Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le Centre de cybersécurité britannique dit non aux éditeurs d'antivirus basés en Russie
Objectif : protéger les informations classées top secret

Le , par Patrick Ruiz

101PARTAGES

7  0 
Les malheurs de Kasperky Labs se propagent du sol étasunien vers le Royaume-Uni désormais. La firme basée en Russie emporte ses congénères avec elle dans sa tombe. D’après des orientations publiées par le Centre de cybersécurité britannique (NCSC), les solutions antivirus basées sur le sol russe sont à exclure des systèmes dédiés à la gestion d’informations classées top secret.

« Nous recommandons d’éviter de recourir à une solution antivirus dont l’éditeur est basé en Russie partout où il sera établi que l’accès à certaines informations par le gouvernement russe constitue un risque pour la sécurité nationale. Ceci veut concrètement dire que pour les systèmes qui traitent des informations classées top secret ou plus, une solution d’un éditeur basé en Russie ne devra jamais être utilisée », peut-on lire dans la lettre adressée aux fonctionnaires supérieurs les plus gradés des départements ministériels de Grande-Bretagne.

« Comme l’a souligné le Premier ministre, la Russie agit contre le Royaume-Uni dans le cyberespace. Le NCSC prévient contre les capacités offensives pointues de cet acteur dans cette sphère. Ses aptitudes en la matière sont d’ailleurs utilisées comme outils de gouvernance. Cela inclut l’espionnage, les perturbations et les opérations d’influence. La Russie en a après le gouvernement central de Grande-Bretagne ainsi que des infrastructures nationales critiques », peut-on lire à propos des raisons qui ont inspiré les orientations du NCSC.

Les solutions antivirus Kaspersky Labs ont très mauvaise presse depuis les soupçons de collaboration de la firme avec le gouvernement russe. À date, la dernière opposition entre l’éditeur de solution antivirus russe et les Américains tient à ceci que le logiciel a servi aux Russes à se procurer des documents de la NSA. C’est un fait, mais avec lui, chemine un autre qui, dans le contexte actuel, est discutable : les solutions de l’éditeur sont de qualité.

Le gouvernement britannique lui-même reconnait la forte adoption de la solution antivirus sur son sol. « Kaspersky est de loin l’intervenant d’origine russe le plus important au Royaume-Uni », écrit le NCSC. Aussi y aura-t-il des pourparlers entre le gouvernement britannique et la firme de sécurité. Il s’agira de la mise en place de mécanismes permettant d’éviter l’envoi des données vers des serveurs en Russie. On en saura plus à ce propos au terme des échanges.

Les États-Unis ont donné le top départ et sont désormais suivis par la Grande-Bretagne en ce qui concerne la gestion des acteurs de la sphère cybersécurité basés en Russie. Depuis les présumées attaques de hackers russes contre des organes du Democratic National Committee (DNC), les scissions sont de plus en plus perceptibles sur le réseau global. Chaque État ou bloc met sur pied des mécanismes susceptibles de protéger ses installations d’intrusions orchestrées via Internet. Le face à face États-Unis et alliés contre BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) est désormais plus qu’évident puisque la Russie travaille à la mise sur pied d’une infrastructure DNS à l’usage des BRICS.

Source

NCSC

Votre avis

Quel commentaire faites-vous du positionnement de la Grande-Bretagne ?

Voir aussi

Kaspersky Lab expose une opération de cyberespionnage pouvant être liée à la Russie alors que l'entreprise est accusée d'aider les espions russes
Kaspersky : malgré le boycott de sa solution antivirus aux États-Unis que tente d'orchestrer le FBI, l'éditeur veut rester confiant

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Zefling
Membre expert https://www.developpez.com
Le 04/12/2017 à 16:18
Actuellement je ferais autant confiance à la Russie, qu'aux État Unis ou même n'importe quel pays pour ce qui est de la sécurité.
4  0 
Avatar de nirgal76
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 04/12/2017 à 16:27
Les anglais, toujours les bons toutous des USA.
3  0 
Avatar de GordonFreeman
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 05/12/2017 à 8:55
Citation Envoyé par Aeson Voir le message
Encore 1 qui n'a RIEN compris a l'UE

1) La france EST representée a l'UE et ces representant sont elus par les francais.
2) Le but est justement de ne plus avoir de concurence deloyale. Une loi agricole votée par la majorité des europeens doit etre suivie par tous. Sinon rien n'enpeche l'Allemagne de voter une loi agricole qui la favorise mais ruinrait la France... Imagine que la france interdise seul le glyphosphate mais que la majorité des autres pays l'autorise. Cela augmentrai DIRECTEMENT le prix des aliments en France car les cout de production sera beaucoup plus elevé. Les fournisseures iront se fournir a l'etrange et vive l'inflation en France. Ton pouvoir d'achat sera DIRECTEMENT impacté. C'est ca l'Europe. Faut arreter de gober tous ce que les LePen et Melenchon devresent comme conneries... Reflechir ca sert....

Qu'est-ce qui te fais dire qu'il (coolspot) n'a rien compris ?
Perso je vois pas ce que tu amènes de plus avec ton message (hormis une théorie qui n'engage que toi et des fautes d’orthographes).
Tu sais, ça sert à rien d'être agressif, les personnes ont le droit d'avoir leurs avis. Et pire, ils ont le droits d'en avoir un différents du tiens et de l'exprimer, et même de voter Mélenchon ou LePen, ne t'en déplaise!

Bonne journée.
3  0 
Avatar de sirthie
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 05/12/2017 à 15:35
Heu, on pourrait pas revenir au sujet de l'article ?

Perso, je suis belge, alors, les querelles politiques franco-françaises, hein...
3  0 
Avatar de coolspot
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 04/12/2017 à 16:42
Par contre aucun problème ni aucune remise en question de tous les logiciel en provenance des EU

Bref ca me désespère et bon on a la même connerie chez nous avec des politicien crétins au possible qui n'ont aucune préoccupation ou motivation pour ne serait-ce que réfléchir à une souveraineté numérique (faut dire qu'on a déjà abandonné notre souveraineté de manière globale à l'UE qui fait qu'on est même plus maitre sur notre propre térritoire => cf la dernière blague sur le glyphosate)
3  1 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/12/2017 à 19:46
Moi je ne ferais pas aucunement confiance à un antivirus ayant tous les privilèges pour tourner sur une machine contenant des documents confidentiels.

Qu'il soit russe ou américain.
2  0 
Avatar de AoCannaille
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 05/12/2017 à 10:46
Citation Envoyé par Aeson Voir le message
Le but est justement de ne plus avoir de concurence deloyale.
L' "UNION" Européenne n'existe pas. On est un conglomérat de consommateur et fournisseur de main d'oeuvre.

Les Etats sont en concurrence les uns les autres pour accueillir les entreprises étrangères, et du coup, fiscalement, c'est chaque pays qui trinque.
Les Habitants sont en concurrence les uns entre les autres pour trouver du travail. Du coup, niveau salaire et protection sociale, c'est chaque habitant qui trinque.

Il faut très vite, pour continuer d'oser s'appeler "UNION", procéder à une harmonisation fiscale et sociale.
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/12/2017 à 9:46
Citation Envoyé par Aeson Voir le message
Le but est justement de ne plus avoir de concurence deloyale.
Ce n'est pas vrai, il y a plusieurs types de concurrences déloyale au sein de l'UE.
- Les salaires et les charges sont différents, d'ailleurs Macron bricolait un truc à propos des travailleurs étrangers, il était ultra fier de lui alors qu'il n'a rien changé du tout...
- Les impôts sont différents et il y a plusieurs paradis fiscaux (Luxembourg, Pays-Bas, Irlande)
- Au niveau des lois l'UE impose une sorte de minimum, mais on peut faire plus (les règlements sont plus dur en France)
Je pense qu'en France nous ne ferions pas ça :
Une mer de plastique en Espagne
C'est de la culture en serre, et des pauvres sont exploités.

Citation Envoyé par Aeson Voir le message
Imagine que la france interdise seul le glyphosphate mais que la majorité des autres pays l'autorise.
En fait c'est exactement ce qu'elle va faire.
Parce que les français sont plus soucieux de l'écologie et de la qualité de la nourriture que le reste des peuples de l'union européenne.
Le problème c'est que ça traine, au lieu de l'interdire tout de suite, ça va prendre 3 ans.
Macron réaffirme que la France interdira le glyphosate « au plus tard dans trois ans »

Citation Envoyé par Aeson Voir le message
Cela augmentrai DIRECTEMENT le prix des aliments en France car les cout de production sera beaucoup plus elevé.
Ça a toujours été le cas...
Produire en France a toujours coûté plus chère que produire dans n'importe quel autre pays de l'union européenne.
Produire en Bulgarie, en Pologne, en Roumanie coûte moins chère que produire en France.
Niveau salaire / charge / taxes / impôts la France n'est pas à égalité avec la Bulgarie.

Citation Envoyé par Aeson Voir le message
Les fournisseures iront se fournir a l'etrange
C'est le but de l'UE : donner l'avantage aux pays qui produisent pour le moins chère. (là où il y a moins de normes et des salaires bas)
Un pays normal (comme la Suisse) met en avant sa production national (si on produit quelque chose, on ne l'importe pas), le protectionnisme fonctionne, c'est logique et écologique, c'est un cercle vertueux.
70% des Français prêts à payer plus cher pour du «made in France»

Citation Envoyé par Aeson Voir le message
Faut arreter de gober tous ce que les LePen et Melenchon devresent comme conneries...
"Les Lepen" ça ne veut rien dire, il n'y a aucun rapport entre Jean Marie et Marine.
Marine ne veut même pas quitter la zone euro, donc laissez tomber...
Elle devait plaire aux vieux, et les vieux ont peur quand on parle de quitter l'euro ou l'union européenne.

Melenchon pense qu'on peut changer l'UE...
Il croit que la France a plus de poids que les 27 autres réunis...
Il a peut être évoluer depuis, mais à une époque il parlait de changer l'UE ^^
Mélenchon ne veut pas sortir de l'Europe
Jean-Luc Mélenchon a assuré aujourd'hui qu'il ne souhaitait sortir ni de l'Europe ni de l'euro, enjoignant ses détracteurs à "un peu de sérieux" sur cette question, lors d'un meeting à Dijon retransmis par hologramme dans six autres villes françaises.
(...)
Attaqué par ses concurrents sur sa volonté d'appliquer immédiatement son plan B consistant à sortir des traités européens avec les pays qui souhaitent accompagner la France, Mélenchon s'est dit "sûr" de parvenir à négocier une modification des traités. Il a rappelé qu'en Europe, les autres pays "ne sont pas nos ennemis mais ne sont pas aussi nos maîtres, ils sont nos partenaires et dans un partenariat on discute des problèmes pour les régler".
Il était super confiant, comme si mettre 27 pays d'accord avec lui même était chose aisée.
Ce qui est bénéfique à la France n'est pas forcément bénéfique aux 27 autres...
1  1 
Avatar de Aeson
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 05/12/2017 à 12:19
Il faut parler avec tout le monde et étudier le maximum de points de vue.
Le point de vue et les competences du FN on les connait.... Ils ont fait campagne.
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/12/2017 à 13:15
Citation Envoyé par Aeson Voir le message
Le point de vue et les competences du FN on les connait.... Ils ont fait campagne.
Non mais ça ne fonctionne pas comme ça.
Là dans le contexte, on disait qu'il fallait parler avec tout le monde, il n'était pas questions des cadres du parti.

Les électeurs du Front National viennent d’horizon vraiment très différents.
Ça englobe des bourgeois qui veulent diminuer l'immigration (dans le sud), des ouvriers qui veulent trouver du boulot (dans le nord), des jeunes qui veulent que la France retrouve sa souveraineté et donc quitte l'UE, des anciens communistes, des gens qui en ont marre de l'UMPS, etc.

Les électeurs du FN ne sont pas d'accord avec l'intégralité du programme du FN.

Moi par exemple je n'aime pas En Marche et ben j'aimerai entendre le point de vue des gens qui aiment En Marche, malheureusement j'en ai jamais trouvé...
On dirait que personne n'aime Macron en dehors des médias.

Ce serait une preuve d'intolérance de dire "Je refuse de parler avec les gens qui ont voté pour X".
Moi j'en ai strictement rien à foutre, je pourrai parler avec des fans du NPA, de FI, de l'UPR, etc, ça pourrait être instructif.
0  0