84 % des entreprises ont déclaré avoir des initiatives en cours en rapport avec la blockchain
Selon une étude : les prémices d'une adoption massive ?

Le , par Christian Olivier

61PARTAGES

14  0 
Une étude, intitulée « ;Blockchain is here. What's your next move ? ;», menée par le cabinet de conseil et d’audit PwC a permis d’interroger 600 cadres dirigeants travaillant pour des entreprises d’horizon divers afin de recueillir leur point de vue sur le développement de la blockchain et sur le potentiel de cette technologie. Quinze pays étaient concernés par cette enquête : Australie, Allemagne, Denmark, France, Chine, Hong Kong, Inde, Italie, Japon, Pays-Bas, Singapour, Suède, Émirats arabes unis, États-Unis et Royaume-Uni.


La blockchain peut être vue comme une technologie transparente et sécurisée de transmission et de stockage de données distribuées qui, dans le cadre d’une transaction, permet d’éliminer la nécessité de faire intervenir un tiers de confiance en générant de la confiance dans l’authenticité des données manipulées. Au départ, cette technologie a été conçue pour sécuriser les transactions mettant en jeu des monnaies cryptographiques comme le bitcoin, mais ses applications ne sauraient se limiter à ce seul domaine. Même si son adoption pourrait nécessiter de la part des entreprises des changements structurels et culturels importants, les initiatives visant à exporter ce concept dans d’autres secteurs d’activités semblent de plus en plus nombreuses au vu de son potentiel.

D’après les résultats fournis par PwC au terme de son enquête, 84 % des personnes interrogées ont rapporté avoir des initiatives en rapport avec la blockchain en cours, estimant qu’il s’agit là d’une technologie stratégique qui est en passe de transformer le monde du commerce et des affaires. Un répondant sur quatre a confié que la mise en œuvre de cette technologie était en cours, soit au travers d’un projet pilote (10 %), soit par le biais d’un projet déjà établi (15 %). Un tiers environ (32 %) des sondés ont affirmé avoir des projets en cours de développement relatif à la blockchain. Enfin, 20 % des dirigeants d’entreprises interrogés ont affirmé avoir entamé des programmes de recherche dans ce domaine.

Cette étude a révélé la prédominance des projets de développement liés à la blockchain dans le secteur des services financiers : 46 % des répondants l’ayant désignée comme le principal secteur qui cherche à valoriser cette technologie. Ils sont également nombreux (41 %) à penser parmi les sondés que l’hégémonie du secteur financier dans ce domaine se poursuivra encore pendant les 3 à 5 années à venir. L'enquête de PwC a par ailleurs identifié les secteurs de l’énergie et des services publics, de la santé et de l’industrie comme ceux qui, d’ici 3 à 5 ans, devraient se positionner comme des secteurs émergents concernant le recours à la blockchain.

« ;L’intérêt autour des blockchains est grandissant, la communauté se constitue et la technologie évolue. La blockchain réduit les couts, augmente la portée, la transparence et la traçabilité de nombreux processus business. Le cas d’usage peut être convaincant si les organisations comprennent la finalité d’utilisation de cette technologie et la lient directement à leur conception ;», a déclaré Pauline Adam-Kalfon, associée spécialisée dans l’assurance et en charge du Blockchain Lab chez PwC.

Les États-Unis, la Chine, et l’Australie sont actuellement considérés comme les pays les plus avancés dans le développement de projets liés à la blockchain. Toutefois, les sondés ont estimé que, dans 3 à 5 ans, la Chine aura dépassé les États-Unis et deviendra le principal développeur de cette technologie à l’échelle mondiale, déplaçant ainsi le pôle d’influence et d’activité de la blockchain hors des frontières des États-Unis et de l’Europe.

« ;Les entreprises doivent faire plus d’efforts pour intégrer dans leur organisation la manière dont elles pourraient résoudre les problèmes de confiance et de réglementation. Créer et implémenter la blockchain pour réaliser son potentiel n’est pas un projet IT. C’est une transformation des modèles d’entreprise, de ses rôles et ses process. Il faut une analyse business claire, un écosystème pour le soutenir ;; avec des règles, des normes et des standards, et une certaine flexibilité intégrée pour faire face aux changements réglementaires ;», a ajouté Adam-Kalfon.

Signalons au passage que 48 % des dirigeants d’entreprises interrogés, la plupart localisés en Allemagne (38 %), en Australie (37 %), et au Royaume-Uni (32 %), ont identifié l’incertitude réglementaire comme l’un des principaux obstacles à l’adoption de cette technologie. D’un autre côté, 45 % des répondants, localisés pour la plupart à Singapour (37 %), aux Émirats Arabes Unis (34 %), et à Hong Kong (35 %), ont désigné le manque de confiance parmi les utilisateurs comme leur préoccupation majeure et un frein au développement de la blockchain.

Cette étude a permis d’identifier quatre domaines essentiels pour le développement de plateformes de blockchain internes ou à l’échelle de l’industrie. Le premier passe par l’établissement de cas d’usage et d’objectifs précis en rapport avec l’initiative blockchain, le second par la construction d’un écosystème soigneusement encadré. Le troisième implique de décider de ce que les utilisateurs peuvent voir et faire. Le rapport du PwC recommande en dernier lieu de mettre tout en œuvre afin de contrer l’incertitude réglementaire.

Source : PWC

Et vous ?

Que pensez-vous des données fournies par cette étude ?
Qu'en est-il au sein de votre entreprise ?
Pensez-vous qu'on assiste aux prémices de l'adoption massive de cette technologie ? Pourquoi ?

Voir aussi

La blockchain : une révolution technologique selon le Président chinois Xi Jinping, Pékin veut utiliser la technologie comme moteur de développement
Bitcoin : présentation simple du fonctionnement de la technologie Lightning Network, une alternative moins onéreuse et plus rapide que blockchain
Blockchain : Microsoft présente son Framework open source Coco conçu pour faciliter et accélérer l'usage de la chaîne des blocs dans les entreprises
Aventus, un protocole open source basé sur la technologie Blockchain, qui devrait permettre de mieux sécuriser l'industrie de la billetterie

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Alvaten
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 07/09/2018 à 13:48
J'ai un peu l'impression d'entendre le mot "blockchain" à toute les sauces et parfois de la part de manager qui ne savent absolument pas ce que c'est ... un peu comme on à eu droit au "BI, BigData, Cloud etc"

"Le blockchain c'est comme le sexe chez les ado, tout le monde en parle, personne se sait vraiment le faire, tout le monde pense que tout le monde le fait, donc tout le monde prêtant le faire"
(détourné d'une maxime dont je ne connais pas l’auteur de base )
2  0 
Avatar de Nightfall
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 07/09/2018 à 17:59
84%... Ridicule. Pour ce qui est de la France, 99,8% des entreprises sont des PME et TPE. Elles sont sûrement 84% à avoir des initiatives en rapport avec la blockchain
2  0 
Avatar de robertledoux
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 09/09/2018 à 19:32
Mouais... sur ces 84%, 100% pense que la blockchain va soigner touts leurs problèmes et 0% ne savent vraiment ce que c'est.
1  0 

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web