Copyright : le rapporteur Axel Voss dit être surpris par un article du texte adopté
Les eurodéputés ont-ils examiné tous les aspects de la réforme ?

Le , par Bill Fassinou, Chroniqueur Actualités
Il y a deux jours, la directive sur les droits d’auteur dans l'Union européenne a été adoptée. Ce à quoi personne ne s’attendait, c’est que les eurodéputés, le rapporteur Voss y compris, aient pu manquer un article. C’est pourtant ce qui s’est passé. L’amendement 76, une disposition qui restreint le droit de filmer des événements sportifs, a été adopté apparemment sans qu’une réelle attention lui soit portée.

Peu après que cet amendement ait attiré l’attention, John Schranz, l’attaché de presse du Parlement européen, a déclaré qu’il était au courant de son existence et a tenu à recadrer l’interprétation qui doit en être faite. Il explique que plutôt que d’empêcher les individus de filmer des événements sportifs, cet amendement vise plutôt à empêcher les entreprises de paris en ligne d’utiliser des vidéos qu’elles n’ont pas le droit de filmer pour inciter les utilisateurs à visiter leurs sites. Il s’oppose donc à l’interprétation beaucoup plus large qui en a été faite depuis le vote.


Réaction d'Axel Voss et des parlementaires après le vote de l'article 13

Lors d’un entretien, le rapporteur Axel Voss a déclaré qu'il pense que cet amendement serait « une sorte d’erreur » de la part de la Commission juridique et que personne n’en avait été informé. « Je ne savais pas que cela figurait dans la proposition jusqu’à présent, alors bien sûr, je dois m’en occuper maintenant », a-t-il déclaré. Il ajoute que certains aspects du texte de loi n’ont pas été suffisamment inspectés du fait des contraintes de temps et d’autres aspects plus saillants du texte.

Cependant, il a tenu à rassurer l’opinion publique sur la question en ajoutant que les députés se réuniront à nouveau bientôt pour réexaminer l’intégralité du texte de loi. De nombreux eurodéputés se sont plaints lors d’une conférence de presse du fait que Google et Facebook aient essayé d’influencer leurs votes par le biais de campagnes mail. Aucun cas n’a cependant été fait des messages envoyés par des citoyens européens réels et inquiets.

« Ils (les eurodéputés) ne croient pas que les Européens s'inquiètent vraiment de ce que cette directive engendrera. J'ai été vraiment sidéré par mon temps au parlement. Cela dépassait mes pires craintes quant à la compétence des eurodéputés dans la gestion de cette directive. C'est beaucoup plus que ce à quoi ils sont habitués. Mais malgré tout, Schranz était au courant de cet amendement, alors que Voss ne l’était pas. Donc, c’est quelque chose qui devait être là […] à cause des préoccupations de quelqu'un. Il est ahurissant que Voss ait voté pour, alors qu'il pensait vraiment que c'était une mauvaise idée », affirme Emanuel Karlsten, le reporter suédois qui a interviewé le rapporteur Voss. Ainsi, selon le journaliste, soit Axel Voss a été trompé, soit il a fait preuve d’indifférence au sujet de cet amendement.

Les avis des internautes sur la question ne se sont bien évidemment pas fait attendre. La plupart se dont indignés du fait que les eurodéputés aient voté une loi aussi controversée sans prendre le temps de l’examiner de fond en comble.

Source : Quartz

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Quel est votre sentiment par rapport à l'adoption de la directive sur le copyright ?
Pensez-vous qu'elle a été adoptée dans la précipitation ? Qu'y a-t-il lieu de faire maintenant selon vous ?

Voir aussi

Directive copyright : le Parlement européen dit "oui" à la réforme et adopte l'essentiel des amendements présenté par Axel Voss (PPE), le rapporteur

L'UE peut-elle encore être sauvée de la réforme copyright qui risque d'anéantir Internet ? Oui selon l'eurodéputée Julia Reda

Directive Copyright : les amendements aux articles 11 et 13 proposés par deux eurodéputés avant le vote du 12 septembre

Directive sur le copyright : le Parlement européen va se prononcer à nouveau le 12 septembre après avoir rejeté le texte initial

Directive Copyright : les articles 11 et 13 expliqués par un informaticien britannique pour ceux qui n'en ont pas encore compris les conséquences


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de AndMax AndMax - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 14/09/2018 à 19:14
Citation Envoyé par Sodium Voir le message
L'article original (https://www.mayoclinic.org/healthy-l...e/art-20045678) fait plusieurs centaines de mots et quelqu'un a passé du temps à l'écrire. Googe en extrait juste assez pour que l'utilisateur n'ait jamais à cliquer sur le lien.
Encore une fois, c'est un droit de courte citation. Tu as trouvé ce lien grâce à un moteur de recherche que tu as choisi d'utiliser et toi, tu as cliqué dessus. Sans le travail d'indexation de milliards de pages web que font les moteurs de recherche, comment ferais-tu pour trouver le site ?

Bing fait la même chose avec ses réponses: 3 lignes de texte au dessus de chaque lien. Qwant aussi, et même là en 2 lignes, si la recherche/requête était bien formulée, pas besoin de cliquer sur le lien pour voir une réponse "simple". Le site reste par contre indispensable si tu veux des détails... de quand date l'étude sur le café, qui a fait l'étude, comment c'est mesuré, etc...

On peut effectivement pousser les moteurs de recherche à revenir aux réponses des années 90: juste le titre, un début de ligne et le lien (genre le AltaVista de l'époque), mais dans ce cas combien de temps perdras-tu à trouver des informations, et réduire le droit de citation à un droit de citation méga court, est-ce que ça résoudra le problème de ceux qui veulent ces droit d'auteurs ?

Ou veux-tu que le moteur paie tous les sites indexés ? Ce sera juste une énorme usine à gaz.

Et pour finir, en quoi le texte débile voté cette semaine résoudra-t-il ces questions ?
Avatar de Marco46 Marco46 - Modérateur https://www.developpez.com
le 14/09/2018 à 22:02
@AndMax

Excellent résumé.
Avatar de joublie joublie - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 15/09/2018 à 21:59
Citation Envoyé par AndMax Voir le message
Sans le travail d'indexation de milliards de pages web que font les moteurs de recherche, comment ferais-tu pour trouver le site ?
Je retourne la question : comment puis-je savoir qu'un moteur de recherche n'exclue pas du résultat qu'il m'envoie des pages importantes qu'il a indexées mais que son algorithme considère comme devant rester hors de mon regard ?

Nous savons que les résultats peuvent varier d'une personne à l'autre et qu'en prime il y a une censure envers des orientations politiques qui déplaisent à des directions d'entreprise ou à des gouvernements, USA en tête, l'ancien PDG de Google l'a même reconnu explicitement (RT, Sputnik, WSWS, etc.).

Gloire aux moteurs de recherche ? Non, pas tous.
Avatar de Jipété Jipété - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 15/09/2018 à 22:52
Citation Envoyé par joublie Voir le message
Je retourne la question : comment puis-je savoir qu'un moteur de recherche n'exclue pas du résultat qu'il m'envoie des pages importantes qu'il a indexées mais que son algorithme considère comme devant rester hors de mon regard ?
Ou même, plus simplement, le robot estime qu'il n'a pas à indexer certaines pages et c'est fini, personne ne les verra jamais, sauf ceux qui savent qu'elles existent, et où.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Et vous ?
Qu’en pensez-vous ?
Qu'on a affaire à des jobards corrompus votant pour des trucs dont ils n'ont lu que le quart de la moitié, et encore, et de toute façon ils n'y comprennent rien mais ça ne les empêche pas d'être au bord de l'orgasme quand le résultat du vote va dans le sens de ceux qui ont œuvré en sous-main.
Pauvres de nous...
Avatar de AndMax AndMax - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 16/09/2018 à 9:07
Citation Envoyé par joublie Voir le message
Je retourne la question : comment puis-je savoir qu'un moteur de recherche n'exclue pas du résultat qu'il m'envoie des pages importantes qu'il a indexées mais que son algorithme considère comme devant rester hors de mon regard ?
Il n'existe pas de moteur de recherche neutre par rapport à son index. Ils sont tous contraints de retirer des résultats. Nous savons que les états imposent cela aux moteurs pour des contenus pédophiles, terroristes, ou pour des questions de "droit à l'oubli" pour des personnes physiques, etc...

De plus ils ne sont rarement que des moteurs de recherche: nous savons que certains privilégient leurs propres services en mettant des concurrents à la fin des résultats ou en les supprimant des résultats. Et pour finir, certains moteurs discriminent les pages en fonction des technologies. Si tu as un site sans version mobile, sans https, et contenant du flash et malware, tu auras toutes les chances de ne pas être proposé dans les résultats.

Pour vérifier s'il y a exclusion d'un site que tu connais, tu peux sur certains moteurs forçer la recherche sur l'URL ("site:"). Mais personne ne te fournira la liste des exclusions ou l'algo qui privilégie les résultats.

Citation Envoyé par Jipété Voir le message
Qu'on a affaire à des jobards corrompus votant pour des trucs dont ils n'ont lu que le quart de la moitié, et encore, et de toute façon ils n'y comprennent rien mais ça ne les empêche pas d'être au bord de l'orgasme quand le résultat du vote va dans le sens de ceux qui ont œuvré en sous-main.
Pauvres de nous...
Exact, ils ne lisent même pas ce qu'ils votent, et c'est vraiment un scandale pour des gens payés aussi cher et qui se gavent de fonds publics pour en plus se payer des "assistants parlementaires". Ce serait bien de savoir quels sont les députés qui ont voté ce texte pour coller un gros "GODILLOT, IL VOTE DES TEXTES DEBILES" sur leurs affiches de la campagne qui s'annonce.
Avatar de ShigruM ShigruM - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 16/09/2018 à 12:13
J'ai peut-être pas tout compris, mais Google News et consorts affichent autre chose que des fragments d'articles ?

Comment on peut affirmer qu'on peut "rester informé au quotidien sans avoir forcément à se rendre sur le site web des éditeurs de presse" ?

Si je me souviens bien il y a un droit à la citation en France. Si les éditeurs de presse veulent conclure des accords avec les sites d'actualités, grand bien leur fasse, mais inscrire dans la loi l'obligation de rémunérer les ayant droit pour un titre et un snippet de 200 caractères quitte à piétiner le droit à la citation, bof quoi...
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 17/09/2018 à 8:11
Citation Envoyé par Sodium Voir le message
Pourquoi un utilisateur irait-il cliquer sur le lien alors que Google répond directement à sa question ?
La réponse est superficielle ce n'est pas en 3 lignes que tu vas tout comprendre.
Même avec l'exemple sur la caféine.
Si tu veux creuser le sujet ça ne suffira pas.
Peut être que parfois certains s'en contentent mais ce n'est pas dans 100% des cas.
Personnellement je trouve que ça donne envie de cliquer parce qu'on voit qu'il y a un schéma et il faut se rendre sur le site pour le voir en plus grand.
Avatar de anapurna anapurna - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 17/09/2018 à 16:11
salut

ce n'est pas le fait de faire un liens qui gène mais bien la publication de l'article complet et
par la même occasion gagner de l'argent sans rétribuer le journal (qui lui a payé ses journalistes)

en france les droit d'auteur et voisins existe depuis des lustre
la sacem pour la musique ,le cfc pour la littérature ...
voir ici pour tout les autres organismes
Avatar de Marco46 Marco46 - Modérateur https://www.developpez.com
le 17/09/2018 à 17:00
Citation Envoyé par anapurna Voir le message
ce n'est pas le fait de faire un liens qui gène mais bien la publication de l'article complet et
par la même occasion gagner de l'argent sans rétribuer le journal (qui lui a payé ses journalistes)
Il n'y a pas de publication de l'article complet.

Citation Envoyé par anapurna Voir le message
voir ici pour tout les autres organismes
On a pas accès à ton filesystem
Avatar de jpouly jpouly - Membre actif https://www.developpez.com
le 17/09/2018 à 18:07
J'ai une petite question : combien d'entres-vous ont cliquer sur le lien pour lire l'article du monde ?

Ce qui me pose problème, dans la presse actuellement, c'est que tout le monde copie sur tout le monde.

Et d'un site internet à l'autre on se retrouve avec les mêmes articles et les même idées

Le pire, c'est qu'en discutant de sujets d'actualités avec des collègues au café, on peut reconnaitre les sites qu'ils fréquentent (avec les sujets misent en avant ).

Donc si cette directive évite l'amplification de phénomènes ou d'histoires sans intérêts, c'est peu être pas plus mal.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil