IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les acheteurs de NFT de Bored Ape intentent une action en justice
Après que les simulateurs numériques se sont révélés être un mauvais investissement

Le , par Bruno

1.1KPARTAGES

11  0 
La maison de vente aux enchères Sotheby`s a été désignée comme défenderesse dans un procès intenté par des investisseurs qui regrettent d'avoir acheté des NFT du Yacht Club de Bored Ape, vendus à des prix très élevés lors de l'engouement pour les NFT en 2021. Une vente aux enchères de Sotheby's a trompé les investisseurs en donnant aux NFT de Bored Ape un air de légitimité. L'augmentation des prix des NFT de Bored Ape grâce à la vente aux enchères « était fondée sur la tromperie », selon l'action en justice déposée auprès du tribunal de district des États-Unis pour le district central de Californie.

Développé par Yuga Labs, le Bored Ape Yacht Club regroupe 10 000 images de profil « minted » sous forme de NFT sur la blockchain Ethereum. Son propriétaire reçoit un jeton non fongible pour prouver qu’il détient la seule version authentique de l’image.

Les images représentent un visage de singe avec des caractéristiques et des accessoires générés de manière aléatoire. Chacune de ces images présente un caractère unique. La raison pour laquelle le NFT Bored Ape Yacht Club fait l’objet d’une grande attention tient au fait que ces avatars se vendent pour des sommes considérables. Plus d’un milliard de dollars ont déjà été générés par la vente de ces avatars.

Yuga décrit sa collection de 10 000 NFT de Bored Ape comme des « objets de collection numériques uniques vivant sur la blockchain Ethereum » qui font office de « carte de membre du Yacht Club ». Après la vente aux enchères, le prix des actifs numériques de Bored Ape a atteint un nouveau sommet et n'a cessé d'augmenter pendant des mois. Il a culminé à plus de 420 000 dollars en avril 2022, mais a chuté à environ 90 000 dollars six semaines plus tard, selon CoinGecko.


La valeur des avatars NFT Bored Apes est purement spéculative. Elle est totalement subjective, à la manière du prix de la raquette de Yannick Noah qu'il a utilisé pour remporter la finale de Roland-Garros en 1983. Toutefois, les prix n’ont pas atteint de tels sommets par pur hasard. Les célébrités et autres influenceurs du Web ont joué un rôle clef dans l’essor de cette nouvelle mode. Les athlètes, musiciens et autres influenceurs choisissent ces NFT en guise d’avatars sur Twitter.

Pour que la promotion des NFT de BAYC et l'intérêt qu'ils suscitent paraissent authentiques (et non le résultat d'une promotion payante), la société avait besoin d'un moyen de payer discrètement les célébrités qui l'accompagnaient. Pour ce faire, Oseary a fait appel à une autre partie de son réseau : les défendeurs MoonPay. La société de capital-risque d'Oseary, Sound Ventures, a été l'un des premiers investisseurs dans MoonPay, avec, entre autres, les défendeurs Justin Bieber, Paris Hilton, Jimmy Fallon, Gwyneth Paltrow, Serena Williams, Austin Post, Thomas Pentz, Calvin Broadus, Jr, Kevin Hart, Alexander Pall, Andrew Taggart, Wardell Stephen Curry II, Nayvadius Cash, et Abel Tesfaye.

La promotion des cryptomonnaies par des célébrités pose de nombreux problèmes. Comme l'a déclaré précédemment la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, « les célébrités et autres utilisent les réseaux de médias sociaux pour encourager le public à acheter des actions et d'autres investissements. » Ces appuis peuvent être illégaux s'ils ne divulguent pas la nature, la source et le montant de toute compensation payée, directement ou indirectement, par la société en échange de l’appui. La SEC enquête sur Yuga Labs pour savoir si ses NFT Bored Ape Yacht Club Ethereum et le jeton ApeCoin sont des titres non enregistrés

Selon The Atlantic : « La publicité des célébrités - pour un produit, une marque, une idée, une coupe de cheveux - existe depuis des lustres, mais elle a pris une ampleur particulière ces dernières années, les stars ayant développé leurs propres canaux de publicité directe sur les médias sociaux. Pour les personnes qui ont quelque chose à vendre, la base de fans d'une célébrité constitue un public facile et réceptif.

La société derrière Bored Ape Yacht Club a poursuivi l'artiste conceptuel Ryder Ripps pour avoir vendu des doublons de ses jetons non fongibles Bored Ape ou NFT. La plainte, déposée devant un tribunal californien en juin 2022, accuse Ripps d'un stratagème « calculé, intentionnel et volontaire » pour endommager BAYC tout en faisant la promotion de son propre travail d'imitation.

MoonPay : un service de confiance conçu pour aider les super-riches et les célébrités

MoonPay prétend être un service de confiance conçu pour aider les super-riches et les célébrités à acheter des NFT « 'sans tous les tracas liés à la création d'un portefeuille, à l'achat de crypto, à l'utilisation de ce crypto pour acheter un NFT et ensuite en prendre la garde' ». En vérité, les Défendeurs exécutifs et Oseary ont utilisé leurs liens avec MoonPay et son service comme un moyen secret de rémunérer les Défendeurs promoteurs pour leurs promotions des NFT de BAYC sans le divulguer aux investisseurs peu méfiants.

Les plaignants, Johnny Johnson, Ezra Boekweg, Mario Palombini et Adam Titcher, intentent cette action au nom de tous les investisseurs qui ont acheté des jetons non fongibles de Yuga (NFT) ou des jetons ApeCoin (ApeCoin) entre le 23 avril 2021 et aujourd'hui (la « période visée par le recours »), et qui ont été lésés par cette action. Les plaignants tentent d'obtenir la certification d'un groupe composé de « tous les investisseurs qui ont acheté des jetons non fongibles ("NFT" ou des jetons ApeCoin ("ApeCoin" de Yuga entre le 23 avril 2021 et aujourd'hui ». Il y avait plus de 103 000 titulaires de comptes de titres Yuga au 1er décembre 2022, selon la poursuite.

« Alors que les défendeurs exécutifs ont gagné des centaines de millions de dollars, les investisseurs se sont retrouvés avec des NFT valant une fraction de leur valeur artificiellement gonflée », indique la version originale de la plainte en décembre. L'investissement dans la collection NFT phare de Yuga, le Bored Ape Yacht Club, a prétendument permis aux investisseurs de devenir membres de l' « écosystème Bored Ape » (c'est-à-dire la marque globale et sa relation synergique avec les produits financiers de Yuga et les applications connexes). Le message marketing sous-jacent était simple : « rejoindre le club » (c'est-à-dire acheter un NFT de Yuga) confère aux investisseurs un statut et leur donne accès à des événements, des avantages et d'autres opportunités d'investissement lucratives exclusives aux détenteurs de produits financiers de Yuga.

Comme dit précédemment, la perception de l'exclusivité de l'adhésion au Yacht Club de Bored Ape était motivée par l'appui de célébrités très influentes. Mais ce prétendu intérêt et endossement des NFT de BAYC était une imposture fabriquée par Oseary et MoonPay à la demande de la Société et des Défendeurs exécutifs. Alors que les Défendeurs promoteurs ont publiquement vanté leurs "achats" de NFT de BAYC, la vérité est qu'ils ont reçu les NFT gratuitement (souvent avec une compensation supplémentaire) en échange de la promotion des NFT de BAYC auprès d'un public peu méfiant.

En outre, les défendeurs exécutifs Aronow, Solano, Atalay et Ali ont dissimulé leur contrôle de Yuga afin d'éviter tout contrôle et de faciliter ce stratagème. Cette conspiration entre les Défendeurs exécutifs et Oseary, menée avec l'aide des Défendeurs du Conseil d'administration d'Ape DAO, des Défendeurs promoteurs et des Défendeurs MoonPay, leur a rapporté des millions. Pendant ce temps, les investisseurs se sont retrouvés avec des pertes énormes.
Yuga et les autres défendeurs ont jusqu'au 12 septembre pour déposer des requêtes de rejet de la plainte.

Sources : plainte de Johnny Johnson, Ezra Boekweg, Mario Palombini et Adam Titcher, Coingecko

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Cybercriminalité : des arnaqueurs soutirent des millions de dollars à d'autres arnaqueurs, selon Sophos

Les Américains ont perdu l'an dernier un montant record de 10,3 milliards de dollars dans des escroqueries en ligne, selon un rapport du FBI

PayPal aurait volé l'argent des utilisateurs après avoir gelé et saisi les fonds, selon une action en justice

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 21/08/2023 à 8:12
Qui va plaindre les décérébrés qui ont investi dans des têtes de singes numériques ? Très moches qui plus est !
11  0 
Avatar de Prox_13
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 21/09/2023 à 12:03
Pour qu'il y ait une telle somme brassée en si peu de temps, je suis pratiquement certain qu'il y a dû y avoir du blanchiment d'argent là dedans...
9  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/12/2023 à 15:22
Citation Envoyé par luc451 Voir le message
Réduire la technologie du NFT aux véritables escroqueries des images en NFT et affirmer que le Bitcoin n'a aucune valeur fondamentale, démontre l'ignorance du rédacteur. La techno NFT est, et sera, utilisée, pour nos passeports, certificats, attestations... Le Bitcoin apporte de nombreux cas d'usage et valeurs ajoutées, en particulier dans les pays oubliés par le rédacteur de cet article. Si vous ne le croyez pas ou ne le comprenez pas, je n'ai pas le temps d'essayer de vous convaincre, désolé.
C'est tout le problème de la Blockchain : c'est une technologie qui parait intéressante sur le papier, à première vue. Mais dans la pratique, le problème qu'elle résout, à savoir de se passer d'une autorité de référence, reste assez marginal. Il n'y a pas vraiment besoin de NFT pour faire des passeports qui sont de toute façon adossées à l'autorité du pays qui les émets.
Au final, les principaux usages pratiques de la blockchain, restent de contourner les autorités et vendre du vent.
8  0 
Avatar de archqt
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 26/12/2023 à 12:02
Quand je disais à un copain à fond dans les cryptos que c'était ni plus ni moins qu'une "chaîne de Ponzi". Un peu comme l'art, ça ne vaut que si on veut bien en donner une valeur. Mais là c'est encore pire, dessiner des singes et vendre cela des millions Et encore y en a un en Israël qui a acheté le premier tweet 2.9 millions de $
6  0 
Avatar de archqt
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 22/09/2023 à 19:19
Vendre le nom d'étoiles à 3 millions d'année lumière, pourquoi n'y ai je pas penser plus tôt ?

J'ai acquis 100 000km2 sur un terrain explosé plein sud sur la lune, quasi pas de vent , sans vis à vis, je vends le m2 à 1€, attention tout le monde n'en aura pas
4  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/12/2023 à 13:27
Mais comment les NFT ne vaudraient plus rien?

Oh zut alors, moi qui croyait qu'en achetant du vent, on pouvait devenir riche

Il y a un moment où les médias qui nous abreuvent à longueur d'année du mot "investissement" devraient voir sa signification dans un bon vieux dictionnaire... "Jeter l'argent par les fenêtres" n'est pas synonyme du verbe "investir".
4  0 
Avatar de archqt
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 26/12/2023 à 21:09
Réduire la technologie du NFT aux véritables escroqueries des images en NFT et affirmer que le Bitcoin n'a aucune valeur fondamentale, démontre l'ignorance du rédacteur. La techno NFT est, et sera, utilisée, pour nos passeports, certificats, attestations... Le Bitcoin apporte de nombreux cas d'usage et valeurs ajoutées, en particulier dans les pays oubliés par le rédacteur de cet article. Si vous ne le croyez pas ou ne le comprenez pas, je n'ai pas le temps d'essayer de vous convaincre, désolé.
On est tous d'accord que la technologie NFT peut/pourra servir pour prouver l’authenticité d'un élément. Il aurait été plus simple d'évoquer cette possibilité (ou d'en évoquer d'autres), plutôt que de donner une réponse très condescendante. Le Bitcoin (attention pas la blockchain) j'ai plus de mal à en voir l'utilité, à part chauffer la planète.
3  0 
Avatar de archqt
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 27/12/2023 à 16:20
Quant à ceux qui parlent de ponzi, allez demander à votre banquier de retirer tout votre argent d'un seul coup. Le système monétaire actuel est un excellent exemple de ce qui nous concerne déjà tous.
Rien à voir avec une châine de Ponzi, l'argent est placé donc si tout le monde venait réclamer son dû ce serait compliqué. Une partie de l'argent est "placé" avec des prêts qui sont remboursés en quelques décennies donc il est logique que le banquier ne puisse pas tout donner.
Sauf que (sauf crack boursier et disparition de la banque) je pourrais récupérer mon argent quand j'en aurai besoin, sachant que tous n'auront pas besoin de l'argent en même temps. Alors que le NFT on ne récupère rien au final.
3  0 
Avatar de _toma_
Membre actif https://www.developpez.com
Le 04/01/2024 à 18:08
Salut archqt,

tu peux te renseigner sur le processus de création monétaire mais les emprunts fournis par les banques à certains de leurs clients ne sont en aucun cas compensés par les dépôts des autres clients.
Faire un emprunt, c'est créer de l'argent. La banque ne possède tout simplement pas l'argent qu'elle te prête et encore moins l'argent des intérêts. L'argent de l'emprunt est créé au moment de la contraction de l'emprunt. Pour créer l'argent des intérêts, il ne reste plus qu'à espérer une augmentation du PIB ou que quelqu'un fasse un autre emprunt et qu'une partie de l'argent créé pour cet emprunt tombe au fond de ta poche pour que tu puisses rembourser emprunt+intérêts.
Les banques sont limitées sur le ratio actifs réels/montant qu'elle peuvent prêter. Mais je le répète, quand une banque fait un prêt, à aucun moment elle ne prête de l'argent, cet argent est créé par une simple écriture comptable et rembourser son emprunt revient à détruire petit à petit l'argent qui a été créé à la contraction de l'emprunt.
3  0 
Avatar de Médinoc
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/01/2024 à 10:46
C'est correct grammaticalement, mais incorrect factuellement parce que ça implique qu'ils ont eu de la valeur un jour.
3  0