déjà des victimes
Chine : la police se sert de la reconnaissance faciale pour arrêter un fugitif, la fiction Big Brother de 1984 est-elle devenue une réalité en 2018 ?
Big data : la Chine a commencé à tester son système national de crédit social, et menace de priver les citoyens mal notés de certains services de base


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de marsupial marsupial - Membre émérite https://www.developpez.com
le 08/11/2018 à 9:12
Je me dis que la place Tian-an men est très loin de nous...

... par contre le totalitarisme n'a jamais été aussi présent.
Avatar de Ecthelion2 Ecthelion2 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 08/11/2018 à 9:17
Après les pseudos tatouages sur le visage pour éviter les reconnaissances faciales, il va falloir que les chinois se mettent à marcher différemment tous les 10m... Ca devient n'importe quoi.

Remarque, ils pourront trouver des exemples au ministère des démarches ridicules des Monty Python :



Avatar de sirthie sirthie - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 08/11/2018 à 10:50
Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
Après les pseudos tatouages sur le visage pour éviter les reconnaissances faciales, il va falloir que les chinois se mettent à marcher différemment tous les 10m... Ca devient n'importe quoi.

Remarque, ils pourront trouver des exemples au ministère des démarches ridicules des Monty Python :




Sinon, le port d'un masque en toile couvrant la bouche et les nez en raison de la pollution semble assez courant en Chine.

Changer volontairement sa démarche, ça ne marchera pas (si j'ose dire !), mais mettre un petit caillou dans ses chaussures donne, parait-il de bons résultats. Sinon, mettre des chaussures à talons (ou des chaussures plates pour celles et ceux qui portent normalement des chaussures plates) ?
Avatar de emilie77 emilie77 - Membre régulier https://www.developpez.com
le 08/11/2018 à 11:00
S'il travaille 10 minutes pour une video d'une heure ça veut dire qu'il va plus vite du temp reel, non?
Avatar de JeanMorlet JeanMorlet - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 08/11/2018 à 13:32
On se rapproche à grands pas de quelques épisodes sympa de Black Mirror... Et ce n'est pas une bonne nouvelle
Avatar de math_lab math_lab - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 08/11/2018 à 17:58
Bon faut se calmer un peu. Ce genre de technique ça fait des années que ça existe dans le monde académique et que ça marche pas vraiment dans la vraie vie. Au mieux, ça peut être utilisé pour suivre un suspect dans une foule d'une camera de sécurité a l'autre, mais pas a trouver une personne spécifique n'importe ou dans le pays.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil