Censure de LinkedIn en Russie : Google et Apple sommés de supprimer la version mobile de LinkedIn
De leurs boutiques d'application en Russie

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
À la mi-novembre, la Russie a ordonné aux fournisseurs de services internet de bloquer l’accès à LinkedIn sur son territoire. Cette mesure fait suite à un verdict rendu par deux tribunaux russes après que LinkedIn a refusé de se conformer à une nouvelle loi qui oblige les entreprises de technologie à stocker les données des utilisateurs russes sur des serveurs locaux. Certaines entreprises comme Google, eBay et Uber se seraient déjà pliées à la loi qui est entrée en vigueur en 2015.

Dans les 24 heures suivant l’ordre des autorités russes, les opérateurs de télécommunications locaux ont coupé l’accès des utilisateurs en Russie au réseau social professionnel détenu par Microsoft. Si cette mesure est considérée comme de la censure, le gouvernement russe estime que les nouvelles exigences sont conçues pour veiller à ce que les données personnelles des utilisateurs russes soient correctement protégées, ce qui ne pourrait être possible que si elles sont hébergées sur des serveurs qui sont sous la juridiction russe.

La Russie ne s’est toutefois pas arrêtée là. D’après le quotidien The New York Times, le pays de Poutine a ordonné à Google et Apple de supprimer l’application mobile de LinkedIn de leurs boutiques d’applications respectives en Russie. Ce qui veut dire que les utilisateurs d’appareils mobiles situés en Russie, à moins d’avoir recours à des mesures techniques de contournement, ne pourront plus télécharger l’application LinkedIn sur les mobiles iOS ou Android.

Apple et Google se seraient déjà conformés à la demande des autorités russes. La firme à la pomme a même confirmé au New York Times qu’elle a reçu l’ordre de supprimer son application LinkedIn en Russie il y a environ un mois. Google, de son côté, ne s’est pas montré suffisamment clair sur la possibilité qu'il ait supprimé LinkedIn du Play Store russe, mais le géant de l’internet a déclaré être en conformité avec les lois locales dans les pays dans lesquels il opère.

Il est toutefois possible que cette nouvelle mesure n’empêche pas certains utilisateurs de LinkedIn en Russie d’avoir accès à leur contenu. C’est probablement le cas des utilisateurs qui ont installé la version mobile LinkedIn avant la censure, mais aussi les utilisateurs sur Windows Phone. Il semble en effet que Microsoft et Windows Phone/Windows 10 Mobile ne sont pas concernés, probablement à cause des parts de marché de l’OS mobile de Microsoft.

Cette mesure serait donc plus un signal de la Russie pour montrer qu’elle est capable de contraindre les géants de la technologie à se conformer à de telles mesures de censure, comme la Chine l’a récemment fait à l’égard du New York Times. Apple a en effet décidé de retirer l'application du New York Times de son App Store à la demande de Pékin.

LinkedIn a exprimé sa déception et confirmé le fait que les autorités russes ont étendu la censure du réseau social professionnel aux applications dans les boutiques russes App Store et Google Play. « Cela empêche l'accès à nos membres en Russie et aux entreprises qui utilisent LinkedIn pour développer leurs activités », a réitéré Nicole Leverich, une porte-parole de LinkedIn.

La censure de LinkedIn avait déjà suscité des réactions du côté de Washington en novembre dernier. Les Etats-Unis avaient en effet appelé les autorités russes à rétablir immédiatement l'accès à LinkedIn, estimant que ces restrictions vont nuire à la concurrence et au peuple russe. Mais l’heure n’est pas actuellement au dialogue entre les deux pays. Rappelons en effet que les États-Unis accusent la Russie d’être responsable du piratage du parti démocrate. Vladmir Poutine est également accusé d’avoir initié cette campagne de piratage pour tenter d'influencer l'élection présidentielle et aider Donald Trump à accéder à la Maison-Blanche.

Source : New York Times

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Censure en Chine : Apple a décidé de retirer l'application du NYT de son App Store parce que Beijing a évoqué une violation des règles locales
Les États-Unis s'insurgent contre le blocage de LinkedIn en Russie, d'autres entreprises de technologie pourraient également subir le même sort
Les USA déclassifient le rapport sur les cyberattaques imputées à la Russie, Poutine accusé d'avoir ordonné les attaques pour soutenir Trump


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de hotcryx hotcryx - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 09/01/2017 à 10:30
Pendant que les médias de la "vérité" parlent du pauvre blocage de linkedIn, des chars et des soldats US se rassemblent autour de l'OTAN en Allemagne en en Hollande.
Mais ne craignez rien, c'est purement défensif!

https://fr.sputniknews.com/internati...europe-contre/

https://francais.rt.com/internationa...600-chars-dans
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 09/01/2017 à 10:47
Ce qui est intéressant de voir c'est que Trump fait le maximum pour ne pas entrer en conflit avec la Russie.
Il pense qu'il est dans l’intérêt des USA d'entretenir de bonnes relations avec la Russie.

Mais l'état profond pense que la seule solution pour sauver les USA c'est d'entrer dans un grand conflit mondial.
Au final ce seront eux qui ont le dernier mot et même si Trump ne veut pas, ils peuvent très simplement le forcer à faire ce qu'ils veulent.
Ça aurait été plus facile avec Hillary, puisque déjà à la base elle rêvait d'un énorme conflit.

Obama fait plein de choses étrange avant de quitter le pouvoir...
Avatar de Zirak Zirak - Inactif https://www.developpez.com
le 09/01/2017 à 10:48
Citation Envoyé par hotcryx Voir le message
Pendant que les médias de la "vérité" parlent du pauvre blocage de linkedIn, des chars et des soldats US se rassemblent autour de l'OTAN en Allemagne en en Hollande.
Mais ne craignez rien, c'est purement défensif!

https://fr.sputniknews.com/internati...europe-contre/

https://francais.rt.com/internationa...600-chars-dans

Et ? Quand la Russie fait des exercices militaires tout le long de la frontière européenne, cela ne vous inquiète pas plus...

Cette manie de ne toujours pointer du doigt qu'un seul côté...

Ca doit faire déjà pas loin de 2 ans que USA et Russie jouent à ce petit jeu...

http://www.atlantico.fr/decryptage/m...e-2283537.html
Avatar de Grogro Grogro - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 09/01/2017 à 11:23
C'est un message politique très fort envoyé par le pouvoir russe aux géants du web : "vous stockez les données de nos utilisateurs chez nous ou vous décarrez la queue entre les jambes". C'est à mettre en parallèle avec les problématiques récentes des transferts de données personnelles entre l'Union Européenne et les USA (révocation de l'accord "Safe Harbor" et nouvelles négociations : http://business-analytics-info.fr/88...pe-etats-unis/ ). Pour la Russie, c'est aussi une façon d'inciter à la création d'emplois locaux (puisqu'il faut stocker les données russes en Russie), voire de favoriser un concurrent local à LinkedIn. Donc une forme de protectionnisme. Troisièmement, en forçant le stockage des données personnelles sur le territoire, le pouvoir y accède plus facilement, voire impose carrément des backdoors comme veut le faire le Royaume-Uni.

Ce n'est pas forcément un gage de sécurité pour l'utilisateur final. Il vaut mieux, à moins de voyager outre-Atlantique, être espionné par une puissance étrangère que par le pouvoir local, quel qu'il soit.
Avatar de Beowulf59 Beowulf59 - Membre actif https://www.developpez.com
le 09/01/2017 à 11:57
De toute manière, les discours type "On veut protéger les données de nos citoyens" ou "Cela empêche l'accès à nos membres en Russie et aux entreprises qui utilisent LinkedIn pour développer leurs activités" c'est du grand n'importe quoi, maintenant la connaissance c'est le pouvoir, avoir accès aux serveurs pour regarder ce qui s'y passe tout en taclant publiquement les autres est le but recherché (de mon point de vue). Après pour l'histoire de la Russie et des États Unis, de mon point de vue la Guerre froide ne s'est jamais réellement terminée, on a toujours la guerre entre les USA et la Russie, elle a pris une autre forme mais elle est présente.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 09/01/2017 à 12:18
Citation Envoyé par Beowulf59 Voir le message
les discours type "On veut protéger les données de nos citoyens"
Le truc qui fait chier c'est que les USA (NSA, FBI, CIA, etc) peuvent espionner le monde entier.
Normalement chaque pays devrait faire son maximum pour ne pas trop leur faciliter la tâche...
L'espionnage US doit avoir accès à tous les comptes LinkedIn.
Vous avez vu le film "Snowden" ? (un film d'Oliver Stone c'est toujours bien)

Citation Envoyé par Beowulf59 Voir le message
on a toujours la guerre entre les USA et la Russie, elle a pris une autre forme mais elle est présente.
Moi je citerai Mitterand :
« La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. »
Et c'est encore plus vrai maintenant...

Vous dite toujours qu'il y a un conflit entre USA et Russie, mais le truc c'est que les USA sont toujours ceux qui provoquent.
Les USA n'hésitent jamais à financer le terrorisme partout où ça peut faire chier la Russie (Libye, Ukraine, Syrie, probablement bientôt Turquie).
Avatar de hotcryx hotcryx - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 09/01/2017 à 12:32
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
Et ? Quand la Russie fait des exercices militaires tout le long de la frontière européenne, cela ne vous inquiète pas plus...

Cette manie de ne toujours pointer du doigt qu'un seul côté...

Ca doit faire déjà pas loin de 2 ans que USA et Russie jouent à ce petit jeu...

http://www.atlantico.fr/decryptage/m...e-2283537.html
dit plutot que ça fait 2 ans que les américains nous les cassent parce qu'ils n'ont pas pris l'Ukraine, alors ils ont retourné tout le pays.
C'est typiquement américain, quand ça ne va pas comme ils veulent, ils foutent le KO et disent que c'est l'autre le méchant.
Ce que je retiens c'est que les américains n'ont strictement rien à faire proche de la frontière russe, leur maison se trouve à plus de 15000 km.
Ils feraient bien mieux de se meler de leurs fesses plutôt que de dire ce que les autres devraient faire.
Qu'ils commencent à retirer les armes chez eux, ces va-t'en guerres (222 guerres à leur actif).
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 09/01/2017 à 12:55
Citation Envoyé par hotcryx Voir le message
dit plutot que ça fait 2 ans que les américains nous les cassent parce qu'ils n'ont pas pris l'Ukraine, alors ils ont retourné tout le pays.
C'est typiquement américain, quand ça ne va pas comme ils veulent, ils foutent le KO et disent que c'est l'autre le méchant.
L'autre façon de voir les choses, c'est que l'Ukraine avait intérêt à se rapprocher de la Russie. (notamment pour le prix du gaz)
La Russie avait intérêt à se rapprocher de l'Ukraine (surtout de la Crimée qui est un point stratégique très important).

Je crois qu'il y a également une histoire de pipeline qui devait passer par l'Ukraine pour que la Russie transporte son gaz directement en Europe.

Du coup l'Otan a créé des réseaux anti Russes.
George Soros a financé le terrorismes comme d'habitude.
BHL est venu soutenir le parti politique Néo Nazi, pro UE et anti Russe.
Avatar de el_slapper el_slapper - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 09/01/2017 à 14:44
Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
L'autre façon de voir les choses, c'est que l'Ukraine avait intérêt à se rapprocher de la Russie. (notamment pour le prix du gaz)
La Russie avait intérêt à se rapprocher de l'Ukraine (surtout de la Crimée qui est un point stratégique très important).
Jusqu'ici, je suis quasiment d'accord, même si mes critères sont différents : les industries des deux pays sont liés(cf l'Antonov 148 dont 70% des pièces sont fabriquées en Russie), et Poutine avait mis bien plus de pognon sur la table.

Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
Je crois qu'il y a également une histoire de pipeline qui devait passer par l'Ukraine pour que la Russie transporte son gaz directement en Europe.
Ca, le transport et les exportations de matières premières, c'est le point faibles des Russes. D'ou aussi leur engagement en Syrie, leur base navale y étant stratégique pour protéger lesdites exportations(Bachar n'étant qu'un pion, et le bien-être des peuples une question non abordée).

Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
Du coup l'Otan a créé des réseaux anti Russes.
George Soros a financé le terrorismes comme d'habitude.
BHL est venu soutenir le parti politique Néo Nazi, pro UE et anti Russe.
Ben, si être pro-européen, c'est être néo-nazi, par contre, je ne te suis plus. Que les Européens aient soutenu activement la partie de l'Ukraine que ça emmerdait de repasser sous contrôle des Russes, ce n'est un secret pour personne(et c'était une connerie, de mon point de vue, nous n'avions pas les moyens de cette politique). Qu'on les appelle des néo-nazis, c'est de la propagande éhontée.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 09/01/2017 à 15:17
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
les industries des deux pays sont liés
Voilà.

Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
le transport et les exportations de matières premières, c'est le point faibles des Russes.
Peut être parce qu'à chaque fois qu'ils ont un grand projet de pipeline les USA interviennent pour casser le projet.
Si les USA ont créé Al Qaeda c'est parce que les Russes avaient un projet de pipeline avec l’Afghanistan ou le Pakistan.

Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
Qu'on les appelle des néo-nazis, c'est de la propagande éhontée.
Je vais reformuler : si on sépare l'Ukraine en une partie qui veut se rapprocher de la Russie et une partie qui veut se rapprocher de l'UE.
Dans l'ensemble des ukrainiens qui veulent se rapprocher de l'UE il y a le parti Svoboda et ils ont l'air Neo Nazi.


Petite recherche google vite fait :
[Ukraine : on a oublié de vous dire… 3-1] Svoboda : une “Liberté” toute relative…
Canal+ ose dénoncer les néo-nazis ukrainiens… malaise dans l’intelligentsia française
Ukraine : lettre ouverte à Bernard-Henri Lévy

Dans le dernier lien j'ai trouvé un bon truc HS mais qui me fait plaisir :
Tu as joué un rôle prépondérant, chacun le sait, dans l’engagement de l’armée française en Libye et la chute de Kadhafi. Aujourd’hui, règnent le désordre et la violence dans ce pays pourtant bien doté par la nature, la charia y est devenue la référence, et toi-même, qui t’es tant investi au côté de l’opposition au vilain colonel, tu n’es plus désiré à Tripoli.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil