Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Rolls-Royce veut remplir les mers avec des navires autonomes,
Grâce à son système « Intelligent Awareness »

Le , par Stan Adkens

218PARTAGES

13  0 
Lancé en mars dernier, le nouveau système « Intelligent Awareness » de Rolls-Royce est en train de faire du chemin. C’est un système qui est basé sur l’intelligence artificielle et utilisé par la société dans la construction de ses navires autonomes. Le système de Rolls-Royce utilise la vision améliorée par ordinateur, pour permettre au navire de repérer et étiqueter tous les autres utilisateurs de l’océan, la côte et les marqueurs de navigation.

Selon Wired, la vue fournie à l'équipage – hors du navire, sur terre – est un exemple du système Intelligent Awareness utilisé par la société dans la construction de son navire. En effet, le système collecte des données provenant de capteurs répartis sur l’ensemble du navire pour donner à l'homme une meilleure vision de l’environnement du navire. Cependant, l’aspect vision amélioré du monde par ordinateurs n’est qu’un aspect de la technologie de Rolls-Royce. La société compte construire des navires complètement autonomes et elle a déjà commencé des essais à travers le monde, a rapporté Wired.


« Remorqueurs, ferries et transport maritime à courte distance, ce sont toutes des catégories de navires qui, à notre avis, conviendraient pour des opérations totalement autonomes, surveillées par un équipage basé à terre, qui rentrent chez eux tous les soirs », a déclaré Kevin Daffey, directeur de l'ingénierie et de la technologie marine de Royce.

L’argument qui sous-tend le développement de navires n’est pas différent de celui qui à motivé la construction des voitures autonomes, à savoir, que les machines restent sobres et concentrées, dépassent les temps de réaction humaine et peuvent regarder dans toutes les directions à la fois. Il suffit de les programmer correctement, et ils devraient manifester moins de défaillances que les humains, selon Wired.

Selon Wired, les navires sont aussi adaptés à l’autonomisation car, jusqu’à présent ils dépendent des humains qui, non seulement, peuvent se tromper, mais exigent d’être rémunérés. A titre d’exemple, selon Wired, plus de 1000 pertes de grands navires ont été enregistrées, au cours de la dernière décennie, dont 70 % au moins sont dues à une erreur humaine.

Les navires sont, également, adaptés à l’autonomisation pour des raisons économiques : les océans du monde sont sillonnés actuellement par environ 100 grands navires et le volume de fret qu’ils transportent devrait augmenter d’environ 4 % par an, selon la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement. Au-delà de l’aspect de diminution de l’erreur humaine, les navires autonomes pourraient être, aussi, plus efficaces de 15 % par rapport aux navires actuels, car ils n’ont pas besoin de personnel humain dont le maintien exige les sources d’énergie telles que le chauffage, la nourriture et l’alimentation en eau potable, selon Wired.

Procédure d'autonomisation des navires


Selon, Wire, les capteurs installés sur les navires sont similaires à ceux qui sont utilisés sur les voitures avec quelques modifications importantes. Leurs caméras ont besoin d'un nombre plus élevé de pixels pour une meilleure résolution afin de fournir suffisamment d'informations sur les moindres petits objets à l'horizon lors de la collecte des données à trier. L’autonomisation d’un navire nécessite, par conséquent, une énorme quantité de puissance de traitement. Pour cela, Rolls collabore avec Intel pour installer des salles de serveurs sur ses navires pour le stockage des données collectées qui seront, ensuite, transférées dans le cloud une fois par mois, selon Wired.

Après la collecte de données, vient ensuite leur compréhension par le navire. Pour cela Rolls-Royce fait recours à un réseau de neurones qu’il forme avec 5 millions d’images téléchargées à partir d’Internet. La société utilise ensuite la méthode de crowdsourcing – pratique consistant à obtenir des informations ou des contributions à une tâche ou à un projet en faisant appel aux services d'un grand nombre de personnes – pour former son Intelligence artificielle sur les élément de l’environnement du navire tels que les marqueurs, les autres usagers des océans, les côtes.

Rolls-Royce utilise également le système d’essai comme pour les véhicules autonomes. La technologie de Royce est capable de collecter de nombreuses images pendant la nuit à l’aide des caméras thermiques. « La grande chose à propos de la mer, c'est l'énorme trafic, de sorte que nous voyons beaucoup d'embarcations différentes, difficiles à identifier, comme des bateaux de plaisance », a déclaré Daffey.

Une autre étape dans le processus de la mise en œuvre du navire autonome de Royce consiste à exécuter des opérations autonomes dans des zones bien définies et dans des conditions raisonnablement prévisibles. Pour cela, la société dote ses ferries des systèmes « autocrossing » afin de procéder à ses opérations autonomes. Tout comme lors des opérations autonomes des véhicules, un opérateur à charge sera toujours présent dans le navire afin d’intervenir en cas d’urgence.

Royce n’est pas le seul opérateur de navires autonomes qui se prépare à investir les océans. Une startup, Buffalo, a mis en œuvre un système de navire autonome dont les essais ont été prometteurs, selon Wired.

Pendant ce temps, l’organisation maritime internationale commence à élaborer de nouvelles règles et autorisations d’autonomie en mer. Ce qui pourrait complexifier la navigation dans les océans en raison des différentes juridictions internationales.

Source : Wired

Et vous ?

Que pensez-vous de l’autonomisation des navires ?

Voir aussi

Uber arrête définitivement son activité de voiture autonome en Arizona après l'accident mortel de mars, et amorce une procédure de licenciements
Les véhicules autonomes d'Uber de retour sur les routes publiques de Pennsylvanie, quatre mois après un accident mortel, mais en mode manuel
Accident Uber : l'opérateur à bord du véhicule suivait une émission TV sur son portable, la collision était entièrement évitable, selon la police
Accident Uber : les capteurs du véhicule étaient fonctionnels, mais il y avait un problème logiciel, d'après l'enquête préliminaire du NTSB
Uber suspend son activité de voiture autonome après une collision mortelle aux États-Unis, suite à laquelle une piétonne a perdu la vie

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Cpt Anderson
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 17/10/2018 à 17:51
Citation Envoyé par Buffet_froid Voir le message
Le World Economic Forum persiste à dire que l'IA créera plus d'emplois qu'elle en détruira, et compte porter ses efforts sur la mise en oeuvre d'une planète autonome débarrassée des défaillances humaines et économe en énergie.
Normal que le World Economic Forum maintienne sa position, si c'était le contraire, ce serait intenable. C'est quand le systeme d'IA sera en place dans chaque branche qu'on en mesurera très vite les conséquences. Les comptes seront vites faits. Ca me fait penser aux hommes politiques et autres organisations à la solde du mondialisme, comme l'est le WEF, qui prétendent qu'il faut laisser le système bancaire se réguler de lui même. T'as compris l'arnaque après coup.
5  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 17/10/2018 à 19:44
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
« Remorqueurs, ferries et transport maritime à courte distance, ce sont toutes des catégories de navires qui, à notre avis, conviendraient pour des opérations totalement autonomes, surveillées par un équipage basé à terre, qui rentrent chez eux tous les soirs », a déclaré Kevin Daffey, directeur de l'ingénierie et de la technologie marine de Royce.
Y a des mecs qui doivent toucher une blinde par mois et qui racontent des c0nn3r13s, c'est effarant !
Mon père a passé sa vie "en bas" (= dans le compartiment machine) d'un remorqueur en bossant h24 un jour sur deux, alors ils me font bien rire avec leur "qui rentrent chez eux tous les soirs".

Quant au marin qui doit passer la remorque sur le crochet du remorqueur, s'il est basé à terre, il va lui falloir un bras très looooooooooooooong...
Et s'il n'y a plus personne à bord du navire qui doit être pris en remorque, c'est qui qui va envoyer le filin lesté vers le remorqueur ?

Bandes de charlots !
6  2 
Avatar de Cpt Anderson
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 17/10/2018 à 16:32
S'il y a un naufrage, on aura un navire autonome qui coule et des vacanciers en totale autonomie au milieu de la mer
3  0 
Avatar de joublie
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 17/10/2018 à 16:43
Quand on vous dit que l'IA créera plus d'emplois qu'elle en détruira...
Au sujet des causes réputées humaines de perte de grands navires, j'aimerais bien avoir des précisions, ce qui permettrait de se demander quelle était la qualification de chaque équipage et si une bonne IA aurait fait mieux.
3  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 18/10/2018 à 9:08
Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
Que pensez-vous de l’autonomisation des navires ?
L'automatisation arrive dans un maximum de domaines.
Faire un bateau autonome c'est peut être plus facile que faire une voiture autonome ? Après sa dépend peut être de la mission du bateau, de la météo et de l'itinéraire.
Il y a également des projets de drones livreurs.
Il va peut être y avoir des avions autonome.
Il va y avoir des bus et des taxis autonome.

Je me demande si les pirates somalien arriveront à piller les marchandises des bateaux de marchandise autonomes, si un jour le projet arrive à terme.

Beaucoup d'argent est investi dans l'automatisation et on ne sait pas jusqu'où ça va aller, pour l'instant la plupart des projets sont au stade de développement.
Énormément d'emplois vont disparaitre car ça coûtera moins chère aux entreprises que d'embaucher des humains.
1  0 
Avatar de GR3lh442kR
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 18/10/2018 à 10:11
Citation Envoyé par Jipété Voir le message

Et s'il n'y a plus personne à bord du navire qui doit être pris en remorque, c'est qui qui va envoyer le filin lesté vers le remorqueur ?

Bandes de charlots !
Bah une machine ^^
1  0 
Avatar de Aurelien.Regat-Barrel
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 18/10/2018 à 11:32
L'automatisation du travail humain par des machines est quelque qui a commencé il y a plusieurs siècles avec la révolution industrielle. Un tracteur par exemple se substitue au travail manuel de 600 hommes...

On peut y voir une source d'angoisse pour le futur de notre espèce, ou au contraire une libération de sa condition de machine humaine. Mais cela implique de modifier notre rapport au travail, et donc de revoir comment nous nous définissons par rapport à ça.

Il est assez clair maintenant que nous vivons une époque où ce débat devra avoir lieu et qu'il nous faudra changer certaines règles. A mon sens il a même déjà commencé avec le thème du revenu universel etc...
2  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 18/10/2018 à 11:51
Citation Envoyé par Aurelien.Regat-Barrel Voir le message
Un tracteur par exemple se substitue au travail manuel de 600 hommes...
Ce serait plus "mécanisation" ou "motorisation" qu'automatisation.
Quoi qu'il existe des tracteurs qui se conduisent tout seul depuis un certains temps.

Selon comment on regarde l'apparition du tracteur est une mauvaise chose.
Ça a divisé le nombre d'agriculteurs par 6 (en gros).
Après il y a eu les OGM et donc les engrais, les pesticides, les fongicides, les insecticides qui vont avec. (l'OGM le plus connu c'est quand même le Round Up Ready...)
Pour les machines il fallait que toutes les plantes soient exactement les mêmes.
On a perdu des dizaines de milliers de variétés.

L'avenir c'est peut être de faire de la permaculture sans machine. (il est possible de produire plus sans rien qu'avec des OGM et de l'engrais, voir Pascal Poot qui créer des variétés super adapté à son terrain et ses conditions climatique)
Il peut exister une synergie entre plusieurs plante.
Par exemple cette plante repousse tel insecte, cette plante fournit de l'azote aux autres plantes, etc.

Après les agriculteurs se sont retrouvé esclave, toujours obligé de faire un prêt pour des travaux pour respecter les nouvelles normes de l'UE.
C'est pas étonnant qu'il y ait autant de suicide que les agriculteurs.
1  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 18/10/2018 à 13:12
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Selon comment on regarde l'apparition du tracteur est une mauvaise chose.
car vu son poids, il participe considérablement au tassement des sols, et ensuite, inondations quand il n'a pas plu depuis longtemps...
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 18/10/2018 à 13:38
Citation Envoyé par Jipété Voir le message
il participe considérablement au tassement des sols
La vie dans le sol est mort à cause des engrais et des pesticides.
Il faut regarder le travail de Lidye et Claude BOURGUIGNON. (Le sol, la terre et les champs - Pour retrouver une agriculture saine)
Les inondations ne sont pas le problème le plus grave de la mort du sol.


La biodiversité disparaît à cause des produits.
C'est le manque de faune qui est responsable du tassement du sol et des inondations, pas les tracteurs.

Il existe toujours des agriculteurs qui travaillent sans tracteur mais ils sont peu nombreux.


En forêt les sols sont aéré parce qu'il y a de la vie. (si tu passes en tracteur ça ne changera rien)
Les champs agricole sont mort.
1  0