L'utilisation du bitcoin dans le commerce continue son déclin,
Bien que la volatilité de la monnaie ait diminué, selon une nouvelle étude

Le , par Stan Adkens, Chroniqueur Actualités
Les deux derniers mois de l’année 2017 ont été riches en émotion pour ceux qui ont suivi de près l’évolution de la monnaie cryptographique bitcoin. La plus importante des monnaies cryptographiques avait atteint, au cours de cette période là, la valeur de 8000 dollars puis de 9000 dollars pour ensuite passer à 10 000 dollars en l’espace de quelques jours. Par ailleurs, le 17 décembre 2017, le bitcoin a flirté avec les 20 000 dollars. Cette croissance a rassuré certains marchés tels que le NASDAQ, qui a annoncé en décembre 2017 qu’il offrirait des contrats à terme basés sur le bitcoin au premier semestre 2018, rejoignant le groupe CME de Chicago et CBOE Holding, les premiers à sauter dans le train bitcoin.

Alors qu’en décembre dernier, certaines entités commençaient à faire le saut dans l’environnement bitcoin pour rejoindre ceux qui en étaient déjà devenus milliardaires, certains états voulaient, plutôt, plus de contrôle de la monnaie numérique, tandis que d'autres appelaient même à son interdiction.

Une étude menée par la startup Chainalysis Inc. et publiée, en début du mois d’août, par Bloomberg semble donner raison à ceux qui manquaient de confiance en la crypto-monnaie.

Selon l’étude, beaucoup moins de personnes utilisent le bitcoin, depuis un certains temps, pour acheter et vendre des biens et des services. En effet, les 17 plus grands services de traitement crypto-marchands reçoivent de moins en moins de valeur en bitcoin. Après un pic de 411 millions de dollars atteint en septembre 2017, le montant reçu par les services de traitement crypto-marchands en crypto-monnaie la plus connue est en baisse constante et avait atteint, en mai 2018, sa valeur la plus basse depuis 2017, c’est-à-dire, 60 millions de dollars.


En juin dernier, le montant des services marchands tels que BitPay, Coinify et GoCoin réçu avait tout de même augmenté pour atteindre la valeur de 69 millions de dollars, mais en restant très inférieur au 270 millions de dollars cumulés au cours de la même période l’an dernier, selon Chainalysis.

Ce comportement de la crypto-monnaie la plus connue contraste avec les dires des défenseurs du bitcoin qui ont longtemps soutenu que les affaires allaient tôt ou tard se faire en bitcoin en lieu et place de la monnaie fiduciaire.

L’étude insiste sur trois raisons comme étant à la base de cette baisse du bitcoin dans les transactions :

Les transactions ne peuvent pas être inversées

En effet, il est impossible pour un commerçant ou un consommateur d’inverser une transaction, une fois lancée, en cas de découverte de fraude, par exemple, selon l’étude.

Le coût d’une transaction bitcoin peut être très élevé

Selon l’étude, le coût net d’une transaction bitcoin est, souvent, bien plus élevé que celui d’une transaction par carte de crédit. En effet, en décembre 2017, il avait culminé à 54 dollars. Cette instabilité influence les transactions. « Ce n’est pas réellement utilisable », a déclaré Nicholas Weaver, chercheur sénior à l’Institut International des Sciences Informatiques, parlant du bitcoin.


La volatilité de la monnaie numérique

Pendant quelques semaines, du mois de novembre au 17 décembre 2017, le prix de la monnaie a grimpé en atteignant le montant record de 20 000 dollars à cause de la montée exponentielle des investissements spéculatifs. Bien que le prix du bitcoin se soit stabilisé quelque peu récemment après avoir chuté de plus de 50%, les consommateurs semblent encore réticents à utiliser les pièces numériques pour les transactions. « Lorsque le prix augmente si rapidement l’année dernière, en une journée, vous pourriez perdre 1 000 dollars si vous le dépensiez », selon Kim Grauer, économiste en chef chez Chainalysis.

Selon l’étude, ces trois raisons sont à la base de la baisse des transactions en bitcoin. D’après le rapport, le service de paiement Stripe Inc. a retiré son soutien à bitcoin. Egalement, certaines sociétés comme Expedia, fournisseur de services de voyage, ont cessé d’accepter le bitcoin comme moyen d’échange.

Selon les chercheurs de la startup Chainalysis, l’utilisation du bitcoin a changé également. En effet, étant donné que les transactions en bitcoin peuvent revenir très chères, les utilisateurs n’utilisent plus le bitcoin pour effectuer des petites transactions telles que l’achat d’une tasse de café. Dorénavant, ils utilisent davantage la monnaie comme moyen de paiement des fournisseurs tels que des travailleurs indépendants où le bitcoin devient peu coûteux et plus rapide que des services financiers traditionnels.

« Au cours des six derniers mois, nous avons constaté une forte hausse du nombre des sociétés de crypto-monnaie payant leurs fournisseurs en bitcoin, y compris des cabinets d'avocats, des sociétés d'hébergement, des cabinets comptables, des propriétaires et des fournisseurs de logiciels », selon Sonny Singh, directeur commercial de BitPay.

Toutefois, de nombreux utilisateurs de bitcoin se sont tournés vers des investissements spéculatifs et même la conversion en monnaie fiduciaire pour certains. Graham Tonkin, un défenseur de longue date du bitcoin, a déclaré qu'il convertissait son bitcoin et son Ether de temps en temps pour couvrir les factures de cartes de crédit.

Néanmoins, certains utilisateurs de la crypto-monnaie bitcoin continuent de faire les transactions mais, en achetant des articles plus gros comme des meubles et des voitures de sport d'occasion.

Source : Bloomberg

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Selon vous, le bitcoin est-il en difficulté ?
Une monnaie volatile serait-elle adaptée au paiement des salaires ?
y’a-t-il espoir pour que le bitcoin atteigne le stade d’une monnaie officielle pour faire des affaires en remplacement des monnaies traditionnelles ?

Voir aussi

Le stock de bitcoin à miner sera bientôt épuisé avec seulement 4 millions de pièces restantes, la valeur de la cryptomonnaie elle augmente
Cryptomonnaies : le chef des services financiers de l'UE annonce une réglementation, pour faire face aux risques liés à la flambée du bitcoin
Bitcoin : pendant que certains deviennent milliardaires, des états veulent plus de contrôle, et d'autres appellent à son interdiction
Le Nasdaq se prépare à lancer des contrats à terme sur le bitcoin au premier semestre 2018, une victoire pour la cryptomonnaie ?
Le bitcoin franchit la barre symbolique des 10 000 dollars, cette nouvelle étape pourrait-elle signifier une adoption de la monnaie par le public ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Anselme45 Anselme45 - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 27/08/2018 à 9:42
Bien que la volatilité de la monnaie ait diminué, selon une nouvelle étude
Voir passer la valeur du bitcoin de 20'000$ à 6'500$ en moins de 8 mois, cela s’appelle une "diminution de la volatilité"?

La volatilité d'une monnaie, cela ne s’évalue pas sur les derniers 5 jours à moins que l'on veuille faire dans la désinformation voir dans la pêche aux gogos...
Avatar de sinople sinople - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 27/08/2018 à 13:49
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Voir passer la valeur du bitcoin de 20'000$ à 6'500$ en moins de 8 mois, cela s’appelle une "diminution de la volatilité"?

La volatilité d'une monnaie, cela ne s’évalue pas sur les derniers 5 jours à moins que l'on veuille faire dans la désinformation voir dans la pêche aux gogos...
D'un autre coté le fait que ça passe 20'000 à 6'500 n'a rien à voir avec la volatilité. La volatilité c'est l'amplitude des zigzag de la courbe représentant la valeur sur le temps. Si ça descend en ligne régulière tu as bien une volatilité nulle...

Je suis d'accord que faire le raccourcit entre baisse de la volatilité = sécurité de l'investissement c'est très malhonnête mais l'exemple n'est pas super bon.
Avatar de Washmid Washmid - Membre averti https://www.developpez.com
le 27/08/2018 à 17:25
"Les transactions ont pu coûter jusqu'à 54 dollars"... 1% de l'énergie mondiale consommée - cf. autre article.

En excluant les millionnaires en cryptomonnaie, combien de personnes défendent encore ce truc ? Que les procès n'aient pas déjà commencé reste un mystère...
Avatar de Joe Le Boulet Joe Le Boulet - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 27/08/2018 à 17:56
Citation Envoyé par Washmid Voir le message
"Les transactions ont pu coûter jusqu'à 54 dollars"... 1% de l'énergie mondiale consommée - cf. autre article.

En excluant les millionnaires en cryptomonnaie, combien de personnes défendent encore ce truc ? Que les procès n'aient pas déjà commencé reste un mystère...
Un proces contre quoi exactement? Une personne (satoshi)? Une technologie? Une utilisation de cette technologie?
Les personnes qui ont achete du bitcoin savaient que la monnaie etait volatile et que la volatilite ne fait pas varier le cours que dans un sens.

Le bitcoin qu'on le veuille ou non c'est une revolution technologique (la blockchain) et ca va amener beaucoup de changement dans bien des metiers (comptabilite, achat, audit,etc...).

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil