La Commission européenne donne son feu vert pour le rachat de GitHub par Microsoft
Sans condition

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Après une rumeur de courte durée, Microsoft a annoncé début juin l'acquisition de la plateforme web d'hébergement et de gestion de développement de logiciels GitHub, pour le montant de 7,5 milliards de dollars en actions. Mais comme il est coutume pour ce genre de transaction, la firme de Redmond devait se soumettre à un examen règlementaire de différentes autorités de régulation dans le monde afin de finaliser le rachat de GitHub.


La décision du régulateur européen de la concurrence devait être connue ce vendredi 19 octobre, et comme on s'y attendait, la Commission européenne a donné son feu vert pour la finalisation de cette opération, sans condition. Dans un communiqué, la Commission dit être arrivée à la conclusion que « l'opération n'entraverait pas l'exercice d'une concurrence effective sur les marchés en cause et que Microsoft n'aurait aucune raison de s'en prendre à la nature ouverte de la plateforme GitHub. »

L'annonce de l'opération de rachat de GitHub par Microsoft avait en effet immédiatement suscité des inquiétudes ; lesquelles inquiétudes semblent toutefois avoir disparu après quelques communications. Dans un communiqué juste après l'annonce, Microsoft a mis en avant quelques avantages qui pourraient découler de cette opération, pour la société elle-même, pour GitHub et pour les développeurs : « Ensemble, les deux sociétés permettront aux développeurs de faire plus à chaque étape du cycle de vie du développement », expliquait le géant du logiciel. Cet accord permettrait aussi « d'accélérer l'utilisation de GitHub en entreprise et d'apporter les outils et services de développement de Microsoft à de nouveaux publics. »

GitHub va en outre continuer à fonctionner de manière indépendante pour fournir une plateforme ouverte à tous les développeurs de tous les secteurs. « Les développeurs continueront à utiliser les langages de programmation, les outils et les systèmes d'exploitation de leur choix pour leurs projets, et pourront toujours déployer leur code sur n'importe quel système d'exploitation, n'importe quel cloud et n'importe quel appareil », a assuré Microsoft dans son communiqué. Nat Friedman, vétéran de l'open source et nouveau CEO de GitHub s'est également montré rassurant après un communiqué et une séance de questions et réponses sur l'opération.

Bref, Microsoft a mené une bonne communication pour rassurer la communauté et les régulateurs. Pour sa part, la Commission européenne dit en effet avoir constaté que « le regroupement des activités de Microsoft et de GitHub sur les marchés concernés [plateformes de collaboration sur du code source ; et éditeurs de code et environnements de développement, NDLR] ne poserait aucun problème de concurrence parce que l'entité issue de la concentration resterait confrontée à une concurrence importante de la part d'autres acteurs sur ces deux marchés. »

La Commission dit avoir également cherché à savoir s'il existait un risque d'affaiblissement de la concurrence si Microsoft devait tirer parti de la popularité de GitHub pour stimuler les ventes de ses propres outils DevOps et services cloud. « Plus particulièrement, la Commission a cherché à savoir si Microsoft serait en mesure de poursuivre le rapprochement de ses propres outils DevOps et services cloud avec GitHub et aurait un intérêt à le faire, tout en restreignant une intégration de ce type avec les outils DevOps et les services cloud tiers », peut-on lire dans le communiqué. Mais « il est ressorti de l'enquête sur le marché que Microsoft ne disposerait pas d'un pouvoir de marché suffisant pour porter préjudice à la nature ouverte de GitHub, au détriment d'outils DevOps et de services cloud concurrents. La raison en est qu'un tel comportement réduirait la valeur de GitHub aux yeux des développeurs désireux et en mesure de changer de plateforme », explique la Commission.

Sur cette base, la Commission est donc parvenue à la conclusion selon laquelle l'opération ne poserait des problèmes de concurrence sur aucun des marchés concernés et l'a autorisée sans condition. Microsoft obtient ainsi le feu vert du régulateur européen pour la finalisation du rachat de GitHub.

Source : Commission européenne

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

C'est officiel, Microsoft débourse 7,5 milliards $ pour s'offrir GitHub, le géant de Redmond se montre plus généreux que ce que disaient les rumeurs
GitHub veut développer un nouvel éditeur de texte multiplateforme et ultraperformant basé sur Electron, Xray est encore un projet expérimental
Microsoft et GitHub collaborent pour porter GVFS sur macOS et Linux, la solution destinée à supporter les énormes bases de code gagne en maturité
Microsoft va fermer son service d'hébergement CodePlex le 15 décembre 2017, et demande aux développeurs de migrer leurs projets vers GitHub
Open source : les projets de Microsoft attirent plus de contributeurs que ceux des autres organisations, d'après le rapport annuel de GitHub


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de tralloc tralloc - Membre actif https://www.developpez.com
le 23/10/2018 à 12:52
« Trois Anneaux pour les rois elfes sous le ciel,
Sept pour les seigneurs nains dans leurs demeures de pierre,
Neuf pour les hommes mortels destinés au trépas,
Un pour le Seigneur des Ténèbres sur son sombre trône,
Au pays de Mordor où s'étendent les ombres
Un Anneau pour les gouverner tous
Un Anneau pour les trouver
Un Anneau pour les amener tous,
Et dans les ténèbres les lier
Au pays de Mordor où s'étendent les ombres. »

- Plus sérieusement, l'achat de Github, n'est pas dérangeant, que ce site soit possédé par une entreprise ou par une autre. Qu'est-ce que cela change ? Ces gens sont là pour gagner de l'argent, et qui pourrait d'ailleurs les en blâmer ?
- D'autre part il y a des alternatives pour ceux qui ne souhaitent pas voir leur code hébergé par une entreprise privée. Ceux qui souhaitent se faire héberger ailleurs qu'ils y aillent.

