Après LinkedIn, la Russie menace de bannir Facebook,
Si l'entreprise refuse de stocker les données des utilisateurs russes dans le pays

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
En vertu d’une loi approuvée par Vladimir Poutine en 2014 et entrée en vigueur en septembre 2015, la Russie met la pression sur les géants de l’Internet pour les contraindre à stocker localement les données des utilisateurs russes. Pour avoir refusé de se conformer à cette loi, LinkedIn a été banni de la Russie en novembre dernier. Le régulateur local des télécommunications, Roskomnadzor, a donc ordonné aux fournisseurs de services Internet dans le pays de bloquer l’accès au réseau social professionnel de Microsoft. Au début de cette année, Google et Apple ont été également sommés de supprimer l’application mobile de LinkedIn de leurs boutiques d’applications en Russie.

Après LinkedIn, la Russie menace de bannir Facebook si le géant des réseaux sociaux ne se conforme pas à loi nationale de stockage des données personnelles. « Tout le monde doit se conformer à la loi », a déclaré Alexander Zharov, le chef de Roskomnadzor. « En 2018, tout sera comme il se doit », a-t-il dit, en se référant à Facebook. « Ils devront soit se conformer à la loi en vigueur ou la société cessera d'opérer sur le territoire de la Fédération de Russie, comme cela s'est passé avec LinkedIn. Il n'y a pas d'exceptions ici. »

D’après les autorités russes, de nombreuses entreprises de technologie se sont déjà pliées à l’exigence de stocker les données des utilisateurs russes sur des serveurs russes. C’est le cas notamment de Google, eBay ou encore Uber. Twitter, pour sa part, a demandé plus de temps pour en faire de même. L'entreprise de microblogging a en effet informé le régulateur russe des télécommunications qu'elle s'est fixé comme objectif de stocker localement les données personnelles de ses utilisateurs en Russie d'ici le milieu de l'année 2018.

LinkedIn serait donc un cas isolé. On ne sait pas pour le moment si Facebook va suivre les pas de la filiale de Microsoft – surtout que la Russie a déjà sa propre version de Facebook – ou si l’entreprise va faire comme Google et al, pour continuer à assurer ses revenus publicitaires dans le pays.

Pour le gouvernement russe, cette loi s’inscrit dans un plan plus vaste visant réduire ou avoir plus de contrôle sur l’utilisation des produits et services des entreprises étrangères, pour éviter que ceux-ci soient utilisés par d’autres pays pour l’espionner. Dans le cas idéal, la Russie espère remplacer les technologies étrangères par des produits et services « Made in Russia » et qui seraient pleinement sous son contrôle.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Le blocage de LinkedIn en Russie serait toujours en vigueur, aucun accord n'aurait encore été trouvé entre Moscou et le réseau social
À la demande de Poutine, Moscou va remplacer les programmes de Microsoft par des programmes locaux, en commençant par Outlook et Exchange Server
Poutine veut éradiquer les logiciels de Microsoft de la Russie, de peur qu'ils soient utilisés par les États-Unis pour infiltrer les systèmes russes


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 27/09/2017 à 13:58
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Qu’en pensez-vous ?
La Russie a raison de demander à ce que Facebook stock les informations des utilisateurs localement.
Facebook devrait faire comme Google, eBay et Uber et se conformer à la loi, si Facebook veut continuer de faire de l'argent en Russie.

Les entreprises comme Google et Facebook possèdent toutes nos informations personnelles, elles les revendent, elle en achètent, ce n'est pas très sympa.
Avatar de seikida seikida - Membre habitué https://www.developpez.com
le 28/09/2017 à 6:47
J'ai une seule chose a dire : Da !
Avatar de hotcryx hotcryx - Membre émérite https://www.developpez.com
le 28/09/2017 à 16:42
Bannir FB, quelle bonne idée
Avatar de Muchos Muchos - Membre expert https://www.developpez.com
le 01/10/2017 à 21:44
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Les entreprises comme Google et Facebook possèdent toutes nos informations personnelles, elles les revendent, elle en achètent, ce n'est pas très sympa.
Le gouvernement russe ne demande pas à Facebook de ne plus faire d’argent sur ces informations personnelles (1) : il demande d’en avoir le contrôle à des fins économiques et politiques.

Il faut veiller absolument, je crois, à ce que le rejet légitime d’un système qui nous broie ne nous mène pas à soutenir un système qui lui semble opposé mais qui, lui aussi, nous broie.

(1) Je mets de côté que l’utilisation de nos données — mesure strictement économique en ce qui concerne FB par ex. — est décrite dans les CGU et reste une contrepartie possible à la gratuité du service.
Offres d'emploi IT
Programmeur Android C++ Full Stack à Québec
Winfly Informatique Inc. - Québec - Terrebonne
CDI Technicien Support DBA Oracle SQL Gde Institution Publique
EKXEL IT Services & Financial Engineering - Luxembourg - Luxembourg
Expert Java F/H
Zenika - Bretagne - Rennes (35000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil