Big data : la Chine a commencé à tester son système national de crédit social
Et menace de priver les citoyens mal notés de certains services de base

Le , par Ludovic Barry, Chroniqueur Actualités
C'est en 2014 pour la première fois que le gouvernement chinois a annoncé son projet de « système de crédit social » visant à mettre en place un système national pour noter ses citoyens. En effet, ce projet consiste à attribuer une note à chaque citoyen, fondée sur les données dont dispose le gouvernement sur les Chinois. Le système repose sur un outil de surveillance de masse et utilise les technologies d'analyse Big Data. Il permet aussi de noter les entreprises opérant sur le marché chinois.

Le système devra être pleinement opérationnel en 2020, mais il est déjà testé sur des millions de personnes. À l'instar des scores de crédit privé, le score social d'une personne peut augmenter ou diminuer en fonction de son comportement. Il peut notamment baisser en cas d'infractions comme la mauvaise conduite routière, le tabagisme dans les zones non-fumeurs, l'achat d'un trop grand nombre de jeux vidéo et l'affichage de fausses nouvelles en ligne. La méthode d'attribution des scores reste toutefois secrète.


Ce programme peut à la fois récompenser ou sanctionner le citoyen, mais pour l'heure, les sanctions auxquelles est exposé le citoyen sont effrayantes, portant atteinte à ses besoins fondamentaux. Comme sanctions, nous pouvons citer entre autres l'interdiction de prendre l'avion ou le train. En effet, se basant sur les statistiques officielles, Channel News Asia affirme que neuf millions de personnes ayant de faibles notes se sont vu refuser le droit d'acheter des billets d'avion pour les vols sur le territoire.

Comme autres sanctions, le bannissement ou le non-accès aux meilleures écoles. En effet, selon Beijing News, dix-sept personnes ayant refusé d'effectuer le service militaire l'année dernière ont été interdites de s'inscrire dans l'enseignement supérieur, de demander une inscription à l'école secondaire ou de poursuivre leurs études. De plus, les personnes au crédit social faible n'auraient pas le droit d'inscrire leurs enfants dans certaines écoles privées.

En outre, l'interdiction d'exercer des fonctions de direction dans les entreprises d'État et les grandes banques est possible dans le cas de certains crimes comme la fraude et le détournement de fonds. Aussi, les entreprises pourront consulter une liste noire avant d'embaucher des personnes ou de leur donner des contrats, ce qu'encourage le gouvernement. Toutefois, les personnes seront avisées par les tribunaux avant d'être ajoutées à la liste et pourront faire appel de la décision dans les dix jours suivant la réception de l'avis.

Sources : Businessinsider

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de marsupial marsupial - Membre émérite https://www.developpez.com
le 10/04/2018 à 3:57
Proprement hallucinant. Comme je l'ai dit sur le fil FB, il existe tellement mieux à faire de la data science qu'un instrument de pouvoir. Bienvenue dans le monde fantastique de l'IA vu par les êtres humains. Pour le coup, Cambridge Analytica, c'est de la petite bière en comparaison.
Avatar de vayel vayel - Inactif https://www.developpez.com
le 10/04/2018 à 8:04
sa me rappelle un épisode de black mirror, cela vas faire une société peuplé que de faux cue qui se font bien voir pour avoir la note de 5/5

En outre, l'interdiction d'exercer des fonctions de direction dans les entreprises d'État et les grandes banques est possible dans le cas de certains crimes comme la fraude et le détournement de fonds.
la seul chose positif de l'article

Mais je pense pas qu'un tel système pourra se mettre en place, car dans ce cas n'importe qui y compris les personnes qui gouvernement pourraient passer de 5/5 à 0/5, suffit d'une affaire come l'affaire Cahuzac, l'affaire Fillon, l'affaire des paillotes... et hop la chaise électrique ?

Ce projet est voué a l’échec comme le communisme de Mao. L'élite chinoise quittera le pays et ira se réfugier dans la jungle de calais, les entreprises étrangère refuserons d’être noté et délocaliserons en thailande/vietam ou même ne Afrique. La chine deviendra l'urss, un pays pauvre peuplé de clodo.
Avatar de Neckara Neckara - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 10/04/2018 à 8:13
Laissez-moi deviner... les opposants politiques perdent des points et ceux qui les dénoncent en gagnent ?
Avatar de JackIsJack JackIsJack - Membre habitué https://www.developpez.com
le 10/04/2018 à 8:14
J'ai hâte de voir ce que cela va donner ; c'est un laboratoire social à MEGA-échelle.

Les gens vont-ils devenir fous ?
L'économie va-t-elle être boosté par le système de point ?
Va-t-on voir apparaître de la fraude ?
Va-t-on voir l’émergence d'une classe supérieure qui triche ? à l'instar des autres systèmes globalisants (type communisme...)
Ce système peut-il révolutionner la relation entre "état et individu" ? (genre l'état impose une règle : -100 points à tout ceux qui ne trient pas leur déchet ; et bim, en 1 mois, tout le pays est clean.)
Va-t-on voir des véritables "castes" apparaître ? La caste des gens entre 0 et 200, entre 201 et 400...

Mine de rien, ils sont couillus les chinois.
En Europe, avec la règlementation RGPD on devient frilleux avec tout, y compris des données qui ont des dommages quasi-nulles sur nos vies.
Et eux, ils font ça. ..
Je n'ai jamais vu deux courants de pensées aussi contraire dans le monde du numérique.
Avatar de sergio_is_back sergio_is_back - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 10/04/2018 à 8:17
Facebook en avait rêvé... Pékin l'a fait....

Ok je sors
Avatar de wolinn wolinn - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 10/04/2018 à 8:34
Citation Envoyé par vayel Voir le message
...
la seul chose positif de l'article

Mais je pense pas qu'un tel système pourra se mettre en place, car dans ce cas n'importe qui y compris les personnes qui gouvernement pourraient passer de 5/5 à 0/5, suffit d'une affaire come l'affaire Cahuzac, l'affaire Fillon, l'affaire des paillotes... et hop la chaise électrique ?

Ce projet est voué a l’échec comme le communisme de Mao. L'élite chinoise quittera le pays et ira se réfugier dans la jungle de calais, les entreprises étrangère refuserons d’être noté et délocaliserons en thailande/vietam ou même ne Afrique. La chine deviendra l'urss, un pays pauvre peuplé de clodo.
En fait, cela existe déjà en France, mais ne concerne pas les postes de direction : il ne doit pas être très facile de travailler dans une banque ou une administration avec une condamnation pour escroquerie dans son casier judiciaire.
Pour le reste, nous sommes déjà noté pendant toute notre vie, à l'école, au travail (et même sur certains forums ), les entreprises le sont aussi, sur des critères variés, et même les Etats. Ce qui est éventuellement dangereux ici est la centralisation de l'information.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 10/04/2018 à 9:32
Citation Envoyé par vayel Voir le message
sa me rappelle un épisode de black mirror, cela vas faire une société peuplé que de faux cue qui se font bien voir pour avoir la note de 5/5
C'est peut être Nosedive (Saison 3 - Episode 1) :


Citation Envoyé par JackIsJack Voir le message
En Europe, avec la règlementation RGPD on devient frilleux avec tout, y compris des données qui ont des dommages quasi-nulles sur nos vies.
Et eux, ils font ça. ..
Je n'ai jamais vu deux courants de pensées aussi contraire dans le monde du numérique.
C'est une autre civilisation, une autre façon de vivre, une autre philosophie.

Mais du point de vue occidental, ils font un gros truc bien dystopique, on croirait vraiment de la science fiction et ça fait vraiment peur.
Mais au moins là c'est officiel, ce n'est pas caché.
En France ou en Belgique on peut perdre son emploi, parce qu'on aime une "mauvaise" chose.

Peut-on perdre son emploi après avoir "liké" certaines publications sur Facebook?
Un comptable s'est vu remercier par son employeur après avoir "liké" des posts du polémiste Dieudonné.
Il réalise une quenelle et perd son travail
Pour avoir posé sur le réseau social Instagram en faisant une quenelle, un geste popularisé par l'humoriste Dieudonné, Nabil, un éducateur de 26 ans employé par la mairie de Ferrières-en-Brie (Seine-et-Marne) a été contraint à la démission au début du mois de décembre, explique Rue89.
Aujourd'hui, en France, il existe un délit d'opinion, qui peut te faire black-lister.
C'est quand même grave.

Citation Envoyé par Ludovic Barry Voir le message
Il peut notamment baisser en cas d'infractions comme la mauvaise conduite routière, le tabagisme dans les zones non-fumeurs, l'achat d'un trop grand nombre de jeux vidéo et l'affichage de fausses nouvelles en ligne.
(...)
Channel News Asia affirme que neuf millions de personnes ayant de faibles notes se sont vu refuser le droit d'acheter des billets d'avion pour les vols sur le territoire.
(...)
En effet, selon Beijing News, dix-sept personnes ayant refusé d'effectuer le service militaire l'année dernière ont été interdites de s'inscrire dans l'enseignement supérieur, de demander une inscription à l'école secondaire ou de poursuivre de leurs études.
(...)
En outre, l'interdiction d'exercer des fonctions de direction dans les entreprises d'État et les grandes banques est possible dans le cas de certains crimes comme la fraude et le détournement de fonds. Aussi, les entreprises pourront consulter une liste noire avant d'embaucher des personnes ou de leur donner des contrats, ce qu'encourage le gouvernement.
L'achat d'un trop grand nombre de jeux vidéo c'est n'importe quoi...
Ils risquent d'avoir un problème si ils achètent un Humble Bundle ?
L'affichage de fausses nouvelles c'est le pire de tout, ça veut dire qu'il y a une façon de penser et si tu ne penses pas comme la propagande officielle, tu vas te faire mettre à l'écart...
Macron essaie de lutter contre ceux qui pensent différemment également, le délit d'opinion existe en 2018 en France.

Punir ceux qui ont des mauvaises notes, c'est bien une mentalité asiatique.

Ça doit un peu motiver à être un bon élève et faire son service miliaire comme tout le monde.

Punir les politiciens qui ont fraudé c'est cool.
La liste noire avant d'embaucher ça craint...

======
La technologie a apporté la surveillance de masse.
Les entreprises et les gouvernements veulent fliquer leur population et les forcer à "bien" penser.
C'est fini la liberté, ça n'existe plus...
Tu dois te conformer, sinon le système te mettra à l'écart.

On vit dans une sale époque, et ça va empirer.
Si ça continu comme ça, un jour on aura un implant dans le cerveau et toutes nos pensées seront directement analysée par une IA...
Déjà qu'aujourd'hui tout ce qu'on écrit numériquement se retrouve dans une base de données...
Avatar de ymoreau ymoreau - Membre émérite https://www.developpez.com
le 10/04/2018 à 9:51
Voilà donc vers quoi tend la société moderne ? Les auteurs d'anticipation seraient à la fois fiers de leur exactitude et désolés qu'on ne les ai pas compris en les lisant (ou qu'on ne les ait pas assez lus sans doute).

La Chine ne fait pas dans la demi-mesure, c'est quasiment surréaliste... Mais n'oublions pas qu'une dizaine d'années en arrière Sarkozy mettait en place un système de dossier pour détecter au plus tôt les enfants susceptibles de devenir délinquants et les surveiller de plus près. C'est plus discret comme approche mais le principe est globalement le même à long terme : classer les gens et les cloisonner, garder les moutons dans l'enclos, le berger dans son château et le reste derrière les barrières à survivre dans la forêt.
Quand on voit les études qui sont faites sur les stéréotypes et l'impact qu'ils ont sur ceux qu'ils ciblent, on voit bien que les solutions des politiciens ne nous mènent pas dans la bonne direction.
Avatar de onilink_ onilink_ - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 10/04/2018 à 10:12
C'est triste, mais j'imagine qu'il faut bien qu'un état le fasse un jour pour qu'on puisse évaluer les conséquences réelles.
Avec de la chance ce sera désastreux et ça coupera l'envie aux autres états de faire la même, même si malheureusement j'imagine que ce sera bien plus vicieux.

Surtout qu'on a déjà l'exemple des US chez qui une preuve empirique n'a pas l'air de faire avancer les choses (les armes a feu par exemple).

L'humain est vraiment con.
Avatar de hotcryx hotcryx - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 10/04/2018 à 10:39
La Chine a ouvert son 1er syndicat (lol)

C'est en 2014 pour la première fois que le gouvernement chinois a annoncé son projet de « système de crédit social » visant à mettre en place un système national pour noter ses citoyens. En effet, ce projet consiste à attribuer une note à chaque citoyen, fondée sur les données dont dispose le gouvernement sur les Chinois. Le système repose sur un outil de surveillance de masse et utilise les technologies d'analyse Big Data. Il permet aussi de noter les entreprises opérant sur le marché chinois.
Science-fiction qui devient bien réel.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil