Intel dévoile ses CPU grand public Core i5, i7 et i9 de 9e génération pour PC de bureau
Intégrant des protections contre Spectre et Meltdown

Le , par Christian Olivier, Chroniqueur Actualités
À l’occasion de sa conférence Fall Desktop Launch Event qui s’est ouverte hier à New York, le géant Intel a dévoilé ses nouveaux processeurs grand public Core i de 9e génération pour PC de bureau qui constituent les têtes d’affiche de son offre dans le milieu de gamme, le haut de gamme et l’ultra haut de gamme (ou HEDT pour High-End DeskTop). Ces nouveaux processeurs intègrent des protections matérielles contre les failles de sécurité majeures qui exploitent les fonctionnalités d’exécution spéculative des CPU modernes.


La famille de processeurs de 9e génération d’Intel devrait permettre à Intel de refaire le retard qu’il a accumulé ces derniers mois sur son rival de Sunnyvale ou éventuellement de marquer son ascendant sur ce dernier. Avec cette nouvelle génération de puces, la firme de Santa Clara a décidé de faire de la fonctionnalité Hyperthreading une option qui n’est plus automatiquement implémentée dans ses Core i5 et i7 pour PC de bureau. Désormais, cette fonctionnalité ne devrait plus se retrouver que sur quelques modèles, Core i9 notamment, triés sur le volet.

L’offre grand public d’Intel dans le milieu et le haut de gamme

Comme cela était pressenti, trois nouvelles références grand public ont fait leur apparition dans le catalogue d’Intel en ce mois d’octobre. Il s’agit des Core i9-9900K (16 Mo L3, 8 cœurs/16 threads), le vaisseau amiral de la marque qui se positionne dans le sommet du haut de gamme, i7-9700K (12 Mo L3, 8 cœurs/8 threads) dans le haut de gamme et i5-9600K (9 Mo L3, 6 cœurs/6 threads) en milieu de gamme. Ils restent cependant toujours gravés en 14 nanomètres (nm) et seul le Core i9-9900K dispose de la fonctionnalité Hyperthreading.

Tous sont couplés à un circuit graphique intégré (iGP) GT2, l’Intel UHD 620 en l’occurrence. Ils ont un TDP de 95 Watts et prennent nativement en charge la RAM DDR4 2666 en double canal ainsi que 40 lignes PCIe. Côté fréquence, le Core i9-9900K affiche une fréquence de base/Turbo de 3,6 GHz / 5 GHz, contre 3,6 GHz / 4,9 GHz pour le Core i7-9700K et 3,7 GHz / 4,6 GHz pour le Core i5-9500K.


Ces trois nouvelles références intègrent des protections matérielles contre certaines vulnérabilités d’exécution de code spéculatif affectant les processeurs du fondeur de Santa Clara, contre la variante 3 de Meltdown et Foreshadow (ou L1 Terminal Fault) pour être plus précis. La protection contre les autres vulnérabilités connues de ce type (cas de Spectre) nécessite toujours une protection logicielle et via le microcode.


Leur commercialisation devrait débuter à partir du 19 octobre prochain avec un Core i9-9900K vendu aux alentours de 488 USD, contre respectivement 374 et 262 USD pour le Core i7-9700K et le Core i5-9500K.

L’offre grand public d’Intel dans le HEDT

Les CPU Intel dédiés au HEDT sont censés être les concurrents directs des CPU Ryzen ThreadRipper d’AMD qui, il faut le rappeler, commercialise déjà le Ryzen Threadripper 2990WX, le CPU de bureau le plus puissant au monde qui est capable de monter jusqu’à 6 GHz avec ses 32 cœurs/64 threads actifs.

Intel a lancé ses premiers processeurs l’année dernière pour contrer l’offre Ryzen ThreadRipper de son concurrent de SunnyVale, un lancement qui avait été marqué par la sortie du Core-i9 7980XE (18 cœurs/36 threads) d’Intel pour le grand public à 2000 USD l’unité. Ce dernier était accompagné à son lancement par le Core i9-7960X (16 cœurs/32 threads), le Core i9-7940X (14 cœurs/28 threads) et le Core i9-7920X (12 cœurs/24 threads).

Pendant sa conférence Fall Desktop Launch Event, la firme de Santa Clara a présenté les successeurs de la première génération de ses Core i9 X-Series : les nouveaux Core i9-9980XE, i9-9960X, i9-9940X, i9-9920X, i9-9900X, i9-9820X et i9-9800X. Ces nouvelles références n’ont en réalité rien de nouveau à offrir par rapport à leur prédécesseur mis à part leur nom. Le fondeur de Santa Clara a juste remplacé le 7 qui symbolisait sa 7e génération de processeurs par 9 pour 9e génération d’une famille à l’autre.


Le vaisseau amiral de cette nouvelle famille, en l’occurrence le Core i9-9980XE, dispose toujours de 18 cœurs/36 threads comme son prédécesseur, le Core i9-7980XE, et reste gravé en 14 nm. Tous ces processeurs bénéficient d’un léger booste du côté de leurs fréquences Turbo et sont compatibles avec la technologie Hyperthreading. Leur tarification devrait être sensiblement la même que celle observée un an plus tôt à l’arrivée du Core i9-7980XE.


Intel devrait également proposer un CPU Xeon W-3175X, disposant de 28 cœurs/56 threads, capable de fonctionner jusqu’à 4,3 GHz. Mais le prix de cette puce reste pour le moment inconnu. Cette puce devrait être similaire à celle dévoilée par le fondeur de Santa Clara peu de temps après présentation du Core i7-8086K Limited Edition en juin dernier : une puce de 28 cœurs surcadencée pour atteindre 5 GHz et nécessitant un système de refroidissement imposant.

Intel a officiellement confirmé que les nouveaux processeurs de 9e génération seront dotés d’une couche de soudure constituant le TIM entre le die du CPU et l’IHS afin d’optimiser la dissipation thermique des nouvelles puces et leurs capacités d’overclocking. L’arrivée d’un nouveau chipset, le Z390, pour les CPU de 8e et 9e génération a également été confirmée.


Source : Intel, AnandTech, PC World

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

AMD confirme les prix de ses processeurs Ryzen 9 ThreadRipper qui auraient 40 % de performance/Dollar en plus qu'un Intel Core-X
AMD annonce ses ThreadRipper de 2e génération : jusqu'à 32 cœurs/64 threads et 250 W de TDP, des CPU qui n'ont jamais aussi bien porté leur nom
Intel annonce ses nouveaux CPU basse consommation Whiskey Lake et Amber Lake optimisés pour la connectivité, l'autonomie et la mobilité
Les futurs CPU Xeon Ice Lake d'Intel se dévoilent : 10nm, nouveau socket LGA4189, plus de cœurs, TDP en hausse et support de huit canaux mémoires


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Anselme45 Anselme45 - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 09/10/2018 à 8:51
Intel a officiellement confirmé que les nouveaux processeurs de 9e génération seront dotés d’une couche de soudure constituant le TIM entre le die du CPU et l’IHS afin d’optimiser la dissipation thermique des nouvelles puces et leurs capacités d’overclocking. L’arrivée d’un nouveau chipset, le Z390, pour les CPU de 8e et 9e génération a également été confirmée.
Super! Perso, simple utilisateur lambda de cette belle technologie, je ne peux m'empêcher de trouver que cela fait un peu "Nuage de fumée". Le commun des mortels n'y connait rien concernant "la couche de soudure constituant le TIM entre le die du CPU"... Il aimerait juste que Intel leur assure qu'il n'y a plus de failles dans leur hardwares... Et là, Intel ne le peut tout simplement pas!
Avatar de AndMax AndMax - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 09/10/2018 à 13:09
Donc Spectre et Meltdown plus possible sur ces CPU ? Qu'en est-il des portes dérobées dans Intel Management Engine sur cette nouvelle génération ? Est-ce que l'utilisateur peut désactiver les backdoors ?

Concernant microcode dans ces CPU, est-il possible de consulter les sources ?

Si la réponse à mes questions est "non", alors cette 9e génération n'est qu'une nouvelle étape dans le mépris de Intel envers ses clients.
Avatar de ABCIWEB ABCIWEB - Expert éminent https://www.developpez.com
le 11/10/2018 à 4:15
Les premiers prix annoncés en précommande pour le i9 9900K sont de 560€ chez LDLC, et il sera normalement disponible vers le 24/10.

On va attendre les bench, mais s'il se confirme qu'il est seulement 15/20% plus rapide qu'un ryzen 2700X qui coute 335€ sur amazon, le rapport prix/performances reste largement en faveur des rouges : 560/335 = 1.67.

Si ce prix ne baisse pas rapidement, il aura du mal à trouver sa place chez ceux qui travaillent, surtout que plus haut dans la gamme des proc, le Threadriper 2920X sortira quelques jours plus tard et si pour environ 150€ de plus on accède à une autre dimension (12 coeurs, gestion de la mémoire sur quatre canaux...) cela peut en faire réfléchir plus d'un. Pas étonnant qu'Intel fasse toute sa campagne de pub sur les jeux, mais bon à la longue ça fait pas sérieux surtout pour un processeur de ce prix.
Avatar de byrautor byrautor - Membre averti https://www.developpez.com
le 12/10/2018 à 10:35
Ces nouveaux processeurs intègrent des protections matérielles contre les failles de sécurité majeures qui exploitent les fonctionnalités d’exécution spéculative des CPU modernes.
Tiens on en revient au câblage ("inamovible" à distance !)
Il y a mieux à faire avec la notion de "chien de garde" ou surveillance indépendante.
Avatar de Bill Fassinou Bill Fassinou - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 15/10/2018 à 23:47
Intel annonce des processeurs Desktop de 9e génération capable de prendre en charge des DDR4 de 128 Go
d'ici décembre 2018

Il y a quelques heures, HP a annoncé que sa prochaine génération d’ordinateurs de bureau grand public serait livrée avec une mémoire de 32 Go extensible jusqu’à 128 Go. Par la suite, Intel a annoncé que les derniers processeurs subiraient un ajustement du support mémoire. En effet, les processeurs grand public standards pouvaient prendre en charge une capacité maximale de 64 Go. Grâce à quatre modules DIMM de 16 Go de DDR4 maximum disposés sur deux canaux de mémoire à raison de deux DIMM par canal, ces processeurs pouvaient donc prétendre à une capacité maximale de 64 Go, mais ils ne pouvaient aller au-delà.

Cependant, l’avènement de deux nouvelles technologies porte la capacité maximale de ces processeurs un cran au-dessus. Les nouveaux modules (taille et capacité doublées) DDR4 de 32 Go de Zadak et G.Skill et les nouvelles puces DDR4 de 16 Go de Samsung permettent à ces processeurs grand public de prétendre désormais à une capacité maximale de 128 Go.


« Le nouveau contrôleur de mémoire de processeurs Intel Core de 9e génération est capable de prendre en charge des barrettes DIMM DDR4 de 16 Go, permettant aux processeurs de prendre en charge une capacité de mémoire système maximale de 128 Go lors de l’alimentation des deux canaux de mémoire de la carte mère avec 2 DIMM par canal (2DPC) utilisant ces DIMM. Comme les modules DIMM DDR4 16Gb à densité de matrices ne sont disponibles que depuis peu, nous les validons maintenant, avec pour objectif une mise à jour dans quelques mois », déclare Intel.

L’objectif principal de ces nouveaux modules de mémoire est probablement d’activer les configurations 2x32 Go. Ce qui permettrait aux professionnels dont les activités nécessitent 64 Go dans un système à petit volume de travailler aisément. Il faut cependant remarquer que pour le moment, Intel n’a parlé que des processeurs à venir dans quelques jours, notamment le Core i9-9900K, le Core i7-9700K et le Core i5-9600K. Autrement dit, on ne sait pas encore si ces nouveaux modules seront intégrés aux mises à jour des générations précédentes supportant la DDR4. Il faut également préciser que ces nouveaux modules ne seront certainement pas bon marché.

Si un ensemble 4 x 16 Go coûte environ 550 dollars pour le DDR4-2666 (un système « pris en charge au maximum »), on est en droit de s’attendre à ce que les ensembles 4 x 32 Go coûtent au moins le double. Ce n’est qu’une estimation, mais les kits 4 x 32 Go pourraient coûter entre 1200 et 1600 dollars. Un seul module de 32 Go pourrait donc valoir entre 300 et 400 dollars, soit un montant bien au-dessus du prix de la majorité des processeurs supportant la DDR4.

Source : AnandTech

Et vous ?

Que pensez-vous de ses nouveaux processeurs d'Intel ?

Voir aussi

Intel pourrait lancer sa 9e génération de CPU pour PC de bureau le 1er octobre 2018 avec le Core i9-9900K comme vaisseau amiral et un nouveau chipset

Intel dévoile ses CPU grand public Core i5, i7 et i9 de 9e génération pour PC de bureau intégrant des protections contre Spectre et Meltdown

Intel prépare un CPU Core i9 de 28 cœurs pouvant monter jusqu'à 5 GHz, AMD veut enterrer la concurrence avec un ThreadRipper à 32 cœurs

3 nm, 5 nm et 7 nm : tour d'horizon des différents procédés de gravure en cours d'exploitation ou en devenir dans l'industrie des semi-conducteurs

Encore une autre vulnérabilité découverte dans les CPU d'Intel, le fournisseur de microprocesseurs fait des recommandations pour l'atténuer
Avatar de i5evangelist i5evangelist - Membre habitué https://www.developpez.com
le 16/10/2018 à 8:28
Microsoft a annoncé dans la foulée, la sortie de HIMEM64.SYS, son utilitaire sous Windows 10 qui permettra d'accéder à la mémoire au delà du 64ème Giga.
Source : humour.
Avatar de CS FS CS FS - Membre habitué https://www.developpez.com
le 16/10/2018 à 10:44
128Go. Ça devrait être tout juste suffisant pour faire tourner Visual Studio + Resharper.
Avatar de ABCIWEB ABCIWEB - Expert éminent https://www.developpez.com
le 16/10/2018 à 20:10
Tss, je sens comme une pointe d'ironie... Pour une fois qu'Intel annonce une révolution majeure sans supplément de prix, de quoi vous plaignez-vous ? Et puis il faut bien occuper le terrain en attendant la disponibilité des nouvelles gammes (tous les cores i7/i9 sont en rupture de stock aujourd'hui, chez les principaux distributeurs français).
Faute d'un rapport performances/prix décent, j'ai l'impression qu'Intel est entrain de s'aligner sur la politique commerciale d'Apple, c'est à dire de fabriquer des produits réservés à des bobos.
Avatar de Christian Olivier Christian Olivier - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 14/11/2018 à 7:44
Intel lance son nouveau Core i9-9980XE, un CPU à 2000 USD ciblant le marché du HEDT :
18 cœurs / 36 threads, fréquence Boost à 4,5 GHz, TDP à 165 W

Alors que son rival AMD se montre de plus en plus menaçant sur le marché des CPU x86 grand public et pour serveurs, Intel semble bien décidé à ne pas rester un acteur passif dans le bras de fer qui l’oppose à la firme de SunnyVale.

Il faut rappeler qu’AMD, l’écurie des rouges, a frappé fort ces derniers mois avec l’arrivée de ses processeurs x86 ThreadRipper 2 basés sur l’architecte Zen + ciblant les marchés du HEDT (High-End Desktop) et du SHED (Super High-End Desktop). Plus récemment, AMD a intensifié la pression sur son principal concurrent avec l’annonce de ses CPU serveur Rome, les successeurs des processeurs de la série EPYC, qui sont basés sur l’architecture Zen 2, gravés en 7 nm et peuvent embarquer jusqu’à 64 cœurs / 128 threads.

Dans le sillage des annonces-chocs d’AMD, la firme de Santa Clara a effectué des présentations pour mettre en avant ses processeurs et éviter que son concurrent ne récupère davantage de parts sur le marché des CPU x86, malgré les difficultés qu’elle rencontre pour faire évoluer le procédé de gravure de ses puces du 14 nm vers le 10 nm.

La semaine dernière par exemple, Intel a détaillé un peu plus ses puces Xeon de la génération Cascade Lake-SP qui devraient inaugurer l’ère des protections intégrées aux processeurs contre les vulnérabilités Spectre et Meltdown. Le fondeur a brièvement introduit Cascade Lake-AP (AP pour advanced performance), une famille de CPU Xeon de la génération Cascade Lake orientée vers les performances avancées et qu’il faudra distinguer des Xeon Cascade Lake-SP plus classiques. Les CPU Cascade Lake-AP devraient être optimisés pour les systèmes à double socket (2S) en embarquant jusqu’à 48 cœurs / 96 threads et en gérant jusqu’à 12 canaux de mémoire par socket.


Plus récemment, Intel, l’écurie des bleus a officialisé son CPU Core i9-9980XE (XE pour Extreme Edition). Il s’agit d’un processeur x86 ciblant les marchés du HEDT et du SHED qui est équipé de 18 cœurs / 36 threads. Il est compatible avec le socket LGA2066 et le chipset X299 d’Intel. Le Core i9-9980XE prend en charge jusqu’à 44 voies PCIe et jusqu’à 128 Go de mémoire vive DDR4-2666 dans une configuration en quatre canaux.


Le Core i9-9980XE représente le vaisseau amiral de l’offre grand public d’Intel dans le HEDT. Il prend ainsi la place du Core i9-7980XE avec qui il partage, malgré tout, beaucoup de similitudes. Il bénéficie d’un léger booste de sa fréquence Turbo, comme tous les processeurs de 9e génération d’Intel, et est compatible avec la technologie Hyperthreading. Le Core i9-9980XE aura la lourde tâche de concurrencer le Ryzen Threadripper 2990WX d’AMD, le processeur de bureau le plus puissant au monde qui est capable de monter jusqu’à 6 GHz avec ses 32 cœurs / 64 threads actifs.

Le Core i9-9980XE fait partie des CPU Core i5, i7 et i9 de 9e génération pour PC de bureau dévoilés par Intel en octobre dernier, des processeurs qui sont censés intégrer des protections matérielles contre les failles de sécurité majeures qui exploitent les fonctionnalités d’exécution spéculative des CPU modernes (cas de Spectre et Meltdown). Ils exploitent tous le procédé de gravure en 14 nm++ d’Intel et sont dotés d’une couche de soudure constituant le TIM entre le die du CPU et l’IHS afin d’optimiser la dissipation thermique des nouvelles puces et leurs capacités d’overclocking.

Le TDP annoncé par le fondeur de Santa Clara pour ce processeur est de 165 W (comme pour le Core i9-7980XE) pour une fréquence de base à 3 GHz et une fréquence Boost de 4,5 GHz. Cependant, des tests réalisés par le site Web Hot Hardware suggèrent que la consommation globale des systèmes de tests diffère grandement selon qu’ils sont équipés d’un Core i9-9980XE ou d’un Core i9-7980XE.


En outre, l’overclocking du Core i9-9980XE ferait très vite monter la consommation globale du système de test jusqu’à 500 Watts : c’est 160 Watts de plus qu’avec les fréquences natives du processeur.


Hot Hardware estime qu’un dispositif de refroidissement par air ou liquide approprié et de légères optimisations de la tension appliquée aux cœurs permettraient au Core i9-9980XE d’atteindre et de maintenir aisément une fréquence stable de 4,3 - 4,4 GHz sur tous ses cœurs, voire plus. C’est probablement le CPU le plus rapide d’Intel à l’heure actuelle sur le marché du HEDT. Il offrirait des performances mono-thread supérieures à la concurrence et ne serait surclassé ou distancé dans certains scénarios d’usage que par les ThreadRipper 2 WX d’AMD.

Son prix (1979 USD), par contre, le rendrait beaucoup moins attractif que l’offre concurrente d’AMD. Hot hardware confie à ce propos :

« Nous pensons qu’il est juste de dire que le Core i9-9980XE offre une expérience plus complète qu’un processeur Threadripper de la série WX, en raison de l’IPC plus élevé d’Intel, des solides performances en mode multithread et des configurations mémoire plus fines. Mais nous ne sommes pas surs que le prix réclamé qui est supérieur de 54 % au 2970WX et 2 fois supérieur au prix d’un Threadripper 2950X sera justifiable pour de nombreux utilisateurs dans le paysage actuel des CPU HEDT ».

Source : Hot Hardware

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

Intel officialise ses puces x86 Cannon Lake-U, des CPU de 8e génération gravés en 10 nm, mais aucun iGP sur les premiers modèles
Nouveau planning de lancement des processeurs grand public d'Intel : il faudra se contenter du 14 nm avant l'arrivée du 10 nm l'été prochain
Intel annonce ses nouveaux CPU basse consommation Whiskey Lake et Amber Lake optimisés pour la connectivité, l'autonomie et la mobilité
Intel annonce officiellement l'arrivée de ses processeurs graphiques dédiés en 2020, pourra-t-il se faire une place vu l'avance de NVIDIA et AMD ?
Avatar de darklinux darklinux - Membre régulier https://www.developpez.com
le 14/11/2018 à 12:02
Sa sent le replâtrage à la va vite ... c 'est AMD qui à la main , aussi bien d ' un point de vu performance que d ' un point de vue tarifaire . AMD n ' à pas subir les avanies architectural d ' Intel avec Zen/Zen+
Contacter le responsable de la rubrique Accueil