Kaspersky : malgré le boycott de sa solution antivirus aux États-Unis que tente d'orchestrer le FBI
L'éditeur veut rester confiant

Le , par Stéphane le calme

62PARTAGES

10  0 
Le mois dernier, le FBI a informé les entreprises du secteur privé sur des renseignements indiquant que Kaspersky Lab, la société basée à Moscou spécialisée en cybersécurité, représente une menace pour la sécurité nationale.

L'objectif du FBI est que, comme l’a fait l’administration Trump, les entreprises américaines abandonnent à leur tour au plus vite ou s’abstiennent d’utiliser les solutions livrées par le Russe.

Dans sa campagne, lancée depuis le début de l’année, la section de contre-espionnage du FBI aurait d’abord fait des entreprises du secteur de l'énergie ainsi que celles qui utilisent des systèmes de contrôle industriel (ICS) et de contrôle de supervision et d'acquisition de données (SCADA) sa priorité.

À la lumière des cyberattaques successives qui ont été lancées contre le réseau électrique en Ukraine, le FBI s'est concentré sur ce secteur disposant d’infrastructures critiques.

En outre, le FBI aurait informé les grandes entreprises de technologie des États-Unis qui ont des partenariats de travail ou des ententes commerciales avec Kaspersky sur les produits (des routeurs aux machines virtuelles) qui touchent un large éventail d'entreprises et de civils américains.

Dans les briefings, les responsables du FBI auraient donné aux entreprises un aperçu de haut niveau de l'évaluation de la menace, y compris ce que la communauté de renseignement des États-Unis estime être une preuve de la coopération entre Kaspersky et les services de renseignement russes. Les responsables du FBI ont également porté plusieurs accusations spécifiques d'actes répréhensibles de Kaspersky. Entre autres, ils ont rappelé les tentatives de déstabilisation de la concurrence de Kaspersky qui ont été évoquées en 2015 par d'anciens employés de l’entreprise. Ces derniers avaient affirmé que, pour porter un coup à la concurrence, le logiciel avait identifié des fichiers bénins comme étant malveillants. Ils ont déclaré que la campagne secrète visait Microsoft Corp (MSFT.O), AVG Technologies NV (AVG.N), Avast Software et d'autres rivaux, en trompant certains utilisateurs pour les inciter à supprimer ou désactiver des fichiers importants sur les PC de leurs clients.

Certaines entreprises ont donc décidé de suspendre leur collaboration avec l’éditeur russe. Récemment, Best Buy, le numéro américain de la vente au détail de matériel électronique, a décidé de retirer les produits de sécurité de Kaspersky de son site Web et ses boutiques. L’entreprise n’a pas précisé si elle a pris cette décision conformément aux propositions du FBI, mais elle n’a pas dit le contraire.

Une situation qui a poussé Kaspersky à réagir. Dans un billet de blog, l’entreprise a déclaré :

« Actuellement, Kaspersky Lab a trois bureaux opérationnels en Amérique du Nord. Dans le cadre de son engagement continu envers le marché, la société prévoit d'ouvrir trois nouveaux bureaux dans la région en 2018 : Chicago, Los Angeles et Toronto. Étant donné que les ventes du gouvernement américain n’ont jamais été une partie importante de l'activité de l'entreprise en Amérique du Nord, Kaspersky Lab explore des opportunités pour optimiser le bureau de Washington DC responsable des offres de renseignements sur les menaces auprès des entités gouvernementales américaines.

« L'entreprise a opéré dans la région depuis 2005 et l'Amérique du Nord reste un marché stratégique pour Kaspersky Lab. L'unité nord-américaine de l'entreprise emploie près de 300 employés, y compris des membres de la Global Research and Analysis Team. Étendre la présence de l'entreprise dans la région permettra à Kaspersky Lab de mieux fournir à ses clients les meilleures solutions et services de cybersécurité. »

Eugène Kaspersky, fondateur et patron de l’entreprise, s’est empressé de publier sur son Tweet que « Malgré les turbulences géopolitiques, nous restons dévoués à nos clients nord-américains. Trois bureaux régionaux seront ouverts courant 2018. »

Source : Kaspersky, Tweet Eugène Kaspersky

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/06/2018 à 12:25
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Que pensez-vous de cette affirmation du Parlement européen ?
C'est n'importe quoi !
Kaspersky n'est pas une menace !
Après tout ce que Kaspersky a fait pour la sécurité d'Internet...

Encore une fois l'UE suit les USA. (ce qui ne surprendra personne)
Alors qu'on sait que les USA nous espionnent, donc pourquoi on ne considère par les USA comme une menace ? Ce sont quand même les spécialistes des attaques informatiques.

Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Personnellement, considérez-vous Kaspersky comme une société malveillante ou comme une firme de sécurité dont il faut saluer les efforts ?
Pour moi c'est clairement une excellente firme de sécurité qui a fait beaucoup pour la sécurité informatique.
Mais là il y a un gros racisme anti Russe, digne d'une guerre froide...
Il n'y a pas de preuve contre Kaspersy.

Le jour où on trouvera des backdoors dans Windows 10 et Norton, ça fera moins de bruit...
11  0 
Avatar de Le gris
Membre averti https://www.developpez.com
Le 15/06/2018 à 13:34
Quand des états ne font que suivre l'ineptie de leur camarade, on se trouve à se tirer une balle dans les pieds. Pauvre Europe!
8  0 
Avatar de slowsaz
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 15/06/2018 à 13:44
J'ai l'impression d'être dans un rêve, ou plutôt un cauchemar, dans lequel on tourne le dos à une entreprise qui fait tous les efforts du monde pour prouver sa bonne foi pendant que nous accordons notre confiance à des sociétés (principalement américaines) qui prennent les données des gens depuis toujours sans même parler des potentielles portes dérobées qui peuvent se trouver dans leurs logiciels.

Est-ce qu'un jour, l'union européenne cessera d'être le pantin des Etats-Unis et de suivre tous ses avis et ses instructions ou elle continuera comme ça jusqu'à son extinction ?
8  0 
Avatar de Christian Olivier
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 15/06/2018 à 14:54
Je croyais avoir déjà tout entendu dans cette affaire
Mais là... c le summum...... Ça frise le ridicule un tel niveau d'asservissement
Bien entendu c'est Kasper qui espionne seul, les autres spywares made in USA sont blancs comme neige

Du coup, quitte à me faire espionner, je préfère que ce soit par qlq1 de déjà reconnu ou du moins qui est unanimement pointé du doigt. Je vais de ce clic m'installer une bonne vieille solution Kasper pour livrer à la méchante Russie et à Poutine mes données ... Et puis Windows 10 même dans 10 ans je compte pas m'intoxiquer avec, Seven ou Kubuntu c suffisant.
8  0 
Avatar de Patounoff
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 16/07/2018 à 18:51
Lorsque l'on voit le nombre de mouchards installés dans W10.
C'est d'un ridicule...
6  0 
Avatar de kedare
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 15/06/2018 à 16:19
Faudrait pas faire barrage a la NSA avec des solutions efficaces non mais ho
Après tout les Americains sont les gentil sauveurs contre les villains Russes
5  0 
Avatar de jml17
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 23/06/2018 à 19:16
Très peu actif sur le site, mais lecteur assidu de la newsletter, et également abonné à Kaspersky depuis longue date, je ne changerai pas aujourd'hui.
Cet avec ce genre de décision du parlement européen, que les élus nous détourne de l'Europe !
Le pouvoir ne rend pas nécessairement intelligent, d'ailleurs, un certain Bedos à dit: Pour les aveugles, on dit non-voyant, pour les sourds, non-entendant, et pour les cons, non-comprenant.
5  0 
Avatar de lubric_monkey
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 25/06/2018 à 12:04
on voit finalement qui est à la solde de quelqu'un .
on voit bien au fil des pseudo loi qui sortent de l'europe, que les lobbys sont tous puissants notamment ceux qui reflechissent en dollars.
on voit de mieux en mieux que ces gens la bas, pour lesquel d'aucun n'ont voté et qui de par leur statut sont inattaquables.
en effet, nous ne pouvons ni les revoquer , ni les poursuivre pour trahison, ou haute trahison.
nous sommes dans une democratie, dirigée par un systeme feodal , c'est ca la modernité... nouveau millenaire qui commence comme le dernier.....
je suis bien inquiet car personne ne bouge.
attendons ...attendons .... encore et bientôt nous n'aurons plus de forum...
5  0 
Avatar de nirgal76
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 20/11/2017 à 10:51
aucun geste de Kaspersky ne pourra répondre aux exigences du gouvernement US puisque ce dernier ne veut pas de Kaspersky. Il est de mauvaise foi et on ne peut rien contre ça. Kaspersky les dérangent et ils veulent s'en débarrasser.
4  0 
Avatar de hotcryx
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/12/2017 à 18:15
Tout cela reste à prouver.
Je ne crois plus les médias de masse, bien trop de mensonges et de propagandes.
Rappelez-vous que c'est à cause de cela qu'il y a des guerres.

Ils espionnent tous, alors pourquoi les américains seraient les gentils et les autres les méchants!
Les bons cowboys tuant les méchants indiens....
4  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web