Aventus, un protocole open source basé sur la technologie Blockchain,
Qui devrait permettre de mieux sécuriser l'industrie de la billetterie

101PARTAGES

La Blockchain peut être vue comme une technologie transparente et sécurisée de transmission et de stockage de données distribuées qui permet d’éliminer la nécessité et l’obligation de faire appel à un tiers de confiance dans le cadre d’une transaction. Elle est utilisée pour générer de la confiance dans l’authenticité des données manipulées. Au départ, cette technologie a été conçue pour sécuriser les transactions mettant en jeu des monnaies cryptographiques comme le bitcoin. Mais ses applications ne sauraient se limiter au seul domaine de la cryptomonnaie.

Annika Monari, 25 ans, et Alan Vey, 24 ans, sont deux jeunes diplômés en intelligence artificielle et en physique des particules de l’Imperial College de Londres. Au terme de leur formation, ils se sont intéressés aux applications possibles de la Blockchain dans le marché spécifique de la billetterie. Ils ont fini par mettre au point Aventus, un protocole basé sur la blockchain Ethereum, permettant de sécuriser les transactions qui ont habituellement cours dans le secteur de la billetterie (notifications des transactions effectuées, traçabilité des tickets vendus, attribution d’une identité unique au billet qui est liée à celle de son propriétaire, lutte contre la falsification des billets…).


Monari et Vey ont, par la suite, lancé la startup Artos Systems et la fondation à but non lucratif Aventus, deux entités dédiées à leur protocole open source qui est basé sur la technologie Blockchain. Artos Systems est chargée de trouver les applications commerciales pour le protocole Aventus et les partenariats qu’elle a noués avec différents acteurs de l’industrie de la billetterie pour élaborer des offres basées sur le protocole Aventus s’inscrivent dans ce cadre. La fondation Aventus, pour sa part, a pour mission de promouvoir l’innovation dans le marché de la billetterie et d’encadrer le développement de l’environnement Aventus.

La solution développée par Monari et Vey devrait notamment permettre aux artistes, clubs sportifs, politiciens, promoteurs et autres organisateurs d’évènements de lutter plus efficacement contre la vente de faux billets et la surenchère lors de la revente de billets. Le protocole Aventus devrait faire ses preuves à l’occasion de la Coupe du Monde 2018 qui se tient cette année en Russie avant d’être plus largement adopté par les équipes de football en Europe et aux USA l’année prochaine. Artos Systems espère ainsi apporter une solution novatrice qui pourrait mettre fin aux activités frauduleuses liées à la vente de billets.

Source : The Guardian, Tiketing Business News

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

TrustChain : l'industrie de la joaillerie se tourne vers la blockchain d'IBM pour la traçabilité de ses produits
L'énorme potentiel de la technologie de blockchain peine à séduire les entreprises, car son adoption nécessite un changement structurel et culturel

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web