Personnellement je n'ai pas de code hébergé sur des sites visibles par le public.
Mais si j'en avais un framagit m'irait bien !!!

Lorsqu'un site est hébergé par une association, au moins on sait que personne ne va s'enrichir dessus outre mesure. Après chacun sa liberté d'agir !
Avatar de Michael Guilloux Michael Guilloux - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 27/10/2018 à 12:57
Microsoft finalise le rachat de la célèbre plateforme d'hébergement de code GitHub
après avoir obtenu le feu vert de la Commission européenne

« Pull request successfully merged. Starting build... » C'est par ces termes propres aux adeptes des plateformes de partage de code que Nat Friedman a annoncé hier la finalisation du rachat de GitHub par Microsoft. Soit juste une semaine après le feu vert de la Commission européenne, sans condition.

Comme nous l'avons rapporté, la Commission européenne dit avoir constaté que « le regroupement des activités de Microsoft et de GitHub sur les marchés concernés [plateformes de partage de code source ; et éditeurs de code et environnements de développement, NDLR] ne poserait aucun problème de concurrence parce que l'entité issue de la concentration resterait confrontée à une concurrence importante de la part d'autres acteurs sur ces deux marchés. »

La Commission a cherché à savoir s'il existait un risque d'affaiblissement de la concurrence si Microsoft devait tirer parti de la popularité de GitHub pour stimuler les ventes de ses propres outils DevOps et services cloud. Mais il est ressorti de l'enquête que Microsoft ne disposerait pas d'un pouvoir de marché suffisant pour porter préjudice à la nature ouverte de GitHub, au détriment d'outils DevOps et de services cloud concurrents. Surtout qu'un tel comportement réduirait la valeur de GitHub aux yeux des développeurs désireux et en mesure de changer de plateforme.

Sur cette base, la Commission a donc conclu que « l'opération n'entraverait pas l'exercice d'une concurrence effective sur les marchés concernés et que Microsoft n'aurait aucune raison de s'en prendre à la nature ouverte de la plateforme GitHub. »

Comme annoncé au mois de juin, c'est le vice-président de Microsoft, Nat Friedman - qui est également le fondateur de Xamarin et un vétéran du logiciel libre - qui va assumer le rôle de PDG de GitHub. L'ex-PDG de GitHub, Chris Wanstrath, va quant à lui rejoindre Microsoft en tant que technical fellow, sous la direction du vice-président exécutif Scott Guthrie, pour travailler sur des initiatives logicielles stratégiques.

Dans une courte note, Friedman a indiqué qu'il prendrait ses fonctions lundi et il a également réitéré ce que Microsoft avait déclaré au moment de la transaction : GitHub va fonctionner de manière indépendante, en tant que communauté, plateforme et entreprise. Microsoft avait, entre autres, assuré que « les développeurs continueraient à utiliser les langages de programmation, les outils et les systèmes d'exploitation de leur choix pour leurs projets, et pourront toujours déployer leur code sur n'importe quel système d'exploitation, n'importe quel cloud et n'importe quel appareil ».


Rappelons que lors de l'annonce du rachat de GitHub, Microsoft a également expliqué que cet accord permettra d'accélérer l'utilisation de GitHub en entreprise et d'apporter ses outils et services de développement à de nouveaux publics. On devrait donc s'attendre à des intégrations utiles des produits des deux entreprises pour le bonheur des développeurs. Ce qui a commencé à se concrétiser quand Microsoft a annoncé le mois dernier une extension pour la gestion des pull requests GitHub directement dans Visual Studio Code. Nous attendons donc de voir les prochaines nouveautés que ce rachat va apporter aux développeurs.

Sources : GitHub, Microsoft

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

C'est officiel, Microsoft débourse 7,5 milliards $ pour s'offrir GitHub, le géant de Redmond se montre plus généreux que ce que disaient les rumeurs
GitHub veut développer un nouvel éditeur de texte multiplateforme et ultraperformant basé sur Electron, Xray est encore un projet expérimental
Microsoft et GitHub collaborent pour porter GVFS sur macOS et Linux, la solution destinée à supporter les énormes bases de code gagne en maturité
Microsoft va fermer son service d'hébergement CodePlex le 15 décembre 2017, et demande aux développeurs de migrer leurs projets vers GitHub
Open source : les projets de Microsoft attirent plus de contributeurs que ceux des autres organisations, d'après le rapport annuel de GitHub

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil