Rachat de GitHub par Microsoft : la Commission européenne devrait donner son feu vert
Sans aucune condition pour la firme de Redmond

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
Le 4 juin 2018, Satya Nadella, PDG de Microsoft, annonce que son entreprise Microsoft est dans un processus d'acquisition de GitHub pour 7,5 milliards de dollars. Il s’agit de la plus importante acquisition de la firme depuis le rachat de LinkedIn pour la modique somme de 26 milliards de $ en 2016. Cette acquisition de la plateforme très importante pour les développeurs devrait renforcer la position de Microsoft dans le marché des services cloud qui connait une concurrence acharnée entre plusieurs protagonistes.


Le 19 octobre prochain, le régulateur européen de la concurrence à savoir la Commission européenne devrait rendre son verdict sur cette opération de rachat. Selon Reuters, Microsoft devrait obtenir le feu vert du régulateur européen pour finaliser l'acquisition du service d'hébergement et de gestion de développement de logiciels. D’après deux sources proches du dossier, cette acquisition devrait se passer sans condition particulière pour Microsoft.

GitHub constitue la plateforme la plus importante d’hébergement de code avec plus de 28 millions de développeurs. Néanmoins, après l’annonce du rachat éventuel par Microsoft, plusieurs développeurs se sont empressés de migrer leurs projets vers d’autres plateformes, notamment GitLab qui a constaté une multiplication par 10 des créations de projets sur sa plateforme. Face à ces inquiétudes, le PDG de Microsoft Satya Nadella a tenté de rassurer les foules en promettant qu’il n’y aura pas de changements dans l’esprit de la plateforme.

Sous la tutelle de Microsoft, c'est le vice-président de Microsoft, Nat Friedman - qui est également le fondateur de Xamarin et un vétéran du logiciel libre - qui va assumer le rôle de PDG de GitHub. L'ex-PDG de GitHub, Chris Wanstrath, va quant à lui rejoindre Microsoft en tant que « technical fellow », sous la direction du vice-président exécutif Scott Guthrie, pour travailler sur des initiatives logicielles stratégiques.

Cette acquisition une fois passée devrait constituer un point de culmination de récents changements opérés par Microsoft depuis l’arrivée de Satya Nadella en tant que PDG. La firme se focalise désormais sur les services cloud comme le fer de lance de son business, avec une attention particulière sur le développement et des contributions à différents projets open source comme Linux.

Rendez-vous donc le 19 octobre pour entendre la décision de la Commission européenne. Pour le moment, elle n’a pas souhaité répondre aux demandes de commentaires de Reuters. Microsoft a également refusé de livrer tout commentaire.

Source : Reuters

Et vous ?

Pensez-vous que l'UE a raison de ne pas émettre de réserves sur le rachat de GitHub par Microsoft ?
Pensez-vous que le rachat de GitHub va améliorer la plateforme ?

Voir aussi

C'est officiel, Microsoft débourse 7,5 milliards $ pour s'offrir GitHub, le géant de Redmond se montre plus généreux que ce que disaient les rumeurs
Les fondateurs de GitHub pourraient obtenir plus d'actions Microsoft que Satya Nadella, et entrer dans le classement des milliardaires de la Tech
Rachat de GitHub, pourquoi ce rachat, et quels sont les plans de Microsoft
Rachat de GitHub par Microsoft : la fondation Linux livre son analyse de la situation et affirme avoir « hâte de voir les améliorations » sur GitHub


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Anselme45 Anselme45 - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 09/10/2018 à 9:05
Rachat de GitHub par Microsoft : la Commission européenne devrait donner son feu vert sans aucune condition pour la firme de Redmond
Amusant! L'UE a, semble-t-il, pas la même approche avec M$ et Google...

Google = bad boy, M$= good boy?

L'ancien président de la Commission européenne entre 2004 et 2014, le portugais José Manuel Durão Barroso s'étant fait embauché par la banque d'investissement américaine Goldman Sachs (la même qui a aidé la Grèce a rendre plus présentables ses comptes (et surtout ses dettes) pour pouvoir entrer dans l'UE), on va peut-être avoir la surprise de voir quelques fonctionnaires de l'UE devenir employés de l'un des GAFAM
Avatar de Mickael_Istria Mickael_Istria - Membre émérite https://www.developpez.com
le 09/10/2018 à 16:31
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Google = bad boy, M$= good boy?
Peut-etre que Microsoft ne declare pas l'essentiel de son activite financiere d'Europe en Irlande, la ou les taxes sont le moins cheres alors que l'essentiel de l'activite est partout en Europe; tandis que Google le fait, encourageant la concurrence aux plus bas impots entre les pays et donc a la decrepitude des services publics? Mais bon, pour ca ce n'est pas specifiquement un probleme de Google vs Microsoft, c'est une problematique politique plus vague de l'UE (harmonisation fiscale).
Il faut pas juger les boites juste a leur nom ou leur historique, il faut regarde ce qui a pousse l'UE a s'attaquer a Google, et se demander si Microsoft fait pareil... Ce sont des cas juridiques, si il y a proces contre l'un et pas contre l'autre, c'est surement que l'un a plus de choses a se reprocher que l'autre (pour l'instant).
Quand tu regardes les dernieres news, Google est bel est bien plus un "bad boy" sur la gestion de ses impots que Microsoft.
Avatar de Anselme45 Anselme45 - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 09/10/2018 à 20:46
Citation Envoyé par Mickael_Istria Voir le message
Peut-etre que Microsoft ne declare pas l'essentiel de son activite financiere d'Europe en Irlande, la ou les taxes sont le moins cheres alors que l'essentiel de l'activite est partout en Europe;
Et bien là, c'est pas le bon exemple!

Une excellente émission de France 2 de Mme Elise Lucet a démontré que l'armée française avait passé un contrat de plusieurs centaines de millions avec Microsoft... Irlande... alors que Microsoft France a ses locaux à moins de 500 mètres du nouveau quartier général de la susdite armée!!!

Inutile de dire que Microsoft a exigé que le contrat soit fait explicitement avec sa filiale irlandaise parce quelle voulait absolument payer des impòts en France
Avatar de Mickael_Istria Mickael_Istria - Membre émérite https://www.developpez.com
le 09/10/2018 à 22:33
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Et bien là, c'est pas le bon exemple!
Une excellente émission de France 2 de Mme Elise Lucet a démontré que l'armée française avait passé un contrat de plusieurs centaines de millions avec Microsoft... Irlande... alors que Microsoft France a ses locaux à moins de 500 mètres du nouveau quartier général de la susdite armée!!!
Inutile de dire que Microsoft a exigé que le contrat soit fait explicitement avec sa filiale irlandaise parce quelle voulait absolument payer des impòts en France
J'etais pas au courant de ca. Merci de cette info!
Avatar de alain_du_lac alain_du_lac - Membre du Club https://www.developpez.com
le 12/10/2018 à 9:16
Quelle mauvaise nouvelle pour tous les anti-Microsoft.
Avatar de ddoumeche ddoumeche - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 12/10/2018 à 13:19
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Et bien là, c'est pas le bon exemple!

Une excellente émission de France 2 de Mme Elise Lucet a démontré que l'armée française avait passé un contrat de plusieurs centaines de millions avec Microsoft... Irlande... alors que Microsoft France a ses locaux à moins de 500 mètres du nouveau quartier général de la susdite armée!!!

Inutile de dire que Microsoft a exigé que le contrat soit fait explicitement avec sa filiale irlandaise parce quelle voulait absolument payer des impòts en France
Microsoft à son siège a Issy-les-Moulineaux depuis au moins 15 ans et à l'époque personne n'a fait le procès à Microsoft d'équiper les postes de l'armée de l'air, dont les bureaux étaient à porte de vaugirard. C'est le Mindef qui a déménagé à l'époque.

Et la filière irlandaise est légale au sens de l'UE. A l'époque bénie de l'europe de l'ouest, on n'était pas regardant la dessus, histoire de faire prospérer un peu ce pays de sous développés.
Avatar de Michael Guilloux Michael Guilloux - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 20/10/2018 à 0:54
La Commission européenne donne son feu vert pour le rachat de GitHub par Microsoft
sans condition

Après une rumeur de courte durée, Microsoft a annoncé début juin l'acquisition de la plateforme web d'hébergement et de gestion de développement de logiciels GitHub, pour le montant de 7,5 milliards de dollars en actions. Mais comme il est coutume pour ce genre de transaction, la firme de Redmond devait se soumettre à un examen règlementaire de différentes autorités de régulation dans le monde afin de finaliser le rachat de GitHub.


La décision du régulateur européen de la concurrence devait être connue ce vendredi 19 octobre, et comme on s'y attendait, la Commission européenne a donné son feu vert pour la finalisation de cette opération, sans condition. Dans un communiqué, la Commission dit être arrivée à la conclusion que « l'opération n'entraverait pas l'exercice d'une concurrence effective sur les marchés en cause et que Microsoft n'aurait aucune raison de s'en prendre à la nature ouverte de la plateforme GitHub. »

L'annonce de l'opération de rachat de GitHub par Microsoft avait en effet immédiatement suscité des inquiétudes ; lesquelles inquiétudes semblent toutefois avoir disparu après quelques communications. Dans un communiqué juste après l'annonce, Microsoft a mis en avant quelques avantages qui pourraient découler de cette opération, pour la société elle-même, pour GitHub et pour les développeurs : « Ensemble, les deux sociétés permettront aux développeurs de faire plus à chaque étape du cycle de vie du développement », expliquait le géant du logiciel. Cet accord permettrait aussi « d'accélérer l'utilisation de GitHub en entreprise et d'apporter les outils et services de développement de Microsoft à de nouveaux publics. »

GitHub va en outre continuer à fonctionner de manière indépendante pour fournir une plateforme ouverte à tous les développeurs de tous les secteurs. « Les développeurs continueront à utiliser les langages de programmation, les outils et les systèmes d'exploitation de leur choix pour leurs projets, et pourront toujours déployer leur code sur n'importe quel système d'exploitation, n'importe quel cloud et n'importe quel appareil », a assuré Microsoft dans son communiqué. Nat Friedman, vétéran de l'open source et nouveau CEO de GitHub s'est également montré rassurant après un communiqué et une séance de questions et réponses sur l'opération.

Bref, Microsoft a mené une bonne communication pour rassurer la communauté et les régulateurs. Pour sa part, la Commission européenne dit en effet avoir constaté que « le regroupement des activités de Microsoft et de GitHub sur les marchés concernés [plateformes de collaboration sur du code source ; et éditeurs de code et environnements de développement, NDLR] ne poserait aucun problème de concurrence parce que l'entité issue de la concentration resterait confrontée à une concurrence importante de la part d'autres acteurs sur ces deux marchés. »

La Commission dit avoir également cherché à savoir s'il existait un risque d'affaiblissement de la concurrence si Microsoft devait tirer parti de la popularité de GitHub pour stimuler les ventes de ses propres outils DevOps et services cloud. « Plus particulièrement, la Commission a cherché à savoir si Microsoft serait en mesure de poursuivre le rapprochement de ses propres outils DevOps et services cloud avec GitHub et aurait un intérêt à le faire, tout en restreignant une intégration de ce type avec les outils DevOps et les services cloud tiers », peut-on lire dans le communiqué. Mais « il est ressorti de l'enquête sur le marché que Microsoft ne disposerait pas d'un pouvoir de marché suffisant pour porter préjudice à la nature ouverte de GitHub, au détriment d'outils DevOps et de services cloud concurrents. La raison en est qu'un tel comportement réduirait la valeur de GitHub aux yeux des développeurs désireux et en mesure de changer de plateforme », explique la Commission.

Sur cette base, la Commission est donc parvenue à la conclusion selon laquelle l'opération ne poserait des problèmes de concurrence sur aucun des marchés concernés et l'a autorisée sans condition. Microsoft obtient ainsi le feu vert du régulateur européen pour la finalisation du rachat de GitHub.

Source : Commission européenne

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

C'est officiel, Microsoft débourse 7,5 milliards $ pour s'offrir GitHub, le géant de Redmond se montre plus généreux que ce que disaient les rumeurs
GitHub veut développer un nouvel éditeur de texte multiplateforme et ultraperformant basé sur Electron, Xray est encore un projet expérimental
Microsoft et GitHub collaborent pour porter GVFS sur macOS et Linux, la solution destinée à supporter les énormes bases de code gagne en maturité
Microsoft va fermer son service d'hébergement CodePlex le 15 décembre 2017, et demande aux développeurs de migrer leurs projets vers GitHub
Open source : les projets de Microsoft attirent plus de contributeurs que ceux des autres organisations, d'après le rapport annuel de GitHub
Avatar de tralloc tralloc - Membre actif https://www.developpez.com
le 23/10/2018 à 12:52
« Trois Anneaux pour les rois elfes sous le ciel,
Sept pour les seigneurs nains dans leurs demeures de pierre,
Neuf pour les hommes mortels destinés au trépas,
Un pour le Seigneur des Ténèbres sur son sombre trône,
Au pays de Mordor où s'étendent les ombres
Un Anneau pour les gouverner tous
Un Anneau pour les trouver
Un Anneau pour les amener tous,
Et dans les ténèbres les lier
Au pays de Mordor où s'étendent les ombres. »

- Plus sérieusement, l'achat de Github, n'est pas dérangeant, que ce site soit possédé par une entreprise ou par une autre. Qu'est-ce que cela change ? Ces gens sont là pour gagner de l'argent, et qui pourrait d'ailleurs les en blâmer ?
- D'autre part il y a des alternatives pour ceux qui ne souhaitent pas voir leur code hébergé par une entreprise privée. Ceux qui souhaitent se faire héberger ailleurs qu'ils y aillent.

Personnellement je n'ai pas de code hébergé sur des sites visibles par le public.
Mais si j'en avais un framagit m'irait bien !!!

Lorsqu'un site est hébergé par une association, au moins on sait que personne ne va s'enrichir dessus outre mesure. Après chacun sa liberté d'agir !
Avatar de Michael Guilloux Michael Guilloux - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 27/10/2018 à 12:57
Microsoft finalise le rachat de la célèbre plateforme d'hébergement de code GitHub
après avoir obtenu le feu vert de la Commission européenne

« Pull request successfully merged. Starting build... » C'est par ces termes propres aux adeptes des plateformes de partage de code que Nat Friedman a annoncé hier la finalisation du rachat de GitHub par Microsoft. Soit juste une semaine après le feu vert de la Commission européenne, sans condition.

Comme nous l'avons rapporté, la Commission européenne dit avoir constaté que « le regroupement des activités de Microsoft et de GitHub sur les marchés concernés [plateformes de partage de code source ; et éditeurs de code et environnements de développement, NDLR] ne poserait aucun problème de concurrence parce que l'entité issue de la concentration resterait confrontée à une concurrence importante de la part d'autres acteurs sur ces deux marchés. »

La Commission a cherché à savoir s'il existait un risque d'affaiblissement de la concurrence si Microsoft devait tirer parti de la popularité de GitHub pour stimuler les ventes de ses propres outils DevOps et services cloud. Mais il est ressorti de l'enquête que Microsoft ne disposerait pas d'un pouvoir de marché suffisant pour porter préjudice à la nature ouverte de GitHub, au détriment d'outils DevOps et de services cloud concurrents. Surtout qu'un tel comportement réduirait la valeur de GitHub aux yeux des développeurs désireux et en mesure de changer de plateforme.

Sur cette base, la Commission a donc conclu que « l'opération n'entraverait pas l'exercice d'une concurrence effective sur les marchés concernés et que Microsoft n'aurait aucune raison de s'en prendre à la nature ouverte de la plateforme GitHub. »

Comme annoncé au mois de juin, c'est le vice-président de Microsoft, Nat Friedman - qui est également le fondateur de Xamarin et un vétéran du logiciel libre - qui va assumer le rôle de PDG de GitHub. L'ex-PDG de GitHub, Chris Wanstrath, va quant à lui rejoindre Microsoft en tant que technical fellow, sous la direction du vice-président exécutif Scott Guthrie, pour travailler sur des initiatives logicielles stratégiques.

Dans une courte note, Friedman a indiqué qu'il prendrait ses fonctions lundi et il a également réitéré ce que Microsoft avait déclaré au moment de la transaction : GitHub va fonctionner de manière indépendante, en tant que communauté, plateforme et entreprise. Microsoft avait, entre autres, assuré que « les développeurs continueraient à utiliser les langages de programmation, les outils et les systèmes d'exploitation de leur choix pour leurs projets, et pourront toujours déployer leur code sur n'importe quel système d'exploitation, n'importe quel cloud et n'importe quel appareil ».


Rappelons que lors de l'annonce du rachat de GitHub, Microsoft a également expliqué que cet accord permettra d'accélérer l'utilisation de GitHub en entreprise et d'apporter ses outils et services de développement à de nouveaux publics. On devrait donc s'attendre à des intégrations utiles des produits des deux entreprises pour le bonheur des développeurs. Ce qui a commencé à se concrétiser quand Microsoft a annoncé le mois dernier une extension pour la gestion des pull requests GitHub directement dans Visual Studio Code. Nous attendons donc de voir les prochaines nouveautés que ce rachat va apporter aux développeurs.

Sources : GitHub, Microsoft

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

C'est officiel, Microsoft débourse 7,5 milliards $ pour s'offrir GitHub, le géant de Redmond se montre plus généreux que ce que disaient les rumeurs
GitHub veut développer un nouvel éditeur de texte multiplateforme et ultraperformant basé sur Electron, Xray est encore un projet expérimental
Microsoft et GitHub collaborent pour porter GVFS sur macOS et Linux, la solution destinée à supporter les énormes bases de code gagne en maturité
Microsoft va fermer son service d'hébergement CodePlex le 15 décembre 2017, et demande aux développeurs de migrer leurs projets vers GitHub
Open source : les projets de Microsoft attirent plus de contributeurs que ceux des autres organisations, d'après le rapport annuel de GitHub
Contacter le responsable de la rubrique Accueil