Qualcomm affirme qu'Apple lui doit déjà 7 milliards USD à cause du retard de paiement des redevances
Et que Cupertino essaye de le détruire

Le , par Christian Olivier

315PARTAGES

11  0 
Depuis le début de l’année 2017, Apple et Qualcomm se livrent une bataille sans merci devant les tribunaux du monde entier. Les mois se succèdent et les rebondissements dans le litige opposant ces deux géants technologiques sont toujours au rendez-vous. Le média Bloomberg vient de dévoiler un nouvel épisode de ce feuilleton.

Dans les derniers développements de l’affaire qui l’oppose à Apple, Qualcomm allègue désormais que ce conflit ouvert qui vise, entre autres, à déterminer le montant que la firme de San Diego est en droit de réclamer à son homologue de Cupertino pour l’exploitation de technologies brevetées clés dans les iPhone et les iPad lui revient de plus en plus cher.

« Ils essaient de détruire notre entreprise », a déclaré Evan Chesler, avocat chez Qualcomm, au cours d’une audience qui a eu lieu récemment devant le tribunal fédéral de San Diego : « Ils ont désormais 7 milliards de dollars de redevances en retard. La maison est en feu et les dégâts matériels s’élèvent actuellement à 7 milliards de dollars ».

Pour rappel, Apple a, par l’intermédiaire de ses sous-traitants, bloqué les paiements de redevances à Qualcomm l’an dernier et le conflit entre les deux géants technologiques s’est soldé par quelque 100 procédures juridiques dans le monde.


Dans un premier temps, Apple a trainé Qualcomm en justice au motif que ce dernier aurait utilisé sa position dominante afin de fixer un pourcentage jugé excessif sur le prix des iPhone en échange de l’usage de ses modems LTE dans ces appareils. En outre, Apple a dénoncé le fait que le fabricant de puces Snapdragon aurait délibérément bloqué un milliard de dollars qui lui serait dû en guise de réduction consentie sur les couts de licence.

Qualcomm a contre-attaqué dans un premier temps en alléguant qu’Apple aurait convaincu ses sous-traitants de ne pas lui verser les sommes dues pour avoir utilisé ses technologies dans les iPhone en leur promettant de les indemniser en cas d’action légale de la part de Qualcomm. Le mois dernier, la firme de San Diego est montée aux créneaux en accusant Apple d’avoir volé son code source et ses secrets commerciaux pour aider Intel à améliorer les performances de ses modems sur les nouveaux iPhone X.

Signalons au passage que, pour ses iPhone édition 2018, Apple a décidé de bouder son fournisseur de chipsets de bande de base LTE historique : Qualcomm. La firme de Cupertino a opté cette fois-ci pour des chipsets de bande de base LTE signés Intel (processeur/modems Intel PMB9955 de bande de base) comme cela a été démontré par une opération de désassemblage minutieuse réalisée par les spécialistes du démontage de chez iFixit. Mais de nombreux utilisateurs d’iPhone XS et iPhone XS Max ont signalé depuis la sortie de ces nouveaux iPhone qu’ils rencontrent des problèmes avec leurs appareils. Ils se sont notamment plaints des mauvaises performances affichées par leur smartphone en réception cellulaire et Wi-Fi comparés à leurs anciens smartphones (iPhone 7, 8 ou X) qui étaient eux équipés de chipsets de bande de base LTE produite par Qualcomm.

Il faut également préciser que depuis le début du litige opposant Qualcomm à Apple, certains poids lourds de l’industrie technologique, Intel en l’occurrence, se sont officiellement ralliés à la firme de Cupertino et assurent que la firme de San Diego veut se débarrasser de la concurrence. D’autres tels que Microsoft, Google, Samsung, Facebook, Netflix, Uber et le reste des membres de la Computer & Communications Industry Association (CCIA) ont apporté leur soutien à Apple en plaidant contre l’interdiction de vente des iPhone aux États-Unis que Qualcomm réclamait.

Qualcomm souhaite désormais que jusqu’à 56 revendications et demandes reconventionnelles liées aux brevets soient retirées des procédures judiciaires qui l’opposent à Apple et aux sous-traitants asiatiques de ce dernier, faisant valoir qu’il ne s’agit là que d’un aspect secondaire du litige plus large qui oppose les protagonistes principaux en matière de licences.

Apple, de son côté, soutient que Qualcomm utilise sa propriété intellectuelle pour contraindre ses clients et partenaires à payer des redevances excessives alors même qu’il refuse de se soumettre à l’examen de validité de ses brevets : « Vous ne pouvez simplement pas permettre à Qualcomm de se dédouaner de la sorte », a déclaré Ruffin Cordell, un avocat d’e la firme de Cupertino, au juge lors de l’audience.

Source : Bloomberg

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

Apple pourrait se tourner de façon exclusive vers Intel pour équiper ses prochains iPhone en modems et délaisser Qualcomm
Apple va concevoir ses propres puces de gestion de l’énergie pour réduire sa dépendance vis-à-vis de Dialog Semiconductor
Apple s’activerait en coulisse pour asseoir son indépendance dans l’industrie des semi-conducteurs, Qualcomm et Intel pourraient en payer les frais
Samsung devient au second trimestre le premier fabricant de puces au monde devant Intel et s’affiche comme l’entreprise la plus rentable devant Apple

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Cassoulatine
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 27/03/2019 à 16:18
Duel au sommet entre extorsionnistes californiens.
2  0 
Avatar de Eric80
Membre averti https://www.developpez.com
Le 30/10/2018 à 9:48
Très difficile de faire la part des choses dans cette affaire.

Néanmoins, en tant que consommateur, on ne peut que regretter la stratégie monopolistique d Apple qui nuit à la concurrence et in fine au consommateur.
Ainsi, on espère que Qualcomm restera un acteur majeur du marché!

Le soutien d'Intel contre Qualcomm n est pas innocent puisque c est bien Qualcomm le nouveau concurrent sur la mobilité des PC ultra portables, tablettes et 2-en-1 depuis que Windows 10 on ARM est dispo, en attendant que les perfs soient à la hauteur des espoirs.
1  0 
Avatar de Fleur en plastique
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 07/01/2019 à 14:03
Bienvenue dans la cour de récré des entreprises ultra-riches.

La guerre des brevets, c'est simplement trouver des prétextes et des failles pour se faire verser des millions en royalties et/ou faire interdire le concurrent. Alors que le brevet logiciel est une absurdité sans nom qui devrait être interdit (merci à l'Europe d'avoir, pour l'instant, résisté).

Ceci dit, contourner une interdiction de vente en prétendant que les revendeurs ne sont pas concernés me paraît être la pire excuse possible. Mais bon Apple a des millions de dollars nécessaires pour s'assurer de ne pas avoir à se plier à une décision de justice, quelle qu'elle soit.
1  0 
Avatar de dikafrato
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 26/04/2019 à 21:31
C'était le mort annoncé de Apple ce conflit. Maintenant Apple va pouvoir poursuivre sa lente agonie.
ET ce ne sera pas une grosse perte.
1  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 24/05/2019 à 2:53
l'abus de position dominante n'est reconnue que dans le cas d'offres payantes ? parce que google ça a beau être gratos pour le particulier c'est aussi un abus de position dominante
1  0 
Avatar de Jaujon
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 21/12/2018 à 16:55
Ce genre de choses ne serait pas arrivé si Apple comme d'autres n'avait pas délocalisé aussi massivement pour maximiser ses gains à court terme. Produire, ce n'est pas seulement un coût.
0  0 
Avatar de archqt
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 24/12/2018 à 17:50
C'est toujours compliqué "Abus position dominante", à part si l'on force quelqu'un a utilisé sa propre technologie, ensuite être obligé de céder ses brevets aux concurrents c'est aussi assez difficile à comprendre.
0  0 
Avatar de Thomasa21
Membre actif https://www.developpez.com
Le 27/04/2019 à 8:36
Enfin ce conflit prend fin. J'espère seulement que les 2 parties respecteront les termes de l'accord.
0  0 
Avatar de quicky2000
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 30/04/2019 à 14:57
c est surtout Intel le gros perdant dans l histoire, resultats ils se retirent du marche des Modems 5G...
0  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web